Electrophysiologie


Electrophysiologie

Électrophysiologie

Neurosciences
Brain Surface Gyri.SVG
Niveaux d'analyse

Moléculaire Synaptique Neuronal Réseau neuronal Organique Systémique

Méthodes

Imagerie cérébrale Électrophysiologie Lésion cérébrale Intelligence artificielle

Branches d'études

Neuroanatomie Neurophysiologie Neuroendocrinologie Psychophysiologie Neurosciences cognitives

Concepts majeurs

Neurone Potentiel d'action Synapse et transmission synaptique Réseau neuronal Neuromédiateur Plasticité neuronale Plasticité synaptique Précablage Réflexe Récompense Cognition Modularité de l'esprit

Chercheurs

Ramón y Cajal C.S. Sherrington P. Broca J. Olds J. LeDoux D.H. Hubel T. Wiesel E. Candel J.P. Changeux

Champs d'application

Neurologie Neurochirurgie Neuropsychologie Psychiatrie Neuropharmacologie Chronobiologie

Voir aussi

Catégorie Neurosciences


L'électrophysiologie est l'étude des phénomènes électrochimiques qui se produisent dans les cellules des organismes vivants et en particulier, dans les neurones et les fibres musculaires.

Sommaire

Historique

Article détaillé : Histoire de l'électrophysiologie.

L'une des premières expériences d'électrophysiologie fut réalisée par Luigi Galvani, qui décrivit l'électricité animale. Alors qu'il disséquait une grenouille, il constata que le contact entre le métal de son scalpel et le nerf sciatique de l'animal provoquait des contractions musculaires. Il démontra que le scalpel n'était « actif » que s'il était chargé d'électricité statique. Il en déduit que des phénomènes électriques étaient responsables de la contraction des muscles.

Production de courant électrique par le vivant

Potentiel électrique de membrane

Article connexe : potentiel de repos.

L'unité de base du vivant, la cellule, possède la caractéristique d'avoir une polarisation négative par rapport à l'extérieur. La membrane phospholipidique est un isolant électrique placé entre deux milieux aqueux conducteurs. Elle joue donc le rôle de condensateur électrique. L'existence de canaux potassium ouverts à l'état de repos permet au gradient chimique de ces ions, maintenu par la Na/K ATPase, de se dissiper. La sortie d'ions potassium crée une micro-séparation de charge à la surface de la membrane. Cette séparation de charge est une différence de potentiel électrique, l'intérieur de la cellule devenant négatif par rapport à l'extérieur. Cette valeur négative s'oppose à la sortie des ions potassium.

Ainsi, pour résumer, le potentiel de membrane est créé par l'existence concomitante de deux phénomènes.

  • Un déséquilibre ionique est maintenu par les pompes membranaires, en particulier la Na/K ATPase qui échange des ions sodium contre des ions potassium. Cet échange se fait contre le gradient chimique de ces espèces et nécessite donc de l'énergie, fournie sous forme d'ATP.
  • L'ouverture à l'état de repos des canaux potassiques permet au gradient chimique de cet ion de se dissiper par un phénomène de diffusion. Cette sortie d'ions potassium crée une différence de potentiel, polarisant l'intérieur de la cellule négativement par rapport à l'extérieur.

Cellules excitables

Certaines cellules spécialisées ont la capacité de se dépolariser brutalement quand leur potentiel de membrane a été dépolarisé au-delà d'une valeur seuil. Cette dépolarisation explosive est suivie d'une repolarisation. Il s'agit d'un potentiel d'action. Il fait intervenir l'ouverture et la fermeture de canaux ioniques dépendant du potentiel de membrane perméables soit au sodium ou au calcium (ils permettent la dépolarisation), soit au potassium (ils permettent la repolarisation qui va parfois jusqu'à une légère hyperpolarisation).

Les cellules excitables sont:

cas particulier de l'organe électrique de Torpedo...

Maintien de l'équilibre osmotique

fonctionnement du rein, "turgescence " des cellules végétales...

Production d'énergie

En fin de la chaîne bioénergétique, aussi bien dans les mitochondries que dans les chloroplastes, un flux de protons à travers l'ATP synthétase permet la synthèse d'ATP.

Méthodes électrophysiologiques

Différentes techniques permettent, à l'aide d'électrodes, de mesurer les flux ioniques traversant les membranes biologiques.

Les techniques de patch-clamp permettent de mesurer les courants électriques d'une seule cellule, d'un morceau de membrane et même d'un seul canal ionique.

On peut aussi mesurer le champ électrique généré par une grande population de cellules synchronisés, comme celles du cœur (électrocardiogramme ECG) ou du cerveau (électroencéphalogramme EEG). Ceci se fait par application directe d'électrodes de surface sur la peau des patients.

D'autres méthodes sont complémentaires à l'électrophysiologie. Par exemple, des techniques d'imageries non-invasives utilisent les effets indirects de l'activité électrique des neurones pour suivre l'activité cérébrale (les méthodes d'électrophysiologie permettent, elles, des mesures directes). La tomographie par positon, par exemple, mesure les accélérations de flux sanguins qui sont quasi-simultanées à l'activation de groupes de neurones. En effet, quand un neurone décharge des potentiels d'action, il y a une augmentation de la consommation en glucose, accompagnée d'une augmentation de la circulation sanguine. La tomographie permet la visualisation des zones cérébrales où la consommation de glucose par les cellules est la plus importante, et par conséquent, des zones du cerveau les plus actives.

Annexe

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Ce document provient de « %C3%89lectrophysiologie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Electrophysiologie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ÉLECTROPHYSIOLOGIE — Les êtres vivants, végétaux et animaux, sont communément le siège de phénomènes électriques intimement liés aux activités vitales, dont ils sont un des aspects les plus révélateurs. On met ces phénomènes en évidence à l’aide d’électrodes… …   Encyclopédie Universelle

  • Électrophysiologie — L électrophysiologie est l étude des phénomènes électrochimiques qui se produisent dans les cellules des organismes vivants et en particulier, dans les neurones et les fibres musculaires. Sommaire 1 Historique 2 Production de courant électrique… …   Wikipédia en Français

  • Électrophysiologie cardiaque — Électrocardiographie L électrocardiographie est la technique d enregistrement des courants électriques accompagnant les contractions du cœur. Elle est réalisée grâce à un électrocardiographe relié au patient par des électrodes …   Wikipédia en Français

  • Histoire De L'électrophysiologie — Article de la série Histoire des sciences Chronologie Chronologie des sciences Chronologie de l astronomie …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'electrophysiologie — Histoire de l électrophysiologie Article de la série Histoire des sciences Chronologie Chronologie des sciences Chronologie de l astronomie …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'électrophysiologie — L électrophysiologie est l étude des phénomènes électriques chez les êtres vivants. L histoire des connaissances en ce domaine remonte à l Antiquité, mais ce n est qu au XVIIIe siècle, avec les travaux de Volta et Galvani que cette… …   Wikipédia en Français

  • Équation de Nernst (électrophysiologie) — Potentiel électrochimique de membrane Toute cellule est entourée d une membrane. Cette membrane, constituée d une bicouche lipidique phospholipidique et de protéines insérées, est relativement imperméable aux molecules polaires telles que l eau… …   Wikipédia en Français

  • technologue en électrophysiologie médicale — medicininės elektrofiziologijos technologas statusas T sritis profesijos apibrėžtis Technologas, kuris elektronine aparatūra (encefalografu, miografu, kardiografu ir pan.), atlieka medicininius širdies, smegenų ir kitų organų veiklos tyrimus,… …   Inžinieriai, technikai ir technologai. Trikalbis aiškinamasis žodynėlis

  • Électrophysiologique — Électrophysiologie Neurosciences Niveaux d analyse Moléculaire • …   Wikipédia en Français

  • électrophysiologique — électrophysiologie [ elɛktrofizjɔlɔʒi ] n. f. • 1852; de électro et physiologie ♦ Physiol. 1 ♦ Étude des propriétés électriques des cellules vivantes. 2 ♦ Étude de la production de courants électriques par les organismes vivants. Adj.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.