Emile Meslé


Emile Meslé

Émile Meslé

Émile Louis Meslé (31 octobre 1919 - 2 octobre 1994) est un historien français.

Sommaire

Biographie

Conservateur honoraire de la ville de Bourges (Cher), Émile Meslé a longtemps travaillé dans des musées étrangers, dans l'ouest africain d'abord, au Cameroun, où son ami Théodore Monod lui confia, pendant plus de sept ans, la direction de l'IFAN de Douala, puis au Maroc, où il rénova les musées de Fès, Meknès, Tanger et Tétouan.

On lui doit la complète recréation des trois musées de Bar-le-Duc en Lorraine, ainsi que la remise en état du musée consacré, à Varennes, à la fuite de Louis XVI.

Conservateur de l'ensemble des musées de la ville de Bourges, le musée du Berry, le Palais Jacques-Cœur, l'Hôtel Lallemant, ainsi que de l'Abbaye de Noirlac, il a créé en 1987 le musée consacré au peintre Maurice Estève.

On lui doit plusieurs écrits sur l'Afrique et sur les différents musées dont il s'est occupé, ainsi qu'une Histoire de Bourges.

La Seconde Guerre mondiale

En 1939, Émile Meslé suit les cours de préparation militaire à Caen et Rouen. En mars 1940, il réussit son examen de première année. Affecté au dépôt du Génie à Angers, il est ensuite incorporé à l'armée le 16 juin 1940.

Le 22 juin 1940, il est fait prisonnier par les Allemands et enfermé à Cerqueux de Maulévrier (Maine-et-Loire), au camp d'Auvours près du Mans. Léo Malet, lui aussi capturé par les allemands, y séjourne alors également. Émile Meslé est transféré en Allemagne le 1er septembre 1940, au Camp XB, entre Brême et Hambourg, à SANDBOSTEL, dans la région dite des « Marais du diable », où Léo Malet est aussi retenu prisonnier. Puis il est envoyé au Stalag XC, au camp de Nienburg sur Weser, au sud de Brême.

Les prisonniers soviétiques arrivent dans ce camp après l'invasion de l'U.R.S.S. le 22 juin 1941. Ils souffrent du profond mépris que leur témoignent les Nazis, et aussi de la faim et du typhus. Il est assez difficile pour les prisonniers de guerre français de les côtoyer, mais Émile Meslé eut la chance de pouvoir les approcher et les fréquenter, ce qui lui offrit l'occasion d'apprendre le russe et l'alphabet cyrillique.

Aux Archives Nationales, on peut trouver les journaux des camps, les comptes rendus d'affaires judiciaires dans les camps, et pour le Stalag XB, les rapports de l'homme de confiance. Émile Meslé est libéré le 6 avril 1945 par l'arrivée des Alliés. Rapatrié, il arrive à Nancy, le 26 avril 1945.

Il sera resté en captivité du 22 juin 1940 au 6 avril 1945.

L'Afrique (1948-1964)

De 1945 à 1947, il suit les cours de la faculté de Droit à Paris, où il obtient une Licence en droit et un diplôme de criminologie.

  • 1948- 1950 : Commissaire de police au Cameroun, à la Direction de la sûreté Générale.
  • 1951- 1957 : Directeur du centre de l' I.F.A.N. L' Institut Français d'Afrique Noire, au Cameroun où il rencontre le professeur Théodore Monod. Installation des musées de Maroua et de Douala. Missions ethnologiques au Dahomey (République du Bénin) et en Côte d'Ivoire.
  • 1956 : Nommé Chevalier du Mérite Camerounais.
  • 1957- 1964 : Conservateur du musée du Batha, à Fès, il succède à M. Vicaire. Installation des musées de Tétouan, et Meknès. Création du Musée d'Armes du Bjord Nord, à Fès. Nombreuses expositions au musée. Conférences au Musée du Batha et au Centre Culturel Français, illustrées par des photos et des enregistrements.

La France (1964- 1987)

  • 17 décembre 1964 : Conservateur des musées de la Meuse, Bar-le-Duc, Varennes-en-Argonne, dont on lui doit l'entière reconstitution du musée, et Verdun. Nombreuses conférences et expositions.
  • 1968 : Nommé Chevalier des Arts et des Lettres.
  • 1970 : Nommé Chevalier de l'ordre national du Mérite.
  • 1976 : Conservateur des Musées de Bourges- Conservateur de l'Abbaye de Noirlac (il succède à Jean Favière). Nombreuses expositions et conférences. Délégué aux 7ème, 8ème, 9ème et 10ème conférences générales du Conseil international des Musées, ICOM. Membre de la Commission supérieure des Collections publiques d'Histoire Naturelle. Nombreux contacts avec le Muséum d'Histoire Naturelle à Paris, et son directeur, le Professeur Théodore Monod.
  • 1983 : "Histoire de Bourges", publiée aux Éditions Horvath à Roanne. ouvrage de plus de 410 pages, réédité en 1987.
  • 27 mai 1983- Présentation officielle de " Histoire de Bourges" dans les salons de l'Hôtel de Ville de Bourges, en présence de Jacques Rimbault, député-maire de la ville de Bourges.
  • 1987 : Départ en retraite, Conservateur Honoraire des Musées de la Ville de Bourges. Création du Musée consacré au Peintre Maurice Estève.

Distinctions

Honoré pour son travail, il a été décoré du titre de chevalier de l'ordre du Mérite Français et Camerounais, et il a également été fait Chevalier des Arts et des Lettres.

Expositions et Conférences

(Liste non exhaustive)

au Maroc
  • Exposition de la jeune peinture Tunisienne.
  • Exposition d'art Chinois sous l'égide de l'UNESCO. Prêts des musées Guimet, Boston, British Museum, Stockolm, Washington.
  • Initiation à la musique, destinée à la jeunesse estudiantine : Musique et folklore en Afrique Noire.
  • les Arts traditionnels de l'Ouest Africain, la sculpture.
  • La musique Noire aux Antilles, aux États-Unis, " de l'esclavagisme au jazz libérateur".
  • Concert de musique andalouse- Création d'une école de musique Andalouse, animateur à Rabat, M. Chottin.
  • Les écoles modernes de peintures : Impressionnisme, Fauvisme, Cubisme.
  • Les bois sculptés ou peints dans l'architecture et le mobilier Marocain, et visite de l'atelier de l'artisan.
  • La céramique et les zelliges excisés.
  • La musique arménienne et Aram Khatchatourian.
  • Les sources bédouines de la musique arabe.
  • Expositions des peintres Marocains.
  • La vie musicale à Bagdad au temps des Abbassides.
  • Visite des ateliers du musée du Batha : reliure, dimanderie, enluminure, marqueterie.
  • Musique Andalouse : Ziryab quitte Bagdad pour Cordoue. La nouba.
  • Les anciens peuples de Mésopotamie, leur art.
  • Visage de la musique Syrienne.
  • Les turcs et leur musique folklorique.
  • Pour une sociologie de la musique arabe.
  • Architecture de a demeure marocaine et sa décoration.
  • Picasso et le cubisme. Deux films : Visite à Picasso et Guernica, au Centre Culturel Français.
  • Henri Matisse.
  • Initiation à l'art musulman.
  • L'Œuvre de Marc Chagall.
  • Stage d'éducation populaire: Initiation à la peinture.
  • Les broderies de Fès au musée et visite de l'atelier des brodeuses à Boujeloud.
  • La civilisation de l'Inde et son message.
  • L'art chrétien chez les imagiers du Moyen-Age.
En France, à Bar-le-Duc
  • 1971 : Exposition à l'Hôtel de Ville : Les civilisations médiévales. De l'époque franque aux Croisades.

Exposition réalisée à l'intention du jeune public, gravures et objets sont présentés à la hauteur du visage des enfants. Visites par écoles et par classe. Manipulation d'objets du Moyen-Age, présentations de gravures et de croquis, des arbalètes, des bombardes et une armure de chevalier.

En France, à Bourges
  • 1977 : Émission de France-Culture par Françoise Malettra.

Coexistence du passé et nécessités du présent. La manière de préserver le patrimoine d'un ville face aux nécessités de l'urbanisme, de la circulation et du commerce. - Vauban, sculpteur du paysage français, conférence à l'association des sites à Mehun-sur-Yèvre.

1979 : - La peinture hollandaise, les successeurs de Rembrant.

1980 : - Exposition de poésie murale au Palais et au Théâtre Jacques Coeur. - Exposition sur le peintre flamand : Bruegel le Vieux. - Poteries de la Région Centre, de l'époque Gallo-Romaine à nos jours.

1981 : - Exposition en l'Abbaye de Noirlac : " Les artisans de la vêture. - Exposition "FOCUS" au musée du Berry : Des œuvres significatives de notre époque. - Le musée de l'école de Bourges, installé dans l'ancienne école de la rue Thaumassière.

1983 : - Exposition sur le peintre Viennois Friedensreich Hundertwasser

1984: - Exposition sur les œuvres du peintre Josef Szabo.

1985 : - Exposition sur les œuvres du peintre Maurice Estève.

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « %C3%89mile Mesl%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emile Meslé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Émile Meslé — Émile Louis Meslé (31 octobre 1919 2 octobre 1994) est un ethnologue français. Sommaire 1 Biographie 1.1 La Seconde Guerre mondiale 1.2 L Afrique (1948 1964) …   Wikipédia en Français

  • Kloster Noirlac — Zisterzienserabtei Noirlac Der Kreuzgang Lage Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Noirlac — Zisterzienserabtei Noirlac Lage: Frankreich Region Centre Département Cher Ordnungsnummer (nach Janauschek): 106 Patrozinium: Gründungsjahr: 1136 Jahr der Auflösung/ Aufhebung …   Deutsch Wikipedia

  • 1919 en science — Années : 1916 1917 1918  1919  1920 1921 1922 Décennies : 1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940 Siècles : XIXe siècle  XXe …   Wikipédia en Français

  • 1994 en science — Années : 1991 1992 1993  1994  1995 1996 1997 Décennies : 1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • Ursin de Bourges — Ursin de Bourges. 1er évêque de Bourges. Fête : 9 novembre. Il est arrivé à Bourges avec son disciple Just qui mourut en chemin. À Bourges, il prêcha l Évangile et fit de nombreuses conversions. Plus tard, il partit pour la ville de Lyon et… …   Wikipédia en Français

  • Ursin de bourges — Ursin de Bourges, premier évêque de Bourges. Il serait mort en 300. Il est arrivé à Bourges avec son disciple Just qui mourut en chemin. À Bourges, il prêcha l Évangile et fit de nombreuses conversions. Plus tard, il partit pour la ville de Lyon… …   Wikipédia en Français

  • Albert Girard — Pour les articles homonymes, voir Albert Girard (homme politique) et Girard. Page de couverture de Invention nouvelle en l Algèbre d Albert Girard, publié à Amsterdam en 1629 par Blauew …   Wikipédia en Français

  • Landeleau — 48° 13′ 44″ N 3° 43′ 38″ W / 48.228889, 3.727222 …   Wikipédia en Français

  • Listes des voies de Bordeaux — Carte de Bordeaux Cette page présente la liste (et la description éventuelle) des voies de Bordeaux classées par catégories. Sommaire 1 Places …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.