Ecole nationale superieure de techniques avancees


Ecole nationale superieure de techniques avancees

École nationale supérieure de techniques avancées

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ensta.
ENSTA ParisTech
Nom original École nationale supérieure de techniques avancées
Localisation
Localisation Paris, France
Informations
Fondation 1741
Directeur Yves Demay
Type École d'ingénieurs
Niveau Bac+5 (diplôme d'ingénieur) à Bac+8 (doctorat)
Site web Site officiel

L'ENSTA ParisTech (École nationale supérieure de techniques avancées, membre de ParisTech) est une grande école française d'ingénieurs. Elle forme aujourd'hui 150 ingénieurs généralistes par an, et assure également des missions de formation continue. Sa mission est de « former des ingénieurs polyvalents aptes à assurer la conception, la réalisation et la direction de systèmes industriels complexes, dans l'environnement économique international ».

Tout comme SUPAERO, l'ENSTA ParisTech est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de la Défense, cette tutelle étant exercée par la DGA. L'école est placée sous le commandement d'un ingénieur général de l'armement.

Sommaire

Élèves

Ses élèves sont recrutés pour l'essentiel via le concours commun Mines-Ponts. Néanmoins, l'école diversifie son recrutement, en admettant aussi sur titres des élèves français et étrangers. L'ENSTA ParisTech est l'une des écoles d'application de l'École polytechnique et reçoit donc, à ce titre, des élèves de l'X venus y achever leur cursus d'ingénieur.

L'école étant membre de ParisTech reçoit également à ce titre des élèves des autres écoles du groupe.

Avec SUPAERO, l'ENSTA ParisTech est l'une des deux écoles de formation initiale des ingénieurs de l'armement. Elle propose également une formation en ingénierie aux officiers des armées.

Historique

Son origine remonte à l'initiative d'Henri Louis Duhamel du Monceau, inspecteur général de la Marine, qui identifia le besoin d'apporter aux maîtres-charpentiers de marine les connaissances théoriques, notamment en mathématiques et physique, nécessaires à une meilleure compréhension de leur métier. Après avoir créé une première école à Toulon, il la transfère à Paris en 1741, date qui marque l'origine de l'établissement. Après qu'elle eut connu une éclipse de 7 ans pour des raisons budgétaires, il parviendra en 1765 à convaincre le duc de Choiseul de la rouvrir. Il continuera à la diriger le restant de sa vie.

Hébergée à l'époque dans le palais du Louvre, l’École des ingénieurs-constructeurs des vaisseaux royaux ainsi créée deviendra par la suite l’École nationale supérieure du génie maritime.

Elle fusionna en 1940 avec l’École d'application de l'artillerie navale. En 1970, la Délégation générale pour l'armement fusionna l'école avec trois autres de ses établissements, également écoles d'application de l'École polytechnique :

  • l’École nationale supérieure des poudres, première école d'ingénieurs chimistes, créée avec la Régie des Poudres par Antoine Lavoisier en 1775[1], devenue École d'application des poudres et salpêtres en 1878, puis École Nationale Supérieure des Poudres
  • l’École Nationale Supérieure de l'Armement, fondée en 1936
  • l’École des Ingénieurs Hydrographes de la Marine

Ainsi fut constituée l'école nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA), avec pour mission de former des ingénieurs dans les domaines naval, mécanique, nucléaire, chimique, électronique et connexes. Les compétences scientifiques de chacune des écoles fondatrices se retrouvent dans la large palette des disciplines pratiquées à l'ENSTA ParisTech en matière de recherche, ainsi que dans le caractère généraliste de son enseignement et la variété des approfondissements offerts aux élèves.

Ses directeurs successifs ont été les suivants :

  • Gonzague de Bosquillon de Jenlis (... -1974)
  • Raymond Servières (1974-1976)
  • René Francès (1976- ...)
  • Henri Boucher
  • Jean-Marie Buscailhon (... -1987)
  • Jacques Waser (1987-1990)
  • Pierre Jampy (1990-1994)
  • Pierre Sintès (1994-1998)
  • Hubert Pasteau (1998-2003)
  • Dominique Tixeront (2003-2008)
  • Yves Demay (2008- ...)

L'ENSTA ParisTech est aujourd'hui un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de la Défense. En pratique, cette tutelle est exercée par la Délégation générale pour l'armement (DGA) et le directeur de l'école est un ingénieur général de l'armement.

Elle est membre de ParisTech, pôle de recherche et d'enseignement supérieur qui réunit 12 Grandes Ecoles implantées en région Ile-de-France.

Débouchés

Les débouchés sont très divers : industrie, PME, start-up, recherche scientifique... et dans de nombreux domaines.

Par ailleurs, l'ENSTA ParisTech conserve des formations spécifiques liées à son histoire. Elle propose ainsi une filière "architecture navale et offshore" en 3ème année reconnue comme la meilleure dans le domaine en France. Un master spécialisé est aussi proposé dans le même domaine. On retrouve les élèves de cette filière dans tous les domaines du naval français et les grands projets: Queen Mary 2, SNLE et frégates, Vendée Globe ou America's cup.

Faits marquants

  • Le 24 juin 1997, le catamaran Techniques Avancées devient détenteur du record du monde de vitesse en catégorie D, avec 42,12 nœuds.
  • En mai 2005, l'École des Ponts ParisTech et l'ENSTA ParisTech se rapprochent pour offrir la possibilité aux élèves de l'une de terminer leur cursus ingénieur dans l'autre.

Unités d'enseignement et de recherche

L'école dispose de cinq unités d'enseignement et de recherche :

  • UCP : chimie et procédés
  • UEI : électronique-informatique
  • UMA : mathématiques appliquées
  • UME : mécanique
  • UOA : optique appliquée

Contenu de la formation

Formation en 1ère année :

La première année est principalement consacrée à l’acquisition des connaissances fondamentales des sciences pour l’ingénieur. Dispensés tout au long de l'année, les cours de tronc commun scientifique couvrent trois grands domaines :

  • mathématiques appliquées
  • sciences et technologies de l’information et des communications
  • physique, chimie et mécanique

Au deuxième semestre, l'enseignement thématique, ensemble cohérent de cours représentant un volume horaire important (84h), a pour objectif de faire découvrir aux élèves un domaine scientifique ou technique en s'éloignant des considérations académiques classiques. À côté de la formation scientifique, les élèves suivent les enseignements de droit, économie et gestion, de culture et communication, et de langues vivantes. Le cursus de première année est complété par le stage d'immersion en milieu industriel (ou "stage ouvrier"), réalisé pendant l'été suivant la fin des cours.

Formation en 2ème année :

Le début de la deuxième année est consacré à la poursuite de la formation scientifique et technique fondamentale de tronc commun. À partir de novembre, les enseignements de tronc commun se divisent en trois voies, entre lesquelles l'élève est appelé à choisir en fonction de ses centres d'intérêts et de son projet professionnel. Pour mieux aborder certaines spécialités, des variantes sont proposées à l'intérieur des voies. Les élèves admis sur titre bénéficient en début d'année de cours de tronc commun complémentaires spécifiques.

Au deuxième semestre, les élèves ont le choix entre plusieurs modules électifs. Ces enseignements optionnels, tournés vers des problématiques de recherche actuelles, sont ensuite mis en application au sein d'équipes de recherche partenaires de l'ENSTA ParisTech en France ou à l'étranger, lors du projet personnel en laboratoire (PPL), d'une durée de deux à quatre mois.

Les enseignements de droit, économie et gestion, de culture et de langues vivantes se poursuivent tout au long de l'année, à l'exception des deux derniers mois, réservés au PPL.

Formation en 3ème année :

La troisième année est consacrée à des enseignements d'approfondissement tournés vers les applications industrielles et organisés par filière. L'accent est mis d'une part sur l'approfondissement des compétences scientifiques sur des thèmes choisis par l'élève, d'autre part sur l'acquisition de connaissances spécifiques à un métier donné. Un voyage d'études optionnel d'une semaine permet une approche concrète de ce métier.

Au-delà de sa formation d'ingénieur généraliste, l'élève acquerra ainsi un profil d'ingénieur orienté vers un secteur économique ou un savoir-faire particulier, dans lequel il commencera en général sa carrière.

Les élèves de 3ème année sont amenés à choisir l'une des filières offertes. Chaque filière est composée de quatre modules de 84 heures chacun. Dans la plupart des filières, une latitude est laissée à l'élève pour faire des choix parmi les modules d'enseignement proposés, selon la tonalité qu'il souhaite donner au métier d'ingénieur qu'il envisage.

Outre un enseignement de droit, économie et gestion, les élèves se voient proposer un cours intensif dans le cadre de la semaine européenne du programme ATHENS. Ils bénéficient toujours de l'enseignement de langues vivantes ainsi que d'une formation aux techniques de recrutement.

Le cycle d'ingénieur se conclut par la réalisation du projet de fin d'études (PFE), qui occupe le deuxième semestre. Il se déroule dans des établissements industriels ou de recherche en France ou à l'étranger.

Mastères, masters

Outre le cycle ingénieur, à caractère résolument généraliste, l'ENSTA ParisTech organise ou est partenaire de plusieurs types de formations spécialisées : des mastères spécialisés et des masters recherche ou professionnels.

Les mastères spécialisés

Les mastères spécialisés sont des formations de troisième cycle accréditées par la Conférence des grandes écoles (CGE) qui en attribue le label de manière exclusive. Organisées par des grandes écoles d'ingénieurs ou de gestion, ces formations s'adressent à des titulaires de diplômes de niveau Bac +5 désireux d'acquérir une double spécialité, ou à des professionnels souhaitant réorienter leur carrière (les professionnels peuvent intégrer cette formation avec un diplôme de niveau Bac + 4 sous réserve de justifier d'une expérience professionnelle d'au moins trois ans).

L'ENSTA ParisTech propose trois Mastères spécialisés à contenu technologique :

  • Le Mastère spécialisé en Architecture Navale
  • Le Mastère spécialisé en Architecture des Systèmes d'Information
  • Le Mastère spécialisé en Ingénierie Nucléaire

Elle propose également :

  • Mastère spécialisé en Marketing, management et communication.

Il s'agit d'une formation de l'École Supérieure de Commerce de Toulouse, dont une collaboration avec l'ENSTA ParisTech a permis de créer une implantation parisienne.

Les masters

Les masters à finalité recherche ou professionnelle sont apparus dans le cadre de la réforme "licence-master-doctorat" (LMD), qui vise à harmoniser les diplômes de l'enseignement supérieur à l'échelle européenne. Ils ont pris la place notamment des anciens "Diplômes d'études approfondies" (DEA) et ceux à finalité recherche préparent particulièrement au doctorat.

Leur durée est de deux ans. Il est toutefois possible aux élèves-ingénieurs en dernière année d'école d'obtenir un master recherche en ne suivant que des cours de la deuxième année du master (communément désignée par M2) en parallèle de leurs cours du cycle ingénieur.

L'ENSTA ParisTech est partenaire de plusieurs masters, le niveau de partenariat pouvant aller de la simple convention pédagogique à la cohabilitation (co-délivrance du diplôme) :

  • Le Master ParisTech Gestion et traitement des Eaux, des Sols et des Déchets,
  • Master Sciences et Technologies Conception Modélisation et Optimisation des Procédés,
  • Master "Energie Nucléaire",
  • Les Masters recherche en partenariat

Partenariat avec des universités étrangères

L'ENSTA ParisTech a signé une soixantaine d'accords d'échanges avec des universités étrangères, et bénéficie des accords passés par ParisTech.

Des accords de doubles diplômes ont été conclus ainsi que des conventions pour des actions plus spécifiques : échanges de recherche, stages, post-doctorats, etc.

Enfin, certaines universités accueillent régulièrement, hors convention de partenariat, des étudiants de l'ENSTA ParisTech partis effectuer un Master ou un stage, principalement en Amérique du Nord.

Quelques universités partenaires (liste non exhaustive) et autres universités d'accueil des étudiants de l'ENSTA ParisTech à travers le monde :

Europe :

Allemagne:

Belgique

Italie

Royaume-Uni

Russie

Suède

Suisse

Amérique :

Brésil

Canada

États-Unis

Asie et océanie :

Japon

Chine (Accords de ParisTech)

Australie

Anciens élèves

Anciens élèves de l’École nationale supérieure du génie maritime

Anciens élèves de l'École nationale supérieure des poudres


Anciens élèves de l'École nationale supérieure de techniques avancées

  • Alain Bugat, Administrateur de la DCNS, de EDF et de Areva NC
  • Olivier Chaplain
  • Mohamed el-Kettani, PDG de Attijariwafa bank
  • Philippe Mellier, Executive Vice President de ALSTOM et Président de ALSTOM Transport
  • Laurent Castaing, Directeur Général du Port Autonome du Havre
  • Didier Lallemand, Directeur financier de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU)
  • Yves Rica, Directeur Général de la Régie des Tabacs du Maroc et précédemment Président du directoire de Altadis
  • Patrick Samier, Directeur Général Adjoint de Sagem Avionique
  • Luc Rémont, Directeur de Bank of America - Merrill Lynch France
  • Victor Peignet, Directeur Général de SCOR GLOBAL P&C SE
  • Didier Brugère, Directeur des affaires France du Groupe THALES
  • Général Xavier Michel, Directeur général de l'École Polytechnique
  • Jean-François Le Garrec, PDG de AGF MAT
  • Damez-Fontaine Jean-Christophe, DSI VINCI Energies
  • Urcel olivier, DSI Alice (Illiad Group)
  • Ropert Patrick, Directeur de la Communication Opérationnelle de la SNCF
  • Bertrand Kientz, Vice-Président chez AMADEUS
  • Yves Gueyffier, Président de Dassault Falcon Service
  • Mamelle Florent, PDG de Homelidays
  • Hauteville Vincent, DSI de Carrefour
  • Dessoude Olivier, Directeur Technique de Euriware(Groupe AREVA)
  • Thierry Pottier, DAF de Artech Information Systems Llc (Columbia-NJ)
  • Ravi Viswanathan, Group Chief Executive Officer at Nexgen Financial Holdings Limited (NATIXIS SA) and Managing Director at NATIXIS Corporate Solutions (Asia).
  • Renaud de Barbuat, DSI de THALES et Vice-Président du CIGREF (Ancien Vice-Président et DSI de EDF)
  • Edouard Moulle, Directeur de la stratégie du courrier au Groupe La Poste
  • Jean Boschat, Vice-président à AT KEARNEY
  • Fabrice Kahn, Partner chez RolandBerger
  • Frédéric Van Roekeghem, Directeur Général de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés(CNAMTS) et Directeur de l'UNCAM ou Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie (créée en août 2004).
  • Arnaud de Bertier, Directeur Associé chez McKinsey France
  • Philippe Cothier, Directeur associé chez MCKinsey & Company (Ancien Directeur Général au sein du groupe MATRA).
  • Birago Bèye, DSI de la Sonatel
  • Francis Grass, Directeur Général France Voyageurs de Veolia Transport
  • Pierre Marol, Président directeur général de la société Alstef et Président du Syndicat des équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention (Cisma)
  • Gilbert Le Lann, Directeur du CEDRE (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux)
  • Philippe Sorret, Directeur Général du Groupe Aviva

Références

Lien externe

  • Portail des Grandes écoles Portail des Grandes écoles
Ce document provient de « %C3%89cole nationale sup%C3%A9rieure de techniques avanc%C3%A9es ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecole nationale superieure de techniques avancees de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.