Ecole des hautes etudes commerciales de Montreal


Ecole des hautes etudes commerciales de Montreal

École des hautes études commerciales de Montréal

45°30′12,71″N 73°37′17,17″O / <span class="geo-dec geo" title="Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu">Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu, Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu

HEC Montréal
Nouveau logo HEC Montréal.gif

Hec-montreal-facade.jpg

Devise Toujours d'avant-garde
Nom original École des Hautes Études Commerciales (HEC)
Informations
Fondation 1907
Type École de commerce
Budget 127 millions de dollars
Localisation Flag of Montreal.svg Montréal, arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Canada
Régime linguistique Français, anglais, espagnol
Fondateur Chambre de commerce de Montréal
Directeur Michel Patry
Chancelier Louise Roy (UdeM)
Recteur Luc Vinet (UdeM)
Enseignants 250 professeurs permanents
Étudiants 12 071[1]
Premier cycle 9301
Deuxième cycle 2625
Troisième cycle 145
Niveau 1er, 2e et 3e cycles
Affiliation Université de Montréal
Site web www.hec.ca

L'École des hautes études commerciales de Montréal, officiellement connue sous le nom de HEC Montréal, est un établissement universitaire québécois situé à Montréal, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Elle est une constituante de l'Université de Montréal. Fondée en 1907, elle est historiquement la plus ancienne école de commerce et d'administration au Canada et a été pendant longtemps une des plus importantes écoles de gestion en Amérique du Nord. La langue d'enseignement est le français, bien que des cours et des programmes soient aussi offerts en anglais et en espagnol. L'Ecole a décerné 2 016 diplômes en 2004, dont 1 211 de premier cycle, 788 de second cycle et 17 de troisième cycle.

HEC Montréal est la première école de gestion nord-américaine à avoir obtenu les trois accréditations internationales AACSB (États-Unis), AMBA (Royaume-Uni) et EQUIS (Europe).

HEC Montréal a fêté le centenaire de sa fondation en 2007.

Sommaire

Histoire de HEC

Auguste-Joseph de Bray, premier directeur de HEC

HEC Montréal a été fondée le 14 mars 1907, sous le nom d'École des Hautes Études Commerciales. Bâtie sur le modèle des grandes écoles à la française, l'École est autonome et n'a aucun lien avec une université. C'est une première au Canada et en Amérique du Nord : et d'ailleurs l'Église, qui contrôle les universités, s'oppose fortement à ce projet. Elle découragera ses étudiants des séminaires et des collèges classiques de se rendre à HEC.[2]

Malgré les difficultés de financement et l'opposition de l'Église, l'École voit le jour sous la présidence d'Isaïe Préfontaine, avec pour premier directeur Auguste-Joseph de Bray, un jeune professeur belge de 33 ans.

Le carré Viger : 1907-1970

Le carré Viger, à Montréal : le plus ancien bâtiment de HEC

Le premier bâtiment de l'École sera le « carré Viger », au coin des rues la Gauchetière et St-Hubert, dans le Vieux-Montréal. Sa construction débute le 23 octobre 1908 : sa première pierre est posée par le premier ministre Lomer Gouin. Le pavillon accueille ses premiers étudiants en 1910.

Ces derniers sont au programme de « licence en sciences commerciales et maritimes » et sont au nombre de 32. Le directeur veut avoir un enseignement moderne, c'est pourquoi il introduit un « bureau commercial », sorte d'ancêtre de la méthode des cas, où sont simulées des opérations bancaires et commerciales. Il envisage même d'avoir recours au cinéma.[3]

En 1916, Auguste-Joseph de Bray démissionne, à cause de son opposition perpétuelle avec Isaïe Préfontaine. Henry Laureys lui succède et s'opposera également au président, qui finira par ne pas renouveler son mandat en 1919.

Henry Laureys crée les cours du soir de HEC Montréal, pour faire augmenter le nombre d'inscrits à l'École en fournissant une formation continue à des adultes. Ce sont les premiers cours du soir proposés au Canada.

De 1926 à 1957, l'École perd temporairement son indépendance financière, étant mise sous la tutelle de la corporation des écoles techniques et professionnelles, mise en place par le gouvernement du Québec. Cette corporation regroupe HEC Montréal, les écoles techniques, les écoles des beaux-arts et les écoles d'arts et métiers.

Le campus Decelles : 1970-1996

Le pavillon Decelles de l'École, utilisé depuis 1970

En 1970, Robert Bourassa inaugure l'édifice Decelles de HEC Montréal, « l'École sur la montagne ». Les étudiants utiliseront toutefois l'expression "Bunker" pour le désigner. En effet, sa forme, de même que l'utilisation (certains diront excessive) du béton pour la façade extérieure et l'absence de fenêtre ont rapidement imposé cette expression dans le vocabulaire des étudiants. Le nouveau pavillon est au pied du campus de l'université de Montréal.

En 1972, Paul Dell'Aniello (diplômé de HEC en 1955) devient directeur de l'École. L'année de son arrivée, le programme de BAA classes du soir est créé. Roger Charbonneau reprend temporairement le poste à son départ en 1974, suivi de Pierre Laurin en 1975 (HEC 1963).

C'est finalement en 1976 que le programme de Ph.D. est proposé, en collaboration avec les universités McGill, Concordia et l'UQAM. Le programme de MSc (maîtrise en gestion) est créé la même année. Cette évolution est perçue comme majeure pour les étudiants et les professeurs de HEC Montréal, car l'École commence véritablement à enseigner au niveau des 2e et 3e cycle et ne se contente plus de la formation initiale au baccalauréat et au certificat.[4]

Sous la présidence de Pierre Harvey, arrivé en 1982 (HEC 1948), on fête les 75 ans de l'École en la présence de René Lévesque. Le 7e étage du bâtiment Decelles est inauguré à cette occasion. Il est remplacé en 1987 par Jean Guertin (HEC 1965) qui crée le programme de DESS (diplôme d'études supérieures spécialisées) : un programme court d'un an qui vise à apporter une compétence supplémentaire et plus pointue à un élève disposant déjà d'un baccalauréat.

En 1988, les Jeux du Commerce sont créés. Il s'agit d'une compétition interuniversitaire dans laquelle les étudiants venant de tout le Canada concourent dans les domaines sportifs et scolaire.

C'est en 1992 que le projet de nouveau campus est lancé : celui-ci sera terminé juste après l'arrivée de Jean-Marie Toulouse en tant que directeur, en 1995.

Le campus de la Côte Ste-Catherine : de 1996 à aujourd'hui

Le nouveau pavillon de l'École des Hautes études commerciales sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine

Le nouveau campus de HEC Montréal, situé sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, a été inauguré en 1996 par le premier ministre Lucien Bouchard. Ce nouveau pavillon se méritera en 2000 un prix d'excellence en architecture dans la catégorie "Architecture institutionnelle". De plus, 44 salles de l'École reçoivent le nom d'un commanditaire (particulier ou entreprise) pour le financement du nouveau bâtiment. L'école devient aussi membre associée de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) en France la même année.

La salle des marchés de l'école est inaugurée en 1997 : celle-ci est conçue pour pouvoir être utilisée comme salle « de secours » au cas où la bourse de Montréal aurait un problème technique majeur. C'est un don de Lévesque Beaubien Geoffrion à l'école qui a permis une telle salle. Maintenant connue sous le nom de la Salle des marchés FBN, la Financière Banque Nationale ayant acquis Lévesque Beaubien Geoffrion, elle est rénovée en 2007 afin de rester à l'avant-garde technologique.

Ce nouveau campus est accompagné de la création du programme de MBA intensif (traduction française de full time MBA) et est suivi en 1997 du programme Virtuose, qui vise utiliser au maximum les technologies de l'information dans l'éducation. Ce programme commence en 1997 au MBA puis en 1998 au BAA. Le pavillon est entièrement équipé de prises réseau Ethernet pour que chaque personne ait accès à Internet et à l'intranet de l'École.

En 2006, Michel Patry devient le 10e directeur de l'École des Hautes Études Commerciales, devenue HEC Montréal en 2002.

Changement de nom : de HEC à HEC Montréal

En 2002, la direction a décidé d'officialiser le nom, déjà largement utilisé, HEC Montréal dans le but de différencier l'école des autres établissements comme HEC Paris (maintenant à Jouy-en-Josas en banlieue parisienne), ou HEC Lausanne et développer la visibilité internationale de l'école.

Dans la pratique, les étudiants, l'administration et le grand public utilisent encore majoritairement l'ancienne appellation « HEC » ou « les HEC » (signifiant « les hautes études commerciales ») pour la désigner.

Liste des directeurs de HEC Montréal

Années de service Directeur
1er 1907 - 1916 Auguste-Joseph de Bray
2e 1916 - 1938 Henry Laureys
3e 1938 - 1962 Esdras Minville
4e 1962 - 1972 Roger Charbonneau
5e 1972 - 1974 Paul Dell'Aniello
1974 - 1975 Roger Charbonneau (2e fois directeur)
6e 1975 - 1982 Pierre Laurin
7e 1982 - 1987 Pierre Harvey
8e 1987 - 1995 Jean Guertin
9e 1995 - 2006 Jean-Marie Toulouse
10e 2006 - actif Michel Patry

Programmes

L'École offre des programmes de premier primaire, second et troisième cycle. Elle propose également un programme de MBA.

Premier cycle

Certificats

Le certificat est un programme de perfectionnement d'une durée minimale d'an pour les étudiants inscrits à temps plein. Le certificat est un diplôme dans un domaine spécialisé de la gestion exigeant 30 crédits universitaires nord-américains de premier cycle.

Il est possible d'obtenir un baccalauréat par cumul de certificats en respectant certaines conditions spécifiques[5].

Baccalauréat en administration des affaires

Le Baccalauréat en administration des affaires, ou BAA, est un diplôme sanctionnant 90 crédits universitaires nord-américains de premier cycle. C'est un diplôme généraliste, auquel s'ajoute une spécialité lors de la 3e année.

Le programme est accessible aux étudiants ayant déjà complété 13 années de scolarité (notamment les étudiants détenant un DEC québécois et les bacheliers français d'une série S ou ES spécialité mathématiques ayant réussi une année préparatoire à HEC Montréal, une année de classe préparatoire scientifique ou commerciale ou une année universitaire) [6].

Lors de la 3e année, le BAA peut être spécialisé dans les domaines suivants:

Les étudiants du programme peuvent combiner deux spécialités (option mixte) ou ne pas choisir de spécialité pour mener à bien un projet précis (option individuelle).

Deuxième cycle

Diplôme d'études supérieures spécialisées

Le Diplôme d'Études supérieures spécialisées (DESS) est un diplôme professionnel de second cycle. Les programmes permettant d'obtenir le DESS ont d’une durée minimale d’un an pour les étudiants inscrits à temps plein et d’une durée maximale de quatre ans pour les étudiants inscrits à temps partiel. Les programmes menant au DESS exigent 30 crédits universitaires nord-américains. Les programmes menant au DESS sont accessibles aux élèves disposant déjà d'un diplôme attestant un premier cycle complet (baccalauréat québécois, licence française, bachelor anglais ou américain). Chaque programme menant au DESS a sa propre structure de cours et ses propres critères d'admission.

Les programmes permettant d'obtenir le DESS sont les suivants:

MSc

La Maîtrise ès Sciences (M.Sc.) de la gestion est un diplôme de second cycle. Le programme permettant d'obtenir la M.Sc. est d’une durée de 2 ans. Les étudiants sont inscrits au programme de la M.Sc. à temps plein et de jour seulement. Le programme de la M.Sc. exige 45 crédits universitaires nord-américains et est l'équivalent du Master dans le système d'éducation européen. Le programme permet d'obtenir une expertise de pointe dans une spécialité de la gestion. La grande majorité des diplômés du programme travaille pour des entreprises privées, publiques ou para-publiques dans des postes d'analystes et de consultants. Une minorité poursuit des études de 3e cycle. Le programme menant à la M.Sc. est accessible aux élèves disposant déjà d'un diplôme attestant un premier cycle complet (baccalauréat québécois, licence française, bachelor anglais ou américain) dans un domaine de la gestion ou l'équivalent (droit, psychologie, économie, ingénierie, actuariat, etc.).

Le programme permettant d'obtenir la M.Sc. offre les spécialités suivantes:

Troisième cycle

Doctorat

Les programmes de doctorat (Ph.D.) sont proposés en collaboration avec l'université McGill, l'université Concordia ainsi que l'UQAM.

Formation des cadres

MBA

Le programme de MBA de HEC Montréal est un des seuls programmes de ce type à être enseigné en français et en anglais. Il est possible de le suivre à temps plein ou à temps partiel.

Le programme de MBA de HEC Montréal, offert en français ou en anglais, accueille actuellement 175 étudiants à temps plein, dont 50 % proviennent de l’étranger, et 250 étudiants à temps partiel. Le programme à temps plein est d’une durée de 53 semaines.

Reconnaissance et accréditations

Elle figure au palmarès des meilleures écoles de gestion du The Wall Street Journal et, selon BusinessWeek, son programme de MBA fait partie des dix meilleurs en dehors des États-Unis[7]

Elle est le premier établissement d'Amérique du Nord à avoir obtenu simultanément les agréments AACSB, EQUIS et AMBA.

En 2009, HEC Montréal a figuré au 16e rang du classement mondial des 50 meilleures écoles de gestion compilé par le magazine AméricaEconomía [8]. Ce magazine d'affaires, qui est également une référence au sein de la communauté d’affaires d’Amérique latine, a inscrit l’École dans son Top 20 des écoles de gestion hors Amérique latine qui offrent un programme de MBA. C'est une distinction qui confirme une nouvelle fois l'excellence du programme du MBA offert par HEC Montréal.

HEC Montréal est également reconnue comme étant un pôle d'expertise financière[9]. L'école dispose du plus grand bassin de professeurs de finance du Québec. Le Fonds Standard Life-HEC, fonds d'investissement créé par HEC Montréal et Standard life dont la gestion est confiée à des étudiants en finance de HEC Montréal, a remporté deux fois de suite en 2009 et en 2008 la première place à la compétition internationale "Forum Redefining Investment Strategy Education (RISE)".

Depuis la création des Jeux du Commerce, les étudiants de HEC Montréal ont remporté 10 fois la première place, 4 fois la deuxième place et 4 fois la troisième place[10]

Milieu associatif

L'école abrite de nombreuses associations. Les principales associations étudiantes en termes de nombre de personnes impliquées sont l'AEHEC, qui représente les étudiants au Baccalauréat en Administration des Affaires, l'ISN (International Student Network) en charge de promouvoir les activités internationales et d'accompagner les étudiants en échange pendant leur séjour au Québec, ainsi que la SRA (Société de Relations d'Affaires), qui organise des conférences et des rencontres avec des professionnels de différents domaines.

Les domaines couverts par les associations sont assez nombreux. Ces regroupements ont pour la plupart le but de faire découvrir un domaine particulier aux étudiants de l'école.

Associations étudiantes de HEC Montréal

Entrée principale des HEC
  • AEHEC[2] : Association des étudiants de HEC Montréal au programme de BAA
  • AEPC[3] : Association des étudiants au programme de certificat
  • AEMBA[4] : Association des étudiants MBA-HEC
  • AGEMScPhD[5] : Association générale des étudiants de maîtrise ès sciences de la gestion et de doctorat en administration de HEC Montréal
  • AEDESS : Association des étudiants du diplôme d'études supérieures spécialisées et maîtrises conjointes

Comités et groupes d'intérêts de HEC Montréal

  • ABC[6]: Action Bénévole Communautaire
  • ACE[7]: Association Challenges Européens, représente HEC Montréal aux événements tels que la Course Croisière Edhec ou le 4L trophy
  • AIESEC: Association Internationale des Étudiants en Sciences Économiques et Commerciales, s'occupe de promouvoir le leadership des étudiants et promeut les échanges internationaux
  • AM: Association Marketing
  • ARV : L'Association Radio-Vidéo offre son service à toutes les associations étudiantes pour permettre aux étudiants de garder des souvenirs de ces activités. Le comité s'occupe également de la musique aux jeudis 4@7.
  • ATI: Association Technologies de l'information
  • Comité CA: Association de programme: Comptables Agréés
  • CCM[8]: Club de Consultation en Management, s'occupe de promouvoir et soutenir les initiatives étudiantes qui touchent le domaine de la consultation et de la stratégie. Le comité s'occupe notamment de préparer les étudiants aux entrevues des grandes firmes de consultants, d'organiser des rencontres d'information et des conférences avec des entreprises ou des professeurs et d'organiser des cocktails de réseautage avec des consultants pour favoriser et encourager le développement du réseau de contact des étudiants.
  • Comité CGA: Association de programme: Comptables Généraux Accrédités
  • Comité CMA: Association de programme: Comptables en Management Accrédités
  • CSL : Comité Sports & Loisirs, s'occupe de toutes les activités destinées aux premières années et à la course au GRA, "Groupe Recrue de l'Année". Le CSL est donc responsable des intégrations, des semaines des sports, du talent show, du carnaval de fin d'année et de bien d'autres activités.
  • Expression : association artistique de l'école
  • Fonds de placement [9] : Le Fonds de placement étudiant HEC (FPHEC) est un club d'investissement en règle gérant activement un portefeuille réel d'environ 120 000$ qui a comme objectif de former la relève financière montréalaise tout en servant la communauté étudiante de HEC Montréal en tant que l'association finance des étudiants au Baccalauréat en administration des affaires.
  • GOL: Association de programme: Gestion des Opérations et de la Logistique depuis 2008, anciennement Gestion des Opérations et de la Production (GOP)
  • GRH: Association de programme: Gestion des ressources humaines
  • Groupe Humaniterre [10]: association humanitaire de l'école
  • l'Intérêt: Journal étudiant
  • ISN : international students network, qui organise des événements sur le thème de l'international, s'occupe des étudiants en échange et publie un des deux journaux de l'École (Agora)
  • JDC: Jeux du Commerce - Délégation HEC Montréal
  • JET : Jeunesse Entrepreneuriale
  • Omnium Financier : Délégation HEC Montréal à la compétition interuniversitaire Omnium Financier. Compétition de cas de comptabilité et finance.
  • Portail[11] : Intégrant les liens vers les sites web des associations étudiantes, les services de l’école et des groupes d’intérêts, les nouvelles de la vie étudiante, les annonces classées, le service d’un engin de recherche, la météo et la personnalisation de sa page, le portail est conçu comme l’outil idéal pour les étudiants de HEC Montréal.
  • Promo: Comité Promotion - S'occupe des activités de début, mi- et fin de session. De plus, Promo est en charge du bal des finissants de HEC Montréal. (Casino, Poker, Bal, Party, Défilé, Bagues Album)
  • SRA : Société de Relations d'Affaires, qui organise des conférences et des rencontres

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de Montréal Portail de Montréal
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « %C3%89cole des hautes %C3%A9tudes commerciales de Montr%C3%A9al ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecole des hautes etudes commerciales de Montreal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.