Ecole d'application de l'artillerie


Ecole d'application de l'artillerie

École d'application de l'artillerie

L'École d'application de l'artillerie est une école militaire d'application de l'armée de terre française.

Histoire

Il existait au XVIIIe siècle plusieurs écoles d'artillerie. Les premières furent créées par Louis XIV, d'abord à Douai en 1679, puis à Metz et Strasbourg. Le roi avait en effet créé en 1671 un régiment de fusiliers du roi chargé de l'artillerie et composé de quatre compagnies, celle des canonniers, celle de sapeurs qui creusaient les tranchées, et celles des charpentiers et d'autres ouvriers d'artillerie qui servaient de pontonniers[1]. D'autres écoles furent ensuite créées à Besançon, Grenoble, Auxonne, Metz, Perpignan et Valence. Ainsi, selon le Mau de la Jaisse, on comptait cinq écoles en 1680, selon la Carte générale de la monarchie française de 1720, elles étaient alors situées à Metz, La Fère, Strasbourg, Perpignan et Grenoble et selon l'Almanach royal, on en comptait sept en 1789, à Valence, Douai, Auxonne, La Fère, Metz, Besançon et Strasbourg[2]. En 1693, le régiment des fusiliers du roi prit le nom de royal-artillerie, puis y furent réunies les compagnies de mineurs et d'ouvriers du génie pour former en 1755 le corps royal du génie et de l'artillerie, enfin en 1758 les corps du génie et de l'artillerie furent séparés.

Par décret du 18 floréal de l'an III, le nombre des écoles d'artillerie placées près des régiments fut porté à huit par la création d'une nouvelle école à Toulouse.

Une école des élèves d'artillerie est de plus créée en 1791 à Châlons-en-Champagne (Châlons-sur-Marne). Elle fusionne en 1807 avec l'École du génie pour donner l'École d'application de l'artillerie et du génie à Metz. Cette dernière s'installe à Fontainebleau en 1871. L'école d'artillerie retrouve son autonomie en 1912. Les formations à l'artillerie se déroulent à Nîmes (1940-1942) puis à Cherchell en Algérie (1942-1945) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Après la Libération, l'école est recréée à Idar-Oberstein en 1945. En parallèle, le centre des forces terrestres antiaériennes est créé la même année à Nîmes avant de devenir l'école de spécialisation de l'artillerie antiaérienne (ESAA) puis l'école d'application de l'artillerie sol-air (EAASA).

Fin 1952, l'école d'application de l'artillerie se réinstalle dans sa ville de création : Châlons-sur-Marne. En 1976, elle emménage dans des locaux neufs à Draguignan avant de se voir joindre par l'EAASA en 1983.

Notes et références

  1. Dictionnaire historique des institutions, moeurs et coutumes de la France par Adolphe Chéruel
  2. Histoire de l'instruction publique en Europe et principalement en France par Auguste Vallet de Viriville

Lien externe

Site officiel de l'école

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « %C3%89cole d%27application de l%27artillerie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecole d'application de l'artillerie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • École d'Application de l'Artillerie — L École d application de l artillerie est une école militaire d application de l armée de terre française. Histoire Il existait au XVIIIe siècle plusieurs écoles d artillerie. Les premières furent créées par Louis XIV, d abord à Douai en… …   Wikipédia en Français

  • École d'application de l'artillerie — L École d application de l artillerie est une école militaire d application de l armée de terre française. Histoire Il existait au XVIIIe siècle plusieurs écoles d artillerie. Les premières furent créées par Louis XIV, d abord à Douai en… …   Wikipédia en Français

  • École d'application de l'artillerie et du génie — Cercle des officiers Type École d application Début construction XVIIIe siècle Destination initiale École d application de l artillerie …   Wikipédia en Français

  • Ecole d'application de l'artillerie et du genie — École d application de l artillerie et du génie L École d application de l artillerie et du génie est une école militaire et une école d application de l École polytechnique créée en 1794 à Metz par le Comité de Salut Public sur proposition de… …   Wikipédia en Français

  • École d'application de l'Artillerie et du Génie — L École d application de l artillerie et du génie est une école militaire et une école d application de l École polytechnique créée en 1794 à Metz par le Comité de Salut Public sur proposition de Lazare Nicolas Marguerite Carnot, par fusion de l… …   Wikipédia en Français

  • École d'application militaire — Les écoles d application militaires sont des écoles qui préparent, spécifiquement, à la formation des officiers selon l arme qu ils ont choisie. Armée de Terre Il existe ainsi, pour l armée de terre : l École d application de l artillerie et …   Wikipédia en Français

  • Ecole d'application du Corps royal d'etat-major — École d application du Corps royal d état major Uniforme de l École d application du Corps royal d état major sous la Restauration. L École d application du Corps royal d état major est créé le 6 mai 1818 par le maréchal Gouvion Saint Cyr. Son… …   Wikipédia en Français

  • École d'application du corps royal d'état-major — Uniforme de l École d application du Corps royal d état major sous la Restauration. L École d application du Corps royal d état major est créé le 6 mai 1818 par le maréchal Gouvion Saint Cyr. Son rôle est de parfaire l instruction des …   Wikipédia en Français

  • École d'application de Turin — L École d application et l Institut d études militaires de l armée (en italien Scuola di Applicazione e Istituto di Studi militari dell Esercito) a son siège à Turin. C est une école de l armée de terre italienne où les officiers en service… …   Wikipédia en Français

  • École d'application du Corps royal d'état-major — Uniforme de l École d application du Corps royal d état major sous la Restauration. L École d application du Corps royal d état major est créée le 6 mai 1818 par le maréchal Gouvion Saint Cyr. Son rôle est de parfaire l instruction des meilleurs… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.