Eclipse lunaire


Eclipse lunaire

Éclipse lunaire

Éclipse lunaire du 9 novembre 2003.

Une éclipse lunaire est une éclipse se produisant à chaque fois que la Lune se trouve dans l'ombre de la Terre. Ceci se produit uniquement lorsque la Lune est pleine, et quand le Soleil, la Terre et la Lune sont parfaitement alignés ou proches de l’être. Le type et la taille d'une éclipse lunaire dépendent de la position relative de la Lune par rapport à ses nœuds orbitaux. La dernière éclipse totale lunaire a eu lieu le 21 février 2008 entre 03 h et 05 h (GMT). Elle était bien visible depuis l'hémisphère nord. La précédente fut observée le 28 août 2007. La prochaine aura lieu le 21 décembre 2010.

Sommaire

Description

Schéma d'une éclipse totale lunaire.

Une éclipse lunaire se produit lorsque l’ombre de la Terre se projette sur la Lune. Deux conditions sont requises pour que cela arrive. D’abord, la Lune doit être pleine, c'est-à-dire que, par rapport au Soleil, la Lune doit se trouver juste derrière la Terre. Toutefois, comme le plan orbital de la Lune est incliné de 5° par rapport au plan orbital de la Terre (l'écliptique), la plupart des pleines lunes se produisent quand la Lune est au Nord ou au Sud de l'ombre de la Terre. Ensuite, une deuxième condition pour qu'une éclipse lunaire advienne est que la Lune doit être à proximité d'un des deux points d'intersection que son orbite fait avec l'écliptique. Ces deux points nodaux sont appelés respectivement nœud ascendant lunaire et nœud descendant lunaire.

Phases d'occultation successives de la lune le 3 mars 2007.

L'ombre terrestre peut être décomposée en deux parties distinctes : l'ombre et la pénombre. Dans l'ombre, il n'y a pas de rayonnement solaire direct. Toutefois, du fait de l'importance du diamètre angulaire du Soleil, l'éclairement solaire est partiellement arrêté dans la partie externe de l'ombre terrestre que l'on nomme pénombre.

Éclipse totale lunaire du 28 aout 2007.

Une éclipse pénombrale se produit quand la Lune traverse la pénombre de la Terre. La pénombre ne provoque aucun obscurcissement notable de la surface lunaire, pourtant certaines personnes affirment qu'elle jaunit un peu. Certaines éclipses pénombrales sont totales, durant lesquelles la Lune se trouve entièrement dans la zone de pénombre de la Terre. Les éclipses totales pénombrales sont rares, et quand elles se produisent, la partie la plus proche de l'ombre peut apparaître plus sombre que le reste de la Lune.

Une éclipse lunaire partielle se produit uniquement quand une partie de la Lune entre dans l'ombre. Quand la Lune traverse complètement l'ombre terrestre, on peut observer une éclipse lunaire totale. La vitesse de la Lune à travers l'ombre est de l'ordre du kilomètre par seconde, et la totalité peut durer jusqu'à près de 107 minutes (un peu plus d'1 h 45). Néanmoins, la durée totale entre le premier et le dernier contact de la Lune avec l'ombre est beaucoup plus long (jusqu'à 6 heures). La plus longue éclipse lunaire totale sur la période de -Modèle:Formatnum et Modèle:Formatnum avait une durée de 1 h 47 m 14 s, et eut lieu le 31 mai 318. La distance relative de la Lune de la Terre durant une éclipse peut affecter la durée d'une éclipse. En particulier, quand la Lune est proche de son apogée (c'est-à-dire, le point le plus éloigné par rapport à la Terre sur son orbite) sa vitesse orbitale est plus lente. Le diamètre de l'ombre ne décroît pas plus avec la distance. Ainsi, une lune totalement éclipsée se produisant près de l'apogée prolongera la durée de la totalité.


En 1 et 4, une éclipse lunaire est possible, en 2 et 3, une éclipse solaire.

Apparence

Éclipse de Lune en Belgique à Hamois.

À la différence des éclipses solaires, les éclipses lunaires sont totalement inoffensives à observer à l'œil nu.

La Lune ne disparaît pas complètement quand elle passe à travers l'ombre à cause de la réfraction de la lumière solaire de l'atmosphère terrestre dans le cône d'ombre. La quantité de lumière réfractée dépend de la quantité

L'échelle ci-dessous (L'échelle de Danjon) a été établie par André Danjon pour évaluer la luminosité résiduelle et la coloration de la Lune lors d'une telle éclipse.

L=0 : Éclipse très sombre. Lune presque invisible, particulièrement au milieu de la totalité.
L=1 : Éclipse sombre, avec coloration grise ou brunâtre. Les détails lunaires sont difficiles à discerner.
L=2 : Éclipse rouge sombre ou de couleur rouille, avec, le plus souvent, une tache très sombre au centre de l'ombre, tandis que la zone extérieure est assez claire.
L=3 : Éclipse rouge-brique. L'ombre est souvent bordée d'une zone grise ou jaune.
L=4 : Éclipse de couleur cuivre ou orange très clair. La zone extérieure est bleuâtre et très brillante.

Périodicité

Articles détaillés : Saros et cycle d'éclipse.

Chaque année il y a au moins une ou deux éclipses lunaires. En connaissant la date et l'heure d'une éclipse, on peut en prévoir d'autres grâce aux cycles d'éclipses, tel que le cycle Saros. À la différence d'une éclipse solaire, qui peut être vue sur une zone très restreinte du monde, une éclipse lunaire est visible n'importe où sur la Terre dans son côté nuit.

Éclipses de lune de la décennie 2005-2014. Sont indiqués : la date, le type d'éclipse (pén. : pénombrale ; par. : partielle ; tot. : totale), les magnitudes pénombrale (mp) et ombrale (mo), les points de contact (P1 et P4 : premier et dernier contacts extérieurs avec la pénombre ; O1 et O4 : premier et dernier contacts extérieurs avec l'ombre ; O2 et O3 : début et fin de la totalité) et le maximum de l'éclipse (max), les coordonnées α et δ de la lune au maximum, la série du Saros et le rang de l'éclipse dans la série. La zone de visibilité est indiquée par continent, avec un lien vers une carte détaillée (dans la description, les points cardinaux sont abrégés par leur initiale ; c = centre ; Am. = Amériques ; Am.N./Am.S. = Amérique du Nord/du Sud ; Pac. = Pacifique ; Eur. = Europe ; Afr. = Afrique ; Aus. = Australie ; Atl. = Altantique). Des liens complémentaires sont donnés (« S » : schéma de la configuration de l'éclipse ; « G » : galerie de documents multimédias).[1],.[2],[3]
date
(ISO)
type mp mo P1
(UT)
U1
(UT)
U2
(UT)
max
(UT)
U3
(UT)
U4
(UT)
P4
(UT)
α
(h)
δ
(deg)
Saros Visibilité Liens
2005-04-24 pén. 0.89 -0.14 07:50 - - 09:55 - - 12:00 14h06m -13°55' 141/23 E. Asie, Aus., Pac., Am. S
2005-10-17 par. 1.08 0.07 09:51 11:34 - 12:03 - 12:32 14:15 01h28m +10°15' 146/10 Asie, Aus., Pac., Am.N. S
2006-03-14 pén. 1.06 -0.06 21:22 - - 23:48 - - 02:14 11h41m +03°05' 113/63 Am., Eur., Afr., Asie S • G
2006-09-07 par. 1.16 0.19 16:42 18:05 - 18:51 - 19:38 21:00 23h07m -06°44' 118/51 Eur., Afr., Asie, Aus. S • G
2007-03-03 tot. 2.35 1.24 20:16 21:30 22:44 23:21 23:58 01:12 02:25 10h58m +06°56' 123/52 Am., Eur., Afr., Asie S • G
2007-08-28 tot. 2.48 1.48 07:52 08:51 09:52 10:37 11:23 12:24 13:22 22h27m -09°58' 128/40 E. Asie, Aus., Pac., Am. S • G
2008-02-21 tot. 2.17 1.11 00:35 01:43 03:01 03:26 03:52 05:09 06:17 10h15m +10°28' 133/26 Am., Eur., Afr., c. Atl. S • G
2008-08-16 par. 1.86 0.81 18:23 19:36 - 21:10 - 22:45 23:57 21h46m -12°55' 138/29 Am.S., Eur., Afr., Asie, Aus. S • G
2009-02-09 pén. 0.92 -0.08 12:37 - - 14:38 - - 16:40 09h32m +13°32' 143/18 E. Eur., Asie, Aus., Pac., O .Am.N. S
2009-07-07 pén. 0.18 -0.91 08:33 - - 09:39 - - 10:44 19h08m -23°52' 110/71 Aus., Pac., Am. S
2009-08-06 pén. 0.43 -0.66 23:01 - - 00:39 - - 02:17 21h03m -15°35' 148/03 Am., Eur., Afr., O. Asie S
2009-12-31 par. 1.08 0.08 17:15 18:52 - 19:23 - 19:54 21:30 06h45m +24°01' 115/57 Eur., Afr., Asie, Aus. S
2010-06-26 par. 1.60 0.54 08:56 10:16 - 11:38 - 13:00 14:21 18h21m -24°00' 120/58 E. Asie, Aus., Pac., O. Am. S
2010-12-21 tot. 2.31 1.26 05:28 06:32 07:40 08:17 08:54 10:02 11:06 05h57m +23°45' 125/48 E. Aise, Aus., Pac., Am., Eur. S
2011-06-15 tot. 2.71 1.71 17:23 18:23 19:22 20:13 21:03 22:03 23:02 17h36m -23°14' 130/34 Am.S., Eur., Afr., Asie, Aus. S
2011-12-10 tot. 2.21 1.11 11:32 12:45 14:06 14:32 14:58 16:18 17:32 05h09m +22°33' 135/23 Eur., E. Afr., Asie, Aus., Pac., Am.N. S
2012-06-04 par. 1.34 0.38 08:47 09:59 - 11:03 - 12:07 13:20 16h52m -21°40' 140/25 Asie, Aus., Pac., Am. S
2012-11-28 pén. 0.94 -0.18 12:13 - - 14:33 - - 16:53 04h20m +20°28' 145/11 Eur., E. Afr., Asie, Aus., Pac., Am.N. S
2013-04-25 par. 1.01 0.02 18:02 19:52 - 20:07 - 20:24 22:13 14h13m -14°26' 112/65 Eur., Afr., Asie, Aus. S
2013-05-25 pén. 0.04 -0.93 03:43 - - 04:10 - - 04:37 16h09m -19°25' 150/01 Am., Afr. S
2013-10-18 pén. 0.79 -0.27 21:48 - - 23:50 - - 01:52 01h34m +11°00' 117/52 Am., Eur., Afr., Asie S
2014-04-15 tot. 2.34 1.30 04:52 05:58 07:06 07:46 08:25 09:33 10:39 13h33m -10°03' 122/56 Aus., Pac., Am. S
2014-10-08 tot. 2.17 1.17 08:14 09:14 10:25 10:55 11:24 12:35 13:35 00h55m +06°19' 127/42 Asie, Aus., Pac., Am. S

Notes et références de l'article

  1. Fred Espenak, « Lunar Eclipses 2001-2010 » sur NASA's GSFC, 2004
  2. Fred Espenak, « Lunar Eclipses 2011-2020 » sur NASA's GSFC, 2004
  3. Fred Espenak, « Local Visibility of Lunar Eclipses — Lunar Eclipses: 2001 - 2025 » sur NASA's GSFC, 20 février 2004

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens et documents externes


  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie
Ce document provient de « %C3%89clipse lunaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eclipse lunaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Éclipse lunaire — Une éclipse lunaire est une éclipse se produisant à chaque fois que la Lune se trouve dans l ombre de la Terre. Ceci se produit uniquement lorsque la Lune est éclairée, et quand le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés ou proches de l’être. Le …   Wikipédia en Français

  • Eclipse lunaire du 3 mars 2007 — Éclipse lunaire du 3 mars 2007 La Lune à 22:53 UTC depuis Augsburg, en Allemagne …   Wikipédia en Français

  • Eclipse lunaire du 7 septembre 2006 — Éclipse lunaire du 7 septembre 2006 L’éclipse lunaire du 7 septembre 2006 est une éclipse lunaire partielle. Sommaire 1 Caractéristiques 2 Visibilité 3 Voir aussi 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Eclipse lunaire du 14 mars 2006 — Éclipse lunaire du 14 mars 2006 L’éclipse lunaire du 14 mars 2006 est une éclipse lunaire pénombrale. Sommaire 1 Caractéristiques 2 Visibilité 3 Voir aussi 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Eclipse lunaire du 17 octobre 2005 — Éclipse lunaire du 17 octobre 2005 Eclipse de lune du 17 octobre 2005 éclipse lunaire partielle caractéristiques magnétude opmbrale : 0.068 durée: 0h58 visibilité: Asie, Australie, Pacifique, Amérique du Nord Portail de l’astronomie Ce… …   Wikipédia en Français

  • Éclipse lunaire du 17 octobre 2005 — Eclipse de lune du 17 octobre 2005 éclipse lunaire partielle caractéristiques magnitude ombrale : 0.068 durée: 0h58 visibilité: Asie, Australie, Pacifique, Amérique du Nord Portail de l’astronomie …   Wikipédia en Français

  • Éclipse lunaire du 21 décembre 2010 — Photo prise de Miami, en Floride à 07:52 UTC. La couleur rougeâtre de la Lune serait due aux poussières de l éruption du volcan Merapi en Indonésie le 26 cctobre L éclipse lunaire du 21 décembre 2010 s est produite de 5:27 à 11:06 UTC le 21… …   Wikipédia en Français

  • Éclipse lunaire du 15 juin 2011 — L éclipse lunaire du 15 juin 2011 vue des environs d Évette Salbert, en Franche Comté …   Wikipédia en Français

  • Éclipse lunaire du 3 mars 2007 — La Lune à 22:53 UTC depuis Augsburg, en Allemagne …   Wikipédia en Français

  • Éclipse lunaire du 7 septembre 2006 — L’éclipse lunaire du 7 septembre 2006 est une éclipse lunaire partielle. Sommaire 1 Caractéristiques 2 Visibilité 3 Voir aussi 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.