Election generale quebecoise de 1976


Election generale quebecoise de 1976

Élection générale québécoise de 1976

Élections au Québec Flag of Quebec.svg
Élections générales

1867187118751878
1881188618901892
1897190019041908
1912191619191923
1927193119351936
1939194419481952
1956196019621966
1970197319761981
1985198919941998
200320072008

Élections partielles

2004 • 2005 • 2006 (avril)
2006 (août) • 2007 • 2008 •
2009

Législatures

1re2e3e4e5e
• • • •
• • • •
• • • •
• • • •
• • • •
31e • • • •
36e37e38e39e

Référendums

19801995

Partis politiques
Circonscriptions (liste)
DGEQ

L'élection générale québécoise de 1976 est tenue le 15 novembre 1976 afin d'élire à l'Assemblée nationale du Québec les députés de la 31e législature. Le Parti québécois, dirigé par René Lévesque, prend le pouvoir pour la première fois, défaisant le gouvernement libéral de Robert Bourassa avec la promesse de tenir un référendum sur l'indépendance du Québec.

C’est le soir de cette victoire que René Lesvesque proclame au centre sportif Paul-Sauvé de Montréal devant ses partisans le célèbre : «  Je n’ai jamais pensé que je pourrais être aussi fier d’être Québécois. »

Sommaire

Contexte

Les libéraux de Robert Bourassa sont au pouvoir depuis 1970 et ont obtenu une majorité de sièges sans précédent aux dernières élections en 1973, avec 102 sièges sur 110 à l'Assemblée nationale. Jacques-Yvan Morin est le chef de l'opposition parce que le chef du Parti québécois, René Lévesque, n'a pu obtenir de siège aux élections.

Le chef de l'Union nationale, Gabriel Loubier, démissionne en mars 1974 et l'intérim est assuré par Maurice Bellemare. Celui-ci se fait élire peu après dans une élection partielle et ainsi l'Union nationale revient à l'Assemblée nationale. Plus tard, en mai 1976, Rodrigue Biron est élu chef de l'Union Nationale.

Malgré leur confortable majorité parlementaire, les choses ne vont pas très bien pour les libéraux. Les débats sur la langue (loi 22) font rage, plusieurs grèves touchent différents secteurs de l'économie, le chantier de la baie James est saccagé lors d'un conflit inter-syndical, et le coût des Jeux Olympiques de Montréal augmente en flèche.

Le Parti québécois adopte en 1974 une résolution selon laquelle la souveraineté du Québec serait décidée par référendum, et non déclarée immédiatement lors de l'arrivée au pouvoir du Parti. Cette décision a un impact important, rassurant un grand nombre d'électeurs qui s'inquiétaient des intentions du parti.

Comme en 1973, Robert Bourassa déclenche des élections anticipées, espérant prendre de court le Parti québécois.

Dates importantes

  • 18 octobre 1976 : émission du bref d'élection.
  • 15 novembre 1976 : scrutin
  • 14 décembre 1976 : ouverture de la session.

Résultats

Parti québécois Libéral Union nationale RC PNP
71 sièges 26 sièges 11 sièges 1 siège 1 siège
^
majorité

Résultats par parti politique

Drapeau du Québec     élection précédente • Résultats de l'élection générale de 1976 • élection suivante      Drapeau du Québec
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1973 Dissolution Élus +/- Nb % +/-
     Parti québécois René Lévesque 110 7
-
71 +64 1 390 351 41,37 % +11,15 %
     Libéral Robert Bourassa 110 72
-
26 -46 1 135 056 33,78 % -20,87 %
     Union nationale Rodrigue Biron 108 0
-
11 +11 611 666 18,2 % +13,28 %
     Ralliement créditiste Camil Samson 109 2
-
1 -1 155 451 4,63 % -5,29 %
     Parti national populaire Jérôme Choquette 36
-
-
1 +1 31 043 0,92 %
-
     Alliance démocratique 13
-
-
-
-
17 762 0,53 %
-
     Militants syndicaux 21
-
-
-
-
3 080 0,09 %
-
     Communiste 14
-
-
-
-
1 776 0,05 % +0,04 %
     Travailleurs 12
-
-
-
-
1 249 0,04 %
-
     Indépendant 23
-
-
-
-
13 072 0,39 % +0,16 %
Total 556 81 110   3 360 506 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 85,27 % et 70 446 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 4 023 743 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection.

Résultats par circonscription

     Abitibi-Est: Jean-Paul Bordeleau (Parti québécois)
     Abitibi-Ouest: François Gendron (Parti québécois)
     Acadie: Thérèse Lavoie-Roux (Parti libéral)
     Anjou: Pierre-Marc Johnson (Parti québécois)
     Argenteuil: Zoël Saindon (Parti libéral)
     Arthabaska: Jacques Baril (Parti québécois)
     Beauce-Nord: Adrien Ouellette (Parti québécois)
     Beauce-Sud: Fabien Roy (Parti national populaire)
     Beauharnois: Laurent Lavigne (Parti québécois)
     Bellechasse: Bertrand Goulet (Union nationale)
     Berthier: Jean-Guy Mercier (Parti québécois)
     Bonaventure: Gérard D. Lévesque (Parti libéral)
     Bourassa: Patrice Lapante (Parti québécois)
     Bourget: Camille Laurin (Parti québécois)
     Brôme-Missisquoi: Armand Russell (Union nationale)
     Champlain: Marcel Gagnon (Parti québécois)
     Chambly: Denis Lazure (Parti québécois)
     Charlesbourg: Denis De Belleval (Parti québécois)
     Charlevoix: Raymond Mailloux (Parti libéral)
     Châteauguay: Roland Dussault (Parti québécois)
     Chauveau: Louis O'Neill (Parti québécois)
     Chicoutimi: Marc-André Bédard (Parti québécois)
     Crémazie: Guy Tardif (Parti québécois)
     D'Arcy-McGee: Victor Goldbloom (Parti libéral)
     Deux-Montagnes: Pierre De Bellefeuille (Parti québécois)
     Dorion: Lise Payette (Parti québécois)
     Drummond: Michel Clair (Parti québécois)
     Dubuc: Hubert Desbiens (Parti québécois)
     Duplessis: Denis Perron (Parti québécois)
     Fabre: Bernard Landry (Parti québécois)
     Frontenac: Gilles Grégoire (Parti québécois)
     Gaspé: Michel Lemoignan (Union nationale)
     Gatineau: Michel Gratton (Parti libéral)
     Gouin: Rodrigue Tremblay (Parti québécois)
     Hull: Jocelyne Ouellette (Parti québécois)
     Huntingdon: Claude Dubois (Union nationale)
     Iberville: Jacques Beauséjour (Parti québécois)
     Iles-de-la-Madeleine: Denise Leblanc (Parti québécois)
     Jacques-Cartier: Noël Saint-Germain (Parti libéral)
     Jean-Talon: Raymond Garneau (Parti libéral)
     Jeanne-Mance: Henri Laberge (Parti québécois)
     Johnson: Maurice Bellemare (Union nationale)
     Joliette-Montcalm: Guy Chevrette (Parti québécois)
     Jonquière: Claude Vaillancourt (Parti québécois)
     Kamouraska-Témiscouata: Léonard Lévesque (Parti québécois)
     Lac-Saint-Jean: Jacques Brassard (Parti québécois)
     LaFontaine: Marcel Léger (Parti québécois)
     Laporte: Pierre Marois (Parti québécois)
     La Prairie: Gilles Michaud (Parti québécois)
     L'Assomption: Jacques Parizeau (Parti québécois)
     Laurentides-Labelle: Jacques Léonard (Parti québécois)
     Laurier: André Marchand (Parti libéral)
     Laval: Jean-Noël Lavoie (Parti libéral)
     Laviolette: Jean-Pierre Jolivet (Parti québécois)
     Lévis: Jean Garon (Parti québécois)
     Limoilou: Raymond Gravel (Parti québécois)
     Lotbinière: Rodrigue Biron (Union nationale)
     Louis-Hébert: Claude Morin (Parti québécois)
     Maisonneuve: Robert Burns (Parti québécois)
     Marguerite-Bourgeoys: Fernand Lalonde (Parti libéral)
     Maskinongé: Yvon Picotte (Parti libéral)
     Matane: Yves Bérubé (Parti québécois)
     Matapédia: Léopold Marquis (Parti québécois)
     Mégantic-Compton: Fernand Grenier (Union nationale)
     Mercier: Gérald Godin (Parti québécois)
     Mille-Îles: Guy Joron (Parti québécois)
     Montmagny-L'Islet: Julien Giasson (Parti libéral)
     Montmorency: Clément Richard (Parti québécois)
     Mont-Royal: John Ciaccia (Parti libéral)
     Nicolet-Yamaska: Serge Fontaine (Union nationale)
     Notre-Dame-de-Grâce: Bryce Mackasey (Parti libéral)
     Orford: Georges Vaillancourt (Parti libéral)
     Outremont: André Raynauld (Parti libéral)
     Papineau: Jean Alfred (Parti québécois)
     Pointe-Claire: William Shaw (Union nationale)
     Pontiac-Témiscamingue: Jean-Guy Larivière (Parti libéral)
     Portneuf: Michel Pagé (Parti libéral)
     Prévost: Jean-Guy Cardinal (Parti québécois)
     Richelieu: Maurice Martel (Parti québécois)
     Richmond: Yvon Brochu (Union nationale)
     Rimouski: Alain Marcoux (Parti québécois)
     Rivière-du-Loup: Jules Boucher (Parti québécois)
     Robert-Baldwin: John O'Gallagher (Parti libéral)
     Roberval: Robert Lamontagne (Parti libéral)
     Rosemont: Gilbert Paquette (Parti québécois)
     Rouyn-Noranda: Camil Samson (Ralliement créditiste)
     Saguenay: Lucien Lessard (Parti québécois)
     Sainte-Anne: Jean-Marc Lacoste (Parti québécois)
     Sainte-Marie: Guy Bisaillon (Parti québécois)
     Saint-Francois: Réal Rancourt (Parti québécois)
     Saint-Henri: Jacques Couture (Parti québécois)
     Saint-Hyacinthe: Fabien Cordeau (Union nationale)
     Saint-Jacques: Claude Charron (Parti québécois)
     Saint-Jean: Jérôme Proulx (Parti québécois)
     Saint-Laurent: Claude Forget (Parti libéral)
     Saint-Louis: Harry Blank (Parti libéral)
     Saint-Maurice: Yves Duhaime (Parti québécois)
     Sauvé: Jacques-Yvan Morin (Parti québécois)
     Shefford: Richard Verreault (Parti libéral)
     Sherbrooke: Gérard Gosselin (Parti québécois)
     Taillon: René Lévesque (Parti québécois)
     Tashereau: Richard Guay (Parti québécois)
     Terrebonne: Élie Fallu (Parti québécois)
     Trois-Rivières: Denis Vaugeois (Parti québécois)
     Vanier: Jean-François Bertrand (Parti québécois)
     Vaudreuil-Soulanges: Louise-Cuerrier Sauvé (Parti québécois)
     Verchères: Jean-Pierre Charbonneau (Parti québécois)
     Verdun: Lucien Caron (Parti libéral)
     Viau: Charles Lefebvre (Parti québécois)
     Westmount: George Springate (Parti libéral)

Sources

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « %C3%89lection g%C3%A9n%C3%A9rale qu%C3%A9b%C3%A9coise de 1976 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Election generale quebecoise de 1976 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Élection générale québécoise de 1976 — Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • 1892 1 …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 2007 — Élection générale québécoise de 2007 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1981 — Élection générale québécoise de 1981 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1960 — Élection générale québécoise de 1960 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1985 — Élection générale québécoise de 1985 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1962 — Élection générale québécoise de 1962 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1936 — Élection générale québécoise de 1936 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1939 — Élection générale québécoise de 1939 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1973 — Élection générale québécoise de 1973 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.