Addiction à l'internet


Addiction à l'internet

Dépendance à Internet

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dépendance.
Finale des World Cyber Games de 2005 (un tournoi mondial de jeux en ligne)

La dépendance à Internet (aussi appelée cyberdépendance, cyberaddiction, usage problématique d'Internet ou UPI, trouble de dépendance à Internet et TDI) est un trouble psychologique entraînant un besoin irrésistible et obsessionnel d'utiliser Internet.

L'expression addiction à Internet fut employée pour la première fois par la psychologue américaine Kimberly Young, lors d'un colloque de l’American Psychological Association (APA) à Toronto en 1996.

C'est Otto Fenichel (1949), qui a soulevé le premier la question des toxicomanies sans drogues. Cependant il s'agit d'un canular produit par le docteur Ivan K. Goldberg : la dépendance à Internet est un symptôme et non un trouble à proprement parler. Le docteur Goldberg s'est inspiré de la dépendance aux jeux d'argent pour sa description de l'hypothétique dépendance à Internet.

Sommaire

Causes et symptômes allégués

Selon le psychiatre américain, Ivan K. Goldberg : "La dépendance à Internet peut déterminer la négation ou l’évitement d’autres problèmes de la vie courante"[1]. La conduite addictive, traduit l’immaturité socio-affective qui détermine l’impossibilité de se construire une identité psychosociale véritable, solide. La situation est amplifiée par la coexistence d’un sentiment de non-valeur personnel, de non-reconnaissance.[2]

La cyberdépendance se caractérise par l'ensemble des problèmes liés à l'utilisation de l'outil informatique qui auront un effet négatif et destructeur sur l'utilisateur.

On parle de dépendance à Internet lorsque les symptômes apparaissent :


Symptômes psychologiques allégués [3]

  • le sentiment de bien-être et d'euphorie lors de l'utilisation d'Internet ;
  • l’incapacité à arrêter d'utiliser Internet ;
  • le besoin d'augmenter de plus en plus le temps d'utilisation d'Internet (le malade en vient à se lever la nuit pour utiliser Internet) ;
  • le manque de temps pour la famille, les amis ou d'autres loisirs ;
  • les problèmes d'assiduité ou de performance au travail ou à l'école ;
  • les mensonges à la famille ou aux amis sur le temps consacré à Internet ;
  • la dépression ou l’irritabilité lorsque la personne est privée d'Internet.


Symptômes physiques allégués [4]

  • Sécheresse des yeux
  • Maux de tête migraineux
  • Maux de dos
  • Syndrome du tunnel carpien
  • Repas irréguliers ou sautés
  • Mauvaise hygiène personnelle
  • Insomnies ou changements dans le cycle du sommeil


Les psychiatres américains et allemands observent une très forte fréquence de ce trouble : le Berliner Zeitung avance le chiffre de un million pour l'Allemagne. En France, le problème commence à être décrit surtout chez les adolescents, très friands de jeux vidéo en réseau et de conversations (chat ou les visio-chats).


Test de dépendance

Test d'Orman[5]

1. Est-ce que vous passez plus de temps connecté sur l’Internet, que vous auriez pensé initialement ? OUI/NON

2. Est-ce que ça vous dérange de limiter le temps passé sur l’Internet ? OUI/NON

3. Est-ce que des amis ou des membres de votre famille se sont plaint par rapport au temps que vous passez sur l’Internet ? OUI/NON

4. Est-ce que vous trouvez difficile de rester sans être connecté pendant quelques jours ? OUI/NON

5. Est-ce que le rendement de votre travail professionnel, ou les relations personnelles, ont souffert à cause du temps que vous passez sur l’Internet ? OUI/NON

6. Est-ce qu’il y a des zones de l’Internet, des sites particuliers, que vous trouvez difficile à éviter ? OUI/NON

7. Est-ce que vous avez du mal à contrôler l’impulsion d’acheter des produits ou des services étant en relation avec l’Internet ? OUI/NON

8. Avez-vous essayé, sans succès, d’écourter l’usage de l’Internet ? OUI/NON

9. Est-ce que vous déviez beaucoup de vos champs d’action et satisfaction, à cause de l’Internet ? OUI/NON

De 1 à 3 réponses positives, il y a une petite tendance à devenir addictif Internet.

Entre 4-6 réponses positives, il y a une chance de développer cette conduite addictive.

Enfin, entre 7 à 9 réponses positives, il y a une forte tendance à devenir dépendant.

Types de dépendance

Il existe plusieurs types de dépendance à Internet :

Traitement

Comme tous les autres dépendants, le sujet nie souvent sa dépendance même lorsque celle-ci lui est mentionnée par ses parents et ses amis.

La meilleure solution pour le cyberdépendant est de consulter un professionnel comme un psychologue ou un médecin qui l'aidera à comprendre son problème, à en identifier les causes et qui pourra l'orienter vers les ressources disponibles pour vaincre sa dépendance.

Critiques

Citons encore, parmi d’autres, Jonathan Bishop, qui a construit un modèle dans lequel le WWW est un environnement dans lequel des acteurs, des objets et des structures coexistent, tout comme dans le monde réel : “Dire que l’on peut être dépendant à l’Internet, remarque-t-il est comme dire que l’on peut être dépendant du monde réel“[6]

Références

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • SERGERIE, Marie-Anne. Internet : quand l'usage est problématique. Psychologie Québec, 2009, 26(2), 26-28. [1]
  • SERGERIE, Marie-Anne ; LAJOIE, Jacques. Internet : usage problématique et usage approprié. Revue québécoise de psychologie, 2007, 28(2), 149-159.
  • NAYEBI, Jean-Charles. La cyberdépendance en 60 questions. Paris : Ed. Retz, 2007.
  • TISSERON, Serge. Virtuel, mon amour : penser, aimer, souffrir, à l'ère des nouvelles technologies. Paris : Albin Michel, 2007.
  • YOUNG, Kimberly. "Caught in the Net : How to recognize the signs of Internet addiction, and a winning strategy for recovery". New York, John Wiley, 1998.
  • JOLIVALT, Bernard. "La réalité virtuelle". Paris : PUF (coll. Que sais-je), 1995.
  • SPOLJAR, Philippe. Nouvelle technologies, nouvelles toxicomanies ? Le Journal des psychologues, 1997, n° 144, 42-48.
  • BAILLY D. ; VENISSE, J.-L. "Dépendance et conduites de dépendance". Paris : Masson, 1994.
  • VENISSE, J.-L. "Les nouvelles addictions". Paris : Masson, 1991.
  • Article de référence en psychiatrie

Liens externes


  • Portail sur Internet Portail sur Internet
  • Portail de la psychologie Portail de la psychologie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « D%C3%A9pendance %C3%A0 Internet ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Addiction à l'internet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Internet addiction disorder — Wikipedia addiction redirects here. For the tongue in cheek Wikipedia essay, see Wikipedia:Wikipediholic. See also: Computer addiction and Video game addiction Internet addiction disorder (IAD), or, more broadly, Internet overuse,… …   Wikipedia

  • Addiction au jeu vidéo — Dépendance au jeu vidéo La dépendance au jeu vidéo est un trouble psychologique hypothétique caractérisant un besoin irrésistible et obsessionnel de jouer à un jeu vidéo. L addiction aux jeux vidéo entraînerait chez le joueur des comportements au …   Wikipédia en Français

  • Addiction aux jeux vidéos — Dépendance au jeu vidéo La dépendance au jeu vidéo est un trouble psychologique hypothétique caractérisant un besoin irrésistible et obsessionnel de jouer à un jeu vidéo. L addiction aux jeux vidéo entraînerait chez le joueur des comportements au …   Wikipédia en Français

  • Internet-Sucht — Mit Internetabhängigkeit (umgangssprachlich auch Internet oder Onlinesucht) wird das Phänomen bezeichnet, in letztlich gesundheitsgefährdendem Ausmaß das Internet zu nutzen. In der Wissenschaft ist der Begriff umstritten, trotz offensichtlichen… …   Deutsch Wikipedia

  • addiction */ — UK [əˈdɪkʃ(ə)n] / US noun [countable/uncountable] Word forms addiction : singular addiction plural addictions 1) a strong need that someone feels to regularly take an illegal or harmful drug There is a growing problem of drug addiction in our… …   English dictionary

  • addiction — ad|dic|tion [ ə dıkʃən ] noun count or uncount * a strong need that someone feels to regularly take an illegal or harmful drug: There is a growing problem of drug addiction in our cities. addiction to: an addiction to nicotine a. a strong need or …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Internet sexual addiction — refers to sexual addiction in the form of digital sexual simulation on the Internet. It may be solely an emotional addiction, or an adjunct to masturbation or the technological long distance relationship through teledildonics. It may also be… …   Wikipedia

  • Addiction sexuelle — L addiction sexuelle est la perte de contrôle et la poursuite du comportement pathologique lié à l acte sexuel malgré la connaissance de ses conséquences négatives. L addiction sexuelle n est pas encore référencée par le DSM IV au même titre que… …   Wikipédia en Français

  • Addiction medicine — is a medical specialty that deals with the treatment of addiction. The specialty often crosses over into other areas, since various aspects of addiction fall within the fields of public health, psychiatry, and internal medicine, among others.… …   Wikipedia

  • Addiction — Classification internationale des maladies CIM 10 : F1x.2 (Dépendance à la drogue) La dépendance est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour …   Wikipédia en Français