Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes


Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes

École nationale supérieure de chimie de Rennes

École nationale supérieure de chimie de Rennes
École nationale supérieure de chimie de Rennes
Informations
Fondation 1919
Type École publique d'ingénieurs
Localisation Rennes, France
Campus Campus de Beaulieu
Directeur Pierre Le Cloirec
Niveau Bac + 5 à bac + 8
Affiliation Université européenne de Bretagne
Site web www.ensc-rennes.fr

L'École nationale supérieure de chimie de Rennes ou ENSCR (France) est une école publique d'ingénieurs. Elle est située sur le campus de Beaulieu. Elle forme environ 80 élèves-ingénieurs généralistes en chimie par promotion.

L'ENSCR délivre des diplômes d'ingénieurs. L'ENSCR propose par ailleurs une formation post-bac dite « Cycle préparatoire intégré » qui permet à de jeunes bacheliers de bons niveaux de préparer leur entrée dans l'une des 19 [1] écoles françaises de chimie et de génie chimique.

L'ENSCR délivre des diplômes grade de master reconnus par la Commission des titres d'ingénieurs (CTI). L'école a aussi la labellisation européenne EURACE.

Sommaire

Historique

Quelques dates clef

C'est en 1919 qu'est créé l'Institut polytechnique de Bretagne puis de l'Ouest (IPO) par la Chambre de Commerce. Ses locaux sont place Pasteur au coeur de Rennes. En 1945 l'Institut de Chimie de l'Université de Rennes voit le jour. Elle aura en 1954 l'habilitation de la CTI à délivrer le diplôme d'ingénieur.

Dès 1959, l'école est promue au rang d'École nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR) et s'installera en 1967 sur le campus de Beaulieu à Rennes.

Le statut d'EPA (établissement public à caractère administratif) acquit en 1984 lui confère une autonomie administrative et financière. L'école a dorénavant son propre conseil d'administration et un conseil scientifique spécifique.

La création d'un cycle préparatoire intégré en 1993 et d'un cycle Chemist en 2002 de la Fédération Gay Lussac, présente une évolution majeure pour l'Ecole.

En 1991 L'Ecole s'agrandit avec de nouveaux laboratoires pour la recherche et la construction de deux amphitéâtres et d'un centre de documentation en 1995.

2007 est une date importante puisque l'ENSCR devient l'un des membres fondateur du PRES "Université européenne de Bretagne".

Anniversaires

Fondée en 1919, L'ENSCR fête en 2009, ses 90 ans. Dans ce cadre, des manifestations grand-public et institutionnelles seront organisées à l'automne 2009.

Il y a 50 ans l'ENSCR est devenue une ENSI (École nationale supérieure d'ingénieurs).

Les directeurs

Liste des directeurs successifs
Période Identité
depuis 2008 Pierre le Cloirec
2002-2008 Daniel Plusquellec
1991-2002 Henri Patin
1983-1991 René Dabard
1981-1983 Eric Brown
1971-1981 Michel Kerfanto
1961-1971 Jean Vène
1945-1961 François Salmon-Legagneur

La formation

Les cycles préparatoires

L'ENSCR propose par ailleurs des formations post-bac pour préparer l'entrée des étudiants dans l'une des 19 écoles de chimie et de génie chimiques françaises de la fédération Gay-Lussac :

  • Le cycle préparatoire intégré (CPI) pour de jeunes bacheliers. L'admission est faite d'abord au vu des notes de première et terminale en science et langue. Ensuite des entretiens sont organisés pour les élèves retenus d'après leur dossier. Les études au cycle préparatoire intégré durent deux ans, le redoublement n'y est pas autorisé. À l'issue de ces deux ans, un classement des étudiants des différents centres (Lille, Rennes et Clermont-Ferrand) est établi et en fonction des vœux préalablement émis, l'admission dans une des écoles de la Fédération Gay-Lussac est proposée. Au cours du cycle, le contrôle des connaissances est effectué lors d'examens et d'EAF (évaluation des acquis fondamentaux), dont la forme est proche des khôlles des classes préparatoires aux grandes écoles. Il n'y a pas d'équivalent des TIPE (Travail d'Initiative Personnelle Encadré) comme en CPGE, cependant des projets MuPAD sont proposés en deuxième année. L'accent est mis sur les séances de travaux dirigés (TD) et travaux pratiques (TP). Les taux de réussites sont de l'ordre de 80% en première année et dépassent 90% en deuxième année. Ensuite, dans les différents cycles ingénieurs, la réussite des anciens élèves du CPI est très bonne, nombreux sont ceux se classant dans les 10 premiers de promotion.
  • Le Cycle CHEM.I.ST (CHEMistry International STudies) mixant des étudiants étrangers et européens. La formule proposée est très similaire à celle du Cycle Préparatoire Intégré, le programme pédagogique est le même (aux cours français pour étranger près). La promotion est composée pour moitié d'étranger (en provenance d'Europe de l'Est et d'Asie pour la majorité) et pour moitié de Français, favorisant ainsi l'interculturalité. En deuxième année de ce cycle, les cours magistraux sont communs aux cycles CHEMIST et CPI, ceci contrairement à la première année où ils se font séparément. En fin de cursus, les étudiants de CHEMIST sont interclassés avec leurs homologues du cycle CPI. Régulièrement des étudiants issus de CHEMIST sont lauréats d'une bourse d'excellence Eiffel.

Les effectifs sont de l'ordre de cinquante étudiants par promotion en filière CPI et entre 25 et 35 étudiants pour CHEMIST. Le programme pédagogique du CPI et de CHEMIST est très proche de celui de la filière PC des CPGE. L'originalité de la formation réside en plusieurs points :

  • le mode de recrutement où les candidats sont amenés à faire part de clarté dans leur choix de formation
  • des horaires de séances de travaux dirigés et pratiques plus importants qu'en CPGE à filière équivalente
  • une absence de concours, ces derniers étant remplacés par un contrôle continue sur deux ans.

L'admission dans une école d'Ingénieur hors fédération Gay-Lussac est en principe impossible, les réorientations en fin de deuxième année sont rares. Cependant, il existe une convention avec l'Université de Rennes 1 permettant à certains étudiants d'intégrer la licence de cette université. Au cours de l'existence du CPI/CHEMIST de très rares étudiants se sont réorientés vers des filières mathématiques ou même littéraires. Il est à noter que les promotions d'étudiants de CPI sont plus féminisées que celles équivalentes de CPGE où le nombre de garçons est plus de deux fois supérieur à celui des filles (en 2007-2008 il y avait 8230 garçons en MP et PC pour 3501 jeunes filles, chiffres du Ministère de l'Education Nationale) ; en CPI les promotions sont proches de la parité.

L'enseignement de chimie est assuré par des enseignants-chercheurs et des professeurs agrégés, la physique et les mathématiques sont enseignés par des agrégés et agrégés-docteurs.

En 2009, une formation « pré-CHEMIST » - Semestre de Pré-Intégration (SPI) pour des étudiants étrangers, a été mise en place afin de faciliter l'adaptation d'étudiants étrangers. Des cours scientifiques (maths, physique et chimie) sont donnés en langue française. Les cours de français langue étrangère (FLE) sont particulièrement développés. Des séjours en famille d'accueil permet de découvrir le mode de vie en France.

Le cycle ingénieur

Après un enseignement des fondamentaux en chimie et génie des procédés au cours des 3 premiers semestres, l'élève ingénieur va orienter son parcours par le choix d'une majeure et d'un parcours personnalisé dans les domaines suivants :

  • Chimie et Technologie pour le Vivant (CTV)
  • Environnement Procédés et Analyse (EPA)

Durant la scolarité, des stages (12 à 14 mois) en entreprise ou dans des organismes de recherche en France et à l'étranger viennent compléter la formation.

La dernière année d'étude peut s'effectuer à l'étranger dans le cadre d'accord de partenariat avec des universités étrangères avec la possibilité de double diplôme.

Les masters

L'ENSCR est co-accréditée et inscrit les étudiants dans les masters chimie moléculaire, chimie du solide et matériaux et chimie et microbiologie de l'eau.

Le doctorat

Les étudiants (Doctorants) titulaires d'un master ou d'un diplôme d'ingénieur s'inscrivent et font leur recherche dans les laboratoires de l'ENSCR.

La recherche et l'innovation

Les laboratoires

Au sein de l'UMR CNRS 6226 "Sciences Chimiques de Rennes", des pôles d'excellence s'inscrivent dans les priorités nationales :

  • La Chimie du et pour le vivant et Catalyse

Équipe "Chimie Organique Supramoléculaire" (COS)

  • Le Génie de l'Environnement

Équipe "Chimie et Ingénierie des Procédés pour l'Environnement" (CIPE)

  • La Chimie Théorique et les Matériaux Inorganiques

Équipes "Chimie Théorique Inorganique" (CTI) et "Matériaux Inorganiques : Chimie Douce et Réactivité" (MICDR)

Bretagne Valorisation

L'ENSCR est membre de Bretagne Valorisation, structure mutualisée de valorisation et de transfert de technologie.

Quelques chiffres

L'entrée de l'ENSCR
  • 30 Enseignants-Chercheurs ENSCR
  • 6 Chercheurs CNRS
  • 6 Enseignants-Chercheurs de l'Université
  • 50 doctorants
  • Entre 50 et 70 publications internationales par an[2]
  • 19 brevets depuis 5 ans[3]
  • 1,4 M € de contrats de recherche par an[4]

L'ouverture à l'international

L'ENSCR a placé l'acquisition de compétences internationales au cœur de son dispositif de formation. Elle accueille 15 %[5] d'élèves étrangers notamment en provenance d'Europe, d'Asie et d'Amérique latine. On peut noter pour l'ouverture à l'international :

  • Un premier cycle international CHEM.I.ST ;
  • En plus de l'anglais une deuxième langue étrangère est obligatoire : allemand, espagnol, arabe, chinois, japonais, portugais, russe...
  • Des stages dans tous les pays du monde [6];
  • Des doubles diplômes avec des universités et écoles étrangères ;
  • Un vaste réseau de partenariats publics et privés pour des échanges d'étudiants.

Les débouchés

L'ENSCR forme annuellement entre 75 et 80 ingénieurs chimistes diplômés qui se placent dans l'ensemble des activités nécessitant des experts de haut niveau en chimie [7]. La durée moyenne pour trouver un emploi est d'environ 2,1 mois. Les grands débouchés se situent pour [8]:

  • 24 % dans l'industrie chimique
  • 32 % dans les éco-industries et les services
  • 31 % ingénierie, études, conseils
  • 13 % dans le commerce, administration

La vie étudiante

L'association des ingénieurs de l'école nationale supérieure de chimie compte environ 500 membres[9]

Le bureau des élèves (BDE) anime la vie associative des élèves-ingénieurs : Gala, Rallye, le Tournoi Inter-Chimie... Il gère les différents clubs : Musique, Photo, Ciné, BD, excursion, Les amis de Bacchus, magie... De plus, il organise des formations aux premiers secours et les clubs humanitaires.

L'association chimique de l'Ouest pour les entreprises (ACOPE) est une association de type junior-entreprise spécialisée dans le service aux entreprises (analyses, environnement, synthèse de produits...).

Les Rencontres thématiques de chimie (RTC) est un colloque de deux jours sur un thème spécifique. Celui retenu pour les RTC 2009 s'intitule Le Management du risque [10]

Notes et références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail des Grandes écoles Portail des Grandes écoles
  • Portail sur les sciences Portail sur les sciences
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail de Rennes Portail de Rennes
Ce document provient de « %C3%89cole nationale sup%C3%A9rieure de chimie de Rennes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.