Echidna


Echidna

Échidna

Dans la mythologie grecque, Échidna (en grec ancien Ἔχιδνα / Ekhidna) ou Delphyné (Δελφύνη / Delphúnê) est la fille de Phorcys et Céto, ou de Gaïa et de Tartare, ou de Chrysaor et de Callirrhoé, ou de Styx et de Peiras[1] selon les versions. Une autre tradition, d'origine orphique, en fait une puissance antique et immortelle, fille du dieu créateur Phanès et sœur de Nyx[2].

Elle est l'épouse de Typhon et la mère de Cerbère, des vents malfaisants, de la laie de Crommyon, du renard de Teumesse, du Sphinx, de l'hydre de Lerne, de la Chimère, de Ladon, d'Orthos, du lion de Némée et de l'aigle du Caucase[3].

Son visage est celui d'une belle femme. Pour le reste, c'est un énorme et affreux serpent (ἔχιδνα signifie « vipère »), recouvert d'écailles aux couleurs changeantes. Selon certains, elle fut tuée par Argos, le berger aux cent yeux, qui la trouva un jour endormie, et débarrassa ainsi l'Arcadie de ce fléau, mais Hésiode la qualifie de nymphe immortelle et rapporte qu'elle reçut à la naissance le mystérieux et souterrain pays des Arimes comme résidence attitrée et que c'est là qu'elle s'unit à Typhon pour engendrer sa monstrueuse progéniture (Théogonie, v. 304/305).

Mais selon d'autres légendes, données notamment par Hérodote, et Pomponius Mela, Échidna est rattachée aux mythes des travaux d'Héraclès.

Héraclès, de retour avec les cavales de Diomède, s'endort non loin de l'antre d'Échidna. Celle-ci profite de son sommeil pour s'emparer des juments. À son réveil, Héraclès par à la recherche de ses biens et finit par retrouver Échidna. Elle lui propose un marché : elle accepte de lui restituer ses juments à la condition qu'il s'offre à elle. Au moment de leur séparation, Échidna annonce que trois fils naîtront de cette union. À sa demande que faire d'eux, Héraclès demande que celui qui saura tendre son arc comme lui et qui attachera son ceinturon comme lui reste auprès d'elle. Les autres devront être chassés. Trois enfants viennent au monde :

Scythès sera l'élu et deviendra roi de Scytie. Il constitue l'un des plus célèbres des héraclides.

Pour Diodore de Sicile, Échidna a des relations avec Zeus lui-même, qui lui donnera deux enfants, Palos et Napos.

Selon Ovide, l'aconit, une plante vénéneuse, est issue de la bave d'Échidna. Médée s'en sert lorsqu'elle veut empoisonner Jason.

Notes

  1. La filiation supposée « Chrysaor-Callirhoé » provient d'une mauvaise interprétation d'Hésiode (v. 270) trouvant sa propre réponse au v. 980 de la Théogonie : le poète mentionne la naissance d'Échidna juste après celle de Géryon, le fils unique de Chrysaor et de Callirhoé, mais dans la continuité de l'inventaire des enfants de Phorcys et de Céto (cf. l'article Callirrhoé (Océanide)).
  2. Traduction française des textes et fragments orphiques, imputés à Orphée, parue aux Belles Lettres (Orphée, Discours sacrés, Fragment 58).
  3. Hésiode ne lui reconnaît pour enfants que les chiens Orthos et Cerbère, la Chimère et l'Hydre de Lerne, nés tous quatre de son union avec Typhon, et le lion de Némée et le Sphinx, issus d'une union incestueuse entre Échidna et Orthos (Théogonie, 306-332). Les vents malfaisants ne sont jamais regardés comme nés de Typhon et d'Échidna mais bien comme issus de la dépouille du seul Typhon abattu par Zeus (Théogonie, 870 et suivants). La laie de Crommyon et l'aigle du Caucase sont en revanche cités parmi les enfants d'Échidna par le pseudo-Apollodore.

Sources

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
  • Portail des créatures imaginaires Portail des créatures imaginaires
Ce document provient de « %C3%89chidna ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Echidna de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Echidna — nebulosa …   Википедия

  • Echidna — bezeichnet den australischen Ameisenigel. eine Muränen Gattung, siehe Echidna (Muräne). in der griechischen Mythologie ein Monster, siehe Echidna (Mythologie). eine Programmiersprache. den Mond des Asteroiden (42355) Typhon, siehe Echidna (Mond) …   Deutsch Wikipedia

  • echidnă — ECHÍDNĂ, echidne, s.f. Animal insectivor lung de circa 25 cm, cu corpul acoperit cu spini şi cu botul cărnos foarte ascuţit (Tachyglossus aculeata). – Din fr. échidné. Trimis de ana zecheru, 27.05.2002. Sursa: DEX 98  echídnă s. f., g. d. art.… …   Dicționar Român

  • echidna — statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas rūšis atitikmenys: lot. Tachyglossus aculeatus angl. Australian echidna; Australian spiny anteater; short nosed echidna; spiny anteater; spiny echidna vok. Australien Kurzschnabeligel;… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

  • Echidna — ECHIDNA, æ, Gr. Ἴχιδνα, ης, (⇒ Tab. IV.) des Phorkys Tochter, war von oben her eine schone Jungfer, die andere Hälfte aber eine ungeheuere Schlange, welche sich in einer tiefen Höhle in Syrien aufhielt, rohes Fleisch fraß, und nicht veraltete.… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Echidna — E*chid na ([ e]*k[i^]d n[.a]), n. [L., a viper, adder, Gr. e chidna.] 1. (Gr. Myth.) A monster, half maid and half serpent. [1913 Webster] 2. (Zo[ o]l.) A genus of {Monotremata} found in Australia, Tasmania, and New Guinea. They are toothless and …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Echidna [1] — Echidna, Tochter des Chrysaor u. der Kalirrhoe, halb Jungfrau, halb Schlange; wohnte in Pisidien, Kilikien, od. auf einer der Pithyusen u. fraß Alle, welche an ihrer Höhle vorübergingen. Mit Typhaon zeugte sie des Geryones Hund Orthos, den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Echidna [2] — Echidna (Stachelameisenfresser, Ameisenigel, Zungenschneller), neuholländische Säugethiergattung aus der Ordnung der Fehlzähner …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Echídna — Echídna, im griech. Mythus ein Ungeheuer, oberhalb Weib, unterhalb Schlange, das alle an seiner Höhle Vorbeikommenden verschlang, bis Argos es im Schlaf umbrachte. Von Typhon war E. Mutter des Kerberos, der lernäischen Hydra, der Chimära und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Echidna — Echidna, der Ameisenigel …   Meyers Großes Konversations-Lexikon