Dragey-Ronthon


Dragey-Ronthon

48° 42′ 45″ N 1° 29′ 46″ W / 48.7125, -1.49611111111

Dragey-Ronthon
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Sartilly
Code commune 50167
Code postal 50530
Maire
Mandat en cours
Jean Chapdelaine
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Sartilly - Porte de la Baie
Site web www.dragey-ronthon.com
Démographie
Population 774 hab. (2008)
Densité 51 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 45″ Nord
       1° 29′ 46″ Ouest
/ 48.7125, -1.49611111111
Altitudes mini. 6 m — maxi. 115 m
Superficie 15,17 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Dragey-Ronthon est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie, peuplée de 774 habitants[1].

Sommaire

Géographie

Commune rurale dont l'activité économique repose essentiellement sur l'élevage (de chevaux et de vaches laitières) et le tourisme estival. Elle a une plage qui donne sur la baie du Mont-Saint-Michel.

Histoire

En 1973, les communes de Dragey, Genêts, Ronthon et Saint-Jean-le-Thomas ont formé Dragey-Tombelaine. Genêts, Ronthon et Saint-Jean-le-Thomas gardaient un statut de communes associées. En 1979, Genêts et Saint-Jean-le-Thomas ont repris leur indépendance, et la commune a finalement pris le nom de Dragey-Ronthon.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Jean Chapdelaine SE Artisan électricien
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints. Quatre de ces conseillers, dont un maire délégué, représentent la commune associée de Ronthon.

Démographie

Évolution démographique de Dragey avant 1973
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
Population 774 810 939 924 894 942 926 867
Années 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
Population 813 773 754 739 676 667 667 607
Années 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
Population 604 586 560 557 526 518 570 562
Années 1936 1946 1954 1962 1968 - - -
Population 561 485 479 452 377 - - -
Notes, sources, ... Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Les valeurs extrêmes sont surlignées.
(Sources : EHESS[3])
Évolution démographique de Ronthon avant 1973
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
Population 494 518 518 563 560 512 446 463
Années 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
Population 468 429 417 385 363 363 350 322
Années 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
Population 314 273 271 293 274 220 225 250
Années 1936 1946 1954 1962 1968 - - -
Population 236 255 236 243 255 - - -
Notes, sources, ... Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Les valeurs extrêmes sont surlignées.
(Sources : EHESS[4])
Évolution démographique après la fusion
Années 1975 1982 1990 1999 2008
Population 569 597 571 616 774
Notes, sources, ... Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : Insee[5])

Économie

Lieux et monuments

Les églises

  • L'église Saint-Médard (ou Saint-Marc, du nom de son hameau) de Dragey de style roman, construite à partir du XIe siècle[6], inscrite aux Monuments historiques[7], dans laquelle on peut voir un vitrail rappelant la tragédie (noyade) du fils du propriétaire d'alors du manoir de Brion, Monsieur Isselin avec un de ses amis. Sa tour Saint-Médard servait de point de repère aux pêcheurs, pélerins ou navigateurs qui se trouvaient en baie. Elle abrite deux ensembles autel-retable et une chaire (XVIIe), classés à titre d'objets[8].
  • L'église Saint-Nicolas de Ronthon (en partie du XIIe siècle) avec son haut clocher et son absence de transept. Un ensemble autel-retable-tabernacle-statues-reliquaires ainsi qu'une Vierge à l'Enfant du XIIIe sont classés à titre d'objets.

Ces églises dépendent de la paroisse Saint-Auguste-Chapdeleine du doyenné du Pays de Granville-Villedieu[9].

Les manoirs

Activité et manifestations

Personnalités liées à la commune

  • Vincent Cronin (1924-2011), homme de lettres, biographe et historien britannique, a résidé à la fin de sa vie au manoir de Brion.

Voir aussi

Notes et références

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[11].
  1. Population municipale 2008 (site de l'Insee)
  2. Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée
  3. Source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Dragey-Ronthon », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Consulté le 12 septembre 2011
  4. Source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Ronthon », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Consulté le 12 septembre 2011
  5. Insee : historique des populations par commune depuis le recensement de 1962
  6. Église de Dragey - Site études françaises
  7. Église Saint-Médard, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.
  8. Œuvres mobilières à Dragey-Ronthon, sur la base Palissy, ministère de la Culture.
  9. Site du diocèse
  10. Manoir de Potrel et ses dépendances, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.
  11. Dragey-Ronthon sur le site de l'Institut géographique national (archive Wikiwix)

Bibliographie

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dragey-Ronthon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dragey-ronthon — Administration Pays France Région Basse Normandie Département Manche Arrondissement Avranches Canton …   Wikipédia en Français

  • Dragey-Ronthon — Saltar a navegación, búsqueda Dragey Ronthon País …   Wikipedia Español

  • Dragey-Ronthon — Dragey Ronthon …   Wikipedia

  • Ronthon — Dragey Ronthon Dragey Ronthon Administration Pays France Région Basse Normandie Département Manche Arrondissement Avranches Canton …   Wikipédia en Français

  • Dragey — Ronthon Dragey Ronthon Administration Pays France Région Basse Normandie Département Manche Arrondissement Avranches Canton …   Wikipédia en Français

  • Dragey-tombelaine — Ancienne commune de la Manche, Dragey Tombelaine a existé de 1973 à 1979. La commune a été créée par la fusion des communes de Dragey, Genêts, Ronthon et Saint Jean le Thomas. En 1979, Genêts et Saint Jean le Thomas redeviennent des communes… …   Wikipédia en Français

  • Dragey-Tombelaine — Ancienne commune de la Manche, Dragey Tombelaine a existé de 1973 à 1979. La commune a été créée par la fusion des communes de Dragey, Genêts, Ronthon et Saint Jean le Thomas. En 1979, Genêts et Saint Jean le Thomas redeviennent des communes… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-le-Thomas — 48° 43′ 51″ N 1° 30′ 56″ W / 48.7308333333, 1.51555555556 …   Wikipédia en Français

  • Anciennes Communes De La Manche — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de la Manche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes de la Manche — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de la Manche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.