Elapidae


Elapidae
Aide à la lecture d'une taxobox Elapidae
 Naja haje
Naja haje
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
— non-classé — Macrostomata
— non-classé — Caenophidia
— non-classé — Colubroides
— non-classé — Colubriformes
— non-classé — Endoglyptodonta
Super-famille Elapoidea
Famille
Elapidae
Boie, 1827
Synonymes
  • Hydrophiidae Boie 1827

Les Elapidae sont une famille de serpents. Cette famille comprend les deux serpents plus venimeux au monde : le serpent terrestre Oxyuranus microlepidotus et le serpent marin Enhydrina schistosa[1],[2].

Sommaire

Description

La plupart des espèces ont des pupilles rondes, mais on trouve également des pupilles verticales, principalement dans le genre Acanthophis. Les plus grands spécimens dépassent 3 m comme le mamba noir et le taipan, mais d'autres peuvent atteindre 6 mètres de long (Ophiophagus hannah) le cobra royal. Au demeurant les tailles sont plus modestes pour les cobras et les bongares.

Selon les genres, ils ont des mœurs terrestres semi-fouisseuses (serpents corail), arboricoles ou semi-arboricoles (Pseudohaje et Dendroaspis), voire aquatiques (serpents de mer). Ils sont parfois diurnes comme Dendroaspis, certains comme Acantophis et Bungarus sont nocturnes.

Certaines espèces sont ovipares (serpents corail, Oxyuranus, Demansia…), d'autres sont ovovivipares (Hemachatus, Acanthophis, Cryptophis, Drysdalia, Glyphodon, Pseudechis, Tropidechis) et enfin, quelques espèces sont vivipares (Denisonia).

Les Elapidae sont des serpents venimeux, ils ont les crocs creux situés à l'avant de la bouche, mais ces crocs ne peuvent pas être érigés comme ceux des vipères (famille des Viperidae). Au lieu de cela, les Elapidae doivent réellement mordre leur proie au lieu de les poignarder à la manière des vipères. Lorsque la bouche est fermée, les crocs se logent dans des creux de la mâchoire inférieure. Néanmoins les venins sont très actifs et c'est d'ailleurs dans cette famille que l'on regroupe les espèces les plus vénimeuses qui soient... Les venins sont souvent très neurotoxiques car, si les crochets sont courts, le venin qui a un tropisme neurotrope n'a pas besoin d'être injecté profondement. Le mode d'action est en plus très bref. Le poumon gauche est généralement réduit ou absent, mais les espèces marines possèdent souvent un poumon trachéal. Les protéroglyphes sont representés par les Elapidae ici les crochets sont situés très en avant du maxillaire, courts et fixes ; l'envenimation est alors facilitée par morsure, car les crochets sont en plus cannelés (cobra, mamba, taipan, serpent marin) et les glandes à venin très fonctionnelles. Ces crochets sont parfois modifiés pour pouvoir projeter du venin (Hemachatus, Naja nigricollis)

Liste des genres

Selon Reptarium Reptile Database (6 août 2011)[3] :

  • Elapidae stricto sensu
    • Acanthophis Daudin, 1803
    • Aspidelaps Fitzinger, 1843
    • Aspidomorphus Fitzinger, 1843
    • Austrelaps Worrell, 1963
    • Bungarus Daudin, 1803
    • Cacophis Günther, 1863
    • Calliophis Gray, 1835
    • Cryptophis Worrell, 1961
    • Demansia Gray, 1842
    • Dendroaspis Schlegel, 1848
    • Denisonia Krefft, 1869
    • Drysdalia Worrell, 1961
    • Echiopsis Fitzinger, 1843
    • Elapognathus Boulenger, 1896
    • Elapsoidea Bocage, 1866
    • Furina Dumeril, 1853
    • Hemachatus Fleming, 1822
    • Hemiaspis Fitzinger, 1861
    • Hemibungarus Peters, 1862
    • Hoplocephalus Wagler, 1830
    • Loveridgelaps McDowell, 1970
    • Micropechis Boulenger, 1896
    • Micruroides Schmidt, 1928
    • Micrurus Wagler, 1824
    • Naja Laurenti, 1768
    • Notechis Boulenger, 1896
    • Ogmodon Peters, 1864
    • Ophiophagus Günther, 1864
    • Oxyuranus Kinghorn, 1923
    • Parapistocalamus Roux, 1934
    • Parasuta Worrell, 1961
    • Pseudechis Wagler, 1830
    • Pseudohaje Günther, 1858
    • Pseudonaja Günther, 1858
    • Rhinoplocephalus Muller, 1885
    • Salomonelaps McDowell, 1970
    • Simoselaps Jan, 1859
    • Sinomicrurus Slowinski, Boundy & Lawson 2001
    • Suta Worrell, 1961
    • Toxicocalamus Boulenger, 1896
    • Tropidechis Günther, 1863
    • Vermicella Gray, 1858
    • Walterinnesia Lataste, 1887
  • Hydrophiinae
    • Acalyptophis Boulenger, 1896
    • Aipysurus Lacépède, 1804
    • Chitulia Gray, 1849
    • Disteira Lacépède, 1804
    • Emydocephalus Krefft, 1869
    • Enhydrina Gray, 1849
    • Ephalophis Smith, 1931
    • Hydrelaps Boulenger, 1896
    • Hydrophis Latreille, 1801
    • Kerilia Gray, 1849
    • Kolpophis Smith, 1926
    • Lapemis Gray, 1835
    • Leioselasma Lacepède, 1804
    • Microcephalophis Lesson, 1832
    • Parahydrophis Burger & Natsuno, 1974
    • Pelamis Daudin, 1803
    • Polyodontognathus Wall, 1921
    • Praescutata Wall, 1921
    • Pseudolaticauda Kharin 1984
    • Thalassophis Schmidt, 1852
  • Laticaudinae

Quelques auteurs placent les serpents de mer dans une famille séparée, les Hydrophiidae, famille qui est considérée comme une sous-famille dans d'autres classifications (Hydrophiinae).

Les Elapidae stricto sensu sont parfois découpés en sous-famille : Acanthophiinae, Bungarinae, Elapinae et Notechinae.

Le genre-type s'est à l'origine appelé Elaps est synonyme de Micrurus.

Publication originale

  • Boie, 1827 : Bemerkungen über Merrem's Versuch eines Systems der Amphibien, 1. Lieferung: Ophidier. Isis von Oken, Jena, vol. 20, p. 508-566 (texte intégral)

Notes et références

  1. Mark O'Shea (en), Venomous Snakes of the World, New Jersey, Princeton University Press, 2005 [lire en ligne] 
  2. (en)Snake venom
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 6 août 2011

Bibliographie

  • Zaher, Grazziotin, Cadle, Murphy, Moura-Leite & Bonatto, 2009 : Molecular phylogeny of advanced snakes (Serpentes, Caenophidia) with an emphasis on South American Xenodontines: a revised classification and descriptions of new taxa. Papéis Avulsos de Zoologia (São Paulo) vol. 49, n. 11, p. 115‑153 (texte intégral).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elapidae de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elapidae — Saltar a navegación, búsqueda ? Elapidae Cobra egipcia (Naja haje) Clasificación científica …   Wikipedia Español

  • Elapidae — n. a natural family of snakes including the cobras, kraits, mambas, the New World coral snakes, and Australian taipan and tiger snakes. Syn: family {Elapidae}. [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Elapidae — (Prunknattern), s. Schlangen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Elapidae —   [griechisch], die Giftnattern …   Universal-Lexikon

  • Elapidae — Taxobox name = Elapidae image caption = Egyptian cobra, Naja haje image width = 200px regnum = Animalia phylum = Chordata subphylum = Vertebrata classis = Reptilia ordo = Squamata subordo = Serpentes familia = Elapidae familia authority = Boie,… …   Wikipedia

  • Elapidae — Giftnattern Ägyptische Kobra Systematik Überklasse: Kiefermäuler (Gnathostomata) …   Deutsch Wikipedia

  • Elapidae — noun cobras; kraits; mambas; coral snakes; Australian taipan and tiger snakes • Syn: ↑family Elapidae • Hypernyms: ↑reptile family • Member Holonyms: ↑Serpentes, ↑suborder Serpentes, ↑Ophidia …   Useful english dictionary

  • Elapidae — …   Википедия

  • Elapidae — A family of highly venomous snakes characterized by a pair of comparatively short, permanently erect deeply grooved fangs at the front of the mouth. There are over 150 species, including the cobra, krait, mamba, and coral snakes. [G. elops, a… …   Medical dictionary

  • elapidae — elap·i·dae …   English syllables