Echelle diatonique


Echelle diatonique

Échelle diatonique

Acoustique musicale
Gamme musicale
Gammes et tempéraments
Mesure des intervalles
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Échelle.

Une échelle diatonique est une échelle musicale dite heptatonique, composée de 7 degrés dont 5 tons et 2 demi-tons. Ce type d'échelle est à la base de la musique occidentale.

Il est possible, au moyen d'altérations, d'ajouter à l'échelle diatonique un certain nombre de notes intermédiaires, placées à peu près au milieu de chaque ton diatonique. Dans ce cas, l'échelle ainsi amplifiée, prend le nom d'échelle chromatique. La fréquence exacte de ces notes intermédiaires peut poser des problèmes d'accord : le système dit « du tempérament égal » permet de simplifier l'échelle chromatique de référence.

Le clavier moderne est construit sur les intervalles de l'échelle diatonique

Sommaire

Structure

L'échelle diatonique prend la forme d'une « succession de demi-tons diatoniques isolés, formant entre eux des groupes alternés de deux et trois tons ».

Dans l'échelle diatonique naturelle — c'est-à-dire, en l'absence de toute altération —, les deux demi-tons sont situés, l'un entre mi et fa, l'autre entre si et do.

On peut représenter celle-ci de manière verticale, ou bien, sous forme cyclique :

Représentation verticale
de l'échelle diatonique
Représentation cyclique
de l'échelle diatonique
Représentation verticale de l'échelle diatonique Représentation cyclique de l'échelle diatonique

L'appellation d'échelle cyclique vient du fait que les degrés sont obtenus par le cycle des quintes et par réduction des octaves. Elle est basée sur la gamme pythagoricienne et ses divers espaces conjoints ont été mesurés en commas par Holder à la fin du XVIIe siècle.

Ton diatonique

Article détaillé : Ton (musique).

Le ton diatonique est le plus grand espace conjoint de l'échelle diatonique. Dans le solfège, quand on parle de ton on fait référence au ton diatonique.

Réduite à l'étendue d'une seule octave, l'échelle diatonique contient cinq tons diatoniques (exemple : do-ré, ré-mi, fa-sol, sol-la et la-si, pour l'échelle diatonique naturelle).

Demi-ton diatonique

Le demi-ton diatonique est le plus petit espace conjoint de l'échelle diatonique. Il est appelé ainsi parce qu'il vaut environ la moitié du ton diatonique. Selon les échelles musicales, il vaut exactement la moitié du ton, ou vaut un ton quand il s'additionne avec un demi-ton chromatique.

Réduite à l'étendue d'une seule octave, l'échelle diatonique contient deux demi-tons diatoniques (exemple : mi-fa et si-do, pour l'échelle diatonique naturelle).

Simplification opérée par le tempérament égal

Le tempérament est une simplification conventionnelle de l'échelle musicale occidentale, consistant, dans le cas de notes très proches mais néanmoins différentes — théoriquement séparées par un comma —, à ne conserver qu'une note sur deux pour des raisons de commodité. Le tempérament est donc une tentative de compromis entre, d'une part, les exigences auditives, et d'autre part, les nécessités pratiques de certains instruments.

Nous savons, par exemple, qu'entre do et , se trouvent deux notes intermédiaires : ré♭, et, un comma plus haut, do♯. Mais sur un instrument tempéré, on ne trouvera entre do et « qu'une seule note intermédiaire », qui pourra être, selon le type de tempérament, soit ré♭, soit do♯, soit encore, une hauteur remplissant à la fois la fonction de ré♭ et de do♯. À partir de la Renaissance, le tempérament, en économisant une note sur deux, a donc permis le développement de la technique et de la virtuosité instrumentales, notamment en ce qui concerne les instruments à clavier.

Le tempérament égal est une variété de tempérament qui s'est généralisée au cours du XVIIIe siècle, et qui consiste à diviser l'octave en 12 demi-tons rigoureusement égaux. C'est ainsi que dans ce système, le demi-ton vaut 4,416 commas — au lieu de 4, pour le demi-ton diatonique, et de 5, pour le demi-ton chromatique —, et le ton, 8,833 commas — au lieu de 9. Toutes les notes sont donc fausses sauf une — généralement, le la, point de départ de l'accord —, mais l'oreille s'est culturellement habituée à ce type d'accord et tolère l'échelle au tempérament égal, comme si celle-ci était l'échelle juste. L'avantage du tempérament égal est que, non content d'économiser une note sur deux sur l'instrument concerné, il permet en outre de jouer toutes les altérations possibles — jusqu'aux doubles dièses et aux doubles bémols —, dans le même morceau, sans avoir à modifier l'accord de l'instrument. Avec ce système, il est désormais possible de moduler ou de transposer dans n'importe laquelle des 12 douze tonalités de l'échelle chromatique.

Les instruments de musique concernés par le tempérament sont les instruments à son fixe, appelés également instruments tempérés. Les autres instruments sont appelés instruments naturels.

1. Quelques exemples d'instruments naturels : les voix, certains instruments à cordes frottées, sans frettesviolon, alto, violoncelle, etc. —, certains instruments à ventbiniou, bombarde, trombone à coulisse, etc.
2. Quelques exemples d'instruments tempérés : les instruments à clavierpiano, orgue, clavecin, harmonium, accordéon, célesta, etc. —, certains instruments à cordesguitare, mandoline, luth, harpe, viole, etc. —, les instruments à vent avec clés ou pistons — trompette, tuba, clarinette, hautbois, uilleann pipe, etc.
L'échelle musicale au tempérament égal
(échelle chromatique tempérée)
Le clavier du piano
(exemple d'instrument tempéré)
Échelle musicale au tempérament égal Clavier du piano
  • Deux notes théoriquement séparées par un comma — par exemple, ré♭ et (un comma plus haut) do♯, ou encore, fa et (un comma plus haut) mi♯ — sont appelées notes enharmoniques ou encore, notes synonymes. L'intervalle qui les sépare est une seconde diminuée.
  • L'échelle tempérée égale est progressivement devenue l'échelle musicale type. Lorsque des instruments tempérés jouent avec des instruments naturels, c'est le système du tempérament qui l'emporte : dans une sonate pour piano et violon par exemple, le violoniste va d'instinct, s'accorder sur le piano, et jouera de fait tempéré. Cependant, du point de vue de la notation, on continue de respecter l'orthographe d'une note, et l'on prend garde de ne pas confondre la nomenclature des notes enharmoniques. Par exemple, do♯ et ré♭ ont beau avoir la même hauteur sur un instrument à sons fixes, il convient de soigneusement les distinguer, parce qu'elle n'ont pas la même fonction.
  • Donc, d'un point de vue théorique, c'est la gamme pythagoricienne, divisée en 53 commas holdériens, qui doit demeurer la « gamme de référence », parce qu'elle justifie à la fois la théorie des altérations et la génération des tonalités — cf. l'article Cycle des quintes.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
  • Portail de la musique Portail de la musique
Ce document provient de « %C3%89chelle diatonique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Echelle diatonique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Échelle diatonique — Pour les articles homonymes, voir Échelle. Acoustique musicale Note de musique Harmonique Intervalle Consonance Cycle des quintes Gamme musicale …   Wikipédia en Français

  • Echelle chromatique — Échelle chromatique Acoustique musicale Note de musique Harmonique Intervalle Consonance Cycle des quintes Gamme musicale Système tonal Échelle musicale Échelle diatonique Échelle chromatique …   Wikipédia en Français

  • échelle — [ eʃɛl ] n. f. • XIVe; eschale v. 1150; lat. scala 1 ♦ Dispositif formé de deux montants parallèles ou légèrement convergents, réunis de distance en distance par des barreaux transversaux (⇒ échelon ) servant de marches. ⇒ escabeau. Dresser,… …   Encyclopédie Universelle

  • Echelle musicale — Échelle musicale Pour les articles homonymes, voir Échelle. Acoustique musicale Note de musique Harmonique Intervalle Consonance Cycle des quintes …   Wikipédia en Français

  • Échelle (musique) — Échelle musicale Pour les articles homonymes, voir Échelle. Acoustique musicale Note de musique Harmonique Intervalle Consonance Cycle des quintes …   Wikipédia en Français

  • échelle — 1. (é chè l ) s. f. 1°   Machine composée de deux longues pièces de bois servant de supports à des bâtons disposés de manière à former un escalier. Monter à l échelle. Tenir l échelle. On punit comme voleurs ceux qui tiennent le pied de l échelle …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • échelle — ÉCHELLE. sub. f. Machine de bois composée de deux longues branches traversées d espace en espace par des bâtons disposés en sorte qu on s en puisse servir pour monter et pour descendre. Monter avec une échelle. Monter à une échelle. Tenir le pied …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Échelle chromatique — Acoustique musicale Note de musique Harmonique Intervalle Consonance Cycle des quintes Gamme musicale Système tonal Échelle musicale Échelle diatonique Échelle chromatique Liste des ga …   Wikipédia en Français

  • Échelle musicale — Pour les articles homonymes, voir Échelle. Acoustique musicale Note de musique Harmonique Intervalle Consonance Cycle des quintes Gamme musicale …   Wikipédia en Français

  • ÉCHELLE — n. f. Dispositif composé de deux montants de bois ou de fer munis d’espace en espace de traverses de bois ou de fer disposées de manière qu’elles peuvent servir de degrés ou d’escalier. Monter avec une échelle. Monter à une échelle, à l’échelle.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.