Domme


Domme

44° 48′ 08″ N 1° 12′ 52″ E / 44.8022222222, 1.21444444444

Domme
Domme dans la brume matinale
Domme dans la brume matinale
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Domme
(chef-lieu)
Code commune 24152
Code postal 24250
Maire
Mandat en cours
Jocelyne Lagrange
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Domme
Démographie
Population 1 004 hab. (2008)
Densité 40 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 08″ Nord
       1° 12′ 52″ Est
/ 44.8022222222, 1.21444444444
Altitudes mini. 60 m — maxi. 303 m
Superficie 24,91 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Domme (Doma en occitan[1]) est une commune française d'environ 1 000 habitants, située dans le département de la Dordogne et la région Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Dommois(es).

Sommaire

Géographie

La Dordogne vue depuis l'esplanade de Domme

Domme est une bastide perchée sur une falaise à 250 mètres d'altitude au bord de la Dordogne. Elle n'offre pas le plan rectangulaire caractéristique des bastides, mais affecte la forme d'un trapèze. Les fortifications qui l'enserrent ont été adaptées dans leur tracé aux nécessités du terrain.

Elle fait partie de l'association « Les Plus Beaux Villages de France ».

Domme possède deux places :

Il y avait deux autres activités : les foires et la maison du batteur de monnaie (ses fenêtres sont un peu spéciales ! ).

Communes limitrophes

Histoire

Domme, la halle du XVIIIe siècle

Domme est une bastide française située sur un éperon rocheux qui domine la vallée de la Dordogne. Elle fut fondée en 1281[2] par Philippe le Hardi au cours de la croisade contre les Albigeois. La cité obtint le privilège de battre sa propre monnaie.

En 1307, la cité devient, lors du procès des Templiers, un lieu où ceux-ci seront emprisonnés comme en témoignent la centaine de graffitis templiers que l'on retrouve à la porte des Tours. Les Templiers usaient d'un code géométrique : l'octogone pour le Graal, le triangle surmonté d'une croix pour le Golgotha, le carré pour le Temple. Les cercles, eux, symboliseraient l'enfermement. Des gravures à la symbolique assez proche ont été retrouvées à Loches, Gisors et Chinon, mais leur authenticité est contestée par les spécialistes.

Ultérieurement, durant la guerre de Cent Ans[3], la bastide devient un lieu convoité par les Anglais. La première prise de la cité par ces derniers date de 1347. À plusieurs reprises, elle change successivement de mains entre les deux camps rivaux jusqu'en 1437, date de son retour dans le domaine français.

De nouvelles tribulations attendent ce site durant les guerres de religion. La bastide est prise en 1588 par Geoffroy de Vivans, capitaine protestant de la garnison de Castelnaud qui escalade, de nuit avec ses hommes, la falaise pour ouvrir les portes au corps principal de ses troupes. Toutefois, le succès des troupes catholiques fut tel qu'il dut céder la bastide dans laquelle il s'était retranché en 1592.

Le calme à peine revenu, la bastide dut faire face à une jacquerie des croquants en 1594 puis ultérieurement en 1637.

Domme connaîtra la prospérité au XVIIe siècle puis périclitera, ce qui a facilité sa conservation jusqu'à nos jours.

Héraldique

Armes de Domme

Les armes de Domme se blasonnent ainsi : « D'azur au château ouvert et ajouré du champ, donjonné de trois tours, la tour du milieu plus haute que les autres,le tout d'argent maçonné de sable, accosté de six fleurs de lys d'or mises en pal, soutenu par trois tonneaux de même posés de front et accolés 1 et 2. »


Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2001 Alain Bournazel RPR -
mars 2001 mars 2008 Daniel Delpech PS -
mars 2008 en cours Jocelyne Lagrange PS Institutrice en retraite
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Domme, cela correspond à 2004, 2009, etc[4]. Les autres dates de « recensements » (2006, 2008,etc.) sont des estimations.

Évolution démographique
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2008
Population 855 876 891 910 1 030 986 1 008[5] 1 036[6] 1 004[7]
Notes, sources, ... De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2004 : population municipale légale.
Source : Insee [8]

Lieux et monuments

Une des entrées de Domme : la porte des Tours
  • Château de Caudon, XIXe siècle, classé,
  • La porte des Tours,
  • La place de la Halle,
  • La grotte de Domme située sous la Halle, qui servit de refuge aux habitants de Domme pendant la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion.
  • Le belvédère de la "Barre" (falaise) de Domme d'où l'on surplombe la vallée de la Dordogne.
  • Le musée Paul Reclus
  • Le site COMINT d'écoute électronique de la DGSE se trouve à Domme.

Personnalités liées à la commune

Divers

Domme a été le cadre de la plupart des scènes en extérieur du téléfilm Ange de feu réalisé par Philippe Setbon et diffusé la première fois en 2006.

Galerie de photos

Notes et références

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne
  2. Pierre Garrigou Grandchamp, L'architecture domestique des bastides périgourdines aux XIIIe et XIVe siècles, pp. 47-71, dans Congrès archéologique de France. 156e session. Monuments en Périgord. 1999 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1999
  3. Société Historique et Archéologique du Périgord : Domme
  4. Calendrier de recensement sur Insee. Consulté le 22 janvier 2011
  5. Recensements de la population de 2004 à 2007 sur Insee. Consulté le 22 janvier 2011
  6. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 22 janvier 2011
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 22 janvier 2011
  8. Évolution et structure de la population - Domme sur Insee. Consulté le 22 janvier 2011

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Anne Bécheau, Cénac et Domme. Histoire et chroniques d'un terroir, éd. Le Capiol, 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Domme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Domme — Domme …   Deutsch Wikipedia

  • Domme — Saltar a navegación, búsqueda Domme Doma …   Wikipedia Español

  • Domme — may refer to: Dominatrix or female dominant, woman who takes the dominant role in BDSM Domme, Dordogne, commune of the Dordogne département, in southwestern France This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an …   Wikipedia

  • Domme — (spr. Domm), Stadt im Arrondissement Sarlat des französischen Departements Dordogne, an der Dordogne, Schloß; 3000 Ew. In der Umgegend wächst ein guter, rother Wein, Dommes …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Domme — Original name in latin Domme Name in other language Domme State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.80218 latitude 1.21459 altitude 211 Population 1013 Date 2007 07 14 …   Cities with a population over 1000 database

  • domme — dom|me dom|me: i dyre domme …   Dansk ordbog

  • domme — noun a dominatrix …   Wiktionary

  • dømme — døm|me vb., r, dømte, dømt …   Dansk ordbog

  • Domme, Dordogne — Domme …   Wikipedia

  • Canton De Domme — Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Sarlat la Canéda Code cantonal 24 10 Chef lieu …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.