Director's Cut


Director's Cut

Director's cut

Director's cut est un terme cinématographique anglais, mais également utilisé en français, faute d'une traduction adéquate. Le terme qualifie un film dont le montage a l'assentiment du réalisateur.

Le recours à ce terme provient de l'industrie cinématographique américaine : l'environnement juridique américain fait que le film en tant que produit fini, appartient totalement à ses producteurs, qui sont également distributeurs. Ils disposent donc d'un droit total sur le film, y compris sur le montage qui sera exploité en salle (désigné en anglais sous le terme de final cut), quitte à modifier celui-ci en vue d'optimiser la rentabilité du film.

À ce titre, et dans cet environnement, le réalisateur en tant que créateur ne se voit donc reconnaître a priori aucun droit sur le contenu de l'œuvre exploitée (droit qui est reconnu dans plusieurs législations européennes), et il ne peut s'opposer aux modifications apportées, même si elles en dénaturent le propos, la portée, etc.

Seul le rapport de force résultant de la notoriété du réalisateur, ou le rachat des droits par celui-ci, permet le cas échéant au réalisateur d'obtenir une exploitation selon un montage conforme à ses vœux. On qualifie alors la version résultante de Director's cut.

Repères historiques

  • Le premier cas le plus célèbre d'une opposition farouche entre l'œuvre filmée et sa désappropriation par le producteur fut Les Rapaces, d'Erich von Stroheim en 1924, que le patron d'alors de la MGM, Irving Thalberg, monta à sa guise en réduisant considérablement la durée (de 8h à 2h...) et légèrement la portée du film. Stroheim ne put jamais monter le film tel qu'il l'aurait souhaité. En 1999, une version de 4h put être établie à partir d'archives retrouvées et de ses documents.
  • Dans les années 1980, Blade Runner (1982) et Brazil (1985), se virent imposer des fins exactement opposées de celles souhaitées (et tournées) par Ridley Scott et Terry Gilliam. La notoriété de ceux-ci et surtout le succès des films permirent les sorties ultérieures de Director's cut avec les fins initialement filmées et prévues.
  • Vers la fin des années 1990, le qualificatif évolue vers un argument commercial, notamment pour les films ayant rencontré le succès. Le film ressort alors, quasiment toujours en version allongée, les distributeurs laissant la bride au réalisateur pour le laisser plus libre du montage. Mais ce dernier remet rarement en question de manière fondamentale la portée du film dans sa version initiale.
  • À noter, le cas spécifique de la ressortie en 2001 de la version dite redux d'Apocalypse Now, de Francis Coppola (1979), qui réintégra 50 minutes de séquences non retenues lors de la présentation au festival de Cannes puis en exploitation commerciale. Les critiques s'accordent à reconnaître que le propos du film s'en trouve approfondi.


  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « Director%27s cut ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Director's Cut de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • director's cut — noun The version of a cinema film preferred by its director as opposed to one edited by another, often incorporating scenes omitted from the commercially released version • • • Main Entry: ↑direct * * * director’s cut UK US noun [countable]… …   Useful english dictionary

  • Director's cut — est un terme cinématographique anglais (« version du réalisateur » en français). Le terme qualifie un film dont le montage a l assentiment du réalisateur. Le recours à ce terme provient de l industrie cinématographique américaine  …   Wikipédia en Français

  • Director's cut — For other uses, see Director s cut (disambiguation). Cowboy Kate other Stories, director s cut by Sam Haskins. A director s cut is a specially edited version of a film, and less often TV series, music video, commercials, comic …   Wikipedia

  • Director's Cut — Der sogenannte Director’s Cut [dɪˈrektərs kʌt] (Abk. D. C.) eines Filmes ist eine neue Schnittversion eines bereits veröffentlichten Spielfilms, die der Filmregisseur (engl. „Director“) nachträglich als die von ihm selbst favorisierte Endfassung… …   Deutsch Wikipedia

  • Director’s Cut — Der Director’s Cut [dɪˈrektərs kʌt] (kurz D. C.) eines Filmes ist eine neue Schnittversion eines bereits veröffentlichten Spielfilms, die der Filmregisseur (engl. Director) nachträglich als die von ihm selbst favorisierte Endfassung erstellt hat …   Deutsch Wikipedia

  • Director's Cut — Di|rec|tor s Cut 〈[dırɛ̣ktəs kʌ̣t] od. engl. amerikan. [daı ] m.; od. s, s; Film〉 (meist längere) Version eines Spielfilms, die abweichend von der offiziellen Filmstudiofassung vom Regisseur favorisiert u. zeitversetzt im Kino u./od. auf Video… …   Universal-Lexikon

  • director's cut — UK / US noun [countable] Word forms director s cut : singular director s cut plural director s cuts cinema a film in the form that is exactly what the director had intended, before changes are made to produce the final form that is shown to the… …   English dictionary

  • director's cut —   a rough cut (the first completely edited version) of a film without studio interference as the director would like it to be viewed, before the final cut (the last version of the film that is released) is made by the studio.   Example: the… …   Glossary of cinematic terms

  • Director′s Cut — Di|rec|tor′s Cut 〈[dırɛ̣ktəs kʌ̣t] od. amerikan. [daı ] m.; Gen.: od. s, Pl.: s; Film〉 (meist längere) Version eines (Spiel )Films, die abweichend von der offiziellen Filmstudiofassung vom Regisseur favorisiert u. zeitversetzt im Kino u./od. auf… …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • director's cut — noun Date: 1981 a version of a motion picture that is edited according to the director s wishes and that usually includes scenes cut from the version created for general distribution …   New Collegiate Dictionary