Editique

Editique

Éditique

L'éditique est un néologisme qui désigne l'ensemble des outils, services et moyens informatiques appliqués à l'édition de documents. En pratique, le terme est utilisé surtout à propos de la production en masse de documents d'entreprise ayant une structure générale fixe (publipostage, contrats, factures, relevés de compte...) et des parties variables en fonction du destinataire (adresses, chiffres, messages publicitaires...).

Sommaire

Contexte

Au sein d'un système d'information, l'éditique constitue l'ensemble des personnels, des processus, des flux, et des outils informatiques destinés à la conception, la production et la distribution de documents.

Secteur d'activité

Historique

Les premiers systèmes éditiques utilisaient des préimprimés sur papier pour toutes les zones fixes. Les données variables étaient surajoutées par les imprimantes qui fonctionnaient souvent en mode ligne à ligne, avec un nombre de lignes et de colonnes fixes dans la page.

Les préimprimés ont été souvent remplacés par des fonds de page électroniques, imprimés en même temps que les données variables.

Les logiciels plus récents sont capables de composition dynamique : ils adaptent les parties fixes aux parties variables. Par exemple un tableau de facture s'étendra vers le bas en fonction du nombre de lignes de facturation, variable selon le destinataire, et au besoin passera sur une page de suite si le nombre de lignes est élevé. Ces logiciels permettent aussi à volonté de changer de police typographique, d'utiliser des attributs (corps, graisse, inclinaison des caractères), d'insérer des images (logos, signatures, graphiques dynamiques...), de contrôler le contenu de manière programmatique (ex : paragraphes conditionnels), de gérer les spécificités de présentation (veuves et orphelines, blocs insécables, ...).

Au départ orientée traitement de masse, l'éditique évolue vers des applications temps réel, permettant l'édition unitaire de document (contrat, simulation), remis en agence clientèle, envoyé par télécopie ou par courrier électronique. Les chaînes modernes peuvent également se retrouver impliquées sur des chaînes d'approvisionnement (édition d'étiquettes de codes à barre).

Introduction de la notion d'ADF

voir ADF (Automated Document Factory)

La chaîne éditique

La chaîne éditique va de l'extraction et/ou la réception de données métier issues des applicatifs, jusqu'à la distribution de documents, en passant par un ou plusieurs des processus suivants :

  • Composition dynamique de documents (valorisation de modèles de document par une fusion avec les données extraites, de ressources graphiques et documentaires, et par l'application de règles d'assemblage, avec ou sans intervention utilisateur durant le processus).
  • Extraction de documents stockés sur serveur, en GED ou au sein de système d'archivage.
  • Post-composition (tri, éclatement, fusion, enrichissement de flux documentaire, transformation de format, re-pagination, etc...)
  • Distribution de documents :
    • sur support numérique (injection dans une GED, dans un système d'archivage, envoi par courrier électronique, télécopie, etc...)
    • en impression bureautique
    • vers un atelier d'impression et mise sous pli
  • Gestion des retours des NPAI (n'habite pas à l'adresse indiquée)

Outils

La mise en place d'une chaîne éditique au sein d'un système d'information s'appuie sur les différents outils suivants :

  • Le moteur de composition est la brique centrale d'une chaîne éditique, c'est l'outil logiciel qui assure la composition des documents.
  • Le moteur de post-composition est destiné à retravailler les flux documentaires produits en sortie du moteur de composition, ou issus de systèmes externes, afin d'effectuer des tâches de tri, regroupement, éclatement, repagination, insertion, etc... En cas de production papier, les fonctions essentielles assurées sont : le tri selon les contraintes postales, le regroupement des plis ayant des caractéristiques physiques similaires en vue de la mise sous pli et le lotissement en spools de taille adaptée à l'atelier de production éditique.
  • Un spouleur/ordonnanceur permet d'aiguiller les flux, aussi bien en entrée, en sortie, que durant les étapes de la chaîne.
  • Un workflow d'orchestration (BPM) permet d'assurer l'orchestration des différents services fournis par la chaîne éditique afin de décrire les différents processus de production documentaire de l'entreprise.
  • Un environnement de conception éditique destiné à réaliser les modèles qui seront traités par le moteur de composition.
  • Un centre d'impression et de mise-sous-pli automatisée permet d'assurer la production automatisée des documents physiques, et des courriers sortants de l'entreprise.

Logiciels

Acquisition, transformation et chargement des données
Composition
Composition Interactive

EngageOne Communication et Composition Interactive (Pitney Bowes Business Insight (Group 1 Software))

Post-Composition
Ordonnancement & BPM

Plate-forme d'infrastructure SOA éditique

Orchestration, pilotage et publication d'applications

Logiciels stations de travail

composition et gestion de flux
  • BTA Print Machine
  • Formscape

Concepts d'architecture

Bonnes pratiques

Gestion amont et composition des documents.

La gestion des données en amont de l’éditique reste la plupart du temps du ressort des DSI des remettants, avec un risque de déphasage entre besoins d’évolution des communications courrier et des délais d’évolution des Systèmes d’Information (S.I.), par exemple pour le TransPromo qui nécessite un CRM généralement plus agile que le CRM existant.

L’éditique a été longtemps considérée comme une étape de traitement des applications métier. Les services marketing, qui ont conscience que le courrier reste un excellent moyen de communication, demandent souvent de la flexibilité à leur S.I. pour être plus réactif.

En matière de format de document, des convergences (autour de la norme AFP pour les flux de courrier industriel, par exemple) devraient faciliter à l’avenir l’interopérabilité entre les systèmes des remettants et ceux des prestataires Editique. Cela présuppose que le plus souvent la composition reste de la responsabilité du S.I. qui garde ainsi la maîtrise des données et doit veiller à ne pas limiter les possibilités d’offre de service de composition du prestataire. A noter également que si les maquettes de courrier prévoient une réserve d’espace à destination du message TransPromo, cela implique que le prestataire Editique prenne en charge la composition du message et son insertion dans le flux de composition.

Ainsi, sur l’étape de composition des documents, une des évolutions les plus attendues est liée au développement du TransPromo. Or son efficacité présuppose la maturité des systèmes CRM de gestion de la relation client et des diverses bases de connaissance des clients permettant une personnalisation pertinente des messages insérés dans les documents de gestion, ce qui n’est pas encore acquis à ce jour pour la plupart des entreprises.

En matière d’organisation et de pilotage de la communication du courrier de gestion, on constate un fort conservatisme : le TransPromo implique des décisions importantes d’investissement en S.I., en évolution des processus métier voir en organisation des entreprises. Ces décisions nécessitent notamment un consensus fort et simultané entre le marketing et la production éditique (et les S.I.).

L’émergence d’outils de conception décentralisée de messages marketing (coordonnant l’émetteur central, les établissements et les sites des prestataires par exemple) devrait permettre dans les prochaines années de concilier la complexité informatique et la réactivité marketing nécessaires au TransPromo.

Standards

Standards d'entrée

Une chaîne éditique est alimentée par tout type de source de données informatique, mais il est préférable, afin de limiter le couplage vis à vis des applications clientes, et afin d'optimiser les performances dans le cadre d'une production de masse, de considérer qu'elle traitera des flux de données. Ces flux peuvent être :

Principaux standards de documents électroniques

  • Formats documentaires électroniques
    • ODF
    • PDF : format ouvert crée par Adobe Systems
    • AFP : format ouvert crée par IBM en 1986 mais passé sous l'égide de AFP Color Consortium devenu AFP Consortium depuis 2006
    • RTF
    • GML : Format permettant la structuration des documents. (utilisé par IBM pour 90% de sa documentation.)
    • XML : Format permettant l'échange de données structurées. Les fichiers XML s'accompagne lorqu'ils s'agit de documents électroniques d'un fichier XSL contenant les instructions de présentation des données.
  • Formats d'impression
    • IPDS : Format créé par IBM. C'est le format qui permet l'impression des flots AFP. Les documents au format AFP sont convertis en format IPDS pour pouvoir être imprimé.
    • IJPDS : Format créé par SCITEX dérivé de l'IPDS pour permettre le pilotage de plusieurs têtes d'impression (imprimantes à jet d'encre).
    • Metacode : Format propriétaire Xerox. Ce standard très utilisé par le passé pour l'impression de masse est désormais obsolète.
    • VIPP : Séries de macros permettant de manipuler le langage PostScript et abusivement appelé Langage. Le VIPP a été développé par Xerox. Ce format permet de gros gains en tailles de fichiers par la mutualisation des images et des fonds de page qui sont stockés sur le contrôleur de l'imprimante. Ainsi, seules les données variables propres à chaque page sont envoyées à l'imprimante à l'instar du couple AFP/IPDS. Ce langage est spécifique aux imprimantes Xerox.
    • PCL : Norme créée par Hewlett-Packard
    • PostScript : langage de description de page, développé par Adobe Systems

Voir aussi

Notes et références

Ce document provient de « %C3%89ditique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Editique de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Éditique — L éditique est un néologisme qui désigne l ensemble des outils, services et moyens informatiques appliqués à l édition de documents. En pratique, le terme est utilisé surtout à propos de la production en masse de documents d entreprise ayant une… …   Wikipédia en Français

  • éditique — ● n. f. ►TIQUE Terme officiellement préconisé en remplacement de PAO et de micro édition. On continue généralement de dire PAO …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Moteur De Composition — Un moteur de composition est un logiciel informatique dédié à la production automatisée de documents aux formats standards électroniques ou imprimables, par une fusion de données issus des systèmes informatiques d une entreprise au sein de… …   Wikipédia en Français

  • Computer Output To Laser Disk — Pour les articles homonymes, voir COLD. Cet article a pour sujet le système COLD. Pour une définition du mot « cold », voir l’article cold du Wiktionnaire. La technologie informatique associée à l extraction de documents qui provienn …   Wikipédia en Français

  • Computer Output to Laser Disk — Pour les articles homonymes, voir COLD. Cet article a pour sujet le système COLD. Pour une définition du mot « cold », voir l’article cold du Wiktionnaire. La technique informatique associée à l extraction de documents qui proviennent… …   Wikipédia en Français

  • Computer output on laser disk — Computer Output to Laser Disk Pour les articles homonymes, voir COLD. Cet article a pour sujet le système COLD. Pour une définition du mot « cold », voir l’article cold du Wiktionnaire. La technologie informatique associée à l… …   Wikipédia en Français

  • Computer output to laser disk — Pour les articles homonymes, voir COLD. Cet article a pour sujet le système COLD. Pour une définition du mot « cold », voir l’article cold du Wiktionnaire. La technologie informatique associée à l extraction de documents qui provienn …   Wikipédia en Français

  • Gestion Electronique des Documents — Gestion électronique des documents La Gestion Électronique des Documents ou GED est un système informatisé d acquisition, classement, stockage, archivage des documents (exemple d’utilisation : la numérisation de masse de documents papiers).… …   Wikipédia en Français

  • Gestion documentaire — Gestion électronique des documents La Gestion Électronique des Documents ou GED est un système informatisé d acquisition, classement, stockage, archivage des documents (exemple d’utilisation : la numérisation de masse de documents papiers).… …   Wikipédia en Français

  • Gestion electronique des documents — Gestion électronique des documents La Gestion Électronique des Documents ou GED est un système informatisé d acquisition, classement, stockage, archivage des documents (exemple d’utilisation : la numérisation de masse de documents papiers).… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»