Dominique Bouhours


Dominique Bouhours
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouhours.
Dominique Bouhours
Le père Dominique Bouhours
Le père Dominique Bouhours

Autres noms Le P. Bouhours
Activités professeur et précepteur
Naissance 15 mai 1628
Paris
Décès 27 mai 1702
Paris
Langue d'écriture français
Mouvement classicisme, purisme
Genres essais, dialogues
Œuvres principales
  • Entretiens d'Ariste et d'Eugène (1671)
  • Vie de saint Francois Xavier (1682)

Dominique Bouhours, né le 15 mai 1628 à Paris où il est mort le 27 mai 1702, est un prêtre jésuite français, grammairien, historien, et écrivain religieux. Bel esprit, se voulant continuateur de Vaugelas, il a exercé une influence non négligeable sur des auteurs tels que Boileau, La Bruyère et Racine, qui lui envoyait ses pièces à corriger. D'autres lui ont reproché son esprit puriste ; une anecdote apocryphe veut qu'au moment de sa mort, il ait déclaré : « Je vais ou je vas mourir, l'un et l'autre se dit ou se disent[1]. »

Sommaire

Biographie

Il entre à l'âge de 16 ans chez les jésuites, puis enseigne les humanités au collège de Clermont à Paris et devient précepteur des fils du duc de Longueville et du marquis de Seignelay, fils de Colbert.

Sa vie comme ses ouvrages sont partagés entre l'Église et le monde : d'un côté les œuvres pieuses et les polémiques contre les jansénistes, de l'autre les recueils de vers et les dissertations savantes sur le beau style. « Il vivait, écrit Voltaire, dans la meilleure compagnie de Paris ; je ne parle pas de la compagnie de Jésus, mais de celle des gens du monde les plus distingués par leur esprit et par leur savoir. Personne n’eut un style plus pur et plus éloigné de l’affectation : il fut même proposé dans l’Académie française de passer par-dessus les règles de son institution pour recevoir le P. Bouhours dans son corps[2]. »

Plusieurs de ses ouvrages sont consacrés à la défense des Remarques sur la langue française de Vaugelas et à l'éloge du français. Dans la deuxième partie de ses Entretiens d'Ariste et d'Eugène, livre violemment attaqué par Jean Barbier d'Aucour dans ses Sentiments de Cléante sur les Entretiens d'Ariste et d'Eugène mais qui connaîtra un vif succès dans toute l'Europe jusqu'à la Révolution, il écrit par exemple : « De toutes les prononciations, la nôtre est la plus naturelle et la plus unie. Les Chinois et presque tous les peuples de l’Asie chantent ; les Allemands râlent ; les Espagnols déclament ; les Italiens soupirent ; les Anglais sifflent. Il n’y a proprement que les Français qui parlent. » Et encore : « Il n’y a guère de pays dans l’Europe où l’on n’entende le françois et il ne s’en faut rien que je ne vous avoue maintenant que la connaissance des langues étrangères n’est pas beaucoup nécessaire à un François qui voyage. Où ne va-t-on point avec notre langue ? » Aussi, dans sa Manière de bien penser, il revient longuement sur l'universalité de la langue française et la supériorité de l'esprit français, thèmes qui feront un siècle plus tard le bonheur de Rivarol et de ses émules.

Choix de publications

  • Recueil de diverses pieces sur les questions du temps, 1668
  • Les Entretiens d'Ariste et d'Eugène. Dialogues, 1671 (Réédition : 2003) Texte en ligne
  • Sentimens chrétiens pour entretenir la dévotion durant la journée, 1673
  • Doutes sur la langue française, proposés à Messieurs de l'Académie française par un gentilhomme de province, 1674 (Réédition : 1972) Texte en ligne
  • Remarques nouvelles sur la langue françoise, 1675 (Réédition 1972) Texte en ligne
  • Histoire de Pierre d'Aubusson, grand maître de Rhodes, 1676 Texte en ligne
  • La Vie de saint Ignace, fondateur de la Compagnie de Jésus, 1679 Texte en ligne
  • Vie de saint Francois Xavier, apôtre des Indes et du Japon, 1682 Texte en ligne
  • Les Pensées chrétiennes pour tous les jours du mois, 1682-1685 Texte en ligne
  • Opuscules sur divers sujets, 1684 Texte en ligne
  • La Vie de Mme de Bellefont, supérieure et fondatrice du monastère des religieuses Bénédictines de Nostre-Dame des Anges, 1686
  • La Manière de bien penser dans les ouvrages d'esprit, 1687 (Réédition : 1974) Texte en ligne
  • Lettres à une dame de province sur les « Dialogues d'Eudoxe et de Philanthe », 1688 Texte en ligne
  • Pensées ingénieuses des anciens et des modernes, 1689 (Réédition : 1971) Texte en ligne
  • Sentiment des Jésuites touchant le péché philosophique, 1690
  • Suite des Remarques nouvelles sur la langue françoise, 1693 Texte en ligne
  • Recueil de vers choisis, 1693 Texte en ligne
  • Le Nouveau Testament de Nostre Seigneur Jesus-Christ, traduit en françois selon la Vulgate, 1697-1703
  • Pensées ingénieuses des Pères de l'Église, 1700 Texte en ligne

Bibliographie

  • Georges Doncieux, Un Jésuite homme de lettres au dix-septième siècle : Le père Bouhours, 1886
  • Théodore Rosset, Entretien, doutes, critiques et remarques du P. Bouhours sur la langue française, 1908

Notes et références

  1. Ces dernières paroles sont également attribuées à Vaugelas.
  2. Voltaire, article François Xavier dans l'Encyclopédie

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dominique Bouhours de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dominique Bouhours — (15 May 1628, Paris, France 27 May 1702, Paris) was a French Jesuit priest, essayist and neo classical critic. Reverend Dominique Bouhours S.J. Bouhours entered the Society of Jesus at the age of sixteen, and was appointed to read lectures on… …   Wikipedia

  • Dominique Bouhours —     Dominique Bouhours     † Catholic Encyclopedia ► Dominique Bouhours     French Jesuit author, born at Paris, 15 May, 1632; died 27 May, 1702. Entering the Society of Jesus at sixteen, he taught grammar and rhetoric at Paris, Tours, and Rouen …   Catholic encyclopedia

  • Dominique Bouhours — Dominique Bouhours, aus: A. Lamy: Galerie illustrée de la Compagnie de Jésus, Paris, 1893 Dominique Bouhours (* 15. Mai 1628 in Paris; † 27. Mai 1702 in Paris) war ein französischer Jesuitenpriester, Philologe, Historiker und Verfasser religiöser …   Deutsch Wikipedia

  • Bouhours — ist der Name folgender Personen: Dominique Bouhours (1626–1702), Jesuitenpriester, Philologe, Historiker und Verfasser religiöser Werke Émile Bouhours (1870–1953), französischer Radrennfahrer Diese Seite ist eine Begriffsklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Bouhours — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Dominique Bouhours (1628 1702), homme d Église, grammairien, historien, et écrivain religieux français Émile Bouhours (1870 1953), coureur… …   Wikipédia en Français

  • Bouhours, Dominique — • French Jesuit author (1632 1702) Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • BOUHOURS (D.) — BOUHOURS DOMINIQUE (1628 1702) Le plus «honnête homme» de la Compagnie de Jésus, et le plus estimé dans le monde, malgré une formation théologique, reçue à Bourges, et une carrière enseignante, commencée à Tours, puis vouée à des préceptorats… …   Encyclopédie Universelle

  • Bouhours —   [bu ur], Dominique, französischer Schriftsteller, * Paris 15. 5. 1628, ✝ ebenda 27. 5. 1702; seit 1644 Jesuit, verfasste theologische (gegen den Jansenismus gerichtete) Schriften. Bouhours galt in seiner Zeit v. a. als Autorität in Sprach und… …   Universal-Lexikon

  • Père Bouhours — Dominique Bouhours Pour les articles homonymes, voir Bouhours. Le père Dominique Bouhours Dominique Bouhours, né le …   Wikipédia en Français

  • Liste der Biografien/Bou — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.