Deux-Montagnes


Deux-Montagnes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deux-Montagnes (homonymie).
Deux-Montagnes
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Comté ou équivalent Deux-Montagnes
Statut municipal Ville
Constitution 18 août 1921
Maire
Mandat en cours
Marc Lauzon
2009 - 2013
Démographie
Population 17 402 hab. (2006)
Densité 2 826 hab./km2
Gentilé Deux-Montagnais, aise
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 32′ 39″ N 73° 53′ 59″ W / 45.54423, -73.89970845° 32′ 39″ N 73° 53′ 59″ W / 45.54423, -73.899708
Superficie 6,16 km2
Code géographique 72010

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Deux-Montagnes

Deux-Montagnes est une ville du Québec située dans la MRC de Deux-Montagnes dans les Laurentides[1].

Sommaire

Histoire

Origine du nom

La ville de Deux-Montagnes est ainsi nommée depuis 1963. Appelée auparavant Saint-Eustache-sur-le-Lac, le nom de Deux-Montagnes lui fut attribué à cause du lac des Deux-Montagnes qui longe une bonne partie de la municipalité[2]. Utilisé également pour nommer le comté, le toponyme de Deux-Montagnes est aussi employé pour désigner de nombreuses entreprises privées et publiques de la région.

Plusieurs interprétations du nom de Deux-Montagnes furent proposées au fil des ans. Nous vous en proposons trois qui apparaissent comme étant les plus plausibles.

La première explication est tirée de « L'histoire des Laurentides » où Gilles Boileau, historien qui a consacré une grande partie de son travail à l'étude de la région, affirme que ce sont les collines d'Oka, formées de roches précambriennes d'une quinzaine de kilomètres de diamètre et d'une hauteur de 225 m qui ont donné leur nom à la région. Cette explication apparaît comme étant la plus probable, puisque les collines d'Oka dominent la région par leur hauteur et leur masse. De plus, Pierre Hamelin considère également cette explication.

La seconde explication nous provient d'une brochure intitulée Le chemin des seigneuries. Selon les auteurs, le toponyme Deux-Montagnes tirerait ses origines de l'une des deux collines d'Oka, probablement celle où se trouve le Calvaire, et d'une autre colline située à Saint-André. Cette explication plus « régionale » mérite également d'être considérée.

La troisième explication se trouve dans un texte de Pierre Hamelin sur les origines du nom du lac des Deux-Montagnes. Selon Hamelin, la colline d'Oka où est situé le Calvaire serait l'une des Deux-Montagnes alors que la seconde, et c'est là l'originalité de cette explication, se trouverait sur la rive sud du lac près de Rigaud. Hamelin propose donc deux explications, une première qu'il partage avec Boileau et celle-ci qui veut que les deux montagnes se trouvent, l'une la rive nord et l'autre sur la rive sud. Avec l'explication fournie par les auteurs du "Chemin des seigneuries", voilà un débat bien amorcé qui mériterait d'être éclairci un jour.

Si aujourd'hui la ville de Deux-Montagnes s'appelle ainsi, elle aurait pu tout aussi bien se nommer ville de Médicis, ville de Soissons, ville de Maupas ou encore ville de la Chaudière puisque ces quatre noms ont servi à désigner le lac des Deux-Montagnes avant que ce dernier terme ne soit employé. Toujours selon Hamelin, le nom de Médicis a été donné en 1612 au lac par Champlain en l'honneur de Marie de Médicis, épouse d'Henri IV. En 1632, Champlain change ce nom pour le lac Soissons en l'honneur du lieutenant général de la Nouvelle-France, Charles Bourbon, comte de Soissons. C'est en 1684, sur une carte de Franquelin, que l'on retrouve pour la première fois le nom de Deux-Montagnes, bien qu'il semble que ce nom ait été utilisé bien avant par la population. Quant aux noms de lac Maupas et lac de la Chaudière, aucune explication n'est fournie concernant leur origine.

Selon les informations recueillies par Jean-Paul Ladouceur de la Société d’histoire régionale de Deux-Montagnes, avant 1963, la ville ne s’appelait pas Deux-Montagnes, mais bien Saint-Eustache-sur-le-Lac une municipalité érigée le 18 août 1921. Le changement de nom s’est fait à la demande du conseil municipal qui voulait une appellation pouvant être traduite en anglais. À l’époque, la moitié de la population était anglophone.

Avant 1921, dans une proclamation datée du 7 février 1912, le territoire actuel de Deux-Montagnes a été érigé en municipalité sous le nom de Bel-Air, mais à la suite de deux requêtes de la part de contribuables, il fut réannexé au territoire de Saint-Eustache la même année.

Le nom provenait des deux montagnes que les coureurs des bois, les voyageurs et avant eux les amérindiens, apercevaient sur la rive nord-ouest du lac après le portage de Sainte-Anne-de-Bellevue. L’une de ces montagnes est la montagne du Calvaire et l’autre, sa jumelle, se trouve à la hauteur de Saint-Joseph-du-Lac.

Le toponyme Deux-Montagnes fut d’abord attribué au lac, puis à la seigneurie du Lac-des-Deux-Montagnes, puis à la région de Deux-Montagnes. Certains prétendent que des Indiens auraient appelé la région Mamhinhan, là où il y a des bas de rivières, d’autres avancent que les Abénaquis désignaient l’endroit du nom de Moziosagan, le garrot de l’orignal.

Quartiers

La ville de Deux-Montagnes est subdivisée en 6 petits quartiers:

  • Grand-Moulin
  • Du Lac
  • De La Gare
  • De L'Olympia
  • Du Coteau
  • Du Golf

Maires

La ville de Deux-Montagnes a eu 18 maires de 1921 à aujourd'hui :

  • M. Joseph-A. Caron (1921-1927)
  • A.L. Gagnon (1927-1928)
  • M. Joseph-A. Caron (1928-1931) - second mandat
  • Charles Major (1931-1937)
  • S. G. Helleur (1937-1946)
  • S.R. Kelly (Juillet-août 1946 et 1949-1951)
  • Paul-E. Gagnier (1947-1949 et 1951-1953)
  • Warren Gamble (1953-1955)
  • Joseph F. Mathys (1955-1957)
  • A. Gordon Batchelor (1957-1959)
  • Laurier Larouche (1959-1960)
  • M. Mastromattéo (9 août 1960 - 19 juin 1961)
  • Larry Cool (1961-1967)
  • Charles Armitage (1967-1970)
  • J. Dave Goyetche (1970-1974)
  • Clifford D. Parr (1974-1982)
  • Dr. Jean-Guy Bergeron (1982-1989)
  • M. Mastromattéo (1989-1990) - second mandat
  • Pierre-Benoît Forget (1990-2005)
  • Marc Lauzon (2005-)

Démographie

Le recensement de 2006 y dénombre 17 402 habitants, soit 1,9 % de plus qu'en 2001[3].

  • 2006 : 17 402
  • 2001 : 17 080
  • 1996 : 15 953
  • 1991 : 13 035
Langue maternelle
  • Français seulement: 76,8 %
  • Anglais seulement: 17,6 %
  • Français et anglais: 1,1 %
  • Autres langues: 4,5 %

Réseau cyclable

Deux-Montagnes est traversé par environ 5,84 kilomètres de voie cyclable, soit par la piste La Vagabonde et la grande Route Verte. On peut se rendre à Laval en passant par le barrage du Grand-Moulin, situé au bout de la 8e avenue. Une voie cyclable est aménagé dans le terre-plein du boulevard Deux-Montagnes. Avec celle-ci, vous pouvez vous rendre à Sainte-Marthe-sur-le-Lac et à Saint-Eustache.

Municipalités limitrophes

Rose des vents Saint-Eustache Rose des vents
N
O    Deux-Montagnes    E
S
Sainte-Marthe-sur-le-Lac Montréal Laval

Références

  1. Gouvernement du Québec, « Deux-Montagnes », Répertoire des municipalités sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Toponymie : Deux-Montagnes
  3. Recensement 2006 : Deux-Montagnes

Sources

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Deux-Montagnes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deux-Montagnes — Lage in Québec …   Deutsch Wikipedia

  • Deux Montagnes — is French for Two Mountains , and can represent: Lac des Deux Montagnes, a lake in the Greater Montreal Area Deux Montagnes, Quebec, a municipality in Canada, named after the lake Deux Montagnes Regional County Municipality, Quebec, a regional… …   Wikipedia

  • Deux-Montagnes — Original name in latin Deux Montagnes Name in other language State code CA Continent/City America/Montreal longitude 45.53455 latitude 73.90168 altitude 29 Population 17402 Date 2010 09 23 …   Cities with a population over 1000 database

  • Deux-Montagnes Line (AMT) — Deux Montagnes Line Operating Since 1918 as a CNoR service and since 1923 as a CN service. Transferred to STCUM July 1, 1982 Refurbished 1992–1995 …   Wikipedia

  • Deux-Montagnes (AMT) — Deux Montagnes AMT (Commuter) Station st …   Wikipedia

  • Deux-Montagnes (Circonscription Provinciale) — Pour les articles homonymes, voir Deux Montagnes (homonymie). Deux Montagnes Circonscription électorale provinciale Province …   Wikipédia en Français

  • Deux-montagnes (circonscription provinciale) — Pour les articles homonymes, voir Deux Montagnes (homonymie). Deux Montagnes Circonscription électorale provinciale Province …   Wikipédia en Français

  • Deux-Montagnes (circonscription provinciale) — Deux Montagnes Circonscription électorale provinciale Données clés Province  Québec (  Canada) …   Wikipédia en Français

  • Deux-Montagnes (provincial electoral district) — Deux Montagnes Quebec electoral district Provincial electoral district Legislature National Assembly of Quebec MNA       Benoît Charette Independent …   Wikipedia

  • Deux-Montagnes (Municipalité Régionale De Comté) — Pour les articles homonymes, voir Deux Montagnes (homonymie). Carte de localisation de la MRC de …   Wikipédia en Français