Deutschlandlied


Deutschlandlied
Deutschlandlied (de)

Chant d'Allemagne

Reproduction du manuscrit des paroles de Fallersleben. L'original se trouve à Cracovie en Pologne dans la collection Berlinka[1].
Reproduction du manuscrit des paroles de Fallersleben. L'original se trouve à Cracovie en Pologne dans la collection Berlinka[1].

Hymne national de Drapeau d'Allemagne Allemagne
Autre(s) nom(s) Das Lied der Deutschen (de)
Le Chant des Allemands
Paroles August Heinrich Hoffmann von Fallersleben
1841
Musique Joseph Haydn
1797
Adopté en 1922
Fichiers audio
Deutschlandlied (Instrumental)
Des difficultés à utiliser ces médias? Des difficultés à utiliser ces médias?
Einigkeit und Recht und Freiheit

Deutschlandlied (Chant d'Allemagne) ou Das Lied der Deutschen (Le Chant des Allemands) est un chant dont le troisième couplet est l'hymne national de l'Allemagne. Les paroles, écrites par August Heinrich Hoffmann von Fallersleben (Fallersleben) en 1841 sur l'île de Heligoland, furent mises sur une musique de Joseph Haydn qui était à sa création en 1797 une partition pour un quatuor à cordes.

Sommaire

Historique

Origine

D'abord cette mélodie, d'origine croate et adaptée par Joseph Haydn, en 1797, comme chant d'anniversaire pour l'Empereur François II du Saint-Empire - qui deviendra en 1804 l'empereur d'Autriche François Ier -, avec les mots « Gott erhalte Franz den Kaiser » (« Dieu sauve l'Empereur Franz », basé sur le modèle de Dieu sauve la Reine et God save the Queen), était l'hymne impérial de l'Empire autrichien avec les paroles « Gott erhalte, Gott beschütze/ Unsern Kaiser, unser Land ... » (« Dieu conserve, Dieu protège/ Notre Empereur, notre pays... »).

Comme Chant des Allemands, il est le plus souvent connu pour la première ligne de son premier couplet, « Deutschland, Deutschland über alles », même si ce couplet n'est aujourd'hui plus chanté voire très mal perçu, pour les raisons expliquées ci-dessous.

XIXe siècle

Fallersleben avait écrit ces paroles pendant son exil, à une époque où l'Allemagne n'était encore formée que de royaumes et principautés qui bataillaient les uns contre les autres. Il voulait exprimer son désir d'une Allemagne forte et unie. La ligne « Deutschland, Deutschland über alles, über alles in der Welt » doit dans ce contexte être comprise comme un appel aux souverains allemands à mettre de côté leurs querelles et à concentrer leurs efforts pour créer une Allemagne unie. En bon allemand, « über alles » signifie « avant tout » (dans le sens donc de priorité et non de primauté ou supériorité, ce qui serait « über allem »). À l'époque de Fallersleben, ce texte avait aussi une connotation révolutionnaire et libérale, car l'aspiration à une Allemagne unie allait souvent de pair avec la réclamation de la liberté de la presse, de la liberté d'expression et d'autres droits de l'homme. Ainsi, les frontières de la « patrie allemande » que décrivent le premier couplet ne sont nullement considérées comme frontières politiques, mais décrivent les limites de la langue et de la civilisation allemandes à l'époque.

La République "de Weimar" (1919-1933)

Après que ces droits eurent été accordés suite à la Première Guerre mondiale, les trois couplets devinrent l'hymne national allemand en 1922. Dans les années suivantes, cependant, le premier couplet fut de plus en plus utilisé par des partis nationalistes tel que le NSDAP et réinterprété pour s'accorder avec leurs idéologies.

Le Troisième Reich (1933-1945)

Ainsi « Deutschland, Deutschland über alles » fut interprété comme « L'Allemagne doit dominer le monde », et l'idée du poète d'une patrie unifiée pour tous les Allemands fut pervertie en une initiative Heim ins Reich (Retour [de territoires] au Reich), qui allait entraîner la Seconde Guerre mondiale. Dans l'Allemagne nazie, le chant de « Deutschland, Deutschland » précédait dans les occasions officielles le Horst-Wessel-Lied, le chant de la SA.

Après 1945

Géographie du 1er couplet, avec les frontières actuelles (vert foncé) et les territoires où l'allemand est officiellement parlé aujourd'hui (vert clair).

En 1949, alors que l'Allemagne de l'Ouest se reconstruisait comme une nouvelle nation démocratique, toutes ces connotations interdirent de continuer à utiliser tous les couplets. Le chant ne fut pas totalement coupé de l'état d'esprit démocratique dans lequel elle trouvait sa source : il resta l'hymne national, mais pour les occasions officielles, il fut réduit à son troisième couplet. Sur ce sujet, il y eut une dispute entre le chancelier Konrad Adenauer et le président Theodor Heuss qui préférait un nouvel hymne. En RDA, on choisit comme hymne national Auferstanden aus Ruinen de Johannes R. Becher et Hanns Eisler.

Après la réunification allemande en 1991, le seul troisième couplet fut adopté comme hymne national de toute l'Allemagne. Les deux premiers ne sont pas interdits, mais ils ne sont jamais chantés lors des occasions officielles. Chanter ou utiliser le premier couplet est généralement perçu comme l'expression de vues politiques très à droite, voire ouvertement néo-nazies. Quant à la deuxième partie du premier couplet, elle est caduque en raison des frontières actuelles de l'Allemagne.

Paroles

Deutschlandlied

Seul le troisième couplet du chant fait partie de l'hymne national allemand.

Deutschlandlied (Chant d'Allemagne)
Paroles en allemand Traduction en français
Premier couplet (Couplet Interdit par la Loi Allemande depuis 1945)

Deutschland, Deutschland über alles,
über alles in der Welt,
wenn es stets zu Schutz und Trutze
brüderlich zusammenhält.
Von der Maas bis an die Memel,
von der Etsch bis an den Belt,
Deutschland, Deutschland über alles,
über alles in der Welt!

L'Allemagne, l'Allemagne avant tout,
Par-dessus tout au monde,
quand constamment pour sa protection et sa défense,
fraternellement elle est unie.
De la Meuse jusqu'au Niémen,
de l'Adige jusqu'au Détroit,
L'Allemagne, l'Allemagne avant tout,
Par-dessus tout au monde !

Deuxième couplet

Deutsche Frauen, Deutsche Treue,
Deutscher Wein und Deutscher Sang
sollen in der Welt behalten
ihren alten schönen Klang,
uns zu edler Tat begeistern
unser ganzes Leben lang.
Deutsche Frauen, Deutsche Treue,
Deutscher Wein und Deutscher Sang!

Femmes allemandes, foi allemande,
Vin allemand et chant allemand
doivent continuer dans le monde
de résonner avec leur ancienne beauté,
de nous porter à agir avec noblesse,
tout au long de notre vie.
Femmes allemandes, foi allemande,
Vin allemand et chant allemand !

Troisième couplet
Paroles officielles de l'hymne national allemand

Einigkeit und Recht und Freiheit
für das Deutsche Vaterland!
Danach laßt uns alle streben
brüderlich mit Herz und Hand!
Einigkeit und Recht und Freiheit
sind des Glückes Unterpfand;
blühe im Glanze dieses Glückes,
blühe, Deutsches Vaterland! (bis)

Unité, justice et liberté
pour la patrie allemande !
Cela, recherchons-le,
en frères, du cœur et de la main !
Unité, justice et liberté
sont du bonheur les fondations ;
Fleuris, dans l'éclat de ce bonheur,
Fleuris, patrie allemande! (bis)

Texte du premier couplet de l'hymne impérial autrichien

Hymne impérial autrichien
Paroles en allemand Traduction en français
Premier couplet

Gott erhalte, Gott beschütze
Unsern Kaiser, unser Land.
Mächtig durch des Glaubens Stütze
Führt Er uns mit starker Hand.
Laßt uns Seiner Väter Krone
Schirmen wider jeden Feind,
Innig bleibt mit Habsburgs Throne
Österreichs Geschick vereint.

Dieu conserve, Dieu protège
Notre Empereur, notre pays!
Il est puissant parce qu'il s'appuie sur la Foi (chrétienne)
Il nous mène d'une main ferme.
Protégeons la couronne de ses pères
Contre tout ennemi :
Le destin de l'Autriche reste
Intimement lié au trône des Habsbourg.

Anecdotes

Lors de l'Euro 2008, la chaîne suisse SRG a diffusé par erreur en sous-titrage les paroles de l'hymne traditionnel (1er, 2e et 3e couplet) pendant l'hymne allemand (3e couplet uniquement), lors du match Autriche-Allemagne lundi 16 juin 2008. « L'erreur est impardonnable » assure SRG[2].

Le 7 novembre 2009, les services de l'Elysée ont communiqué le programme officiel des cérémonies du 11 novembre à Paris, dont l'invitée d'honneur est Angela Merkel, précisant que le chœur de l’armée française interprètera, sous l’Arc de Triomphe, « l’hymne allemand : « Deutschland über alles » ». Le ministère de la Défense a reconnu (le 10 novembre) être responsable de l'erreur, corrigée dans le programme final[3].

Le 29 novembre 2009, lors d'un concert organisé à Munich par la radio publique bavaroise et retransmis en direct, le chanteur Pete Doherty a provoqué un scandale en entonnant « Deutschland, Deutschland über alles ». Hué par le public, il s'est fait expulser de la scène[4], il s'est alors excusé le jour même[5].

Lors de sa visite officielle à la république allemande en octobre 2010, le président chilien en exercice Sebastian Piñera, a écrit dans le livre d’or de la présidence allemande un texte en anglais puis la phrase en allemand « Deutschland über alles » sous les yeux du président allemand Christian Wulff. Par la suite il s’est excusé, tout en déclarant ne pas être au courant de la signification historique que relevait cette phrase en Allemagne.

Le 18 août 2011, lors des championnats du Monde de Canoë-Kayak en Hongrie, cette fâcheuse erreur s'est reproduite : l'hymne diffusé après la remise des médailles des deux Allemandes Anne Knorr et Debora Niche reprenait les premiers couplets normalement supprimés[6].

Notes et références

Voir aussi

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Deutschlandlied de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deutschlandlied — Das Lied der Deutschen English: The Song of the Germans Facsimile of Hoffmann von Fallersleben s manuscript of Das Lied der Deutschen. National anthem of …   Wikipedia

  • Deutschlandlied — Das Lied der Deutschen Español: La Canción de los Alemanes Facsímil del manuscrito original de Das Lied der Deutschen escrito por Hoffmann von Fallersleben …   Wikipedia Español

  • Deutschlandlied — Das Deutschlandlied, auch Lied der Deutschen genannt, wurde von August Heinrich Hoffmann von Fallersleben am 26. August 1841 auf der Insel Helgoland gedichtet. Das Lied wurde am 5. Oktober 1841 in Hamburg erstmals öffentlich gesungen. Die Melodie …   Deutsch Wikipedia

  • Deutschlandlied — Lied der Deutschen * * * Deutsch|land|lied 〈n. 12; unz.〉 das „Lied der Deutschen“ von Hoffmann von Fallersleben, die deutsche Nationalhymne * * * Deutsch|land|lied, das <o. Pl.>: Nationalhymne des Deutschen Reiches (seit 1922), deren dritte …   Universal-Lexikon

  • Deutschlandlied — ▪ German national anthem (German: “Song of Germany”),formerly  (1922–45) Deutschland, Deutschland Über Alles        (“Germany, Germany above all”), national anthem of Germany from 1922 to 1945, of West Germany from 1950 to 1990, and of unified… …   Universalium

  • Deutschlandlied — Deutsch·land·lied das; die Nationalhymne des Deutschen Reiches ab 1922, deren dritte Strophe heute die deutsche Nationalhymne ist …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache

  • Deutschlandlied — Deutsch|land|lied, das; [e]s (Nationalhymne des Deutschen Reiches [seit 1922], deren dritte Strophe heute die offizielle Hymne Deutschlands ist) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Deutschlandlied: Die wechselvolle Geschichte einer Nationalhymne —   An Text und Wirkungsgeschichte des Deutschlandlieds, 1841 von Hoffmann von Fallersleben auf Helgoland komponiert, zeigt sich beispielhaft, welche Wege und vor allem katastrophalen Irrwege Deutschland in den vergangenen 150 Jahren genommen hat… …   Universal-Lexikon

  • Lied der Deutschen — Deutschlandlied …   Universal-Lexikon

  • Chant d'Allemagne — Deutschlandlied Deutschlandlied (de) Chant d Allemagne …   Wikipédia en Français