Eloi Machoro


Eloi Machoro

Éloi Machoro

Éloi Machoro était un homme politique indépendantiste kanak du FLNKS en Nouvelle-Calédonie, né dans la tribu de Nakéty près de Thio en 1945, mort le 12 janvier 1985 près de Canala.

Formé au séminaire de Païta, il devient instituteur en 1974. Engagé au sein de l'Union calédonienne qui prend position officiellement pour l'indépendance au congrès de Bourail en 1977 sous la conduite de Jean-Marie Tjibaou, il est élu à l'Assemblée territoriale de Nouvelle-Calédonie sous les couleurs de ce parti cette même année. Il monte bientôt les échelons, devenant en 1981 secrétaire général de l'UC en 1981 suite à l'assassinat de Pierre Declercq à son domicile le 19 septembre 1981. Nationaliste kanak, il souhaitait qu'en Nouvelle-Calédonie « rien ne soit plus comme avant », et incarne alors au sein de ce mouvement la ligne la plus radicale, partisan de l'Indépendance kanak socialiste (IKS) prônée par Jean-Marie Tjibaou, et de sa mise en place par les armes si nécessaires. Il se rend alors à deux reprises en Libye avec d'autres militants indépendantistes.

Le 18 novembre 1984, suite à la formation du FLNKS en remplacement du Front indépendantiste et à l'appel au boycott des institutions et des élections par Jean-Marie Tjibaou, il fracasse une urne d'un coup de hache et dénonce ainsi le système électoral qui selon lui avantagerait les caldoches. Le 1er décembre 1984, Jean-Marie Tjibaou forme un gouvernement provisoire de la République socialiste de Kanaky, et Éloi Machoro en devient le ministre de la Sécurité et donc le véritable chef de guerre des indépendantistes.

Il désarme ensuite les gendarmes de Thio et prend le contrôle du village, sans faire de victimes. Mais le 11 janvier 1985, Yves Tual, fils d'un éleveur européen, est tué par des Mélanésiens. Cet évènement déclenche à Nouméa une émeute nocturne. Le lendemain, le 12 janvier, la gendarmerie déclenche une opération pour libérer la maison d'un Européen occupé par des militants indépendantistes emmenés par Éloi Machoro près de Canala. Les occupants s'enfuient, et se réfugient dans une autre demeure, de laquelle la gendarmerie finira par donner l'assaut après plusieurs sommations. Éloi Machoro et un autre Kanak sont tués pendant l'assaut. La gendarmerie laisse Machoro agoniser durant de longues heures sans lui porter secours, alors qu'il a été abattu à distance par un tireur d'élite.

Éloi Machoro reste une personnalité controversée en Nouvelle-Calédonie : pour les populations européennes du Territoire (ou Caldoches), et en général pour les anti-indépendantistes, son nom est associé à la violence de la véritable guerre civile qui sévissait alors sur le Territoire. Pour les indépendantistes en revanche il s'agit de l'un de leur plus charismatiques leaders et d'un héros tombé en martyr.

Ce document provient de « %C3%89loi Machoro ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eloi Machoro de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Éloi Machoro — Éloi Machoro, né dans la tribu de Nakéty située entre les villages de Canala et Thio (Nouvelle Calédonie) en 1945 et mort le 12 janvier 1985 près de Canala, est un homme politique indépendantiste kanak du FLNKS en Nouvelle Calédonie. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Léopold Jorédié — Mandats Maire de Canala 1989 – 1995 Biographie Date de naissance 1947 Parti politique …   Wikipédia en Français

  • Assemblée territoriale de Nouvelle-Calédonie — L’Assemblée territoriale de Nouvelle Calédonie est une institution créée par la loi cadre Defferre du 23 juin 1956 (décret d application du 22 juillet 1957), ancêtre de l actuel Congrès de la Nouvelle Calédonie. La création de cette… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Tjibaou — est un homme politique néo calédonien, dirigeant indépendantiste kanak (né à Tiendanite, dans la commune de Hienghène en Nouvelle Calédonie le 30 janvier 1936 mort à Ouvéa le 4 mai 1989). Sommaire 1 Biographie 1.1 …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme kanak — Le nationalisme kanak caractérise un mouvement qui, depuis la fin des années 1960, vise à revendiquer la reconnaissance identitaire de la population mélanésienne de Nouvelle Calédonie (dite Kanak) et de sa culture en une nation souveraine. Il est …   Wikipédia en Français

  • Élections territoriales néo-calédoniennes de 1984 — Les Élections territoriales de 1984 eurent lieu le 18 novembre 1984 pour renouveler l Assemblée territoriale de la Nouvelle Calédonie, dont le mandat de cinq ans, précédemment renouvelé le 1er juillet 1979, arrivait à sa fin.… …   Wikipédia en Français

  • Union calédonienne — Pour les articles homonymes, voir UC. Union calédonienne Logo officiel Présentation …   Wikipédia en Français

  • Dick Ukeiwé — Parlementaire français Date de naissance 13 décembre 1928 Mandat Sénateur 1983 1992 Début du mandat 1983 Circonscription Nouvelle Calédonie Groupe parlementaire …   Wikipédia en Français

  • 1984 en Nouvelle-Calédonie — Années : 1981 1982 1983  1984  1985 1986 1987 Décennies : 1950 1960 1970  1980  1990 2000 2010 Siècles : XIXe siècle  XXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Petits Loulous — Renaud  Cet article concerne le chanteur français. Pour les autres significations, voir Renaud (homonymie). Renaud …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.