Donald E. Westlake


Donald E. Westlake
Donald E. Westlake
Donald Westlake à la manifestation Quais du polar, Lyon, 2006
Donald Westlake à la manifestation Quais du polar, Lyon, 2006

Nom de naissance Donald Edwin Westlake
Autres noms Richard Stark
Tucker Coe
Edwin West
Aman Marshal
Timothy J. Culver
Curt Clark
J. Morgan Cunningham
Grace Salacious
Activités Romancier
Naissance 12 juillet 1933
Brooklyn, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 31 décembre 2008 (à 75 ans)
San Pancho, Drapeau du Mexique Mexique
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman noir
Distinctions Prix Edgar Allan Poe
Trophées 813
Œuvres principales
  • Divine Providence

Donald Edwin Westlake est un écrivain américain né le 12 juillet 1933 dans le district de Brooklyn, à New York et mort le 31 décembre 2008 à San Pancho au Mexique[1].

Sommaire

Biographie

Écrivain prolifique et éclectique, il a écrit plus d'une centaine de livres, approchant bon nombre des genres de la littérature policière que ce soit le polar humoristique (son genre de prédilection), le roman policier, le roman noir, le thriller, le fantastique ou même la science-fiction.

Il a écrit sous divers pseudonymes, en particulier ceux de Richard Stark et Tucker Coe, mais également Edwin West, Aman Marshal, Timothy J. Culver, Curt Clark, J. Morgan Cunningham, et Grace Salacious[2].

Spécialiste du roman de « casse », ses deux personnages préférés et récurrents sont John Dortmunder, cambrioleur professionnel aux aventures rocambolesques poursuivi par la poisse et Parker (sous le pseudonyme de Stark), jumeau sérieux de Dortmunder, un cambrioleur froid, cynique et efficace.

Il a remporté par trois fois le prix Edgar Allan Poe, et a été désigné en 1993 Grand Master de l'association Mystery Writers of America.

Le cinéma français apprécie Donald Westlake, puisque nombre de ses romans ont été adaptés en France : on peut citer Le Couperet adapté par Costa-Gavras, Je suis un assassin (tiré du Contrat) par Thomas Vincent, Ordo par Laurence Ferreira-Barbosa, Le Jumeau par Yves Robert (tiré de Un Jumeau singulier) ou encore La Divine poursuite (tiré de Aztèques dansants) par Michel Deville, sans oublier Mise à sac (1967) par Alain Cavalier, d'après En coupe réglée (The Score) où Michel Constantin fait un « Parker » remarquable.

Bibliographie

Nouvelles

  • Drôle d'alibi (The curious facts preceding my execution , 1969)
  • Pièces détachées (recueil français original , 1981)
  • Levine (Levine , 1959-1984)
  • Anarchaos (Tomorrow's crimes comprenant Anarchaos, 1989, Le gagnant - The winner - , 1970, Hydre - Hydra - , 1984)
  • Voleurs à la douzaine (Theives' dozen , 2004)

Romans

  • Le Zèbre (The Mercenaries, 1960)
  • Bon app' ! (Killing time, 1961)
  • 361 (L'assassin de papa) (361, 1962)
  • Un loup chasse l'autre (Killy, 1963)
  • Festival de crêpes (Pity him afterwards, 1964)
  • Le pigeon d'argile (The Fugitive pigeon, 1965)
  • La mouche du coche (Les Cordons du poêle) (The Busy body, 1966)
  • Pris dans la glu (The Spy in the ointment, 1966, traduit de l'anglais par Jacques Hall, Éditions Gallimard, 1967)
  • Le pigeon recalcitrant (Divine providence) (God save the mark, 1967)
  • Kidnap-party (Who stole Sassi Manoon?, 1968)
  • Crédit est mort (Somebody owes me money, 1969)
  • Pour une question de peau & Envoyez les couleurs (Up your banners, 1969)
  • Adios Scheherezade (Adios Scheherezade, 1970)
  • Gendarmes et voleurs (Cops and robbers, 1972)
  • Place au gang ! avec Brian Garfield (Gangway, 1973)
  • Drôles de frères (Brothers keepers, 1975)
  • Un Jumeau singulier (Two much, 1975)
  • Aztèques dansants (Dancing Aztecs, 1976)
  • N'exagérons rien! (A travesty, 1977)
  • Ordo - traduction de Jean-Patrick Manchette (Ordo, 1977)
  • Château en esbroufe (Castle in the air, 1980)
  • Kahawa - traduction de Jean-Patrick Manchette (Kahawa, 1981)
  • Faites-moi confiance (Trust me on this, 1988)
  • Monstre sacré ( Sacred Monster , 1989 )
  • Trop humains (Humans, 1992)
  • Moi, mentir ? (Baby, would I lie?, 1994)
  • Smoke (Smoke, 1995)
  • Le Couperet (The Ax , 1997)
  • Le Contrat (The Hook, 2000)
  • Motus et bouche cousue (Put a lid on it, 2002)
  • Mort de trouille (The Scared Stiff,2002)
  • Argent facile (Money for Nothing, 2003)

Série Dortmunder

  • Pierre qui roule (Pierre qui brûle) (The Hot Rock, 1970, traduit de l'anglais (États-Unis) par Alexis G.Nolent, Rivages/noir, 2007) Adaptation cinématographique : Les Quatre Malfrats (Peter Yates, 1972)
  • Le Paquet (Bank Shot, 1972) - réédité sous le titre Comment voler une banque (traduit de l'anglais (États-Unis) par M. Sinet, Gallimard, 1973, traduction complétée et révisée par Aldéric Gianoly, Rivages/noir, 2011)
  • V'là aut' chose !, réédité sous le titre Jimmy the Kid (Jimmy the Kid, 1974, traduit de l'anglais (États-Unis) par Patrick Floersheim, Gallimard, 1976, traduction complétée par Patricia Christian, Rivages/noir, 2009)
  • La Joyeuse magouille, réédité sous le titre Personne n'est parfait (Nobody's Perfect, 1978)
  • ¨Ca n'arrive qu'à moi - réédité sous le titre Pourquoi moi ? (Why me, 1983, traduit de l'anglais (États-Unis) par Sophie Mayoux, Gallimard, 1984, traduction complétée par Patricia Christian, Rivages/noir, 2006)
  • Le Ciel t’aidera ?, réédité sous le titre Bonne conduite (Good Behavior, 1985, traduit de l'anglais (États-Unis) par Rosine Fitzgerald, Gallimard, 1988, traduction complétée par Patricia Christian, Rivages/noir, 2009)
  • Dégâts des eaux (Drowned Hopes, 1990, traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch, Rivages/Thriller, 2003)
  • Histoire d'os (Don't ask, 1993, traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch, Rivages/Thriller, 1996)
  • Au pire, qu'est-ce qu'on risque ? (What's the worst that could happen ?, 1996, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie-Caroline Aubert, Rivages/Thriller, 2001)
  • Mauvaises Nouvelles (Bad News, 2001)
  • Voleurs à la douzaine (Thieves'Dozen, 2004, nouvelles, traduites de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch, Rivages/Thriller, 2008)
  • Les Sentiers du désastre (The Road to Ruin, 2005, traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch, Rivages/Thriller, 2006)
  • Des billets sur la planche, nouvelle (Walking Around Money, 2004, traduit de l'anglais (États-Unis) par Mona de Pracontal, dans Transgressions, tome 1, nouvelles de Donald Westlake, Anne Perry, Joyce Carol Oates, présentées pae Ed McBain, Calmann-Lévy, 2006
  • Surveille tes arrières! (Watch Your Back, 2005, traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch, Rivages/Thriller, 2010)
  • What's So Funny? (2007)
  • Get Real (2009)

Les deux derniers étant parus uniquement en Amérique.

Série Parker (sous le pseudonyme de Richard Stark)

  • Comme une fleur (The Hunter, 1962)
  • Peau neuve (Parker fait peau neuve) (The Man with the getaway face, 1963)
  • La Clique (Parker part en croisade) (The Outfit, 1963)
  • Pour l'amour de l'or (The Mourner, 1963)
  • En coupe réglée (Parker fait main basse) (The Score, 1964)
  • Rien dans le coffre (The Jugger, 1965)
  • Le Septième (Le septième homme) (The Seventh, 1966)
  • Sous pression (Parker rafle la mise) (The Handle, 1966)
  • Travail aux pièces (The Rare coin score, 1967)
  • Le Divan indiscret (Parker reprend son vol) (The Green eagle score, 1967)
  • Blanc-bleu noir (The Black ice score, 1968)
  • Un petit coup de vinaigre (The Sour lemon score, 1969)
  • Planque à Luna-Park (Slayground, 1971)
  • Le Défoncé (Parker sonne l'hallali) (Deadly edge, 1971)
  • Portraits gratis (Plunder squad, 1972)
  • Signé Parker (Butcher's moon, 1974)
  • Comeback (Comeback, 1998)
  • Backflash (Backflash, 1998)
  • Flashfire (Flashfire, 2000)
  • Firebreak (Firebreak, 2001)
  • Breakout (Breakout, 2002)
  • A bout de course ! (Nobody Runs Forever, 2004)
  • Ask the Parrot (2006)
  • Dirty Money (2008)

Les deux derniers étant parus uniquement en Amérique.

Série Grofield (sous le pseudonyme de Richard Stark)

  • La Demoiselle (The Damsel, 1967)
  • La Dame (The Dame, 1968)
  • L'Oiseau noir (The Blackbird, 1971)
  • Les Citrons ne mentent jamais (Lemons never lie, 1971)

Série Tobin (sous le pseudonyme de Tucker Coe)

  • Chauffé à blanc (Kinds of love,kinds of death, 1968)
  • Le sang des innocents (Murder Among Children, 1967)
  • Alerte aux dingues (Wax Apple, 1970)
  • Tantes à gogo (A Jade In Aries, 1970)
  • Le poster menteur (Don't lie to me, 1972)

Notes et références

  1. (en) Donald Westlake, mystery writer, is dead at 75 iht.com, 1er janvier 2009
  2. Revue LiRE: spécial polar, juin 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Donald E. Westlake de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Donald E. Westlake — Donald Edwin Westlake Born July 12, 1933(1933 07 12) Brooklyn, New York Died December 31, 2008(2008 12 31) (aged 75) …   Wikipedia

  • Donald Edwin Westlake — Donald E. Westlake, 2006 in Lyon Donald Edwin Westlake (* 12. Juli 1933 in Brooklyn, New York City; † 31. Dezember 2008 in San Tancho, Mexiko) war ein US amerikanischer Schriftsteller, der durch seine Kriminalromane bekannt wurde …   Deutsch Wikipedia

  • Donald E. Westlake — Donald E. Westlake, 2006 in Lyon Donald Edwin Westlake (* 12. Juli 1933 in Brooklyn, New York City; † 31. Dezember 2008 in San Tancho, Mexiko) war ein US amerikanischer Schriftsteller, der durch seine Kriminalromane bekannt wurde …   Deutsch Wikipedia

  • Donald Edwin Westlake — Donald E. Westlake Donald E. Westlake Donald Westlake à la manifestation Quais du polar, Lyon, 2006 Autres noms Richard Stark et Tucker Coe …   Wikipédia en Français

  • Donald E. Westlake — Saltar a navegación, búsqueda Donald E. Westlake Donald Westlake, escritor de novelas de misterio, (Nueva York 12 de julio de 1933 31 de diciembre de 2008) Biografía E …   Wikipedia Español

  • Donald Westlake — Donald E. Westlake, 2006 in Lyon Donald Edwin Westlake (* 12. Juli 1933 in Brooklyn, New York City; † 31. Dezember 2008 in San Tancho, Mexiko) war ein US amerikanischer Schriftsteller, der durch seine Kriminalromane bekannt wurde …   Deutsch Wikipedia

  • Donald Westlake — Donald E. Westlake Donald E. Westlake Donald Westlake à la manifestation Quais du polar, Lyon, 2006 Autres noms Richard Stark et Tucker Coe …   Wikipédia en Français

  • Westlake — may refer to:PlacesAustralia*Westlake, Queensland, a suburb of BrisbaneNew Zealand*Westlake, New Zealand, a suburb of Auckland **Westlake Girls High School **Westlake Boys High SchoolUnited States*Westlake, Louisiana *Westlake, Ohio *Westlake,… …   Wikipedia

  • Westlake — heißen die Orte in Australien: Westlake (Queensland), ein Vorort von Brisbane in Neuseeland Westlake (Neuseeland), ein Vorort von Auckland in den Vereinigten Staaten Westlake (Daly City), Kalifornien Westlake (Los Angeles), Kalifornien Westlake… …   Deutsch Wikipedia

  • Donald — ist ein männlicher Vorname. Er leitet sich vom keltischen dumno (deutsch: Welt) und dvalo (deutsch: Herrscher / mächtig) ab. Kurz und Koseformen dieses Namens sind Don und Donny, eine Variante ist Donal. Namenstage sind der 15. Juli und der 11.… …   Deutsch Wikipedia