Edgar P. Jacobs


Edgar P. Jacobs
Edgar P. Jacobs
Nom de naissance Edgard Félix Pierre Jacobs
Naissance 30 mars 1904
Bruxelles (Belgique)
Décès 20 février 1987 (à 82 ans)
Lasne (Belgique)
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Profession dessinateur et scénariste de bande dessinée
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edgar et Jacobs.

Edgard Félix Pierre Jacobs, plus connu sous le nom d'Edgar P. Jacobs est un auteur belge de bandes dessinées né le 30 mars 1904 à Bruxelles, mort le 20 février 1987 (id.). Edgar P. Jacobs est l'auteur de la série des Blake et Mortimer, et un des collaborateurs d'Hergé.

Sommaire

Biographie

Après avoir été figurant et chanteur d'opéra entre 1917 et 1940, Jacobs se tourne vers l'illustration, collaborant à la revue Bravo jusqu'en 1946. Quand la bande dessinée américaine Flash Gordon est interdite par l'occupant allemand, on lui donne la responsabilité de la terminer à sa façon pour ne pas laisser les lecteurs sans dénouement. Ensuite, il publie dans Bravo sa première bande dessinée, Le Rayon U dans le même style d'aventures/science-fiction. On y retrouve les mêmes typologies de personnages (le gentil militaire -le Major Walton-, le bon savant -le professeur Marduk-, le traitre au service des méchants militaires -le capitaine Dagon) qu'il gardera tout au long de sa production.

Il devient ami d'Hergé et va travailler avec lui à la refonte de l'illustration des albums Tintin au Congo, Tintin en Amérique, Le Sceptre d'Ottokar, et Le Lotus bleu en 1943, puis il collabore l'année suivante aux 7 Boules de cristal et au Temple du Soleil, participant notamment au dessin des décors, des matériels et des équipements.

En 1946, il fait partie de l'équipe du nouveau Journal de Tintin qui publie sa bande dessinée Le Secret de l'Espadon par planches hebdomadaires en quatrième de couverture. Dès 1947, il cesse sa collaboration au dessin des aventures de Tintin pour se consacrer à ses héros tout en continuant avec Hergé à illustrer le journal, et publie Le mystère de la grande pyramide en 1950. Un album devenu légendaire de Jacobs, La marque jaune paraît en 1956. Se succèdent L'énigme de l'Atlantide en 1957, S.O.S. météores en 1959, Le piège diabolique en 1962, L'affaire du collier en 1968.

En 1977, Jacobs publie le premier tome des 3 Formules du professeur Satō se déroulant au Japon.

Postérité

Le second tome des 3 Formules du professeur Satō, posthume, paraît treize ans après le premier. Il est entièrement dessiné par Bob de Moor avec l'aide de Geert de Sutter, d'après le scénario et le pré-découpage des planches de Jacobs.

Les aventures de Blake et Mortimer connaîtront de nouveaux épisodes sous le crayon et la plume de différents dessinateurs et scénaristes, qui feront des références discrètes au passé « Jacobsien » de la série comme autant de clins d'œil aux lecteurs de la première heure (L'Affaire Francis Blake en 1996 par Jean Van Hamme et Ted Benoit, La Machination Voronov en 2000 par Yves Sente et André Juillard, L'Étrange Rendez-vous en 2001 par Jean Van Hamme et Ted Benoit, Les Sarcophages du 6e continent tome 1 en 2003 et tome 2 en 2004, ainsi que Le Sanctuaire du Gondwana en 2008, par Yves Sente et André Juillard).

Aujourd'hui, de nombreux dessinateurs travaillent dans son esprit graphique tels que Ted Benoit, Floc'h, André Juillard, Patrick Dumas, Jean-François Miniac ou Dominique Hé, et nombreux sont ceux qui truffent leurs œuvres de clins d'œil à l'attention des amateurs de celle d'Edgar P. Jacobs ou en reconnaissance envers celui qui souvent influença par son style leur vocation artistique.

À cause de son plan marketing, l'œuvre d'Edgar P. Jacobs avait ses admirateurs, mais ne connaissait que des tirages limités du vivant de son auteur. Elle est devenue un important succès de librairie après le décès de celui-ci.[réf. nécessaire]

Censure

Comme beaucoup d'auteurs de l'époque, il fut censuré à plusieurs reprises par la loi 49.956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. En 1962, la commission interdit la vente du Piège diabolique[1].

Œuvres

Blake et Mortimer

Autre

  • Scénariste (avec Hergé):
    • Tom Colby - Le Canyon Mystérieux, coll. Document no 1, éd. Magic Strip (diffusion Futuropolis), 1979 (synopsis du dessinateur, Paul Cuvelier, sous le pseudonyme commun de Olav)
  • Encore de, ou sur, Jacobs dans le Journal de Tintin (numérotation française) :
    • 1946 : La découverte de la tombe de Tout–Ankh–Amon, JdTintin belge no 4 courant (illustration)
    • 1947 : Ce que l’on sait de l’Atlantide, JdTintin belge no 9 courant (illustration)
    • 1949 : Le secret de l’Espadon a–t–il été découvert ?, no 34
    • 1949 : Patientez encore quelques semaines. Je vous promets une surprise !, no 49
    • 1950 : En attendant le mystère de la Pyramide, no 79 (illustration)
    • 1965 : Edgar P. Jacobs revient dans Tintin, no 884
    • 1966 : Quand la réalité rejoint la fiction, no 902 (dessins de Jacobs)
    • 1968 : E.P. Jacobs vous parle : "Ne tirez pas sur le dessinateur", no 1002
    • 1969 : Qui fait votre journal ? Edgar P. Jacobs, no 1062
    • 1969 : Jacobs condamné aux travaux forcés, no 1102
    • 1971 : Le Dossier Edgar-Pierre Jacobs (Magazine 2000 no 39), no 1198
    • 1974 : Quand E.P. Jacobs illustrait le journal "Bravo"..., no 73 ("Tintin Hebdoptimiste")
    • 1974 : Les 3 Formules du Professeur Jacobs - une énigme de A.P. Duchâteau, no 73
    • 1975 : Science-Fiction dans la bande dessinée (Tintin Journal no 11), no 14
    • 1978 : Le théâtre de Jacobs, numéro Spécial E.P. Jacobs, entièrement consacré à lui par toute l'équipe du journal, et avec des dossiers, no 49
    • 1981 : Une journée chez Edgar P. Jacobs, no 329
    • 1982 : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur E.P. Jacobs sans jamais oser le demander, no 355
    • 1987 : Jacobs en images, no 13 (pour son décès)
    • 1987 : Témoignages d'amitié à E.P. Jacobs, no 13
    • 1990 : Les 3 Formules du Professeur Edgar P. Jacobs (et début de publication de Mortimer contre Mortimer par Bob de Moor), no 5, "Hello BD"

Prix

  • Jacobs a reçu le premier Grand Prix Saint-Michel du Club des Amis de la Bande Dessinée (C.A.B.D.) à la Foire du Livre de Bruxelles, décerné en 1971.
  • Le disque "La Marque Jaune" de 1956 a reçu le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles Cros pour la qualité de ses textes la même année.

Ouvrages sur Edgar P. Jacobs

  • 1976 : Luc Routeau dans Communications Ed Seuil no 24 "Jacobs : narration,science-fiction"
  • M. Bataille et A. Leunen dans Les feuillets psychiatriques de Liège, volume 11, fascicule 3: "Essai d'analyse sémiotique du concept de folie dans la bande dessinée de Hergé et Jacobs"
  • 1976 : Schtroumpf Les Cahiers de la bande dessinée no 30, special Edgar P. Jacobs, Ed. Glénat
  • 1976 : L'École d'Hergé, chapitre Edgar P. Jacobs, mythes et figures du mystère, Ed. Glénat
  • 1981 : Edgar P. Jacobs, 30 ans de bandes dessinées, ouvrage collectif Ed. Alain Littaye (réédition complétée de l'ouvrage -broché- de 1973 ; tirage de tête complété par le petit livre The Mega Wave)
  • 1981 : Un opéra de papier, Les mémoires de Blaker et Mortimer, autobiographie par Edgar P. Jacobs, Ed. Gallimard
  • 1983 : Spécial : Edgar-Pierre Jacobs (interview EPJ sur RTL du 28/03/1982 + dossier), dans Biographic Pocket no 4
  • 1984 : Le monde de Edgar P. Jacobs, par Claude Le Gallo, collection "Nos auteurs", Ed. du Lombard, (ISBN 2-8036-0481-7)
  • 1984 : Jacobs par Hergé, dans Spot BD no 4, septembre
  • 1988 : Blake, Jacobs et Mortimer, par Gérard Lenne, Ed. Séguier Archimbaud
  • 1989 : Edgar P. Jacobs, collection "Un livre une œuvre", par Jean-Paul Dubois, Éditions Labor
  • 1990 : Edgar P. Jacobs Le Baryton Du 9e Art, par Jean-Marc Guyard, Ed. Blake Et Mortimer
  • 1990 : L'affaire Jacobs, par Gérard Lenne, Ed. Megawave
  • 1991 : Lire E.P. Jacobs dans le texte, Bernard Heizmann, dans Bédésup no 52/53
  • 1993 : Le Royaume d'Edgar J., par Jacques Laudy, coll. Himalaya, Ed. Loempia, (ISBN 2-8035-0288-7)
  • 1993 à 1998 : E.P.J. Collectors - La Lettre des Collectionneurs (trimestriel), par Michel Laisnez : 24 numéros, d'avril 1993 à octobre 1998
  • 1994 : Jacobs, le conservateur, Philippe Saint-André, dans bédésup no 66/67
  • 1994 : E.P. Jacobs : une Mémoire de Papier, par Michel Laisnez, Ed. E.P.J.Collectors (Bibliographie INTÉGRALE de, et à propos de, E.P. Jacobs - arrêtée à septembre 1993)
  • 2000 : Edgar P. Jacobs ou les entretiens du Bois des Pauvres, par François Rivière, dessins de Stanislas, préface de José-Louis Bocquet, Ed. du Carabe
  • 2002 : À l'ombre de la ligne claire, par Benoît Mouchart, éditions Vertige Graphic, 2002, (ISBN 2-908-98171-8)
  • 2003 : La Damnation d'Edgar P. Jacobs, par Benoît Mouchart et François Rivière, éditions Seuil-Archimbaud, (ISBN 2-020-60530-9)
  • 2003 : Bang ! no 4 (automne) (interview)
  • 2004 : Jacobs, la marque du Fantastique, par René Nouaihat, Ed. Mosquito
  • 2004 : Le manuscrit E.P. Jacobs, par Charles Dierick, Ed. Dexia
  • 2004 : E.P. Jacobs, La marque du siècle, par Jean Auquier, Ed. CBBD et la Poste Belge
  • 2004 : Chez Edgar P. Jacobs, dans l'intimité du père de Blake et Mortimer, par Philippe Biermé, Ed. du Céfal
  • 2004 : Blake et Mortimer face aux démons de la science, Science et Vie édition spéciale
  • 2005 : Edgar P. Jacobs et le secret de l'explosion, par Renaud Chavanne, Ed. PLG
  • 2006 : La Damnation d'Edgar P. Jacobs (édition refondue), par Benoît Mouchart et François Rivière, Ed. Points Seuil, (ISBN 2-020-85505-4)
  • 2007 : Edgar P. Jacobs et les deux Jacques, par Philippe Biermé, Ed. Fondation Edgar P. Jacobs
  • 2007 : L'Énigme Jacobs - Tome 1, par Philippe Biermé, Ed. Aux Dépens de l'Auteur
  • 2008 : L'Énigme Jacobs - Tome 2, par Philippe Biermé, Ed. Aux Dépens de l'Auteur
  • 2009 : La Bibliothèque virtuelle de Blake et Mortimer, par Alain S. Lerman, Ed. Kronos
  • 2009 : E.P. Jacobs, témoignages inédits, par Viviane Quittelier, Ed. Mosquito
  • 2009 : Les secrets de l'espadon, par Alain S. Lerman, Ed. Kronos
  • 2010 : Edgar P. Jacobs, biographie du père de Blake et Mortimer, tome 1 de Philippe Biermé, L'Âge d'Or
  • 2010 : Edgar P. Jacobs, biographie du père de Blake et Mortimer, tome 2 de Philippe Biermé, L'Âge d'Or
  • 2010 : Blake et Mortimer, souterrains et voyage initiatique dans l'œuvre de E.P. Jacobs, par Guido Vogliotti, Ed. Pavesio
  • 2011 : Entretiens avec Philippe Biermé - Dans les Secrets d'Edgar P. Jacobs, par Ludovic Gombert, Ed. Gomb-R Editions, (ISBN 978-2-9538950-0-1)
  • 2011-2012 : Rubrique Un auteur de génie in Voitures et engins fantastiques - Blake et Mortimer, par Brieg F. Haslé, Ed. Hachette Collections (50 numéros)

Films sur Edgar P. Jacobs

  • 1984 : Des planches aux planches, R.T.B.F. (11 et 18 janvier) (série d'interviews autour de son autobiographie Un Opéra de Papier)
  • 1988 : À La recherche de Toutânkhamon, réalisé par Francis Youssef pour les Studios Blake et Mortimer
  • 1989 : Edgar P. Jacobs, le baryton du 9e Art, réalisé par Dominique Hebert pour les Studios Blake et Mortimer
  • 1994 : La Marque de Jacobs, réalisé par Jean-Loup Martin et Guy Le hideux, éd. Cendranes Films/8 Mont blanc/Les Films Grain de Sable (25')
  • 2005 : Edgar P. Jacobs, Blake ou Mortimer ?, réalisé par Francis Gillery (55')

Interviews radiodiffusées

  • 1982 (mars) : sur RTL, par Jean-Pierre Tison le 28 du mois (la veille au Grand Palais de Paris) (reprise dans Biographic Pocket 4)
  • 1982 (mars) : sur France Inter
  • 1982 (mars) : sur Europe 1, par J. Châtel le 30 du mois
  • 1983 (octobre) : sur H2 Ondes, par François Riche, le 1er du mois, dans l'émission En Terre étrangère.

Anecdotes

Hergé a souvent fait apparaître Edgar P. Jacobs dans des cameo à la Hitchcock, au sein de différentes aventures de Tintin.

  • On le voit avec son nœud papillon dans Les Sept Boules de cristal, alors que le capitaine Haddock est entré en scène porteur d'une tête de vache.
  • Ayant travaillé sur la nouvelle version du Sceptre d'Ottokar il y est également dessiné en grand uniforme de cuirassier ainsi qu'Hergé (pages 38 et 59) et d'autres membres du studio.
  • Bien qu'Edgar Pierre Jacobs n'ait pas aidé Hergé à la réalisation de la seconde version des Cigares du pharaon, il apparait dans l'album ainsi que sur la couverture en la personne de E. P. Jacobini (page 8 case 1) étant le 14e égyptologue momifié ayant « violé la sépulture du Pharaon Kih-Oskh ».
  • Il est aussi présent dans Objectif Lune, devant une planche à dessin (page 40), avec Hergé (de dos), au centre de recherches de Sbrodj.
  • Enfin, dans L'affaire Tournesol, on revoit à l'entrée d'un opéra le nom E. P. Jacobini, référence au fait que Jacobs fut chanteur d'opéra. Il apparaît également costumé en Méphistophélès, cigarette aux lèvres, dans les coulisses.

Notes et références

  1. Chez Edgar P. Jacobs dans l'intimité du père de Blake et Mortimer Par Philippe Biermé,François-Xavier Nève, pp 60-64

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Edgar P. Jacobs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacobs - получить на Академике актуальный промокод на скидку Kupivip RU или выгодно jacobs купить с дисконтом на распродаже в Kupivip RU

  • Edgar Pierre Jacobs — Edgar P. Jacobs Edgar P. Jacobs Nom de naissance Edgard Félix Pierre Jacobs Naissance 30 mars 1904 Bruxelles  Belgique Décès …   Wikipédia en Français

  • Edgar Pierre Jacobs — Saltar a navegación, búsqueda Edgar Pierre Jacobs (Bruselas, 30 de marzo de 1904 Lasne, 20 de febrero de 1987), más conocido como Edgar P. Jacobs, fue un célebre historietista belga, creador de la serie Blake y Mortimer. Junto con Hergé, con… …   Wikipedia Español

  • Edgar P. Jacobs — Infobox Comics creator name = Edgar P. Jacobs imagesize = caption = birthname = Edgard Félix Pierre Jacobs birthdate = March 30, 1904 location = Brussels, Belgium deathdate = death date and age|1987|2|20|1904|3|30 deathplace = nationality =… …   Wikipedia

  • Edgar P. Jacobs — Edgard Félix Pierre Jacobs (* 30. März 1904 in Brüssel; † 20. Februar 1987 ebenda; auch E.P. Jacobs oder EP Jacobs) war ein belgischer Zeichner von Comics. Er wurde berühmt als Schöpfer der klassischen Comicserie Blake und Mortimer und war… …   Deutsch Wikipedia

  • Edgar Pierre Jacobs — Edgard Félix Pierre Jacobs (* 30. März 1904 in Brüssel; † 20. Februar 1987 ebenda; auch E.P. Jacobs oder EP Jacobs) war ein belgischer Zeichner von Comics. Er wurde berühmt als Schöpfer der klassischen Comicserie Blake und Mortimer und war… …   Deutsch Wikipedia

  • Jacobs (surname) — Family name name = Jacobs imagesize= caption= pronunciation = meaning = son of Jacob region = origin = related names =Jacob, Jacobson footnotes =Jacobs is a patronymic medieval surname. Its origin is from the given name Jacob, derived from the… …   Wikipedia

  • Jacobs — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jacobs est un patronyme porté notamment par : Adrian Jacobs (1980 ), joueur de rugby à XV, international sud Africain Ariël Jacobs (1953 ), ancien… …   Wikipédia en Français

  • Edgar — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Prénom Edgar est un prénom masculin anglais porté entre autres par : Edgar, Roi d Angleterre (942 – 975). Edgar Ier, Roi d Écosse (1074 – 1107).… …   Wikipédia en Français

  • JACOBS (E. P.) — JACOBS EDGAR P. (1904 1987) Né à Bruxelles, d’abord tenté par l’opéra (il conduira une carrière de baryton pendant quelques années), Jacobs fait partie de l’équipe de Bravo! , dans les années quarante. Son Rayon U , inspiré de Flash Gordon , est… …   Encyclopédie Universelle

  • Edgar Allan Poe National Historic Site — Infobox nrhp | name =Edgar Allan Poe House nrhp type = nhl caption = Edgar Allan Poe National Historic Site, as seen from N. 7th Street location= Philadelphia, Pennsylvania lat degrees = 39 lat minutes = 57 lat seconds = 42 lat direction = N long …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.