Droitaumont


Droitaumont

Jarny

Jarny
blason de la commune de Jarny
Pays
drapeau de la France
     France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Conflans-en-Jarnisy
Code Insee 54273
Code postal 54800
Maire
Mandat en cours
Jacky Zanardo
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Jarnisy
Coordonnées
géographiques
49° 09′ 35″ Nord
       5° 52′ 41″ Est
/ 49.1597222222, 5.87805555556
49° 09′ 35″ N 5° 52′ 41″ E / 49.1597222222, 5.87805555556
Altitudes moyenne : 220 m
minimale : 185 m
maximale : 236 m
Superficie 15 6 km² (1 560 ha)
Population sans
doubles comptes
8 377 hab.
(1999)
Densité 536 hab./km²
Carte de localisation de Jarny

Jarny est une commune française, située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine.

Elle doit son développement aux mines de fer (Jarny, Droitaumont, Giraumont), qui font partie du passé, et dans la foulée au chemin de fer (triage de Conflans-Jarny), les mines générant d'importants volumes de minerai (la "minette lorraine", à relativement faible teneur en fer) à transporter jusqu'aux hauts-fourneaux.

Sommaire

Géographie

Dans le relief de côtes (ou cuestas) de cette bordure est du bassin parisien, Jarny s'inscrit dans la dépression argileuse de la Woëvre, contenue entre deux lignes de côtes calcaires : côtes de Meuse à l'ouest, côtes de Moselle à l'est.

Les cours d'eau principaux sont l'Orne et l'Yron, qui se rejoignent dans la commune voisine de Conflans-en-Jarnisy (dont le nom vient de "confluent"). L'Orne a été légérement détournée pour permettre l'agrandissement du triage ferroviaire.

Jarny fera partie de la Moselle dans le premier découpage des départements, puis du nouveau département de Meurthe-et-Moselle créé suite à l'annexion en 1871 par l'Allemagne d'une grande partie de la Moselle et d'une petite portion de la Meurthe (la Meurthe-et-Moselle regroupant alors l'essentiel de la Meurthe, plus une fraction de la Moselle, d'où sa forme particulière évoquant une oie).

Histoire

Commune indépendante jusqu'en 1810, Droitaumont est aujourd'hui rattachée à la commune de Jarny.

  • En 1817, Jarny, village de l'ancienne province du Barrois sur l'Orne et à droite de l'Yron. A pour annexe le village de Droitaumont, les fermes de Moncel et de Moulinelle et le moulin de Bruillot. À cette époque il y avait 460 habitants répartis dans 81 maisons.
  • En 1817, Droitaumont, village de l'ancienne province du Barrois sur l'Yron. À cette époque il y avait 92 habitants répartis dans 14 maisons.
  • Le 26 août 1914, quatre otages sont fusillés dans l’actuelle rue du 26 août : le maire Henri Génot, l’abbé Léon Vouaux, frère du curé de Jarny, Jean Bernier, et François Fidler. La liste des victimes s’allongera encore : Cosme Aufiero, Jean Bérard (4 ans), Alexis Fournier, Ernest L’Hermite, Henri Menne, Adrien Pérignon, Eugénie Pérignon née Sponville, Fernand Pérignon (17 ans), Charles Plecis, et un Français inconnu. Toujours en août 1914, des travailleurs italiens des mines de Jarny seront fusillés rue Albert 1er, à quelques pas de l’actuelle place Henri Génot : Gerolamo Bernacchini, Andrea Bisesti, Giuseppe Brigatti, Vincenzo Cesaroni, Stefano Gaggioli, Angelo Luisetti, Enrico Maffi (13 ans), Luigi Pesenti, Stefano Piralli, Giovanni Testa, Giovanni Tron, Giuseppe Vaglia, Amilcare Zoni, Giovanni Zoni.

Villes partenaires

  • Linkenheim-Hochstetten (RFA) depuis 1966
  • Gröditz (RFA, autrefois RDA) depuis 1969. A l'époque, les jumelages avec la RDA se rencontraient surtout chez les municipalités communistes, comme Jarny. Le partenariat deviendra triangulaire en 1990, avec un jumelage entre Linkenheim-Hochstetten et Gröditz (le premier contact entre les deux villes allemandes remonte à 1984).

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
- 1914 Henri Génot - -
1918 - Charles Génot - -
- - - - -
- - Gilbert Schwartz PCF -
- - Henri Bezon PCF -

Michel Gilles PCF

1989 - Philippe Nachbar - -
mars 2001 2014 Jacky Zanardo PCF -

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[1])
1962 1968 1975 1982 1990 1999
9224 9236 9287 8849 8401 8607
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • Château de Moncel, ancienne maison forte du 13e, passée en 1633 aux Bettainvillers, maîtres de forge de Moyeuvre, rhabillage au 20e, pastiche 18e.
  • Ancienne brasserie, 12 rue du Point du Jour, époque de construction : 1er quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle. Désaffectée entre 1900 et 1905.
  • Lavoir, rue des mines.
  • Collège Alfred Mézières.
  • Ancienne mine de Jarny.
  • Ancienne mine de Droitaumont.
  • Cités de Moulinelle (typiques de l'habitat ouvrier à l'époque des mines).
  • Cités de Droitaumont.
  • Étang (ou marais) de Droitaumont.
  • La Poncette. Lieu incarnant le rêve américain à la jarnysienne, la poncette se démarque par son cadre agréable. Au bord de l'Yron, les Jarnysiens viennent s'y promener en famille ou se détendre entre copains (beaucoup venaient aussi laver leur voiture dans le gué ; l'accès en est aujourd'hui interdit aux véhicules).
  • Une piscine


Édifices religieux

  • Église Saint Maximin, époque de construction : 4e quart 13e siècle ; 15e siècle ; 3e quart 18e siècle. Choeur et abside fin 13e siècle ; nef 15e siècle ; allongée en 1766 : le clocher est une des tours de l'ancienne enceinte fortifiée. Église aux arcs gothiques mais aux murs épais. Restes de fresques. Le clocher, séparé de la nef, a l'apparence d'un donjon (il existe de nombreuses églises fortifiées dans la région). Il a été modifié après son incendie par les troupes allemandes en 1914. Ensemble cohérent de vitraux réalisés dans les années 1920 (ateliers Benoit Frères, Nancy), dont un vitrail rappelant la tragédie du 26 août 1914, et un autre représentant des mineurs au travail sous la protection de leur patronne Sainte Barbe.

Personnalités liées à la commune

  • Georges Thillaye, né à Jarny le 8 juillet 1862. Agent Général de la Caisse d'Epargne de Paris, Officier de la Légion d'Honneur. Mort à Paris en 1936.
  • Franck Fresson, 3ème génération de pâtissiers-chocolatiers, meilleur ouvrier de France (famille apparentée, sauf erreur, à l'acteur Bernard Fresson).
  • André Parisot dit Dédé ancien légionnaire poète dont le nonaméron "Concordia" débute par cet alexandrin célébre "oh non Dédé ne se connait pas d'ennemi".
  • Robert Naegelé porte drapeau légendaire de la fanfare de Jarny et "scoriste" fantaisiste de l'USJ football

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

49° 09′ 35″ N 5° 52′ 41″ E / 49.1597222222, 5.87805555556

  • Portail de la Lorraine Portail de la Lorraine
Ce document provient de « Jarny ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Droitaumont de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jarny — 49° 09′ 35″ N 5° 52′ 41″ E / 49.1597222222, 5.87805555556 …   Wikipédia en Français

  • Adolf Carl Daniel Fürst von Auersperg — Fürst Adolf Carl Daniel von Auersperg (1821–1885) Fürst Adolf Carl Daniel von Auersperg (* 21. Juli 1821 in Prag; † 5. Jänner 1885 auf Schloss Goldegg in Neidling, Niederösterreich) war vom 25. November 1871 bis zum 15. Februar 1879 der… …   Deutsch Wikipedia

  • Adolf Carl Daniel von Auersperg — Fürst Adolf Carl Daniel von Auersperg (1821–1885) Fürst Adolf Carl Daniel von Auersperg (* 21. Juli 1821 in Prag; † 5. Jänner 1885 auf Schloss Goldegg in Neidling, Niederösterreich) war vom 25. November 1871 bis zum 15. Februar 1879 der… …   Deutsch Wikipedia

  • Adolf von Auersperg — Fürst Adolf Carl Daniel von Auersperg, Lithographie von Adolf Dauthage Fürst Adolf Carl Daniel von Auersperg (* 21. Juli 1821 auf Schloss Vlašim in Vlašim, Böhmen; † 5. Jänner 1885 auf Schloss Goldegg in Neidling …   Deutsch Wikipedia

  • Eduard Taafe — Eduard Graf Taaffe Eduard Graf Taaffe (* 24. Februar 1833 in Wien; † 29. November 1895 in Ellischau, Böhmen) war österreichischer Staatsmann, konservativer Sozialreformer sowie Landespräsident in Salzburg, Oberösterreich und Tirol. Seine Familie… …   Deutsch Wikipedia

  • Eduard Taaffe — Eduard Graf Taaffe Eduard Graf Taaffe (* 24. Februar 1833 in Wien; † 29. November 1895 in Ellischau, Böhmen) war ein österreichischer Staatsmann, konservativer Sozialreformer, Ministerpräsident Cisleithaniens, mehrfach Minister, sowie… …   Deutsch Wikipedia

  • Eduard von Taaffe — Eduard Graf Taaffe Eduard Graf Taaffe (* 24. Februar 1833 in Wien; † 29. November 1895 in Ellischau, Böhmen) war österreichischer Staatsmann, konservativer Sozialreformer sowie Landespräsident in Salzburg, Oberösterreich und Tirol. Seine Familie… …   Deutsch Wikipedia

  • Levin Graf Schaffgotsch — Levin Graf Schaffgotsch, genannt Semperfrei von und zu Kynast und Greiffenstein (* 3. Mai 1854 in Bonn, Deutschland; † 1. August 1913 in Salzburg, Österreich Ungarn) war K.k. Landespräsident im Herzogtum Salzburg. Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Landespräsidenten und Landeshauptleute von Salzburg — Landeswappen Die Liste der Kanzler, Kreishauptmänner, Landespräsidenten und Landeshauptleute gibt einen Überblick über die obersten Politiker und Beamten des Landes Salzburg. Landesherren waren in dieser Zeit die amtierende Fürsterzbischöfe von… …   Deutsch Wikipedia

  • Otto Franz Graf Fünfkirchen — Otto Graf Fünfkirchen, Lithographie um 1850 Otto Franz Graf Fünfkirchen (* 19. März 1800 in Steinebrunn (heute Drasenhofen); † 6. April 1872 in Wien) war ein österreichischer Gutsbesitzer, Verwaltungsjurist und Politiker aus dem Adelsgeschlecht… …   Deutsch Wikipedia