Ecole superieure d'ingenieurs en genie electrique


Ecole superieure d'ingenieurs en genie electrique

École supérieure d'ingénieurs en génie électrique

École supérieure d'ingénieurs en génie électrique
Esigelec.gif
Localisation
Localisation Saint-Étienne-du-Rouvray, France
Informations
Fondation 1901
Type École d'ingénieurs
Particularités Prépa intégrée
Niveau Bac+5
Site web www.esigelec.fr

L'ESIGELEC est une École Supérieure d'Ingénieurs généralistes sous statut privé, créée en 1901, reconnue par l’État, installée à Rouen depuis 1978, soutenue par la Chambre de commerce et d'industrie de Rouen (CCIR) qui la cogère dans le cadre d’une association loi de 1901 avec la Société des Ingénieurs en Génie Électrique (SIGELEC) regroupant les anciens élèves. En 2008, pour mieux coller à la réalité de l’école et l’accompagner dans ses projets stratégiques, une nouvelle gouvernance se met en place incluant outre la CCIR et la SIGELEC, les entreprises (grands groupes et PME), les collectivités, et l’enseignement supérieur.


Plus de 7 000 diplômés depuis sa création. Un effectif total de plus de 1120 étudiants et 230 enseignants et personnels dont 95 permanents. Des promotions de 300 élèves ingénieurs, dont 90 apprentis. 4 départements, 8 laboratoires, un Institut de recherche.

Sommaire

Pédagogie

Une pédagogie par projets.

Un éventail de 10 dominantes technologiques et de 9 approches métiers

5 dominantes bilingues français-anglais dont l'une entièrement déclinée en anglais

70 conventions avec des universités ou écoles d’ingénieurs dans 30 pays. Un réseau de 3000 entreprises dont 400 à l’étranger Une période à l’étranger obligatoire : universités d'été, stages, semestre, année de césure, ou en dernière année dans le cadre d’un Master.

La possibilité d’une double compétence :

  • ingénieur-manager grâce à un Master professionnel d’Administration des entreprises (DESS) mené en parallèle à la dernière année du cycle ingénieur
  • ou une orientation recherche possible grâce à l’obtention d’un Master Recherche (DEA) avec la possibilité de mener ensuite un travail de thèse dans le cadre de l’Institut de recherche de l’école.
  • ou en Master à l'étranger

Un Institut de recherche à finalité industrielle, IRSEEM, en convergence avec les besoins des industries automobiles, aéronautiques ainsi qu’électroniques et télécommunications. La possibilité de créer sa propre entreprise à vocation haute technologie dans le cadre de l’antenne ESIGELEC de l’incubateur régional.

Avenir

L’extension de son internationalisation en matière de recrutement, de pédagogie, de recherche et d'appui aux entreprises. La mise de place de la validation des acquis. La création du supplément au diplôme. L’harmonisation du cursus dans le cadre de l'ECTS. L’intégration dans des réseaux d’excellence nationaux, européens et internationaux.

Le développement de la recherche à vocation industrielle en coopération avec les secteurs automobile, aéronautique, électronique et télécommunications. La création avec les Universités de Rouen et du Havre d’équipes conjointes ainsi qu’une démarche de labellisation des activités de l’IRSEEM.

Participer pleinement à la création du futur PRES de Normandie (pôle de recherche et d’enseignement supérieur).

La création d’un Campus Systèmes embarqués dédié aux activités de recherche & développement et de formation, liées aux filières aéronautique et automobile, afin de créer une plate forme à vocation mondiale.

Formation

L'ESIGELEC forme des ingénieurs dans les dominantes suivantes :

  • Ingénierie des systèmes électroniques de télécommunication (ISET)
  • Ingénierie des communications (ICOM), anciennement télécommunication optiques (ITO)
  • Architecture Sécurité Réseaux (ASR) - bilingue
  • Génie des Systémes d'Information (GSI) - bilingue
  • Automatique et robotique industrielle (ARI)
  • Ingénierie des systèmes embarqués (ISE) - 100% anglais ou bilingue
  • Génie électrique et transport (GET) - bilingue
  • Ingénieur d'affaires (IA)
  • Mécatronique et Génie électrique (MGE)
  • Ingénieur Finance (IF)

Pour l'année 2009, 2 nouvelles dominantes devraient voir le jour :

  • Énergie
  • Biomédical


NB : La dominante Électronique Télécommunication et Hyperfréquences (ETH) n'existe plus.

Il est aussi possible de poursuivre un 3e cycle dans les mastères suivants :

  • Mastère en Science Management des Systèmes d’Information (en association avec l'ESC Rouen)
  • Mastère en Science Systèmes Électroniques Embarqués
  • Mastère en Administration des entreprises

Filières

Il existe trois cursus d'enseignement aboutissant au même diplôme :

Filière classique

  • 1re année en tronc commun
  • 2e année en deux parties: 1er semestre en tronc commun et second semestre par dominantes (ci-dessus)
  • 3e année en deux parties également : 1er semestre par dominantes puis 6 à 9 mois de stage ingénieur pour clôturer le cursus.

Le diplôme est délivré à tout élève qui aura satisfait à :

  1. Moyenne supérieure ou égale à 12 en 3e année ;
  2. TOEIC supérieur ou égal à 750 points ;
  3. Stage ouvrier (1 mois), stage étranger (1 mois), stage technicien (2 mois) et stage ingénieur (6 à 9 mois) validés.

Filière apprentissage

  • Filière apprentissage : 3 années d'enseignement en alternance avec une entreprise. L'élève est donc remunéré et n'a plus besoin de payer les frais de scolarité, qui sont assurés par la CCI de Rouen et son entreprise.
  • Une mission de 2 mois à l'étranger est nécessaire à l'issue de la deuxième année.

Cursus Fontanet

  • Filière ouverte aux titulaires d'un diplôme Bac+2 scientifique ou technique et justifiant de 3 ans minimum d'expérience professionnelle.

Après une mise à niveau durant 3 mois (niveau de sortie de prépa), les candidats intègrent la filière classique et sont mélangés avec les autres étudiants.

  • Le diplôme délivré à l'issue de cette formation est identique à celui de la filière classique.

Admissions

  • Cycle préparatoire intégré :
    • Admission à Bac pour la 1re année, 120 places.
    • Admission à Bac+1 (1re année de Licence ou CPGE validée nécessairement), 10 places.
  • Cycle ingénieur :
    • L'admission se fait par concours au niveau Bac+2 ou via l'examen du cycle préparatoire intégré ou encore par recrutement sur dossier après maîtrise.
    • Pour les élèves de BTS, DUT et ATS, l'admission se fait par concours commun de l'ENSEA.

Historique

  • 1901 : Création par Alexandre Charliat de l'École Pratique d'Électricité Industrielle situé au 53 rue Belliard à Paris(qui deviendra l'EEIP École d'Électricité Industrielle de Paris)
  • 1922 : Reconnaissance par l'état
  • 1936 : Reconnaissance par la Commission des titres
  • 1968 : L'école s'installe à Beauvais.
  • 1980 : L'EEIP devient l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs en Génie ELECtrique (ESIGELEC)
  • 1989 : L'ESIGELEC devient membre de la Conférence des grandes écoles
  • 1991 : L'école s'installe à Mont-Saint-Aignan près de Rouen
  • 2001 : Création de l'IRSEEM, laboratoire de recherche spécialisé dans les systèmes embarqués.
  • 2004 : Installation de l'école dans de nouveaux locaux, sur le Technopôle du Madrillet, à Saint-Étienne-du-Rouvray au sud de Rouen
  • 2005 : 16 septembre, inauguration des nouveaux bâtiments

Liens externes

  • Portail des Grandes écoles Portail des Grandes écoles
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « %C3%89cole sup%C3%A9rieure d%27ing%C3%A9nieurs en g%C3%A9nie %C3%A9lectrique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecole superieure d'ingenieurs en genie electrique de Wikipédia en français (auteurs)