Ego Engine


Ego Engine
Ego Engine
Ego Engine Logo .jpg
Développeur Codemasters, Sony Computer Entertainment
Type Moteur de jeu
Licence Propriétaire

Ego Engine est un moteur de jeu vidéo développé par Codemasters. Il s'agit d'une version modifiée du moteur de jeu Neon.

Historique

Le moteur de jeu est une version modifiée et améliorée du Neon Engin, équipant Colin McRae: Dirt. Il est le fruit de 3 années de développement dans la Codemasters’ Central Technology Unit[1]. Codemaster veut faire passer son moteur de jeu du stade de projet interne au stade de produit performant vendable sur le marché des moteurs de jeu. Pour y parvenir, Codemaster aurait investi plus de 80 000 000$[1]. À ce propos, le Vice Président de Codemasters explique:

« La désignation officielle Ego Engine permet à notre middleware d'avoir un titre de projet et de devenir une technologie de marque. Le développement du moteur, même à travers ses phases initiales, a été long et un investissement important pour Codemasters. Toutes les trois parties ne sont pas en mesure de consacrer des ressources à un tel projet ambitieux et rester compétitif. Cependant, chez Codemasters, nous avons investis dans la technologie et l'infrastructure de soutien pour s'assurer que tous les titres soient impressionnants et un avantage concurrentiel[2]. »

Depuis son annonce le 6 décembre 2007, il intègre la totalité des jeux de Codemasters, qu'ils soient pour PC, Playstation 3 ou pour Xbox 360[3]. Il a d'abord été utilisé dans des jeux de courses, avant d'être employé pour Operation Flashpoint : Dragon Rising, un jeu de simulation de guerre.

Jeu utilisant le moteur

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ego Engine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ego-Engine — Entwickler Codemasters, Sony Computer Entertainment Betriebssystem PC, PS3, Xbox 360 Kategorie Game Engine Lizenz …   Deutsch Wikipedia

  • EGO (game engine) — Ego Engine Developer(s) Codemasters, Sony Computer Entertainment Platform PlayStation 3, Microsoft Windows …   Wikipedia

  • EGO (движок) — EGO Игровой движок (Список) Официальный логотип движка из игры «Operation Flashpoint: Dragon Rising» …   Википедия

  • Ego-Shooter — (gr. und lat. ego = „ich“; engl. shooter = „Schütze“ bzw. „Schießspiel“) oder First Person Shooter (FPS) sind eine Kategorie der Computerspiele, bei welcher der Spieler aus der Egoperspektive in einer frei begehbaren, dreidimensionalen Spielwelt… …   Deutsch Wikipedia

  • EGO — is a Latin word meaning I , cognate with the Greek Εγώ (Ego) meaning I and may refer to: * Ego, super ego, and id, a psycho analytic concept of Sigmund Freud * Ego (spirituality), a sense of doership or sense of individual existence * Ego the… …   Wikipedia

  • Ego the Living Planet — Superherobox| caption=Ego battles Thor and Galactus on the cover of Thor #161 (Feb. 1969) Art by Jack Kirby. character name=Ego the Living Planet publisher=Marvel Comics debut= Thor #132 (Oct. 1966) creators=Stan Lee (writer) Jack Kirby (artist)… …   Wikipedia

  • ego\ surfing — To use a search engine to look up one s own name for the sake of vanity. (E.g., typing John Doe into google if your name happens to be John Doe.) I found a cool site which references an article I wrote while I was ego surfing. They quoted me …   Dictionary of american slang

  • ego\ surfing — To use a search engine to look up one s own name for the sake of vanity. (E.g., typing John Doe into google if your name happens to be John Doe.) I found a cool site which references an article I wrote while I was ego surfing. They quoted me …   Dictionary of american slang

  • Divinity II: Ego Draconis — European cover art Developer(s) Larian Studios Publisher(s) Dtp Entertainment …   Wikipedia

  • Game-Engine — Die Artikel Liste der Spiel Engines und Spiel Engine#Bekannte Engines überschneiden sich thematisch. Hilf mit, die Artikel besser voneinander abzugrenzen oder zu vereinigen. Beteilige dich dazu an der Diskussion über diese Überschneidungen. Bitte …   Deutsch Wikipedia