Eilíf kúlnasvein


Eilíf kúlnasvein

Eilífr kúlnasveinn

Eilífr kúlnasveinn est un scalde islandais du XIIe siècle ou du XIIIe siècle[1].

De son œuvre, cinq fragments nous sont parvenus : d'une part, une strophe conservée dans le Quatrième traité grammatical, d'autre part, trois demi-strophes et un distique transmis par le Skáldskaparmál[2] de Snorri Sturluson. Figurant dans la liste des kenningar désignant le Christ, il est généralement admis que les extraits cités par Snorri font partie d'un poème adressé au Christ (Kristsdrápa)[1].

À part la possibilité qu'il ait été ecclésiastique[3], rien d'autre n'est connu de sa vie.

Références

  1. a  et b Simek, Rudolf. Hermann Pálsson. Lexikon der altnordischen Literatur: die mittelalterliche Literatur Norwegens und Islands. Stuttgart: Kröner, 2007. ISBN 9783520490025.
  2. Chapitre 52.
  3. Vries, Jan de. Altnordische Literaturgeschichte. Berlin : de Gruyter, 1999. Band II, p. 61. ISBN 3-11-016330-6.

Lien externe

  • Portail de l’Islande Portail de l’Islande
  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « Eil%C3%ADfr k%C3%BAlnasveinn ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eilíf kúlnasvein de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eilif kulnasvein — Eilífr kúlnasveinn Eilífr kúlnasveinn est un scalde islandais du XIIe siècle ou du XIIIe siècle[1]. De son œuvre, cinq fragments nous sont parvenus : d une part, une strophe conservée dans le Quatrième traité grammatical, d autre… …   Wikipédia en Français

  • Eilíf Kúlnasvein — Eilífr kúlnasveinn Eilífr kúlnasveinn est un scalde islandais du XIIe siècle ou du XIIIe siècle[1]. De son œuvre, cinq fragments nous sont parvenus : d une part, une strophe conservée dans le Quatrième traité grammatical, d autre… …   Wikipédia en Français