El Jadida


El Jadida

33°14′N 8°30′W / 33.233, -8.5

El Jadida
الجديدة
La forteresse portugaise de Mazagan
La forteresse portugaise de Mazagan
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Doukhala-Abda
province Province d'El Jadida
Maire Abdelhakim Sojda (FFD) (2009)
Géographie
Coordonnées 33° 14′ 00″ Nord
       8° 30′ 00″ Ouest
/ 33.233333, -8.5
Démographie
Population 250 000 hab. (2009)
Localisation
Voir la carte physique
El Jadida
Voir la carte administrative
El Jadida
Internet
Site de la ville http://www.eljadida.com/

El Jadida (الجديدة en arabe) est une ville côtière du Maroc, à 96 km de Casablanca. C'est la préfecture de la province d'El Jadida. Les fortifications portugaises de Mazagan, qui font aujourd’hui partie de la ville d’El Jadida, à 90 km au sud-ouest de Casablanca, furent édifiées comme colonie fortifiée sur la côte atlantique au début du XVIe siècle. La colonie fut reprise par les Marocains en 1769. Les fortifications, avec leurs bastions et remparts, constituent un exemple précoce de l’architecture militaire portugaise de la Renaissance. Les édifices portugais encore visibles sont la citerne portugaise, la forteresse portugaise de Mazagan et l’église de l’Assomption, construite dans le style manuélin. La ville portugaise de Mazagan, l’un des premiers établissements en Afrique occidentale des explorateurs portugais qui faisaient route vers l’Inde, offre un témoignage exceptionnel des influences croisées entre les cultures européenne et marocaine, qui apparaissent clairement dans l’architecture, la technologie et l’urbanisme.

Sommaire

Histoire

La médina d'El Jadida

Au cours de son histoire, la ville d'El Jadida a porté plusieurs noms. Elle est ainsi appelée ⵎⴰⵤⴳⵁⴰⵏ ou Mazghan en amazigh, Rusibis par les Romains, El Jadida (la nouvelle) par les Marocains, puis Mazagan par les Portugais.

Pendant son long voyage l'amiral carthaginois Hannon fut le premier à parler d'El Jadida.

Plusieurs siècles plus tard, Ptolémée parla du port de Rusibis situé au niveau 6° 40' en latitude dans son système de coordonnées, ce qui correspond à la ville d'El Jadida actuelle (32° 10').

Les Portugais occupèrent la région, précieuse par sa valeur stratégique. Ils fondèrent la forteresse de Mazagan vers 1506. La ville elle-même fut fortifiée dès 1542, et grâce à une ceinture d'épaisses murailles devint une citadelle redoutable.

Le Maroc a essayé de prendre la ville pendant longtemps. Durant deux siècles, Mazagan résista aux assauts. Les Portugais ont même dû transformer le grenier en citerne pour stocker l'eau potable afin de tenir longtemps face à ces assauts (citerne portugaise). La présence portugaise prit fin en 1769, quand la ville fut prise par Sidi Mohamed ben Abdellah.

À la veille de l'assaut, dont la conséquence n'était guère douteuse, le général commandant la place reçut l'ordre d'évacuer la ville. Tous les bastions furent minés et une série d'explosions détruisit les murailles, faisant de nombreuses victimes parmi les assaillants. Entre la libération de la ville et jusqu'au début du XIXe siècle, El Jadida porta le nom de Mahdouma.

Le sultan Moulay Abd ar-Rahman décida de restaurer la forteresse en 1832. Il la baptisa El Jadida ou la Nouvelle.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la vieille ville d'El Jadida a été peuplée par une importante communauté juive et fut transformée en Mellah (quartier juif), puis désertée dans les années 1950 par une grande partie de ceux-ci.

C'est en 1912, sous le protectorat français, que la ville reprit le nom de Mazagan. Elle déborda vite les anciennes limites de la cité portugaise. Une ville nouvelle fut organisée autour de l'enceinte.

Les Français ont été charmés par cette belle ville. Elle devint ainsi un centre balnéaire du fait de son climat doux et de ses plages. Après l'Indépendance, en 1956, Mazagan redevient El Jadida.

Le 30 juin 2004, lors de la 28e session du comité du patrimoine mondial, tenue à Suzhou en Chine, la ville marocaine de Mazagan (El Jadida) est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Aujourd'hui El Jadida attire les amateurs d'histoire curieux de découvrir la cité fortifiée par les Portugais, les cinéphiles marchant sur les traces d'Orson Welles ainsi que de nombreux estivants.

Au cours de la période estivale (juillet-août) a lieu le célèbre moussem de Moulay Abdellah Amghar, qui attire plus de cent mille visiteurs.

De nos jours, El Jadida s'est totalement modernisé, il est vrai qu'il reste des quartiers populaires, mais dans son ensemble, la ville s'est transformée. Elle reste très culturelle avec ses monuments, mais aussi touristique avec sa magnifique plage et ses hôtels. Elle devrait devenir l'une des villes les plus touristiques du Maroc car de nombreux projets sont en cours pour faire d'El Jadida une nouvelle ville.

La citerne portugaise

Cette vaste salle souterraine et voûtée faisait partie du château fort construit en 1514 par les Portugais. Elle servit probablement de salle d'armes avant d'être utilisée comme réserve d'eau. Sur un plan carré de 34 m de côté, elle comporte six nefs dont les voûtes d'arêtes reposent sur 25 colonnes et piliers. La travée centrale est percée d'un large oculus par où se déverse la lumière du jour qui produit par réflexion sur l'eau de la citerne , un surprenant effet de miroir imprégnant le lieu d'une étrange atmosphère. La majestueuse citerne portugaise d'El Jadida ,qui d'ailleurs fut classée sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 2004, séduisit Orson Welles au point qu'il y tourna certaines séquences de son film Othello. Quelques scènes des films le retour de l'étalon noir, produit par Francis Ford Coppola et Harem, d'Arthur Joffé, ont également été tournées ici.

Présentation générale

Située sur la côte de l'océan Atlantique et à proximité de la capitale économique du Royaume, la province d'El Jadida fait partie de la région du Doukkala-Abda. Ses limites sont :

  • La province de Settat au Nord et au Nord-Est
  • La province de Kalaa des Sraghna à l'Est et au Sud-Est
  • La province de Safi au Sud
  • L'océan Atlantique au Nord-Ouest et à l'Ouest

La province d'El Jadida a été créée par décret royal no 701-66 du 10 juillet 1967. Elle est intégrée dans la région économique du centre par dahir no 1-71-77 du 16 juin 1971, et dans la région Doukkala-Abda par décret no 2-97-246 du 17 août 1997.

Démographie

El Jadida comptait, en 2004, 144 440 habitants[1]. La population d'El Jadida est estimée à 160 000 Habitants en 2009

Économie

Activités portuaires

La province d'El Jadida dispose de deux ports : le port d'El Jadida et celui de Jorf Lasfar en eau profonde.

  • Le port d'El Jadida dans le centre ville est réservé à la pêche, aux bateaux de plaisance et aux sports nautiques.
  • Le port de Jorf Lasfar, à 17 km au sud de la ville, est le premier port minéralier d’Afrique. Ouvert au commerce international depuis 1982, le port de Jorf Lasfar constitue l’un des maillons de l’infrastructure portuaire du Maroc. Parmi les grandes entreprises qu'il abrite, on trouve l'OCP, JLEC, ODEP, SONASID ...

Réseau routier

La province d’El Jadida dispose d’un réseau classé de 2 012 km de route dont 1 831 km revêtu. C’est le plus long réseau revêtu comparé à celui des autres provinces du Royaume.

L'autoroute reliant El Jadida à Casablanca, d'une longueur de 80 km a été ouverte à la circulation à partir du 4 novembre 2006.

Industrie

Situation : route de Marrakech
Aménageur : municipalité d’El Jadida
Superficie : 117 ha
Il est l'un des plus grands ports d'Afrique. Prévu sur une superficie de 500 ha, le parc sera un espace structurant visant à assurer un développement spatial équilibré de la région et constituera le premier parc industriel destiné à abriter les moyennes et les grandes industries ainsi que celles liées aux activités du complexe phosphatier.

Jumelages

Personnalités

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article El Jadida de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jadida —   [dʒ ], El Jadida, Al Djadida [dʒ ], Hafenstadt und Seebad an der Westküste Marokkos, an einer Meeresbucht des Atlantischen Ozeans, 81 500 Einwohner; Sitz der Provinz Verwaltung; Flughafen. 15 km südlich der neue Hafen Jorf Lasfar.   Stadtbild:… …   Universal-Lexikon

  • Jadida — (El ) (al Gadîda) (anc. Mazagan) port du Maroc, près de Casablanca; 150 000 hab.; ch. l. de la prov. du m. nom. La ville fut fondée par les Portugais en 1513. Le sultan Mohammed ben Abdallah la leur prit en 1769 …   Encyclopédie Universelle

  • Jadida, El — ▪ Morocco formerly (until c. 1960)  Mazagan , also spelled  Al Jadīdah        Atlantic port city, north central Morocco, lying about 55 miles (90 km) southwest of Casablanca. The settlement developed after 1502 around a Portuguese fort and, as… …   Universalium

  • El-Jadida — 33°14′N 8°30′W / 33.233, 8.5 …   Wikipédia en Français

  • El Jadida — الجديدة ⵎⴰⵣⵖⴰⵏ/ⵊⴷⵉⴷⴰ Mazagan Panorama of El Jadida …   Wikipedia

  • El Jadida — El Jadida …   Deutsch Wikipedia

  • Sala El Jadida — Cette page a été supprimée. Le journal des suppressions et des déplacements est affiché ci dessous pour référence. 5 octobre 2009 à 20:36 Moumou82 (discuter | contributions) a renommé Sala El Jadida en Sala El Jadida/copyvio [redirection… …   Wikipédia en Français

  • Province d'El Jadida — El Jadida Drapeau Pays …   Wikipédia en Français

  • Provincia de El Jadida — Saltar a navegación, búsqueda Provincia de El Jadida  de Marruecos Capital El Jadida Población   …   Wikipedia Español

  • École nationale de commerce et de gestion d'El Jadida — ENCG El Jadida Informations Fondation 2006 Type École de commerce Localisation Ville El Jadida …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.