Emphyseme


Emphyseme

Emphysème

Au sens propre, l'emphysème est un terme d'anatomopathologie désignant la destruction des voies aériennes distales. Par extension on utilise aussi ce terme pour désigner la présence de gaz dans des tissus humains.

L’emphysème pulmonaire correspond au sens propre à la destruction des voies aériennes distales (en aval des bronchioles terminales). Il s'agit donc d'un pléonasme. Parfois, on observe une pression excessive et permanente de l’air dans les poumons, pouvant provoquer une rupture des alvéoles pulmonaires. Cette surpression est en général provoquée par une obstruction partielle des bronches gênant l’expiration.

L’emphysème sous-cutané est l'expression consacrée mais impropre désignant la présence d’air dans les espaces profonds de l'organisme, provoquant au toucher une "crépitation neigeuse". Situé le plus souvent dans la région antérieure du cou, il est la conséquence d'une blessure de la trachée, des bronches ou des plèvres, entrainant le passage d'air dans les tissus sous-cutanés. On préferera l'expression "air pariétal" ou "air dans les espaces profonds".

Sommaire

Emphysème pulmonaire

spécimen d'un poumon atteint d'emphysème

L’emphysème pulmonaire est une maladie pulmonaire des voies aériennes distales caractérisée par la destruction de la paroi (septa)[1] des bronchioles en aval de la bronchiole terminale (niveau du lobe pulmonaire secondaire de Miller). Il est souvent associé à la catégorie des BPCO. A l'imagerie, on distingue 4 types d'emphysème :

  • centrolobulaire ou centrale atteignant le centre des lobules secondaires,
  • panlobulaire atteignant la totalité du lobe secondaire
  • paracicatriciel au décours de lésion pulmonaire
  • paraseptal qui est sous pleural.

Étiologie

Les deux plus grandes causes de l’emphysème pulmonaire sont :

  • Le tabagisme ou l’enfumement des habitations chauffées au bois (grande majorité des cas et donnant surtout des emphysèmes centrolobulaire et paraseptaux)
  • Déficience en alpha 1-antitrypsine d’origine génétique (très rare) donnant des emphysèmes panlobulaires.

On peut rajouter que le footing, créant un flux d'air important et néfaste dans les cavités pulmonaires, est un des principaux révélateurs de l'emphysème pulmonaire.[réf. nécessaire]

Manifestations cliniques

La dyspnée d'effort (gêne respiratoire) est le seul symptôme. La pâleur et la fatigue sont parfois associées à la dyspnée. Le thorax est distendu (en forme de tonneau), la respiration rapide et superficielle, l'expiration prolongée.

A l'auscultation, le médecin peut entendre des râles bronchiques. Il existe une forme où le patient a une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Il présente alors souvent un surpoids et est parfois cyanosé.

Examens diagnostiques

  • Exploration Fonctionnelle Respiratoire (E.F.R.)
  • Épreuves de fonction pulmonaire
  • Radiographie pulmonaire
  • Scanner pulmonaire (la radiographie n'est pas suffisante dans certains cas, surtout en dépistage)
  • Gaz artériel ou Gaz du sang (Vérification de l'échange gazeux)
  • Tomodensitométrie

Traitement

L'emphysème est une lésion définitive (pas de traitement curatif) mais des traitements symptomatiques (ou prévenant l'aggravation) existent :

  • Arrêt du tabagisme s'il existe (le plus important des traitements).
  • Bronchodilatateurs d'action prolongée en cas de trouble ventilatoire obstructif confirmé.(Salbutamol...)
  • Antibiotiques en cas d'infections des voies respiratoires (Amoxicilline...).
  • Vaccination anti-grippale et anti-pneumococcique.
  • Traitement à base de stéroïdes et de cortisones en cas d'inflammation.
  • Kinésithérapie respiratoire.
  • Oxygénation artificielle, partielle (à l'effort) ou complète 24h/24
  • Utilisation de la VNI (ventilation non invasive) pour un meilleur échange gazeux
  • Réentraînement à l'effort.
  • Parfois, chirurgie de réduction de volume dans certains emphysèmes bulleux ou respectant des zones ventilatoires "récupérables".
  • Parfois, transplantation pulmonaire (mono-pulmonaire, bi-pulmonaire ou coeur-poumons).


Pharmacologique

La plus grande partie de la médication aide les patients atteints d’emphysème à mieux respirer lorsqu’ils pratiquent de l’activité physique. Les médicaments aident à ouvrir les bronches, soulager l’essoufflement, diminuer l’inflammation, et permettre un meilleur transport d’oxygène. Il y a une thérapie d’augmentation de l’alpha-antitrypsine appelée prolastine qui est dérivée de plasma humain et administrée une fois par semaine par injection intraveineuse. Ce traitement est encore en étude et est très dispendieux mais il semblerait aider les patients à être moins essoufflés lors de l’exercice et aussi à ralentir la progression de la maladie. Le bronchodilatateur à courte durée d’action est utilisé au besoin pour soulagement immédiat, principalement les β2-agonistes. Les anticholinergiques et les méthylxanthines sont moins utilisées en raison des effets secondaires et des interactions médicamenteuses (sources ?). Les bronchodilatateurs à longue durée d’action (formoterol, tiotropium, Ipratropium bromure) sont utilisés régulièrement.

Lien

Programme d’éducation

Références

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Emphys%C3%A8me ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emphyseme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • emphysème — [ ɑ̃fizɛm ] n. m. • 1658; gr. emphusêma « gonflement » ♦ Gonflement produit par une infiltration gazeuse dans le tissu cellulaire. Emphysème pulmonaire : dilatation anormale et permanente des alvéoles pulmonaires pouvant entraîner la rupture de… …   Encyclopédie Universelle

  • emphysème — EMPHYSÈME. s. masc. Terme de Médecine. Maladie qui fait enfler le corps. Tumeur formée d air …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Emphysème — Au sens propre, l emphysème est un terme d anatomopathologie désignant la destruction des voies aériennes distales. Par extension on utilise aussi ce terme pour désigner la présence de gaz dans des tissus humains. L’emphysème pulmonaire… …   Wikipédia en Français

  • emphysème — (an fi zê m ) s. m. Terme de médecine. Tumeur blanche, élastique, indolente, causée par l introduction de l air dans le tissu cellulaire.    Emphysème du poumon, dilatation excessive de la terminaison des canalicules pulmonaires. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EMPHYSÈME — s. m. T. de Médec. Tuméfaction causée par l introduction de l air ou par le développement d un gaz quelconque dans le tissu cellulaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EMPHYSÈME — n. m. T. de Médecine Gonflement morbide des tissus, plus particulièrement du poumon, dilatation excessive et permanente des vésicules pulmonaires …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Emphysème pulmonaire — Emphysème Au sens propre, l emphysème est un terme d anatomopathologie désignant la destruction des voies aériennes distales. Par extension on utilise aussi ce terme pour désigner la présence de gaz dans des tissus humains. L’emphysème pulmonaire …   Wikipédia en Français

  • Emphysème cellulaire — ● Emphysème cellulaire gonflement produit par l introduction d air ou le dégagement de gaz dans le tissu cellulaire …   Encyclopédie Universelle

  • Emphysème pulmonaire — ● Emphysème pulmonaire dilatation excessive et permanente des alvéoles pulmonaires, avec rupture de leurs cloisons …   Encyclopédie Universelle

  • Emphysème bullaire — Dystrophie bulleuse La dystrophie bulleuse (emphysème bullaire ou emphysème bulleux) est une pathologie pulmonaire. Symptômes Celle ci est généralement causée par la pollution atmosphérique, par la pollution professionnel et/ou domestique, par le …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.