Edgar Hoover


Edgar Hoover

J. Edgar Hoover

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edgar et Hoover.
John Edgar Hoover en 1961

John Edgar Hoover (1er janvier 1895 - 2 mai 1972) a été le directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI) du 10 mai 1924 à sa mort. Il est à ce jour celui qui est resté le plus longtemps à la tête d'une agence fédérale américaine, ayant servi sous huit présidents, de Calvin Coolidge à Richard Nixon. Après lui, un mandat de dix ans a été instauré pour le chef du FBI. Il est reconnu comme le créateur d'une agence chargée du maintien de la loi efficace, tout en étant accusé d'abus d'autorité sur ses propres agents du FBI[1], de chantage envers de multiples sénateurs et autres personnalités publiques, persécution politique (distillations de fausses rumeurs...), d'être corrompu par la mafia qui put ainsi se développer fortement sans crainte du FBI (séjours luxueux en Floride, parties "fines", trucage des paris qu'Hoover adorait faire sur les courses hippiques). Par son programme COINTELPRO, les agents du FBI purent harceler, perturber et détruire les « ennemis » comme le Black Panther Party et autres formations politiques de gauche.

Sommaire

Début de carrière

Les détails du début de sa vie sont assez peu connus. La source de la plupart des renseignements est une enquête du journaliste Jack Alexander. Hoover est né à Washington, DC, bien que son certificat de naissance ne date que de 1938, éduqué à l'Université George Washington, diplômé en 1917 en droit. Sans s'engager pour la Première Guerre mondiale, il trouve du travail dans le Département de la Justice (aidé par un oncle, juge). Il se place dans le sillage de l'Attorney General (Ministre de la Justice) du moment, le démocrate Alexander Mitchell Palmer, inventeur du "péril rouge"[2], qui en fait rapidement son assistant spécial. Il est promu à la tête de la section Enemy Aliens Registration, puis, en 1919, directeur de la toute nouvelle General Intelligence Division du Département de la Justice.

Le BOI et FBI

Il rejoint ensuite le Bureau of Investigation (BOI, ancêtre du FBI) comme directeur adjoint, et il en est nommé directeur en 1924. Il a alors 29 ans. À cette date le BOI compte environ 650 employés, dont 441 agents spéciaux [réf. nécessaire].

En 1933, à la suite de l'élection de Franklin Delano Roosevelt à la tête de la présidence des États-Unis, la place d'Edgar Hoover s'en trouve menacée. En effet, Roosevelt pressentit Thomas James Walsh comme ministre de la Justice. Ce dernier s'était empressé de répondre favorablement à la proposition de Roosevelt, déclarant ses intentions au New York Times "d'un probable renouvellement de tous les directeurs de bureau". Thomas James Walsh avait effectivement eu un différend avec Edgar Hoover durant les années 20 et avait bien l'intention de l'écarter de son poste. Fort heureusement pour Hoover, Walsh mourut le 2 mars 1933 d'une thrombose coronarienne dans le train qui devait le mener le jour même au Ministère de la Justice où il s'apprêtait à entrer.

Après que le BOI a été renommé en « Federal Bureau of Investigation » en 1935 et ses pouvoirs étendus, Hoover devint prééminent dans le renseignement domestique à partir de 1939.

Il a été accusé à nombreuses reprises de porter atteinte à la vie privée d'autrui en mettant un grand nombre de personnalités (Martin Luther King, Marilyn Monroe, ou encore Frank Sinatra) sous écoute par le biais de micros placés dans diverses résidences.

Hoover a obtenu une grande influence en établissant des dossiers sur les gens, particulièrement sur les personnalités politiques (les nombreuses liaisons extra-conjugales de ces derniers étaient du pain béni pour Hoover - il ordonna par exemple une enquête sur l'homosexualité présumée de Jack Valenti, conseiller spécial du président Lyndon B. Johnson [3]), qui n'étaient pas toujours inclus dans les dossiers officiels du FBI. Cet héritage non officiel n'est cependant qu'une rumeur, car sa secrétaire de toujours, Helen Gandy, détruisit tous ses fichiers dans les années qui suivirent la mort de Hoover. Cependant, de nombreux agents du FBI ou de hauts responsables ont depuis apporté des témoignages sur le système "Hoover" (comme par exemple le collaborateur de Bob Kennedy, lorsque celui-ci était ministre de la justice, ou un des conseillers politique du président Johnson).

Nombreuses ont été les spéculations sur son homosexualité ou son goût pour le travestissement. Il était aussi connu comme un raciste endurci (il haïssait par exemple Martin Luther King) alors que lui-même aurait eu des origines mulâtres. Son bras droit, Clyde Tolson, a été son compagnon durant plus de quarante ans (il ne manquait jamais un repas sans son "bras droit"), et ils partaient très souvent ensemble en vacances. Des rumeurs insinuaient que la mafia de Chicago le faisait régulièrement chanter avec des photos compromettantes, ce qui expliquerait pourquoi il ne l'a jamais combattue (lorsqu'il parlait de Hoover, Franck Costello, le parrain de l'époque, le qualifiait de "good people" : terme mafieux qui se réfère à des personnes que l'on contrôle). Sous le gouvernement Kennedy, il dut cependant attaquer la mafia, mais cette "nouvelle politique" cessa aussitôt avec la mort de Kennedy...

Notes et références

  1. Hoover, suite au conseil de son médecin, se devait de perdre du poids. Il ordonna alors à tous les agents du FBI une limite de corpulence à respecter. Un des agents, un ancien footballeur américain à la carrière exemplaire, dépassait la limite autorisée de deux kilos. On l'exhorta à les perdre. Il refusa et son médecin adresse au siège du FBI un certificat médical attestant de sa très bonne santé. L'agent en question fut alors muté en pleine campagne, en Oklahoma. Puis il fut à nouveau muté, cette fois en Alaska. Enfin, sous le prétexte de problèmes "nerveux", il fut viré.[réf. nécessaire]
  2. Il lança une série de raids policiers contre les organisations communistes, les "Palmer raids".
  3. Joe Stephens, Valenti's Sexuality Was Topic For FBI, Washington Post, 18 février 2009

Lectures

  • La malédiction d'Edgar, roman de Marc Dugain (ISBN 2-07-077379-5)
  • Le Manuscrit Chancellor, Roman de Robert Lundum (ISBN 2-26-600844-6)
  • Le plus grand salaud d'Amérique, Biographie de Anthony Summers (ISBN 2-02-020713-3)

Liens externes

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « J. Edgar Hoover ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Edgar Hoover de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Edgar Hoover — J. Edgar Hoover 1961 John Edgar Hoover, als J. Edgar Hoover bekannt, KBE (* 1. Januar 1895 in Washington, D.C.; † 2. Mai 1972 ebenda) war der Begründer des Federal Bureau of Investigation (FBI) in seiner heutigen Form und vom 10. Mai 1924 bis zu… …   Deutsch Wikipedia

  • J. Edgar Hoover — Infobox Officeholder name = John Edgar Hoover imagesize = small caption = order = 1st Director of the Federal Bureau of Investigation term start = March 22, 1935 term end = May 2, 1972 president = Franklin D. Roosevelt Harry S. Truman Dwight D.… …   Wikipedia

  • J. Edgar Hoover — (1961) John Edgar Hoover, als J. Edgar Hoover bekannt, KBE (* 1. Januar 1895 in Washington D.C.; † 2. Mai 1972 ebenda) war der Begründer des Federal Bureau of Investigation (FBI) in seiner heutigen Form und vom 10. Mai 1924 bis zu seinem Tod …   Deutsch Wikipedia

  • John Edgar Hoover — J. Edgar Hoover 1961 John Edgar Hoover, als J. Edgar Hoover bekannt, KBE (* 1. Januar 1895 in Washington, D.C.; † 2. Mai 1972 ebenda) war der Begründer des Federal Bureau of Investigation (FBI) in seiner heutigen Form und vom 10. Mai 1924 bis zu… …   Deutsch Wikipedia

  • J. Edgar Hoover — Pour les articles homonymes, voir Edgar et Hoover. J. Edgar Hoover John Edgar Hoover en 1961 …   Wikipédia en Français

  • J. Edgar Hoover — Saltar a navegación, búsqueda John Edgar Hoover Director de la Oficina Federal de Investigación 22 de marzo de 1935 –  …   Wikipedia Español

  • John Edgar Hoover — Director de la Oficina Federal de Investigación 22 de marzo de …   Wikipedia Español

  • John Edgar Hoover — J. Edgar Hoover Pour les articles homonymes, voir Edgar et Hoover. John Edgar Hoover en 1961 John Edgar Hoover ( …   Wikipédia en Français

  • J. Edgar Hoover Building — in Washington D.C. Das J. Edgar Hoover Building ist das Hauptquartier des Federal Bureau of Investigation. Das Gebäude wurde benannt nach dem ersten Direktor des FBI in seiner heutigen Form, J. Edgar Hoover. Es befindet sich in Washington D.C.… …   Deutsch Wikipedia

  • J Edgar Hoover — [J Edgar Hoover] (John Edgar Hoover 1895–1972) the head of the ↑FBI (1924–1972), who made it into a successful and scientific national police organization. He had great power and public support, and no president tried to replace him. He was… …   Useful english dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.