Drakkar de Baie-Comeau


Drakkar de Baie-Comeau

Drakkar de Baie-Comeau

Accéder aux informations sur cette image nommée Drakkar-lhjmq.jpg.
Fondé en 1997
Siège Baie-Comeau, Québec
Patinoire (aréna) Centre Henry-Leonard
Couleurs Rouge, blanc, noir et jaune
Ligue LHJMQ
Division Telus Est
Capitaine Félix Girard
Entraîneur-chef Mario Pouliot
Directeur général Steve Ahern
Propriétaire Ville de Baie-Comeau
Site Web http://www.le-drakkar.com/

Le Drakkar de Baie-Comeau est une équipe de hockey sur glace de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Créé en 1997, le Drakkar est actuellement en phase de reconstruction sur le plan sportif après avoir visé les grands honneurs lors de la saison 2007-2008, sans succès. Cette équipe, qui évolue dans l'un des plus petit marché de la CHL a subi de multiples transformations au cours des dernières années, tant sur le plan sportif qu'administratif.

Sommaire

Historique

Naissance de la concession

L’idée d’implanter une concession de hockey de niveau Junior sur la Côte-Nord et plus particulièrement à Baie-Comeau ne date pas d’hier. Cette ville a toujours, depuis sa fondation en 1937, eu une tradition très forte de hockey.

C’est toutefois en 1997 que le projet se concrétise grâce, entre autres, à l’un des anciens fondateurs des Nordiques de Québec de la Ligue nationale de hockey, Marius Fortier. L'annonce de l'octroie d'une concession de la LHJMQ (Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec) à la ville de Baie-Comeau est effectué à la fin de l'été 1996 à l'Hôtel Le Manoir en présence du commissaire du circuit, Gilles Courteau, du maire de la ville, Claude Martel et trois des fondateurs de la concession, Marius Fortier, Marcel Labelle et Michel Beaulieu. L’organisation se donne le nom de Drakkar de Baie-Comeau à la suite d’un concours populaire. Ce nom fait référence aux différentes découvertes archéologiques faites dans la région et prouvant le passage temporaire de vikings en sol nord-côtier.

Premiers pas et émergence: 1997 à 2000

La première saison du Drakkar a lieu en 1997-1998 sous la gouverne de l’entraîneur Daniel Bissonnette. Toutefois, cette équipe en est une d’expansion : elle doit donc partir de zéro et se construire entièrement à partir d'un repêchage spécial où les joueurs non-protégés par les autres équipes peuvent être sélectionnés par la nouvelle formation. Le Drakkar n’accumulera que 18 victoires pour un total de 41 points au classement et terminera en dernière position. Cette saison est marquée par le passage des joueurs Oleg Timchenko (68 points) et Domenico Scali (55 points) à l’attaque, de Dominic Périard et de Bruno St. Jacques à la défense et de Nicolas Chabot devant les buts.

La seconde saison se terminera par un bilan semblable avec une récolte de 18 victoires pour un total de 44 points, le tout bon pour la 13e position sur 15 équipes. Au cours de cette deuxième saison, la direction de l’équipe procèdera à deux changements d’entraîneurs, engageant tour à tour le Baie-Comois Fernand Leblanc puis l’expérimenté Richard Martel. Les joueurs marquants lors de cette saison furent Sylvain Deschâtelets (55 points), Christopher Page (53 points) et Marco Charpentier (50 points) à l’avant, Éric Tremblay, Bruno St. Jacques et Dominic Périard à la défense et Éric Desjardins (Gardien de but)|Éric Desjardins comme gardien.

Pour la saison 1999-2000, le Drakkar connaît plus de succès, le système de l’entraîneur Richard Martel étant mis au point. L’équipe termine en 10e position avec une fiche de 31 victoires, 36 défaites et 5 parties nulles pour un total de 72 points, ce qui permet à l’équipe d’atteindre pour la première fois de son histoire les séries éliminatoires. Faisant face aux Mooseheads de Halifax, le Drakkar s’incline en six parties. Yanick Lehoux et Marco Charpentier à l’attaque, Maxime Fortunus, Bruno St. Jacques et Dominic Périard à la défense et Ghyslain Rousseau devant les filets sont les joueurs marquants pour cette saison.

Stabilisation et succès: 2000 à 2003

En 2000-2001, la situation s’améliore toujours pour le Drakkar qui, toujours sous le règne de Richard Martel, termine sa saison en 5e position grâce à une fiche de 41 victoires, 23 défaites et 8 nulles, le tout pour un total de 90 points. Profitant d’une laissez-passer pour la première ronde des séries, le Drakkar élimine ses grands rivaux, l’Océanic de Rimouski, en 5 parties avant d’être défait en finale de conférence par le puissant Titan d'Acadie-Bathurst en 6 rencontres. Les joueurs marquants cette saison-là furent Yanick Lehoux, Marco Charpentier, Pascal Pelletier et Joël Perrault à l’attaque, Maxime Fortunus, Dominic Périard à la défense et David St-Germain devant la cage.

La saison 2001-2002 débute fort bien. Les victoires s’accumulent et les partisans voient fort bien leur équipe atteindre la grande finale. La situation se corse en milieu de saison : la grande vedette de l’équipe, Yanick Lehoux, est en désaccord avec certaines décisions de l’entraîneur Richard Martel et la situation déteint sur le reste de l’équipe. L’avance du Drakkar au classement fond rapidement et l’équipe est reléguée en milieu de peloton dans sa conférence. Elle termine au 7e rang du classement général avec une fiche de 38 victoires, 27 défaites et 7 nulles pour 85 points. Le Drakkar affronte donc les Screaming Eagles du Cap-Breton en première ronde des séries et s’incline en 5 matchs. Yanick Lehoux tirera sa révérence à la suite de cette saison qu’il domina en compagnie de Joël Perrault, Pascal Pelletier, Benoît Mondou et Louis-Philippe Martin à l’attaque, de Maxime Fortunus, Kevin Deslauriers et Luis Tremblay à la défense et de Michel Bergevin-Robinson comme gardien.

En 2002-2003, le Drakkar a enregistré sa meilleure saison en l’emportant à 50 reprises en 72 matches, inscrivant ainsi 108 points. Cette année-là, il mit la main sur le Trophée Jean Rougeau décerné à l’équipe championne de la saison régulière. Son meilleur joueur, Joël Perrault, termine premier marqueur de la Ligue avec 116 points (51 buts et 65 passes) et met la main sur le Trophée Jean Béliveau. De plus, l'entraîneur-chef et directeur-gérant Richard Martel effectue des transactions visant à mener son équipe aux grands honneurs, mettant la main sur le combattif Olivier Proulx, le défenseur d'expérience Jean-François David et le gardien Olivier Michaud. Après un repos bien mérité en première ronde en vertu d'un laissez-passer, le Drakkar élimine les Remparts de Québec en 5 parties. En demi-finale, face aux Mooseheads d'Halifax, la lutte est féroce et la série se prolonge jusqu'à son terme. Lors du septième et dramatique match tant attendu, le Drakkar, décimé par les blessures, est battu à plate couture 7 à 1 devant un Centre Henry-Leonard littéralement rempli à craquer. Les attaquants Olivier Proulx, Joël Perrault, Pascal Pelletier, Patrick Thoresen, Martin Mandeville, Jean-François Jacques et Charles Linglet et les défenseurs Thierry Douville, Maxime Fortunus et Jean-François David auront été les éléments importants de cette édition.

Une longue reconstruction: 2003 à 2006

Après les départs des meilleurs joueurs de l'édition précédente, la saison 2003-2004 s’annonce très difficile pour le Drakkar qui perd les services de Richard Martel, engagé par les Saguenéens de Chicoutimi et remplacé par son assistant, Martin Laperrière. Par contre, l’équipe joue du très bon hockey en début de saison en récoltant plusieurs victoires. Malheureusement, ce sera seulement pour une courte durée: il récolte seulement 21 victoires. Robin Leblanc est le meilleur joueur du Drakkar avec 70 points. L’équipe fait les séries de justesse et se fait éliminer en 4 parties face aux Wildcats de Moncton.

Le repêchage de la LHJMQ en 2004 se déroule à Baie-Comeau. Le Drakkar repêche quelques joueurs qui sont très prometteurs. On y retrouve le gardien Michael Dupont ainsi que les attaquants Benjamin Breault, Alexandre Picard-Hooper et François Bouchard.

La saison 2004-2005 ressemble beaucoup à la saison précédente. L'entraîneur Martin Laperrière est congédié et remplacé par son assistant, Éric Dubois. Le club gagne 3 victoires de plus et se qualifie pour les séries dans la dernière semaine de la saison régulière. Jean-François Jacques et Alexandre Picard-Hooper sont les meilleurs attaquants lors de cette saison. En série, le Drakkar affronte les Saguenéens de Chicoutimi et leur ancien entraîneur, Richard Martel. Baie-Comeau s’inclinera en 6 parties face à leurs rivaux du Saguenay.

Au cours de la saison 2005-2006, le Drakkar fait quelques transactions pour améliorer son sort pour les deux prochaines années. Toutefois, l’équipe terminera dans le milieu du classement. François Bouchard et Alexandre Picard-Hooper sont les meilleurs avec une récolte de 100 points chacun. L’équipe perdra en série lors de la première ronde face aux Saguenéens de Chicoutimi en seulement 4 parties. C'est également au cours de cette saison qu'est tournée le documentaire de l'ONF sur le monde du hockey junior majeur québécois, Junior, qui met en vedette l'équipe du Drakkar, notamment le joueurs Benjamin Breault, Ryan-James Hand, Alex Lamontagne et Ryan Lehr ainsi que l'entraîneur Éric Dubois[1].

Une renaissance ratée: 2006 à 2008

La saison 2006-2007 s’annonce prometteuse pour le club après trois saisons difficiles. Voyant que l'équipe a de bonnes chances de se rendre loin, le Drakkar fait l’acquisition du défenseur offensif Jean-Philippe Paquet. Les performances du joueur de 20 ans et originaire de Baie-Comeau, Pierre-Cédrick Labrie, aide énormément à l’équipe. Aussi, François Bouchard remportera le championnat des pointeurs de la LHJMQ. Le Drakkar connaîtra une fin de saison difficile et se classera septième dans sa conférence, à seulement 4 points de leur prochain adversaire en série, les Tigres de Victoriaville. Avec une certaine surprise, le Drakkar éliminera les Tigres en 6 parties. En deuxième ronde, le Drakkar affronte les puissants Foreurs de Val d'Or. Après avoir remporté le premier match de la série, le Drakkar s’inclinera lors des quatre parties suivantes, ce qui mettra un terme à sa saison. Encore une fois, François Bouchard et Alexandre Picard-Hooper sont les joueurs dominants de l'équipe.

Plusieurs voient le Drakkar finir en haut du classement pour la saison 2007-2008. Par contre, l'équipe perd beaucoup de vétérans de la saison précédente, soit Olivier Donais et Alexandre Picard-Hooper qui sont échangés. Par contre, le Drakkar connaît tout un début de saison avec un nombre important de recrue. À la période de transaction, Baie-Comeau fait l'acquisition de quelques vétérans, dont Pierre-Luc Lessard et Matt Marquardt. L'équipe terminera la saison au second rang général après un chaude lutte face aux Huskies de Rouyn-Noranda et une fin de saison désastreuse. Cette tendance se poursuit en première ronde des séries alors que le Drakkar est éliminé en cinq surprenantes parties pour son éternel rival, l'Océanic de Rimouski.

Les bas fonds, puis un potentiel retour au sommet ?: 2009 à aujourd'hui

Lors de la Saison LHJMQ 2009-2010, Stéphane Hains obtient le poste d'entraîneur-chef. Le Drakkar connait une campagne difficile avec seulement 21 victoires poour 49 points en terminant quatrième de la Division Telus Est et est exclu des séries éliminatoires.

La Saison LHJMQ 2010-2011 est la pire de l'histoire de la concession, puisque le Drakkar n'amassera que 12 gains pour seulement 34 points, en plus de connaître une séquence de défaites de 25 matchs consécutifs, soit 2 de moins que le record, détenu par les Cataractes de Shawinigan en 1975-1976. La formation terminera sixième de la Division Telus Est et avant-dernier de toute la ligue, donc une fois de plus exclu des séries. Stéphane Hains sera remiercié pendant la saison, puis remplacé par Mario Pouliot. Par contre, les partisans ont pu admirer le travail de Raphaël Bussières, un jeune joueur acquis lors de la transaction qui avait envoyé Gabriel Bourque aux Wildcats de Moncton en 2010.

Le repêchage de la LHJMQ en 2011 marque complètement l'avenir de l'équipe[réf. nécessaire]. Le Drakkar fait premièrement l'acquisition du défenseur-offensif de 20 ans Samuel Carrier, lors du repêchage de la dissolution des MAINEiacs de Lewiston. La formation Baie-Comoise possède aussi le premier choix et sélectionne le célèbre Nathan MacKinnon, joueur de 15 ans le plus convoité en Amérique du Nord[réf. nécessaire]. Malgré plusieurs essais, le jeune néo-écossais refuse de rejoindre les rangs de l'équipe, alors il est échangé aux Mooseheads d'Halifax. en retour de l'ailier gauche de 19 ans Carl Gélinas, de l'ailier droit Francis Turbide, des choix de première ronde des Mooseheads en 2012 et 2013, et du premier choix des Remparts de Québec en 2013. Ensuite, le Drakkar fait l'acquisition des gardiens Antonio Mastropietro (20 ans) des Tigres de Victoriaville et de Jimmy Appleby (18 ans) des Remparts de Québec. Les Remparts seront aussi très généreux[réf. nécessaire] envers le Drakkar, en offrant l'attaquant tchèque de 19 ans Tomáš Filippi. Puis finalement le Drakkar obtient les droits de l'ailier droit de 20 ans Jonathan Lessard, qui lui provient du Titan d'Acadie-Bathurst. Ce repêchage promet au Drakkar du succès pour la Saison LHJMQ 2011-2012, mais aussi pour les années futures de la concession[réf. nécessaire].

Au début de la Saison LHJMQ 2011-2012, le Drakkar fait l'acquisition du défenseur Sacha Guimond, des Knights de London, formation de L'OHL. L'équipe présente un très bon début de saison. D'ailleurs le Centre Henry-Leonard continue à se remplir à chaque match à domicile, montrant un retour des partisans pour leur équipe, après deux misérables saisons[réf. nécessaire].

Résultats

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Saison  PJ  V   D   N   DP  DF Pts  %   BP  BC Classement Séries
1997-98 70 18 47 5 - - 41 29,3 215 332 7e de la division Frank-Dilio Exclu des séries
1998-99 70 18 44 8 - - 44 31,4 208 297 7e de la division Frank-Dilio Exclu des séries
1999-00 72 31 31 5 5 - 72 50,0 257 285 3e de la division Est 1/8 de finale
2000-01 72 41 23 8 0 - 90 62,5 283 255 1er de la division Est Demi-finale
2001-02 72 38 25 7 2 - 85 59,0 288 231 2e de la division Est 1/8 de finale
2002-03 72 50 14 6 2 - 108 75,0 319 213 1er de la division Est Demi-finale
2003-04 70 21 42 5 2 - 49 35,0 195 285 5e de la division Est 1/8 de finale
2004-05 70 24 37 5 4 - 57 40,7 208 280 5e de la division Est 1/8 de finale
2005-06 70 30 38 - 2 0 62 44,3 249 285 7e de la division Ouest 1/8 de finale
2006-07 70 35 26 - 1 8 79 56,4 304 285 7e de la division Telus 1/4 de finale
2007-08 70 45 19 - 2 4 96 68,6 249 210 2e de la division Telus 1/8 de finale
2008-09 68 22 37 - 7 2 53 39,0 206 297 4e de la division Telus Est 1/8 de finale
2009-10 68 21 40 - 4 3 49 30,9 187 297 4e de la division Telus Est Exclu des séries
2010-11 68 12 46 - 6 4 34 25,0 151 266 6e de la division Telus Est Exclu des séries

Édition 15e saison

En date du 29 août 2011

Alignement 2011-2012
no  Joueur Pos. Recrue Date de
naissance
Taille(m) Poids(ibs) Lance Lieu de naissance
30 Jimmy Appleby G 2 avril 1993 1,80 176 G Trois-Rivières, Québec
31 Antonio Mastropietro G 13 juillet 1991 1,83 194 D St-Léonard, Québec
4 Julien Lepage D 20 janvier 1994 1,80 175 D Baie-Comeau, Québec
5 Mathieu Laverdure D * 30 juin 1994 1,91 178 D Saint-Charles-Borromée, Québec
6 Mikael Langlois D 24 mars 1993 1,77 180 G Trois-Rivières, Québec
8 Samuel Noreau D 31 janvier 1993 1,95 225 D Montréal, Québec
9 Carl Gélinas AG 6 Février 1992 1,83 183 G Shawinigan, Québec
10 Frédérick Gamelin C 1994-07-11 1,73 160 G Saint-Polycarpe, Québec
11 Francis Turbide AD 19 janvier 1993 1,91 186 D Trois-Rivières, Québec
12 Alexandre Durette AD 1992-03-02 1,78 167 D Matane, Québec
16 Félix Girard C 1994-05-09 1,78 170 D Cap-Rouge, Québec
17 Lukas Cingel AD 6 octobre 1992 1,86 189 G Zilina, Slovakia
19 Jean-Philippe Caron C 3 mai 1992 1,75 172 D Shawinigan-Sud, Québec
20 Maxim Lamarche D 11 juillet 1992 1,88 199 D Laval, Québec
22 Charles Poulin AG * 14 mars 1994 1,83 188 G Lévis, Québec
24 Alexandre Chênevert D 12 février 1993 1,85 195 G Montréal, Québec
25 Thomas Gobeil AD * 18 novembre 1994 1,80 197 D Saint-Hubert, Québec
26 Alexandre Ranger AD * 18 août 1995 1,77 173 D Châteauguay, Québec
27 Gabriel Verpaelst D 16 septembre 1993 1,83 185 G Sherbrooke, Québec
28 Raphaël Bussières AG 5 novembre 1993 1,83 185 G Longueuil, Québec
41 Tomáš Filippi AD 4 mai 1992 1,86 185 G Rychnov nad Kněžnou , Czech Republic
55 Samuel Carrier D 28 avril 1992 1,86 184 D Varennes, Québec
91 Jonathan Lessard AD 22 février 1991 1,83 180 G Saint-Eustache, Québec

Organisation

Personnel sportif

  • Directeur-général : Steve Ahern
  • Directeur-général Adjoint: Denis Francoeur
  • Entraîneur-chef : Mario Pouliot
  • Entraîneur adjoint : Mathieu Gravel
  • Entraîneur des gardiens : Maxime Ouellet
  • Soigneur : Brian St-Louis
  • Préposé à l'équipement : Michel Larocque
  • Dépisteur chef : Pierre Desjardins
  • Dépisteur senior : Gaétan Larue
  • Statisticien : Alain Lafontaine

Personnel administratif

  • Propriétaire : Ville de Baie-Comeau
  • Gestionnaire : Hockey Junior Baie-Comeau
  • Président hockey : Pierre Rousseau
  • Gouverneur : Clovis Gagnon
  • Directeur à l'administration : Serge Proulx
  • Commis Comptable : Francine Gobeil
  • Représentante aux ventes : Anne-Julie Thibeault
  • Préposée à la billetterie : Rebecca Desbiens

Historique des entraîneurs-chefs

  • 1997-1998 à 1998-1999 : Daniel Bissonnette
  • 1998-1999 : Fernand Leblanc
  • 1998-1999 à 2003-2004 : Richard Martel
  • 2003-2004 à 2004-2005 : Martin Laperrière
  • 2004-2005 à 2008-2009 : Éric Dubois
  • 2009-2010 à 2010-2011 :Stéphane Hains
  • 2010-2011 à aujourd'hui : Mario Pouliot

Chandails retirés

#18, Maxime Fortunus

Le 12 septembre 2010 (dimanche) au Centre Henry-Leonard alors que les Cataractes de Shawinigan sont les visiteurs, l'organisation du Drakkar procède au premier retrait d'un chandail en honorant son ancien défenseur et capitaine, Maxime Fortunus. L'ancien numéro 18, qui a porté l'uniforme baie-comois de 1999 à 2004 (soit toute sa carrière junior), enfile 40 buts et inscrit 148 points en 285 parties jouées. Il était capitaine de son équipe lors de certaines des meilleures saisons de son histoire, notamment la campagne 2002-2003 de 50 victoires et 108 points.

Fortunus a plus tard porté les couleurs des IceGators de la Louisiane dans l'ECHL, des Aeros de Houston, du Moose du Manitoba et des Stars du Texas dans l'AHL et des Stars de Dallas dans la LNH. Pour la petite histoire, mentionnons que le Drakkar a remporté le match du retrait de ce chandail #18 au compte de 3-1 sur les Cataractes, l'une de ses douze victoires seulement de la saison.

Mascotte

La mascotte officielle du Drakkar de Baie-Comeau a pour nom "Snorri". Sympathique guerrier normand à la longue tignasse blonde tressée et coiffée d'un casque de guerre, la mascotte porte ce nom en mémoire d'un prolofique écrivain islandais des XIIe et XIIIe siecles, Snorri Sturluson. Un récit raconte également que Snorri est le nom donné au premier nouveau-né scandinave ayant vu le jour au Nouveau-Monde lors des expéditions vikings près des côtes d'Amérique du Nord.

Rivalités

Le Drakkar entretient plusieurs rivalités au sein de la LHJMQ. La plus importante est certainement celle l'opposant à l'Océanic de Rimouski, équipe la plus géographiquement rapprochée de Baie-Comeau. Cette rivalité[2] a été entretenue avant même l'apparition de l'équipe nord-côtière dans le but certain d'attirer plus de spectateurs aux parties locales du Drakkar. La rivalité sportive s'est maintenue depuis, notamment en raison de la présence de joueurs de haut calibre à Rimouski: Vincent Lecavalier, Brad Richards et Sidney Crosby étant les plus connus. Après un certain essoufflement au début des années 2000 après une première série éliminatoire entre ces deux équipes en 2001[3] (remportée par le Drakkar), cette rivalité a connu un certain regain en 2008 alors que le Drakkar, alors l'une des équipes favorites du circuit en séries éliminatoires, est éliminé par l'Océanic en cinq parties dès la première ronde[4].

La concession baie-comoise est également rivale aux Saguenéens de Chicoutimi depuis de nombreuses années[5]. Rivalité d'abord bon enfant, celle-ci est devenue plus sérieuse à la suite du départ de plusieurs employés importants du Drakkar (notamment l'instructeur Richard Martel[6] et le recruteur Pierre Parent) vers l'équipe saguenéenne. De plus, deux affrontements consécutifs en séries éliminatoires (2005[7] et 2006[8]) entre ces deux équipes, deux fois à l'avantage des Saguenéens, auront contribué à endurcir cette opposition.

Finalement, les Remparts de Québec sont les troisièmes rivaux du Drakkar. Cette rivalité a pris son véritable envol avec la prise de contrôle de l'équipe par l'ancien gardien de but Patrick Roy[9] et l'arrivée comme instructeur-adjoint des Remparts de l'ancien entraîneur-chef du Drakkar, Martin Laperrière[10]. Cette rivalité repose non seulement sur des bases sportives (quelques affrontements en séries éliminatoires) mais également sur des bases financières: alors que le Drakkar est une équipe de petit marché ne pouvant se permettre d'offrir des contrats intéressants à des joueurs étrangers, les Remparts constituent l'une des plus prospères organisations de la Ligue canadienne de hockey[11].

Ces quatre équipes (Baie-Comeau, Chicoutimi, Québec et Rimouski) formeront d'ailleurs la division Telus-Est de la LHJMQ lors des saisons 2008-09 et 2009-10[12],[13].

Notes et références

Annexe

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Drakkar de Baie-Comeau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Drakkar De Baie-Comeau — Drakkar de Baie Comeau …   Wikipédia en Français

  • Drakkar de baie-comeau — Drakkar de Baie Comeau …   Wikipédia en Français

  • Drakkar de Baie-Comeau — Gründung 1997 Geschichte Drakkar de Baie Comeau seit 1997 Stadion …   Deutsch Wikipedia

  • Le Drakkar de Baie-Comeau — Drakkar de Baie Comeau Gründung 1997 Geschichte Drakkar de Baie Comeau seit 1997 Stadion Centre Henry Leonard Standort Baie Comeau, Québec Teamfarben rot, weiß, schw …   Deutsch Wikipedia

  • Baie-Comeau Drakkar — Drakkar de Baie Comeau Drakkar de Baie Comeau …   Wikipédia en Français

  • Baie-Comeau Drakkar — Drakkar de Baie Comeau Gründung 1997 Geschichte Drakkar de Baie Comeau seit 1997 Stadion Centre Henry Leonard Standort Baie Comeau, Québec Teamfarben rot, weiß, schw …   Deutsch Wikipedia

  • Baie-Comeau — L Hôtel Le Manoir, reconstruit en 1965[1] …   Wikipédia en Français

  • Baie-Comeau, Quebec — Infobox City name = Baie Comeau, Quebec settlement type = Town official name = Ville de Baie Comeau other name = native name = nickname = motto = imagesize = image caption = flag size = image seal size = image shield = shield size = image blank… …   Wikipedia

  • Baie-Comeau Drakkar — Hockey team | CAN eng = 1| team = Baie Comeau Drakkar city = Baie Comeau, Quebec league = Q.M.J.H.L. division = Telus founded = 1997 98 arena = Centre Henry Leonard colours = red, white, black gold coach = Eric Dubois GM = Jacques Tremblay |The… …   Wikipedia

  • Cégep de Baie-Comeau — Séminaire de Hauterive Devise : D ICI, on peut voir grand Fondation 1971 Localisation Baie Comeau …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.