Dhuoda


Dhuoda
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tota.

Dhuoda, née vers 800, morte après 843, est une aristocrate de l'époque carolingienne, épouse du marquis Bernard de Septimanie et, fait exceptionnel à cette époque, auteur d'un ouvrage destiné à l'éducation de son fils Guillaume.

Sommaire

Biographie

Elle est peut-être la fille du duc Sanche Ier Loup de Gascogne)[1].

Le 29 juin 824, elle épouse Bernard dans la chapelle du palais impérial d'Aix-la-Chapelle. Le 29 novembre 826, elle met au monde un fils qui reçoit le nom de Guillaume.

Après quelques pérégrinations à la suite de son époux, Dhuoda s'installe à Uzès, un des domaines du marquisat. Le 22 mars 841 nait un second fils, Bernard.

Peu après, elle se retrouve seule. Guillaume, âgé de quinze ans, est envoyé à la cour du roi Charles le Chauve, peut-être comme otage ; le cadet, encore bébé, est avec son père en Aquitaine[réf. nécessaire][2]. Elle entreprend alors la rédaction d'un traité d'éducation pour Guillaume : Manuel pour mon fils..

Rien n'est connu de sa vie après l'écriture du Manuel. Mais on peut noter que Bernard est exécuté en 844 sur l'ordre de Charles le Chauve et que Guillaume le sera en 850.

Le Manuel pour mon fils

Son traité d'éducation, le premier connu pour le Moyen Âge, est écrit à Uzès, de 841 à 843, comme elle l'indique elle-même de façon très précisément datée[3]. La langue utilisée est le latin.

C'est un manuel de morale chrétienne, divisé en 73 chapitres : « Je t'engage, ô mon fils Guillaume, à ne pas te laisser absorber par les préoccupations mondaines du siècle et à te procurer un grand nombre d'ouvrages où tu puisses apprendre à connaître Dieu bien mieux que je ne puis le faire moi-même dans ce manuel que je t'adresse. »[4].

Editions

  • Manuel pour mon fils [843] (édition d'Edouard Bondurand), Paris, Picard, 1887 (réimpression : Mégaritios Reprints, Genève, 1978).
  • Manuel pour mon fils [843] (édition de Claude Mondésert et Pierre Riché), Paris, Cerf, coll. Sources Chrétiennes, 1987.

Hommages

  • Rue Dhuoda : à Nîmes
  • Lycée Dhuoda, aussi à Nîmes.

Voir aussi

Bibliographie

  • Edouard Bondurand, « Le Manuel de Dhuoda », dans Manuel pour mon fils de Dhuoda, Genève, Mégaritios Reprints, 1978.
  • Marie Demazan, Étude du Manuel pour mon fils écrit par Dhuoda pour son fils Guillaume en ligne[5], 2007-2008.
  • Janine Durrens, Dhuoda duchesse de Septimanie, Paris, Claisud, 2003.
  • Peter Dronke, Women writers of the Middle Ages. A critical study of texts from Perpetua to Marguerite Porete, Cambridge, Cambridge University Press, 1984.
  • Michel Fabre, « La Princesse Dhuoda en exil à Uzès en 840 », Némausensis - Histoire, régionalisme, patrimoine, tradition en ligne[6], 1930.
  • Jocelyne Godard, Dhuoda la carolingienne, Le Sémaphore, 1997.
  • M. Katharina Wilson, Medieval Women Writers, Athen (Georgia), University of Georgia Press, 1984.

Liens externes

Notes et références

  1. Christian Settipani, La Noblesse du Midi Carolingien, Oxford, Prosopographica et genealogica, 2004, 388 p. (ISBN 1-900934-04-3), p. 109 
  2. Qu'un guerrier comme Bernard se charge d'un bébé, et ne le laisse pas à sa mère, est pour le moins surprenant !
  3. « Ce livre a été commencé la seconde année de la mort de l'empereur Louis, la veille des calendes de décembre, à la messe de la Saint André, dans les premiers jours de l'Avent. Il a été terminé avec l'aide de Dieu le quatre des nones de février. » Bondurand, op. cit., p. 248
  4. Azaïs, op. cit.[réf. nécessaire](où est le titre de cet opus citatum ? Il n'y a pas d'autre mention de l'auteur "Azaïs"), p. 19
  5. Etude du Manuel pour mon fils
  6. LA PRINCESSE DHUODA

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dhuoda de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dhuoda — was the author of the Liber Manualis, a handbook written for her son. Her date of birth and death are unknown but it is circa 803 843.[1] Contents 1 Life 1.1 The context of France at the time 2 Liber Manuali …   Wikipedia

  • Dhuoda — Saltar a navegación, búsqueda Dama Dhuoda Dhuoda fue una dama de estirpe noble carolingia (siglo IX),hija de: Sancho I López, duque de Gascuña (775 816) y Aznárez de Aragón (hija de Aznar I Galíndez, conde de Aragón). Nacida en una familia de la… …   Wikipedia Español

  • Dhuoda — • Wife of Bernard, Duke of Septimania Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Dhuoda     Dhuoda     † …   Catholic encyclopedia

  • Dhuoda — (oder auch Dodana) (* um 802; † nach 843) war eine fränkische Adlige. Es wird angenommen, dass sie eine Schwester der Kaiserin Judith war. 824 heiratete Dhuoda in der Aachener Pfalzkapelle Bernhard von Septimanien. Sie ist die Mutter von Wilhelm… …   Deutsch Wikipedia

  • Dhuoda — (c. 803 c. 845)    Carolingian noble and wife of the powerful Bernard of Septimania, Dhuoda is best known for the Liber manualis (Handbook), which she wrote for her son William. The text is the only known work by a female Carolingian author and… …   Encyclopedia of Barbarian Europe

  • Princesse Dhuoda — Dhuoda Sommaire 1 Biographie 2 Bibliographie 3 Notes 4 Toponymes 5 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Manual para mi hijo — o Manual para la formación de mi hijo (también conocido por su título en latín Liber manualis Dhuodane quem ad filium suum transmisit Wilhelmum) es el nombre de una obra de la dama carolingia Dhuoda escrita entre el 30 de noviembre de 841 y el 2… …   Wikipedia Español

  • Feudalismus: Familie, Haus, Grundherrschaft im Mittelalter —   Die siedlungstopographischen und herrschaftlichen Bedingungen im frühmittelalterlichen Europa scheinen sich einem systematisierenden Ordnungsbegriff zu entziehen. Zu unzusammenhängend sind die durch Siedlung erschlossenen Landschaften, zu… …   Universal-Lexikon

  • Bernhard Plantevelue — Bernard Plantevelue , oder Plantapilosa (* 22. März 841 in Uzès; † um 886), war ein Markgraf von Gothien, Graf von Autun, Auvergne, Toulouse, Rodez, Mâcon und im Berry aus der Familie der Gellones (Wilhelmiden). Er war ein Sohn des Markgrafen… …   Deutsch Wikipedia

  • Bernard de Septimanie — Pour les articles homonymes, voir Bernard. Bernard de Septimanie[1], né vers 795, mort en 844 à Toulouse, est un aristocrate de l époque carolingienne, qui a joué un rôle important d une part en Aquitaine et dans la Marche d Espagne, mais aussi à …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.