Ecouen


Ecouen

Écouen

Écouen
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Sarcelles
Canton Écouen (Chef-lieu)
Code Insee abr. 95205
Code postal 95440
Maire
Mandat en cours
Bernard Angels PS
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Roissy Porte de France
Site internet www.ecouen.fr
Démographie
Population 7 347 hab. (2006)
Densité 968 hab./km²
Gentilé Écouennais(es)
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 00″ Nord
       2° 23′ 00″ Est
/ 49.0167, 2.3833
Altitudes mini. 61 m — maxi. 167 m
Superficie 7,59 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Écouen est une ville du Val-d'Oise en Île-de-France d'environ 7300 habitants, située à environ 19 kilomètres au nord de Paris et à 15 kilomètres de l'Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Ses habitants sont appelés les Écouennais(es).

Sommaire

Géographie

Écouen se situe sur le flanc septentrional d'une butte-témoin couronnée par la forêt d'Écouen et dominant la plaine de France, à 19 kilomètres au nord de Paris.

Héraldique

Armes d'Écouen

Les armes d'Écouen se blasonnent ainsi :

D'or à la croix de gueules cantonnée de seize alérions d'azur ordonnés 2 et 2, au franc-canton d'azur chargé d'une aigle romaine d'or

Histoire

Le nom provient de l'anthroponyme gaulois Scotus et du gaulois magos, marché.

La colline d'Écouen est une butte témoin dominant la plaine de France. Placée entre le synclinal de Saint-Denis et l'anticlinal du Pays de Bray, elle prolonge au sud-est la vallée de Montmorency dont elle est séparée par la vallée du Petit Rosne.

Écouen est le berceau de la célèbre famille des Bouchard de Montmorency, qui devait y posséder un donjon dès les premiers siècles de notre ère.

En 632 : "Le bon roi Dagobert a fait présent de la terre et seigneurie d'Écouen à la basilique de Saint-Denis. Ce village offert se nomme alors : Iticiniscoam. Il réunissait l'actuel Écouen et Ézanville. "Iticin" se traduit en latin par "ville", ce qui a donné Ézanville. "Iticiniscoam" s'est contracté en "Iscoam" ce qui a donné Écouen."

Extrait de : Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris, par l'abbé Lebeuf. Fechoz & Letouzey, Paris 1883.

Tour à tour propriété des Montmorency au XIe siècle, puis de la duchesse d'Angoulême au XVIIe siècle, des Condé à la Révolution.

Napoléon Ier y installa la Maison d'éducation des filles de la Légion d'honneur qui y demeura jusqu'en 1962.

De son histoire, la Commune a hérité d'un Château digne de ceux du Val de Loire, d'une église du XVIe siècle aux vitraux remarquables, d'une grange dîmière, sans compter une école de peinture du XIXe siècle, qui constituent un patrimoine d'une très grande richesse.

Écouen vers 1780 (carte de Cassini)

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[1] et INSEE[2])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
997 992 1 040 1 060 1 042 957 958 910 1 203
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 200 1 282 1 296 1 259 1 524 1 360 1 550 1 262 1 444
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 648 481 732 1 054 1 718 2 471 2 446 2 454 2 769
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
3 024 3 887 4 494 4 338 4 846 7 084 7 347 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Administration

Écouen était le siège d'une juridiction d’instance supprimée par la réforme de la carte judiciaire française de 2008[3]. La commune fait partie de la juridiction de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[4],[5]. Elle est désormais rattachée au tribunal d'instance de Gonesse.

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1977 2014 Bernard Angels PS Principal de collège, sénateur du Val-d'Oise
1977

Transports

Écouen est desservie par la gare d'Écouen - Ézanville, sur le réseau Transilien Paris-Nord, branches Paris-Nord — Persan-Beaumont/Luzarches. La gare est desservie à raison d'un train omnibus au 1/4 d'heure en heures creuses et à la même fréquence en heures de pointe, les trains étant en revanche directs de Paris à Sarcelles - Saint-Brice. La desserte se réduit à un train omnibus à la 1/2 heure en soirée (après 20h30). Il faut de 16 à 22 mn de trajet à partir de la gare du Nord.

Elle est également desservie par la ligne de bus RATP 269, reliant la gare de Garges - Sarcelles à l'hôtel de ville d'Attainville.

Le château d'Écouen

La ville possède un château du XVIe siècle, où a été installé le Musée national de la Renaissance.

Ce château fut édifié sur ordre deAnne de Montmorency de 1538 à 1555 sur les plans de l'architecte Jean Bullant.

À la mort du connétable Henri II de Montmorency (petit-fils d'Anne de Montmorency), exécuté en 1632 pour conspiration, le château fut confisqué et remis à sa sœur, Charlotte d'Angoulême. Il passa ensuite à la famille de Condé qui le conserva jusqu'à la Révolution. L'abbé Grégoire intervint pour que l'édifice ne soit pas dépecé et, en 1805, Napoléon y créa la première maison d'éducation pour les filles de membres de l'Ordre de la Légion d'Honneur. Il fut restitué aux Condé sous la Restauration, puis remis à l'Ordre de la Légion d'honneur sous la Monarchie de Juillet. En 1850, le "prince président" y réinstalla la maison d'éducation fondée en 1805, qui y resta jusqu'en 1962. André Malraux décida en 1969 d'y installer le musée national de la Renaissance, qui fut inauguré en 1977.

Le château d'Écouen présente la particularité de n'avoir subi pratiquement aucune modification architecturale d'ensemble au fil des siècles, en sorte qu'il constitue un témoignage exemplaire du style Renaissance.

L'église Saint-Acceul

L'église Saint-Acceul est la seule église en France à porter le nom de ce saint, généralement assimilé à saint Andéol. L'édifice, de fondation très ancienne, a été rebâti à partir de 1536. Le chœur et le bas-côté, achevés en 1545, portent partout la marque du connétable Anne de Montmorency, qui finança les travaux ; ceux-ci furent sans doute réalisés sur les plans de l'architecte Jean Bullant, qui exprima d'ailleurs dans son testament le souhait d'être inhumé dans cette église, "au pied du crucifix".

Le véritable trésor de l'église est constitué par ses vitraux du XVIe siècle. Réalisés vers 1545 pour l'essentiel, ils retracent la Passion du Christ et des scènes de la vie de la Vierge. La nef a été édifiée en 1709, et la façade en 1852.

Le clocher contient trois cloches, dont la plus grosse, qui pèse plus de 1400 kg, a été fondue en 1554 et sonne donc depuis plus de quatre cents ans.

Autres curiosités

  • "Le Château" qui abrite le collège Ste Thérèse.
  • La propriété "La Houssaie".

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Notes, sources et références

  • Portail du Val-d'Oise Portail du Val-d'Oise
  • Portail de l’Île-de-France Portail de l’Île-de-France
Ce document provient de « %C3%89couen ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecouen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Écouen — Écouen …   Deutsch Wikipedia

  • Écouen — Escudo …   Wikipedia Español

  • Ecouen — (spr. Ekuang), Flecken im Arrondissement Pontoise des französischen Departements Seine u. Oise, 2 Meilen nördlich von Paris; Baumwollgarnspinnerei, Seidenblondenfabrik; 1200 Ew. Lustschloß mit Park, unter Franz I. vom Connétable Anne de… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ecouen — (spr. ekuāng), Flecken im franz. Depart. Seineet Olse, Arrond. Pontoise, 15 hm nördlich von Paris, an der Nordbahn, mit einem Fort der äußern Pariser Befestigungslinie und (1901) 1614 Einw., ist berühmt durch sein prachtvolles Schloß, das, von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ecouen — (spr. ekuáng), Stadt im franz. Dep. Seine et Oise, (1901) 1648 E.; seit 1877 mit Fort; Schloß, jetzt Mädchenerziehungsanstalt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Ecouen — (Ekuang), Flecken von 1200 E., 2 Meil. von Paris, Schloß von Franz I. erbaut, gehörte bis zur Revolution den Condé, war unter Napoleon der Sitz seiner Erziehungsanstalt für 300 Töchter von Offizieren der Ehrenlegion, erbte von dem letzten Condé… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Écouen —   [e kwã], Ort in Frankreich, Département Val d Oise, nördlich von Paris, 4 800 Einwohner.   Stadtbild:   Das Schloss, heute Musée National de la Renaissance (mit bedeutenden Sammlungen von Emailarbeiten des 16. Jahrhunderts), wurde etwa 1535 78… …   Universal-Lexikon

  • Écouen — 49° 01′ 00″ N 2° 23′ 00″ E / 49.0167, 2.3833 …   Wikipédia en Français

  • Écouen — French commune nomcommune=Écouen caption=Château d Écouen in the town center map size=270px adjustable mapcaption=Location (in red) within Paris inner and outer suburbs région=Île de France département=Val d Oise arrondissement=Sarcelles… …   Wikipedia

  • Ecouen — Original name in latin couen Name in other language Ecouen, Ehkuan, Ekuan, ai ku ang, couen, Екуан, Экуан State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.02062 latitude 2.38309 altitude 107 Population 7583 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.