Emmanuel De Martonne


Emmanuel De Martonne

Emmanuel de Martonne

Emmanuel de Martonne, né à Chabris (Indre) le 1er avril 1873 et mort à Sceaux le 24 juillet 1955 est un géographe français.

Sommaire

Jeunesse

Fils de l'archiviste A. de Martonne, ancien élève du Lycée de Laval (Mayenne), où il a comme condisciple Carle Bahon, et Francis Delaisi, il entre à l'école normale supérieure (ENS) en 1892, la même année qu'Albert Demangeon ; il y suit les cours de géographie de Paul Vidal de La Blache. Agrégé en 1895, il est "maître-surveillant" à l'ENS (1897-1899), puis il soutient une thèse de géographie en lettres (sur la Valachie) en 1902 et une autre en sciences (sur les Alpes de Transylvanie, au sud des Carpates) en 1907.

Géographe, climatologue et traceur de frontières

Nommé à l'université de Rennes en 1899, puis à Lyon en 1905, il obtient un poste à la Sorbonne en 1909. La même année, il fait paraître un Traité de géographie physique qui connaît un grand succès (nombreuses rééditions, rédaction d'un Abrégé également réédité) et consacre son autorité en géographie physique. Féru de géomorphologie et de climatologie, il est célèbre pour ses indices d'évapotranspiration potentielle, utilisés aujourd'hui par les botanistes et les agronomes. Il est enfin l'auteur du volume sur la géographie physique de la France dans la Géographie universelle (1943).

Il s'intéresse toujours à l'Europe centrale et, à ce titre, il participe aux travaux de la conférence de la Paix, en 1919, présidant la commission chargée d'établir les nouvelles frontières de la Pologne et de la Roumanie. Durant les travaux, il insiste pour que les frontières tiennent compte non seulement des regroupements ethniques (selon le principe du [droit des peuples à disposer d'eux-mêmes]), mais également, d'un point de vue plus matériel, des infrastructures du territoire : c'est ce qu'il nomme le « principe de viabilité ». C'est ainsi qu'à l'encontre des délégués américains et italiens, et notamment de Lord, De Martonne obtient que la frontière terrestre entre la Hongrie et la Roumanie longe et englobe côté roumain une ligne de chemin de fer reliant les villes de Timişoara, Arad, Oradea et Satu Mare (et aussi la Yougoslavie à la Tchécoslovaquie), malgré la présence de nombreuses "poches" à majorité hongroise sur le tracé. Il contribue de beaucoup au dessin des frontières de l'entre-deux-guerres, dont certaines (et celle-là) sont toujours d'actualité. Il est l'auteur des volumes de la Géographie universelle consacrés à l'Europe centrale (1931). En affaiblissant le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes en faveur des vainqueurs alliés de Martonne peut ainsi consideré comme un des responsables pour les querelles frontalières entre les états vainquers et vaincus pendant l'entre-deux-guerres.

Fondateur et organisateur

Grand organisateur de la géographie à l'échelle nationale et internationale, il fonde le laboratoire de géographie de l'université de Rennes (qui a perduré jusqu'à nos jours, passant entre les mains d'André Meynier, baptisé aujourd'hui COSTEL, Climat et Occupation des Sols par Télédétection), puis ceux de Lyon et de Paris (1923) ; il devient directeur de ce dernier (1927-1944). Dans les années trente, il dirige la publication de l' Atlas de France. En 1943, il obtient la création d'une licence et d'une agrégation de géographie. Secrétaire général puis Président de l' Union géographique internationale (1931-1949), il est élu membre de l'Académie des sciences en 1940 ; il préside enfin la Société de géographie (1947-1952).

Un collège porte aujourd'hui son nom à Laval. Visitez leur site web [1]

Un amphithéâtre de l'Université de Haute-Bretagne de Rennes porte également son nom.

Publications

  • Recherches sur l'évolution morphologique des Alpes de Transylvanie (Karpates meridionales), Paris, Delagrave, 1906.
  • Traité de géographie physique : Climat, Hydrographie, Relief du sol, Biogéographie, Paris, Armand Colin, 1909 (réédité).
  • Choses vues en Bessarabie, Paris, 1919.
  • Les régions géographiques de France, Paris, Flammarion, 1921.
  • Abrégé de géographie physique, Paris, Armand Colin, 1922.
  • Les Alpes, in Géographie générale, Librairie Armand Colin, Paris, édition 1926.
  • Les Alpes, géographie générale, Paris, Armand Colin, 1931.
  • Géographie universelle (dir. Vidal de la Blache, Gallois), tome IV : Europe centrale, Paris, Armand Colin, 1930, 1931.
  • Géographie aérienne, Paris, Albin Michel, 1948.
  • La découverte aérienne du monde (dir.), Horizons de France, 1948.
  • Géographie universelle (dir. Vidal de la Blache, Gallois), tome VI : la France, avec Albert Demangeon : La France physique, Paris, Armand Colin, 1943.

Bibliographie

  • Jean-Louis Tissier, Martonne (Emmanuel de), in Jacques Julliard, Michel Winock (dir.), Dictionnaire des intellectuels français, Paris, Seuil, 1996, p. 758-759.
  • Guy Baudelle, Marie-Vic Ozouf-Marignier, Marie-Claire Robic (dir.), Géographes en pratiques (1870-1945). Le terrain, le livre, la Cité, Presses universitaires de Rennes, 2001, 390 p.
  • Portail de la géographie Portail de la géographie
  • Portail de la météorologie Portail de la météorologie
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Emmanuel de Martonne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emmanuel De Martonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Emmanuel de Martonne — avant 1929 Emmanuel de Martonne, né à Chabris (Indre) le 1er avril 1873 et mort à Sceaux le 24 juillet 1955 est un géographe français …   Wikipédia en Français

  • Emmanuel de martonne — Emmanuel de Martonne, né à Chabris (Indre) le 1er avril 1873 et mort à Sceaux le 24 juillet 1955 est un géographe français. Sommaire 1 Jeunesse 2 Géographe, climatologue et traceur de frontières …   Wikipédia en Français

  • Emmanuel de Martonne — Saltar a navegación, búsqueda Emmanuel Martonne (Chabris, Indre, 1 de abril 1873 Sceaux, 24 de julio, 1955) es un geógrafo francés. Contenido 1 Juventud 2 Geógrafo, climatólogo e indicador de límites …   Wikipedia Español

  • MARTONNE (E. de) — MARTONNE EMMANUEL DE (1873 1955) Élève de l’École normale supérieure, puis agrégé d’histoire et de géographie (1895), E. de Martonne fonde, à l’université de Rennes, le premier laboratoire de géographie et, à la suite de relevés dans les Carpates …   Encyclopédie Universelle

  • Martonne — ist der Familienname folgender Personen: Alfred de Martonne (1820–1896), französischer Mediävist, Romanist und Literat Emmanuel de Martonne (1873–1955), französischer Geograph Guillaume François de Martonne (1791–1875), französischer Jurist,… …   Deutsch Wikipedia

  • De Martonne — Emmanuel de Martonne Emmanuel de Martonne, né à Chabris (Indre) le 1er avril 1873 et mort à Sceaux le 24 juillet 1955 est un géographe français. Sommaire 1 Jeunesse 2 Géographe, climatologue et traceur de frontières …   Wikipédia en Français

  • Μαρτόν, Εμανουέλ ντε — (Emmanuel de Martonne, Σαμπρί, Εντρ 1873 – Σο, Παρίσι 1955). Γάλλος γεωγράφος. Δίδαξε γεωγραφία στα πανεπιστήμια της Ρεν, της Λιόν και του Παρισιού, όπου οργάνωσε και διηύθυνε για μεγάλο χρονικό διάστημα το Ινστιτούτο Γεωγραφίας. Παράλληλα,… …   Dictionary of Greek

  • Comité d'études — Le Comité d études est une structure de recherche qui fut créée par la France en février 1917 afin de participer à l élaboration de ses buts de guerre pendant la Première Guerre mondiale. Il fut constitué sous l impulsion d Aristide Briand,… …   Wikipédia en Français

  • Paul Vidal de La Blache — Naissance 22 janvier 1845 Pézenas(Hérault) Décès 5 avril 1918 La Seyne sur Mer (Var) Nationalité française Profession géographe …   Wikipédia en Français

  • Paul Vidal de la Blache — Paul Vidal de La Blache, né le 22 janvier 1845 à Pézenas (Hérault) et décédé le 5 avril 1918 à Tamaris sur Mer (Var), est un géographe français …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.