EPPZ

EPPZ

Extracteur du potentiel de point zéro

L’extracteur du potentiel de point zéro (parfois abrégé EPPZ ou E2PZ) est un objet fictif inventé dans la série télévisée Stargate SG-1 également utilisé dans la série Stargate Atlantis.

Il s'agit d'une source d'énergie extrêmement puissante (et de forte capacité) conçue par les Anciens (les créateurs des portes des étoiles) et qui tire son énergie d'une singularité de l'espace-temps. Il l'extrait du vide spatial (principe du Big Bang) d'une autre dimension. Rodney McKay l'a une fois décrit comme contenant "un Univers miniature".

Sommaire

Usage

Ce type de générateur sert principalement à alimenter en énergie les installations importantes des Anciens. Cette source d'énergie est la seule assez puissante pour permettre d'alimenter leurs puissants champs de protection (comme celui qui protège la cité d'Atlantis), pour alimenter des armes de défense planétaire (comme celles de l'avant-poste terrien dans Stargate-SG1 lors de la destruction de la flotte d'Anubis) ou pour activer une porte des étoiles vers une autre galaxie (par exemple la porte des Asgard ou la porte de la cité d'Atlantis).

La quantité d'énergie générée par un générateur à naquadah est infime à côté d'un E2PZ.

Un E2PZ mal utilisé peut produire une explosion. En raison de l'énorme quantité d'énergie qu'il contient, un EPPZ entièrement chargé peut détruire un système solaire entier. La puissance de l'explosion varie en fonction du taux de charge de l'E2PZ.

Fabrication

Un E2PZ se construit, il ne nécessite pas la collecte d'un minerai quelconque. Malheureusement, à l'heure actuelle plus personne ne sait en construire, celles qui le savaient ont disparues (les Asurans et les Tollans). Les E2PZ actifs restants sont donc très précieux et ne doivent être utilisés qu'avec parcimonie. Cependant, dans Stargate Atlantis, McKay fait allusion à une usine à E2PZ créée par les Anciens et qui serait en sommeil. Le colonel O'Neill, sous l'influence des Anciens, est parvenu à construire un E2PZ de fortune avec du matériel terrestre et un cristal de lance jaffa pour se rendre dans la galaxie des Asgards.

Un E2PZ ne peut être rechargé, une fois épuisé (où il a atteint l'entropie maximale) les cristaux qui le composent sont définitivement inertes. Bien qu'extrêmement puissant il finit par s'épuiser même sans utilisation au bout de 30 000 ans, ce qui respecte les principes de la thermodynamique. Ainsi, un E2PZ se rapproche d'une batterie ou d'un condensateur (conversion et stockage d'énergie).

Enfin, malgré la puissance et la capacité colossale d'un E2PZ, et la facilité pour les Anciens de s'en procurer, ces derniers ont recherché dans leur combat contre les Wraiths une source d'énergie encore plus puissante, tirant son énergie du vide de notre propre dimension. Cela n'a donné aucun résultat, sauf la mort des habitants de la planète abritant ces expériences.

Intérêts

Un EPPZ a deux intérêts distincts et complémentaires :

  • une forte puissance, permettant le fonctionnement d'un appareil consommant beaucoup d'énergie mais en un très court laps de temps (à comparer avec un flash d'appareil photo, l'éclair d'un orage, un laser mégawatt).
  • une forte capacité totale, permettant le fonctionnement d'un appareil consommant peu d'énergie, pendant des milliers d'années.

Cette nuance permet de comprendre la nécessité d'un EPPZ pour alimenter la porte des étoiles lors d'un voyage intergalactique : il s'agit de délivrer une forte puissance à la porte pendant un laps de temps très court. Une fois activée, l'énergie consommée n'est pas très importante. En effet, depuis qu'Atlantis a un EPPZ chargé, l'expédition active la porte vers la Terre toutes les semaines.

Anecdotes

  • Dans l'épisode pilote de Stargate Atlantis, en version française, le Dr. Rodney McKay parle d'« EPPZ » au lieu d'« E2PZ ». Le général O'Neill ne comprend pas, et le Dr. Daniel Jackson lui explique alors que McKay est canadien. Cette réplique est beaucoup moins compréhensible pour les spectateurs français que la version originale ne l'est pour les anglophones. Le dialogue entre Jack O'Neill et Daniel Jackson dans la version française est en fait une adaptation approximative du jeu sur les différentes prononciations possibles du « Z » de « ZPM » dans la version originale. En effet, McKay y parle de « Zed-PM (/zɛd.piː.ɛm/) » (prononciation anglaise et canadienne) au lieu de « Zee-PM (/ziː.piː.ɛm/) » (prononciation américaine).
  • ZPM est le premier sigle de « technobabillage » de l'univers de Stargate à être traduit par une expression nouvelle en version française. Ainsi, les GDO, MALP et DHD n'ont jamais eu d'équivalent francophone.
  • Les EPPZ ont été nommés différemment par les races de l'univers de Stargate ne comprenant pas son utilité ou son fonctionnement : Potentia, Cœur de lumière
  • Portail de Stargate Portail de Stargate
Ce document provient de « Extracteur du potentiel de point z%C3%A9ro ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article EPPZ de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»