Elections legislatives de 2007 en Polynesie francaise


Elections legislatives de 2007 en Polynesie francaise

Élections législatives de 2007 en Polynésie française

Les élections législatives françaises de 2007 en Polynésie française — qui, contrairement aux dates fixées en métropole, se déroulent les samedis 2 et 16 juin 2007, en raison des difficultés logistiques dues à l'étendue et à l'éparpillement du territoire [1] — pourront sans doute être l'occasion de départager les deux camps qui s'affrontent au niveau territorial — sans jamais réussir à l'emporter [2], à savoir :

Sommaire

Historique

En 1958, cinq territoires d'outre-mer, faiblement peuplés, choisissent de conserver leur statut et de ne pas devenir des États au sein de la nouvelle Communauté française : il s'agissait de Saint-Pierre-et-Miquelon, de la Côte française des Somalis, de l'archipel des Comores, de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française. Ces TOM continuèrent d'envoyer des représentants à l'Assemblée nationale, mais en raison du délai de l'exercice de l'option, ils ne purent participer aux élections législatives des 23 et 30 novembre 1958, les premières de la Ve République.

L'élection, dans une seule circonscription, eut lieu seulement en juin 1960. Pouvanaa Oopa, un automomiste qui était le député du territoire depuis 1951, mais condamné en octobre 1958, fut déchu de son mandat en février 1960. Marcel Pouvanaa Oopa, également partisan de l'autonomie interne, fut élu à sa place le 26 juin. À la suite de son décès, il est remplacé par John Teariki, inscrit au groupe Centre démocrate, réélu en 1962. Ce dernier est battu par Francis Sanford, Républicain indépendant, maire de Faaa, en 1967 (réélu en 1968 et 1973, mais finit par siéger au groupe PDM (Progrès et démocratie moderne), puis à celui des Réformateurs. Il devient le délégué de François Mitterrand lors de l'élection présidentielle de 1974. En juin 1976, il démissionne de son mandat de député pour obtenir la dissolution de l'assemblée territoriale : il est réélu en septembre 1976 sous l'étiquette « Front uni pour l'autonomie interne », en battant notamment Gaston Flosse, alors président de l'Assemblée territoriale et hostile à l'autonomie. Il démissionne de nouveau en juin 1977 (le siège est déclaré vacant jusqu'aux élections de mars 1978).

Découpage en circonscriptions

C'est depuis les élections législatives de mars 1978 que la Polynésie française est découpée en deux circonscriptions (sauf en 1986 où en raison du rétablissement de la proportionnelle, une circonscription unique a été reformée).

La première circonscription, dite Ouest, est composée des deux archipels de l'ouest de la Polynésie française (îles Sous-le-Vent) et du sud (les Australes), de l'île de Moorea et des quatre communes de l'ouest de Tahiti (Papeete, Faa'a, Punaauia et Paea).

La seconde circonscription, dite Est, est composée des trois archipels de l'est de la Polynésie (Marquises, Tuamotu et Gambier) et des communes du sud-est de Tahiti (Pirae, Arue, Mahina, Hitia'a O Te Ra, Taiarapu-Est, Taiarapu-Ouest, Teva I Uta et Papara).

Dans la 1re circonscription (Ouest) ont été successivement élus :

Dans la 2de circonscription (Est) ont été élus successivement :

Si les conclusions d'un rapport avaient été respectées, la Polynésie aurait dû obtenir un 3e député dès 2007, en raison de l'augmentation de sa population (au détriment d'un des 18 départements qui doivent en perdre un ou deux) : en effet, le 4 mars 2005, Dominique de Villepin, alors ministre de l'intérieur, a constitué un groupe de travail et lui a assigné la mission de « préciser la portée juridique de l'obligation de procéder au remodelage (des circonscriptions législatives et des cantons), puis de définir une méthode afin que, s'il était décidé, ce remodelage soit mené dans le respect d'une triple exigence de neutralité, de transparence et d'équité ». Présidé par le conseiller d'État Pierre Bordry, le groupe de travail a remis son rapport le 1er juin 2005 à Dominique de Villepin - devenu entre-temps Premier ministre - et au nouveau locataire de la place Beauvau, Nicolas Sarkozy. Depuis, le rapport est resté dans un placard et n'a été rendu public que par Le Monde du 7 juin 2007.

Les candidats et résultats de la 1re circonscription (Ouest)

Communes de Bora-Bora, Faaa, Huahine, Maupiti, Moorea-Maiao, Paea, Papeete, Punaauia, Raivavae, Rapa, Rimatara, Rurutu, Tahaa, Taputapuatea, Tubuai, Tumaraa et Uturoa.

Candidats et résultats de la 1re circonscription de Polynésie.
Nom du candidat 1 Parti ² Résultats 1er tour Résultats 2e tour
Voix  % Voix  %
Nicole Bouteau No oe e te nunaa 3 809 7,26 %
Monil Tetuanui To'u Ai'a 223 0,42 %
Yves Conroy Non communiqué 265 0,50 %
Orama Manutahi Porinetia Ora 189 0,36 %
Angèle Tehoiri Parti socialiste polynésien 3 0,01 %
Patrick Leboucher Non communiqué 383 0,73 %
Henry Matahi Hiro Hereaiatenunaa Ia Ora 0 0,00 %
Thilda Fuller Fetia Api 452 0,86 %
Oscar Temaru Front de libération de la Polynésie 21 070 40,15 % 27 569 45,93 %
Jean-Christophe Bouissou Rautahi 4 298 8,19 %
Michel Buillard, réélu Divers droite 21 790 41,52 % 32 659 54,07 %
1 Dans l'ordre de présentation officiel.

² Nom de parti tel que déclaré au Haut-commissariat
Sur fond bleu les qualifiés pour le second tour

Élection de la 1re circonscription de Polynésie .
Tours Inscrits Abstentions Votants Blancs ou nuls Exprimés
1er 93 813 40 919 52 894 413 52 481
43,62 % 56,38 % 0,78 % 99,22 %
2e 93 812 32 936 60 876 848 60 028
35,11 % 64,89 % 1,39 % 98,61 %

Les résultats du premier tour, le samedi 2 juin 2007, ont mis en ballotage, pour la première fois depuis 1993 :

Origine partisane des candidats

Candidats issus de la Plateforme autonomiste

Candidats issus de l'UPLD

Autres candidats

Les candidats et résultats de la 2e circonscription (Est)

Communes d'Anaa, Arue, Arutua, Fakarava, Fangatau, Fatu Hiva, Gambier, Hao, Hikueru, Hitiaa O Te Ra, Hiva Oa, Mahina, Makemo, Manihi, Napuka, Nuku Hiva, Nukutavake, Papara, Pirae, Puka Puka, Rangiroa, Tahuata, Taiarapu-Est, Taiarapu-Ouest, Takaroa, Tatakoto, Teva I Uta, Tureia, Ua Huka et Ua Pou.

Candidats et résultats de la 2e circonscription de Polynésie.
Nom du candidat 1 Parti ² Résultats 1er tour Résultats 2e tour
Voix  % Voix  %
Tamatoa Doom No oe e te nunaa 934 2,41 %
Antonio Perez Te'avei'a 542 1,40 %
Bruno Sandras, élu Tahoeraa huiraatira 14 352 36,98 % 24 696 56,96 %
Richard Vahatetua Non communiqué 0 0,00 %
Louis Taata Te henua enana kotoa 734 1,89 %
Teiva Manutahi Porinetia Ora 160 0,41 %
Béatrice Vernaudon, sortante Divers droite 8 746 22,53 %
Pierre Aroarii Frébault Union pour la démocratie 11 538 29,73 % 18 663 43,04 %
Raphaël Taiaapu Non communiqué 295 0,76 %
Henriette Kamia Fetia Api 569 1,47 %
Emma Algan Rautahi 944 2,43 %
1 Dans l'ordre de présentation officiel.

² Nom de parti tel que déclaré au Haut-commissariat
Sur fond bleu les qualifiés pour le second tour

Élection de la 2e circonscription de Polynésie.
Tours Inscrits Abstentions Votants Blancs ou nuls Exprimés
1er 73 916 34 694 39 222 408 38 814
46,94% 53,06% 1,04 % 98,96 %
2e 73 835 29 425 44 410 1 051 43 359
39,85% 60,15% 2,37 % 97,63 %

Le premier tour du 2 juin 2007 a mis en ballotage Bruno Sandras (Tahoeraa huiraatira) (36,98 %) et Pierre Frébault (Union pour la démocratie) (29,73 %). Béatrice Vernaudon, députée sortante, soutenue par un mouvement citoyen Tiatau, ne passe pas le premier tour, car avec 22,54 % des suffrages sur seulement 53,06 % de participation, elle n'a pas atteint le seuil requis de 12,5 % des inscrits pour participer au second tour (soit 9 241 voix).

Origine partisane des candidats

Candidats issus de la Plateforme autonomiste

Candidats issus de l'UPLD

Autres candidats

Lien interne

Notes et références

  1. 15 jours ont été jugés nécessaires pour acheminer le matériel électoral du 2e tour dans les 118 îles réparties en 5 archipels dont l'étendue est comparable à la surface de l'Europe tout entière.
  2. Depuis les élections de 2004, quatre majorités se sont successivement formées avant d'être renversées.



  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « %C3%89lections l%C3%A9gislatives de 2007 en Polyn%C3%A9sie fran%C3%A7aise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elections legislatives de 2007 en Polynesie francaise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Élections législatives de 2007 en polynésie française — Les élections législatives françaises de 2007 en Polynésie française qui, contrairement aux dates fixées en métropole, se déroulent les samedis 2 et 16 juin 2007, en raison des difficultés logistiques dues à l étendue et à l éparpillement du… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives de 2007 en Polynésie française — Les élections législatives françaises de 2007 en Polynésie française qui, contrairement aux dates fixées en métropole, se déroulent les samedis 2 et 16 juin 2007, en raison des difficultés logistiques dues à l étendue et à l éparpillement du… …   Wikipédia en Français

  • Elections legislatives de 2007 en Guyane francaise — Élections législatives de 2007 en Guyane française Les élections législatives se sont déroulées les 9 et 16 juin 2007 (dates dérogatoires) dans les deux circonscriptions de la Guyane française. Liste des candidats pour les élections législatives… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives de 2007 en guyane française — Les élections législatives se sont déroulées les 9 et 16 juin 2007 (dates dérogatoires) dans les deux circonscriptions de la Guyane française. Liste des candidats pour les élections législatives de juin 2007 : Sommaire 1 Première… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives de 2007 en Guyane française — Les élections législatives se sont déroulées les 9 et 16 juin 2007 (dates dérogatoires) dans les deux circonscriptions de la Guyane française. Liste des candidats pour les élections législatives de juin 2007 : Sommaire 1 Première… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives de 2007 — Élections législatives françaises de 2007 Les élections législatives françaises de 2007 se sont déroulées sur deux tours de scrutin les dimanches 10[1] et 17 juin[2] 2007[3] (XIIIe législature). Le dépôt des candidatures, ouvert le 14 mai, a été… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives de 2007, France — Élections législatives françaises de 2007 Les élections législatives françaises de 2007 se sont déroulées sur deux tours de scrutin les dimanches 10[1] et 17 juin[2] 2007[3] (XIIIe législature). Le dépôt des candidatures, ouvert le 14 mai, a été… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives françaises de 2007 en Polynésie française — Élections législatives de 2007 en Polynésie française Les élections législatives françaises de 2007 en Polynésie française qui, contrairement aux dates fixées en métropole, se déroulent les samedis 2 et 16 juin 2007, en raison des difficultés… …   Wikipédia en Français

  • Elections legislatives de 2007 en Nouvelle-Caledonie — Élections législatives de 2007 en Nouvelle Calédonie La Nouvelle Calédonie a été dominée politiquement pendant plus de vingt ans par le Rassemblement pour la Calédonie dans la République (RPCR), mouvement anti indépendantiste de Jacques Lafleur… …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives de 2007 en nouvelle-calédonie — La Nouvelle Calédonie a été dominée politiquement pendant plus de vingt ans par le Rassemblement pour la Calédonie dans la République (RPCR), mouvement anti indépendantiste de Jacques Lafleur affilié d abord au Rassemblement pour la République… …   Wikipédia en Français