Emile Pelletier


Emile Pelletier

Émile Pelletier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelletier.

Émile Pelletier, né à Saint-Brieuc le 11 février 1898 et mort le 15 décembre 1975, est un haut fonctionnaire et homme politique français.

C’est à l’âge de 17 ans qu’il entre dans l’administration française. À 19 ans, il est chef adjoint du cabinet du préfet de la Loire-Inférieure. Il embrasse la carrière préfectorale qui le conduit à Mulhouse en 1920, à Arras en 1922, à Montreuil en 1925, à Cambrai en 1936 et à Valenciennes en 1939. De septembre 1940 à mai 1942, il est le préfet de la Somme, puis de mai à décembre 1942, préfet régional de la zone couvrant la Somme, l'Oise, les Ardennes et l'Aisne. Il est écarté par Laval et mis en disponibilité officielle en avril 1943. Il devient membre de l'OCM et entre en clandestinité en janvier 1944 jusqu'à la Libération. Ayant repris sa carrière préfectorale après la guerre, il est nommé en 1945 préfet de Seine-et-Marne et en 1947 préfet de la Haute-Garonne. Inspecteur général de l'administration en mission extraordinaire, il représente la France à la Conférence internationale sur les Pyrénées (1949-1950). Le 29 août 1955, il est nommé préfet de la Seine.

Il est ministre de l'Intérieur dans le gouvernement du général de Gaulle, du 1er juin 1958 au 8 janvier 1959.

De février 1959 à janvier 1962, il est ministre d’État de la Principauté de Monaco. Dans la nuit du 23 au 24 janvier 1962, Pelletier est remercié par le Prince Rainier III de Monaco. Cette décision brutale est peu appréciée du général de Gaulle. Le congédiement du ministre d'État a pour toile de fond la création d'un paradis fiscal en Principauté. Il se retira à Toulouse.

Source: David Bellamy,"Le regard d'un préfet sur la Somme occupée: Emile Pelletier (1940-1942)" in Olivia Carpi, Philippe Nivet (dir), La Picardie occupée, Amiens, 2005, p 147-158. René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets, 1870-1982, Paris, Archives nationales, 1994

Précédé par Émile Pelletier Suivi par
Jules Moch
Ministre de l'Intérieur
Jean Berthoin
Ce document provient de « %C3%89mile Pelletier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emile Pelletier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Émile Pelletier — Pour les articles homonymes, voir Pelletier. Émile Pelletier, né à Saint Brieuc le 11 février 1898 et mort le 15 décembre 1975, est un haut fonctionnaire et homme politique français. C’est à l’âge de 17 ans qu’il entre dans… …   Wikipédia en Français

  • Pelletier (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Peltier et Peletier. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Emile Chateau — Émile Chateau Émile Chateau (né le 16 octobre 1866 à Uchon (Saône et Loire) décédé le 15 avril 1952 à Charrecey (Saône et Loire) est instituteur, directeur des écoles successivement à Saisy, Mâcon, Bourg le Comte, Antully et Matour (communes de… …   Wikipédia en Français

  • Émile Nelligan — (December 24, 1879 November 18, 1941) was a francophone poet from Quebec, Canada. BiographyNelligan was born in Montreal on December 24, 1879 at 602, rue de La Gauchetière. He was the first son of David Nelligan, who arrived in Quebec from Dublin …   Wikipedia

  • Emile Nelligan — Émile Nelligan « Nelligan » redirige ici. Pour les autres significations, voir Nelligan (homonymie). Émile Nelligan …   Wikipédia en Français

  • Émile Nelligan — « Nelligan » redirige ici. Pour les autres significations, voir Nelligan (homonymie). Émile Nelligan Émile Nelligan …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Pelletier — (* 1. Mai 1870 in Montreal; † 30. Mai 1944 ebd.) war ein kanadischer Musikkritiker, Chordirigent und Komponist. Pelletier studierte Klavier bei seinem Vater Romain Octave Pelletier, Gesang bei Guillaume Couture sowie Harmonielehre und Kontrapunkt …   Deutsch Wikipedia

  • Victor Alfred Pelletier — Alfred Rabuteau (Victor Alfred Pelletier, * 7. Juni 1843 in Paris, Todesdatum und ort unbekannt) war ein französischer Komponist. Rabuteau studierte am Conservatoire de Paris bei François Bazin und Ambroise Thomas. 1868 gewann er mit der… …   Deutsch Wikipedia

  • Louis-Michel Le Pelletier — Louis Michel Lepeletier de Saint Fargeau Pour les articles homonymes, voir Le Peletier et Saint Fargeau (homonymie). Lepeletier de Saint Fargeau …   Wikipédia en Français

  • Louis Michel Le Pelletier de Saint-Fargeau — Louis Michel Lepeletier de Saint Fargeau Pour les articles homonymes, voir Le Peletier et Saint Fargeau (homonymie). Lepeletier de Saint Fargeau …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.