Dhamma


Dhamma

Dharma

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dharma (homonymie).
Dharmachakra, symbole de l'irruption du Dharma dans le monde, lorsqu'un Bouddha la met en branle. (statue thaïlandaise)

Dharma, (transcription depuis le sanskrit: धर्म), ou dhamma (depuis le pali: धम्म), est un terme polymorphe et important dans les philosophies et religions indiennes. Le Dharma est l'ensemble des enseignements donnés par le Bouddha et forment le Canon Pali. Selon le contexte la définition diffère et recouvre une grande variété des sens théoriquement dérivés de la racine dhar, porter, soutenir :

  • ferme, établi ;
  • loi naturelle ou juridique, coutume, devoir, droit, justice ;
  • substance, essence, caractéristique, vérité, réalité ;
  • vertu, religion, enseignement, doctrine ;
  • phénomène, fait de conscience et même atome.

En Extrême-Orient, l'idéogramme de dharma est 法, prononcé en mandarin et en japonais. En tibétain on dit tcheu, épelé chos: ཆོས. En mongol, on le traduit par nom, ce qui est remarquable en ce que ce terme dérive de la même racine indo-européenne que le grec νομος , nomos, norme.

De façon générale, le terme est traduit comme « religion » en Occident, sans pour autant que les croyances originellement indiennes, nommément l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhismelui attribuent une signification équivalente au concept occidental.

Sommaire

Hindouisme

Article détaillé : Droit hindou.

Dans l'hindouisme, le mot dharma a les sens suivants : Ordre universel cosmique ; loi éternelle ; morale, devoir ; vertu ; droiture".[1] L'hindouisme se désigne lui-même en tant que Sanātana-Dharma (सनातन धर्म), "loi éternelle". Ce terme a plus généralement un aspect légal (voir aussi droit hindou). Il fait référence aux lois régissant le monde, au niveau du macrocosme comme du microcosme. Enfreindre ces lois entraîne un déséquilibre qui met en péril le cosmos, au niveau macrocosmique comme microcosmique. Ainsi la société indienne est régie par des lois, définissant les devoirs de chacun en fonction de sa caste, et le fait d'enfreindre ces lois, outre un déséquilibre de la société, est supposé entraîner un déséquilibre et une destruction de l'univers dans son entier. Cela explique en partie pourquoi, en dépit de leur abolition sur le plan législatif dans la Constitution indienne, les castes sont toujours aussi présentes dans l'Inde actuelle.

Outre le devoir en fonction des castes, le dharma fixe également les missions propres à chacun des quatre âges de la vie.

Ces lois sont l'objet de traité ou dharmaśāstra, parmi lesquels le plus fameux est sans doute les Lois de Manu ou Manusmriti.

Bouddhisme

En général

Les textes non-occidentaux désignent le bouddhisme en tant que Bouddhadharma (ch. Fófǎ 佛法). Dans ce contexte, le Dharma ne fait plus tant référence aux lois régissant le mode de vie hindou et les prescriptions religieuses, mais à l'enseignement même du Bouddha, qui décrit par exemple la source de dukkha (« souffrance », « insatisfaction », « mal de vivre »), sa cessation et le chemin qui mène à cette cessation. Un dharma est une loi universelle, et l'enseignement une constatation du fonctionnement du monde et de l'esprit, que le bouddhisme s'attache à transmettre et expliquer.

Très souvent un enseignement mène à l'autre. Par exemple, la méditation des enseignements sur l'impermanence des phénomènes et leur interdépendance, bientôt suivi de l'expérience intime de cette réalité, préparent aux enseignements sur la vacuité essentielle, et suscitent son appréhension intuitive immédiate. Dans la perspective la plus élevée (paramārtha), Dharma désigne finalement la nature ultime du réel.

Dans les traités bouddhiques, le Dharma est considéré comme un des trois refuges :

« Le don du Dhamma surpasse tous les dons ; la saveur du Dhamma surpasse toutes les saveurs ; le délice dans le Dhamma surpasse tous les délices[2]. »

Prendre les trois refuges signifie, dans le bouddhisme, prendre appui sur les forces du Bouddha, du Dharma (l'ensemble des enseignements) et de la Sangha (l'ensemble des pratiquants), afin d'assurer sa libération des tourments du samsāra. C'est le premier engagement à prendre auprès d'un maître de dharma compétent pour devenir un (une) vrai(e) bouddhiste digne du titre de disciple du bouddha Shākyamuni.

Le Dharma bouddhique est symbolisé par une roue (dharmacakra) et le premier sermon du Bouddha est souvent assimilé à la mise en branle de la roue de la loi (dharmacakrapravartana).

Selon le contexte, dharma peut aussi être traduit et compris par : « ce qui doit être » ou « l'action juste » : on parle donc parfois de « dharmas » pour désigner les préceptes sous leur forme positive.

Dans le bouddhisme Zen, la transmission de l'enseignement du Dharma de maître à disciple est attestée par un document appelé shiho.

Le cas particulier du pali dhamma

Les commentaires palis donnent deux définitions du mot dhamma

racine DHṚ : porter, soutenir

« On dit dhammas parce qu'ils portent leur marque propre[3] ». Est dhamma tout élément caractérisable. Les commentaires en citent dix :

  • le Tipitaka
  • une vérité
  • un samâdhi
  • paññâ
  • un état naturel
  • une nature propre
  • la vacuité
  • le mérite
  • une transgression de la règle
  • une chose qu'il faut connaître

racine DHᾹ : placer, établir

« Une condition est dite dhamma parce qu'elle établit ceci ou cela[4] ». Ici le couple dhamma - attha représente la condition et l'effet qui en résulte. Par exemple :

  • une expression et son sens
  • le chemin et le Nibbâna qui lui succède
  • les états bénéfiques ou pernicieux et les états résultants ou fonctionnels.

Jaïnisme

Le Jaïnisme, aussi appelé Jain Dharma (जैन धर्म), enseigne que la réalité est composée de deux principes éternels, jīva et ajīva. Le jīva est constitué d'un nombre infini d'entités spirituelles ou âmes ; l'ajīva (c'est-à-dire, « non-jīva » ou pudgala) désigne la matière sous toutes ses formes : kāla (le temps), ākāśa (l'espace), dharma (le principe du mouvement) et adharma (le principe du repos).

Notes et références

  1. Jean Herbert et Jean Varenne, Vocabulaire de l'hindouisme, Dervy, 1985, p. 44.
  2. Dhammapada, verset 354
  3. Papañcasûdanî édition Pali Text Society, tome I page 17
  4. Visuddhimagga chapitre XIV § 23 - 24

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du monde indien Portail du monde indien
  • Portail du bouddhisme Portail du bouddhisme
  • Portail de la philosophie indienne Portail de la philosophie indienne
Ce document provient de « Dharma ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dhamma de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dhamma — Dharma ist ein zentraler Begriff sowohl des Hinduismus, als auch des Buddhismus, der aber religionsabhängig unterschiedliche Bedeutungen hat. Dharma (Sanskrit, m., धर्म, dharma; Pali: Dhamma) bezeichnet Sitte, Recht und Gesetz, ethische und… …   Deutsch Wikipedia

  • Dhamma —    The Pali counterpart of the Sanskrit Dharma, meaning law or moral law, and in the Buddhist context, the teachings of Gotama Buddha as found in the Tipitaka. Dhamma is one of the Three Gems of Buddhism, in which the believer takes refuge, the… …   Historical Dictionary of Burma (Myanmar)

  • dhamma — noun The teachings of Buddha …   Wiktionary

  • Dhamma — Dham|ma 〈[dạma] n. od. m.; Gen.: s, Pl.: s〉 = Dharma …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • dhamma — [ dα:mə, dʌmə] noun another term for dharma, especially among Theravada Buddhists. Origin Pali, from Sanskrit dharma …   English new terms dictionary

  • dhamma — …   Useful english dictionary

  • Dhamma Jagoda — Born January 28, 1941(1941 01 28) Hikkaduwa, Sri Lanka Died February 4, 1988( …   Wikipedia

  • Dhamma Society Fund — formally known as The M.L. Maniratana Bunnag Dhamma Society Fund under the Patronage His Holiness Somdet Phra Ñāṇasaṃvara the Supreme Patriarch of Thailand, Dhamma Society Fund is a charitable organisation in the Buddhist Theravāda Tradition,… …   Wikipedia

  • Dhamma vicaya — Part of a series on Buddhism Outline · Portal History Timeline · Councils …   Wikipedia

  • Dhamma Practitioner — A Dhamma Practitioner is a name that is used to describe those who practice the teachings of the Buddha. It is used as an alternative to the widely used but vaguely defined term Buddhist. Dhamma practitioner is seen by many as a more accurate… …   Wikipedia