Diema


Diema

Diéma

Diéma
Géographie
Pays Mali Mali
Région Kayes
Cercle Diéma
Superficie km²
Longitude
Latitude
Altitude  ? m
Population
Commune (2004) 20 000 hab.
Ville 9 028 hab.
Politique
Maire (élu en 2009)


Diéma est une ville du Mali, chef-lieu de commune et de cercle dans la région de Kayes.

La ville – centre de la commune – comptait 7 000 habitants en 1998 et, selon les estimations, 9 028 habitants en 2003. La commune de Diéma regroupe la ville-centre, 15 villages et 14 hameaux. Elle dépasse aujourd'hui les 20 000 habitants[1].

Sommaire

Histoire

[réf. nécessaire] En 1871, Minankourou Konté, chef du village de Faranbougou, décédait. La coutume d’alors imposait pour le remplacer de choisir le plus âgé de la famille des Konté. Celui-ci déclina cette faveur et proposa Djéguery Sissoko, cousin des Konté qui était le plus vieux du village. Une partie des Konté accepta cette solution, tandis que l’autre la refusa. Après plusieurs jours de tractation, chaque clan désigna son chef de village. Deux chefs ne pouvant gérer le même village, le clan de Djeguery Sissoko décida de s’installer ailleurs. Djéguéry, étant une personnalité mystérieuse, déclara que le site de son village serait là où on trouverait sa hache de nuit accrochée à un arbre particulier. La recherche de la hache dura quelques mois pendant lesquels les dissidents séjournèrent à deux kilomètres du site actuel de Diéma. La hache fut découverte lors de l’abattage d’un éléphant et l’arbre sur lequel on la trouva correspond à l’emplacement actuel de la maison du chef de famille des Sissoko à Diéma. À cette époque, le roi du Kaarta était El Hadj Omar Tall. Il fut informé du conflit. Devant les accusations de dissidence, Djéguéry Sissoko déclara au roi qu’il s’était simplement retiré dans un hameau pour cultiver. Le roi accepta cette version. Ceux qui n’avaient pas accepté le départ de Djéguéry proposèrent alors au roi une stratégie pour vérifier ses dires. Ils imaginèrent de donner l’alarme en faisant résonner le grand tambour de Faranbougou. Au son de ce tambour, tous les hommes du village devaient se regrouper à Faranbougou. En l’absence de Djéguéry et des siens, la dissidence serait avérée. Sentant le danger, une des sœurs de Djéguéry qui était restée à Faranbougou alla à cheval prévenir ses frères du piège et du moment où le tambour devait retentir. Les dissidents se regroupèrent pour répondre à l’appel. Le fait de se rassembler à l’endroit où la hache fut découverte donna le nom de « Diéma ». Il est composé de « dié » qui signifie « association » et de « maou » qui signifie « personnes ». À la suite de ce rassemblement, le roi accorda sa confiance à Djéguéry Sissoko et depuis se succèdent à Diéma alternativement des chefs de village aux noms de Sissoko ou de Konté. En 1872, Diéma ne comptait que 22 familles qui pratiquaient l’agriculture et l’artisanat. Diéma a connu la colonisation en 1891 après la prise de Nioro du Sahel par le colonel Archinard. Pendant la colonisation, Diéma était chargée de la collecte des impôts et du recrutement d’hommes pour les travaux forcés. Quatre hommes de Diéma sont morts pour la France pendant la guerre de 1914. En 39/45, Diéma a fourni 14 hommes à l’armée française et tous sont revenus. Diéma a connu sa première école en 1935 et a été érigée en chef lieu-d’arrondissement en 1959. Après l’indépendance, Diéma s’est étendue du fait de la pratique extensive de l’agriculture et est devenue chef-lieu de cercle en 1977. Devenue commune rurale, c’est aujourd’hui une petite ville qui va en se renforçant en raison de sa position de carrefour des routes du Sénégal et de Mauritanie. Diéma en tant que chef-lieu de cercle dispose de deux députés dont l'un est Makan Cissoko (RPM), élu en juin 2007. Le maire de Diéma est depuis cette date Mahamadou Sidibé (Adéma) qui a été élu par le conseil communal, à la faveur du remplacement de Makan Cissoko qui ne pouvait cumuler ses fonctions de maire et de député.

Transports et économie

Diéma est située au carrefour des routes vers la Mauritanie et le Sénégal, favorisant le développement des échanges et du commerce.

Politique

Année Maire élu Parti politique
2004 Makan Cissoko RPM
2007 Mahamadou Sidibé[2] Adéma
2009 Sadio Tounkara CNID

Jumelage et coopération décentralisée

Diéma est jumelée avec la ville française de Chilly-Mazarin (Essonne) depuis 1986[3].

Notes et références

  1. Projet de décret portant approbation du Schéma directeur d’Urbanisme de la ville de Diéma et environs, Conseil des ministres du 17 novembre 2004.
  2. Élu en 2007 en remplacement de Makan Cissoko, élu député
  3. Site du Comité des Jumelages de Chilly-Mazarin depuis 1986.


  • Portail du Mali Portail du Mali
Ce document provient de « Di%C3%A9ma ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Diema de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Diéma — Géographie Pays  Mali Région Kayes Cercle D …   Wikipédia en Français

  • Diema — Launched 15 Мay 1999 Owned by Modern Times Group Country …   Wikipedia

  • DIEMA — Feldbahnlok DL 6, Bj. 1957 Ausgemusterte DIEMA Lok Die Diepholzer Maschinenfabrik Fritz Schöttler GmbH, kurz DIEMA, war eine deutsche Maschinenfabrik mit Sitz in …   Deutsch Wikipedia

  • Diema — Feldbahnlok DL 6, Bj. 1957 Ausgemusterte DIEMA Lok Die Diepholzer Maschinenfabrik Fritz Schöttler GmbH, kurz DIEMA, war eine deutsche Maschinenfabrik mit Sitz in …   Deutsch Wikipedia

  • Diema DL 8 — Anzahl: 268 Hersteller: Diema Baujahr(e): 1950–1970 Achsformel: B Länge über Puffer: 1.700–2.350 mm Breite: 1.000 mm Fester Radstand: 760 mm …   Deutsch Wikipedia

  • Diema DL 6 — Anzahl: 220 Hersteller: Diema Baujahr(e): 1955–1970 Achsformel: B Spurweite: 500, 600 …   Deutsch Wikipedia

  • Diéma (Mali) — Diéma Diéma Géographie Pays  Mali Région Kayes Cercle Diéma …   Wikipédia en Français

  • Diéma, Mali — Diéma   Commune and town   …   Wikipedia

  • Diema Family — Launched 1 August 1999 (as Alexandra TV) 3 July 2006 (as Diema Family) Owned by Modern Times Group Country …   Wikipedia

  • Diéma Cercle — Diéma   Cercle   Location of Diéma Cercle in Mali Country …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.