Ecole de Calgary


Ecole de Calgary

École de Calgary

Vue aérienne du campus de l'Université

L'école de Calgary est un courant de pensée rassemblant des universitaires, des chercheurs et des anciens étudiants des département de sciences politiques et d'Histoire de l'Université de Calgary, située à Calgary, Alberta (Canada). Le terme, qui faisait à l'origine référence à l'école de Chicago d'économie, fut inventé par le politologue américain David Rovinsky.[1]

Philosophie politique

Fichier:LeoStrauss.jpg
Political philosopher Leo Strauss.

L'école de Calgary défend clairement une vue conservatrice de la politique, et a été décrite comme "une version turbulente de libertarianisme des montagnes Rocheuses" [2] qui vise à "faire baisser les taxes, moins de [d'intervention du] gouvernement fédéral, et des marchés libres où seraient absents les programmes sociaux comme Medicare qui permettent aux citoyens de ne pas avoir à se retrousser les manches."[3],[4]

Il semble, cependant, exister des désaccords entre les partisans du conservatisme social et ceux du conservatisme économique au sein de l'école. Bercuson critiqua publiquement les politiques sociales de Morton, disant qu'elles "[étaient] dures à avaler pour un libertarien." [5],[6] Ce type de divisions permet de remettre en question l'existence d'une véritable "école de pensée" en tant que telle.

Les membres de cette École, et en particulier Flanagan, sont parfois décrits comme étant des disciples du philosophe néoconservateur américain Leo Strauss; ses détracteurs interprétant cette proximité de pensée comme une preuve qu'il partage sa "suspicion profonde pour la démocratie libérale" [7],[4]. D'autres ont exprimé leur désaccors, en disant que "ceux qui voient les Straussiens comme maîtres à penser manipulant [Stephen] Harper et [George W.] Bush sont intélectuellement paresseux"[8],[9]

La pensée politique de cette école a suscité de nombreuses critiques de la part des ses opposants, qu'ils soient universitaires ou politiques. Un ancien membre de la Faculté la surnomma "le département de beaufologie" [10],[4]

Membres

L'école de Calgary n'est pas une organisation officielle et n'a donc pas de liste de membres, bien que certains universitaires s'en réclament ouvertement.[11] Il existe cependant un groupe central désigné par les média canadiens comme ses membres:

Notes

  1. Rovinsky, David. "The Ascendancy of the West in Canadian Policymaking", Policy Papers on the Americas Vol. IX, étude 2. 16 février 1998.
  2. anglais : « a rambunctious, Rocky Mountain brand of libertarianism »
  3. anglais : « lower taxes, less federal government, and free markets unfettered by social programs such as medicare that keep citizens from being forced to pull up their own socks »
  4. a , b  et c MacDonald,Marci. "The Man Behind Stephen Harper", The Walrus, October 2004.
  5. anglais : « [they] were hard to stomach for a libertarian »
  6. McLean, Archie. "Morton would use Alberta as his 'guinea pig': Social, religious views will drive policy, expert says", Edmonton Journal, 2 décembre 2006.
  7. anglais : « deep suspicion of liberal democracy »
  8. anglais : « those who regard Straussians as masterminds manipulating [Stephen] Harper and [George W.] Bush are intellectually lazy. »
  9. Sibley, Robert. "The Making of a Negative Image (Part 2)", The Ottawa Citizen, 5 février 2006.
  10. anglais : « the department of redneckology »
  11. Cooper, Barry. "Reasons why he's 'supportin Morton'", Calgary Herald, 8 novembre 2006.
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « %C3%89cole de Calgary ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecole de Calgary de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • École de calgary — Vue aérienne du campus de l Université L école de Calgary est un courant de pensée rassemblant des universitaires, des chercheurs et des anciens étudiants des département de sciences politiques et d Histoire de l Université de Calgary, située à… …   Wikipédia en Français

  • École de Calgary — Vue aérienne du campus de l Université L école de Calgary est un courant de pensée rassemblant des universitaires, des chercheurs et des anciens étudiants des département de sciences politiques et d Histoire de l Université de Calgary, située à… …   Wikipédia en Français

  • Calgary (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Calgary est une toponyme pouvant désigner: Calgary, plus grande ville de l Alberta au Canada Calgary, village de l Île de Mull en Écosse Sommaire 1 S …   Wikipédia en Français

  • Ecole Polytechnique de Montreal — École Polytechnique de Montréal 45° 30′ 17″ N 73° 36′ 46″ W / 45.504640, 73.612776 …   Wikipédia en Français

  • Ecole des hautes etudes commerciales de Montreal — École des hautes études commerciales de Montréal 45°30′12,71″N 73°37′17,17″O / <span class= geo dec geo title= Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu …   Wikipédia en Français

  • École Polytechnique de Montréal — 45° 30′ 17″ N 73° 36′ 46″ W / 45.504640, 73.612776 …   Wikipédia en Français

  • École des Hautes Études Commerciales de Montréal — 45°30′12,71″N 73°37′17,17″O / <span class= geo dec geo title= Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu …   Wikipédia en Français

  • École des hautes études commerciales de montréal — 45°30′12,71″N 73°37′17,17″O / <span class= geo dec geo title= Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu …   Wikipédia en Français

  • École polytechnique de montréal — 45° 30′ 17″ N 73° 36′ 46″ W / 45.504640, 73.612776 …   Wikipédia en Français

  • Calgary, Alberta — Calgary Pour les articles homonymes, voir Calgary (homonymie). Calgary Calgary de nuit …   Wikipédia en Français