Elficologie


Elficologie
Pierre Dubois, fondateur de l'elficologie.

Elficologie est un néologisme créé par Pierre Dubois pour désigner l'étude des elfes et, par extension, de tout le petit peuple issu des folklores et des mythologies du monde entier[1]. Il emploie ce terme pour la première fois en 1967, lassé de répondre « écrivain » lorsqu'on lui demandait sa profession. Le terme a depuis été repris dans les ouvrages d'autres auteurs étudiant le petit peuple, notamment ceux d'Édouard Brasey, ainsi que dans des bandes dessinées.

Sommaire

Étymologie

Cette expression est formée du mot français elfe, et du grec ancien λόγος, logos, qui signifie étude. « Elficologie » désigne donc l'étude des elfes, et par extension toutes les créatures de la mythologie nordique et du folklore païen, comprenant notamment les lutins, trolls, gnomes, etc[2].

Histoire

Article connexe : Pierre Dubois (auteur).

Pierre Dubois commence à rassembler des informations sur le petit peuple (ce qu'il appelle son « travail d'elficologue ») en 1967, sillonnant les campagnes[3] pour recueillir les témoignages de vieilles personnes sur les légendes locales, et consultant des ouvrages sur le sujet des fées, des lutins et des elfes, dans de nombreuses bibliothèques autour du monde[4].

Le néologisme d’elficologie, que Pierre qualifie d'« écologie de l'âme », est devenu depuis un terme « sérieux » pour décrire l'étude du petit peuple[5], mais est à l'origine lancé comme une blague lors d'une interview, probablement pendant l'émission Apostrophes avec Bernard Pivot, après la publication de La Grande Encyclopédie des lutins. Pierre Dubois avoue plus tard avoir inventé ce terme, qui sonne comme le nom d'une science, parce qu'il s'est lassé de répondre « qu'il cherche des traces d'elfes et de lutins » ou « écrivain » lorsqu'on lui demande sa profession[6], [3].

Son ouvrage d'elficologie n'est publié qu'en 1993 car les éditeurs ne s'intéressent pas à la féerie. C'est Hoëbeke qui publie la première partie, l'Encyclopédie des lutins, qui se vend à 80 000 ou 90 000 exemplaires puis est même traduite en japonais[7]. Pierre Dubois a poursuivi ses travaux avec une série d'ouvrages étudiant le petit peuple, ses encyclopédies sont alors les premiers ouvrages du genre en français[7]. Pierre Dubois est depuis invité à des conférences dans le monde entier pour parler de sa passion[6].

Depuis, ce néologisme a gagné la culture populaire, que ce soit par le biais des contes, discours et conférences de Pierre Dubois ou grâce à d'autres artistes et auteurs qui le reprennent. Édouard Brasey utilise abondamment ce terme dans ses ouvrages, Thierry Gloris et Jean-Paul Bordier ont publié une bande dessinée intitulée Souvenirs d'un Elficologue chez Soleil Productions.

Si la croyance au petit peuple est rare en France, les pays scandinaves connaissent une situation radicalement différente. Une école islandaise existe depuis 1991 pour promouvoir l'étude de ces créatures, et délivre un diplôme d'« études et recherches sur les elfes et autres peuples invisibles ». En vingt ans, 8000 personnes l'on décroché[8].

Elficologues célèbres

Pierre Dubois est le créateur du terme d'« elficologue », et c'est généralement à lui que se réfère ce titre. Toutefois, il a inventé un elficologue fictif, tiré d'un surnom que lui donnait une institutrice : Petrus Barbygère soit « Pierre le Barbu ». Ce personnage est au centre d'une bande dessinée qu'il a réalisée avec Joann Sfar. Les Chroniques Alfiques, citées dans la BD Petrus Barbygère et d'autres ouvrages de Pierre Dubois, sont un livre fictif qu'il a inventé, et qu'il cite comme l’œuvre de Petrus Barbygère.

Ismaël Mérindol, le présumé auteur du Traité de Faërie d’Édouard Brasey, est qualifié de premier elficologue de l'histoire à titre posthume par cet auteur. Robert Kirk, l'auteur de La république mystérieuse, est lui aussi qualifié d'elficologue, de même que Katharine Briggs, auteur de plusieurs ouvrages anglo-saxons consacrés à la féerie. Édouard Brasey, auteur de très nombreux ouvrages français sur la féerie, est également qualifié d'elficologue.

Notes et références

  1. Interview de Pierre Dubois à propos de l'elficologie
  2. Ismaël Mérindol, Traité de Faërie, Le Pré aux clercs, 2009
  3. a et b Nathalie Six, « L'elficologie racontée aux adultes » sur http://www.femmes.com/, juin 2008. Consulté le 1er octobre 2009
  4. DUBOIS Pierre sur http://www.etonnants-voyageurs.com/. Consulté le 7 octobre 2009
  5. Livres de France, Numéros 265-268, Éditions professionnelles du livre, 2003, p. 10 
  6. a et b Nathalie Ruas, « La grande encyclopédie des elfes » sur Actu SF. Consulté le 1er octobre 2009
  7. a et b Richard Ely, « Pierre Dubois l'Elficologue » sur http://peuple-feerique.com/, août 2008. Consulté le 1er octobre 2009
  8. Diplômés de l’Ecole des elfes, Courrier international

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Encyclopédies

Ouvrages de fiction

  • Portail de la fantasy et du fantastique Portail de la fantasy et du fantastique
  • Portail des créatures et animaux légendaires Portail des créatures et animaux légendaires

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elficologie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elficologue — Elficologie L elficologie est un néologisme créé par Pierre Dubois pour désigner l étude des elfes et, par extension, de tout le petit peuple issus des folklores et des mythologies du monde entier[1]. Il employa ce terme pour la première fois en… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Dubois (auteur) — Pour les articles homonymes, voir Pierre Dubois. Pierre Dubois …   Wikipédia en Français

  • Pierre dubois (auteur) — Pour les articles homonymes, voir Pierre Dubois. Pierre Dubois …   Wikipédia en Français

  • Petit peuple — Un lutin, personnage typique du petit peuple, dessiné par Godo en octobre 2011, technique mixte crayon et tablette graphique. Petit peuple est un terme qui désigne les petits êtres humanoïdes issus des mythologies et du folklore, principalement… …   Wikipédia en Français

  • Fée dans l'art et la littérature — Article principal : Fée. The fairy banquet (le banquet des fées), peinture de John Anster Fitzgerald, 1859. La fée, être légendaire issu des croyances populaires, est abondamment représentée dans l art et la littérature. Les premières… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Faërie — Traité de Faërie, suivi d autres recueils fameux de féerie et d elficologie Auteur Ismaël Mérindol, adapté par Édouard Brasey Genre Essai document Pays d origine  …   Wikipédia en Français

  • Pillywiggin — Petites fées aux ailes de papillon, proches de la description des pillywiggins. Les pillywiggins sont de minuscules fées gardiennes de la flore, connues du folklore anglais où ils appartiennent à la cour seelie. Ils sont représentés avec des… …   Wikipédia en Français

  • Dracologie — Planche d anatomie d un dragon, telle que présentée dans de nombreux manuels de dragonologie ou dracologie Article principal : dragon (mythologie). La dracologie ou dragonologie désigne l étude des dragons dans leur globalité, dans le cadre… …   Wikipédia en Français

  • Dragonologie — Dracologie Planche d anatomie d un dragon, telle que présentée dans de nombreux manuels de dragonologie ou dracologie Article principal : dragon (mythologie). La dracologie, parfois nommée dragonologie, désigne l étude des dragons comme s… …   Wikipédia en Français

  • Edouard Brasey — Édouard Brasey Édouard Brasey Activité(s) écrivain, conteur, directeur de collection des éditions le pré aux clercs Naissance 25 mars 1954 (55 ans …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.