Deule


Deule

Deûle

la Deûle
Lagunage linéaire Lambersart 2004.jpgLa Deûle : lagunage linéaire aux Bois Blancs
Caractéristiques
Longueur 60 km
Bassin 1 071 km2
Bassin collecteur l'Escaut
Débit moyen 8 m3⋅s-1 (Wambrechies)
Régime pluvial océanique
Cours
Se jette dans la Lys
Géographie
Pays traversés France France

La Deûle (en néerlandais : Deule) est une rivière du nord de la France dont l'essentiel du cours est aujourd'hui canalisé (de Lens à Deûlémont).
Dans sa partie amont, elle est encore en partie à l'état naturel et connue sous le nom de Souchez.

Les canaux de la Deûle, de Lens, de la Lys, d'Aire

Sommaire

Tracé et embranchements

On considérait[1] au 19ème siècle que la Deûle prenait sa source dans le Pas-de-Calais, un peu au-dessus de Carency. Elle était alors navigable à partir de Courrières.

La Souchez, qui constitue le cours amont de la Deûle, est formée de la réunion, dans le village du même nom, de deux ruisseaux, le Carency et le Saint-Nazaire. Elle irrigue et draine les villes de Lens, Liévin et Angres et leurs alentours.

La Deûle entre dans le département du Nord près de Bauvin (cote 23) pour se jeter dans la Lys à Deûlémont (cote 11,25). Entre Bauvin et Lille, son cours a été fortement modifié par d'importants travaux hydrauliques échelonnés sur plusieurs siècles.

Un important port fluvial y a été construit.

La Deûle sépare le plateau crayeux, qui domine sa rive droite, des sables tertiaires déposés sur sa rive gauche.

À Marquette, la Deûle reçoit la Marque qui draine la colline de Mons-en-Pévèle.

La Deûle canalisée comporte trois branches:

En aval immédiat de Lens, le canal présente la particularité d'être aujourd'hui en surélévation par rapport aux terrains voisins ; c'est en fait la conséquence d'affaissements miniers. Il a dû être rehaussé pour éviter qu'il inonde la zone d'affaissement. Des pompes y rejettent les eaux qui menaceraient d'inonder ces mêmes zones.

Historique de la canalisation

Premiers aménagements

La Deûle a été naviguée depuis l'époque gallo-romaine entre Lille et la Lys. C'est en 1271 que le châtelain de Lille, Jean III, à qui la comtesse Jeanne de Flandre venait d'apporter cette portion de rivière en dot, canalisa la Deûle de Lille à La Bassée, en drainant les marais d'Haubourdin. Au début du XVIe siècle, la navigation fut étendue encore au Sud par la canalisation de la Souchez jusqu'à Courrières et la cité drapière de Lens, aux frais des bourgeois de la ville de Lille.

Les projets de Vauban

La Deûle à Courrières en 1920

Après que les armées de Louis XIV se furent emparées de Lille (1667), Vauban médita un vaste projet de canalisation inter-bassins afin, non seulement de disposer d'eau pour inonder les fossés de la nouvelle citadelle de Lille, mais aussi de retarder la marche des troupes ennemies en cas de contre-invasion depuis les Pays-Bas. Ce projet comportait :

  • un canal de jonction entre la Scarpe depuis Corbehem et la Sensée à Arleux (terminé en 1690),
  • un canal à bief de partage (aujourd'hui canal de la Haute-Deûle), entre la Scarpe (depuis le Fort de Scarpe) jusqu'à Courrières (terminé en 1693). Le bief de partage étant alimenté par l'Escrébieux,
  • une déviation des eaux de la Deûle à la traversée de Lille depuis l'île Rihour (où avait été fondée la ville) jusqu'à la nouvelle citadelle, créant le « bras de la Barre ».

La ville de Lille assuma toute la charge de l'entretien de la voie d'eau depuis le Fort de Scarpe jusqu'à Deûlémont, et perçut les péages jusqu'en 1798, date à laquelle le Consulat reprit en charge l'exploitation.

Le temps du charbon

Au XIXe siècle, pour améliorer l'approvisionnement en charbon de la ville de Lille depuis le bassin de l'Escaut, un groupe d'investisseurs obtient l'adjudication du canal de Roubaix entre l'Escaut et la Marque, affluent de la Deûle dont le confluent est à Marquette-lez-Lille. En 1880, le gouvernement décide d'homogénéiser les caractéristiques du réseau français au gabarit Freycinet, correspondant au transit des spits flamands, circulant déjà sur les canaux du Nord de la France.

L'aménagement à grand gabarit

Le canal à grand gabarit à Santes, en amont de Lille

Par suite des deux guerres mondiales, des dommages consécutifs et des moyens consacrés à la reconstruction, la situation du gabarit n'évolue plus sur la Deûle jusqu'en 1954 : cette année-là, la Conférence Européenne de Paris envisage de promouvoir les voies navigables de l'Escaut, la Deûle et la Lys en vue de la navigation des chalands de plus de 1000 t.

Sur la Deûle, après la reconstruction de l’écluse à grand gabarit de Don (1959), la mise à grand gabarit (3000 t) de la section Bauvin-Marquette est déclarée d'utilité publique. Les travaux commencent en 1968 par la section les Ansereuilles-Haubourdin, et se terminent avec la construction de la nouvelle écluse du Grand Carré à Lille (1974-1977). Par suite de restrictions budgétaires, les travaux ne se poursuivent de Lille jusqu'à Marquette qu'avec un gabarit réduit de 1350 t, et ce n'est que par un programme de financement régional (1978-1982) que le gabarit est porté de 350 t à 800 t entre Marquette et Deûlémont.

Les travaux d'élargissement ne reprennent qu'en 1993 avec la démolition de l’écluse de Deûlémont qui entraîne un abaissement de 1,83 m du plan d’eau à l’amont de la confluence avec la Lys. Après une décennie de travaux, la Deûle a été ouverte au gabarit de 1350 t à l'aval de Lille en juin 2004.

Environnement

La Deûle est comme d'autres canaux européens et de la région, victime de l'expansion de la moule zébrée (espèce invasive), ici sur la rive droite en aval de l'écluse du Grand carré sur le secteur Lille/Lambersart/Saint André
La présence des hérons et cormorans est un des indicateurs de la réapparition de populations significatives de poissons, en dépit de la forte turbidité de l'eau et d'une qualité biologique encore mauvaise à médiocre selon l'Agence de l'eau
Rassemblement hivernal de jeunes gardons en aval d'un affluent de la Deûle juste avant qu'il ne rejoigne le canal. La présence sur quelques dizaines de mètres d'eau propre semble avoir favorisé cette micro-population qui donne une idée du potentiel de la rivière si son état écologique était restauré. Cette flore indique un état encore très médiocre de qualité de l'eau
Flore aquatique garnissant les enrochements de pied de berge de la Deûle (ici en hiver) à Lambersart/St André

Après avoir - à partir de la révolution industrielle l'une des rivières les plus polluées de France, la Deûle, bien qu'encore très artificialisée renaît peu à peu (poissons, poules d'eau et oiseaux piscivores sont de retour jusqu'à Lille, ainsi que diverses espèces invasives (Renouée du Japon, et surtout moule zébrée). Le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) Marque-Deûle est en cours d'émergence. Le comité de bassin Artois-Picardie, dans le cadre de la Directive cadre sur l'eau l'a regroupée avec la marque dans un bassin dit « Deûle-Marque » (de 1100 km²) drainé et irrigué par 160 km de cours d'eau principaux avec pour exutoire la Lys, puis l'Escaut belge.

Pour l'état des lieux imposé par la Directive DCE (en 2008) :

  • le Canal de la Deûle jusqu’à la confluence avec le canal d'Aire (code : AR17) est trop artificialisé et trop pollué pour présenter un bon potentiel écologique. Son état physico-chimique est jugé mauvais, mais son état biologique « bon ». L'état chimique reste cependant très préoccupant (classé "mauvais" en raison notamment des Nonylphénols et HAP (Hydrocarbure aromatique polycyclique).
  • la Deûle canalisée de la confluence avec le canal d’Aire à la confluence avec la Lys (code AR32) est de même considéré comme ayant un mauvais potentiel écologique et un « mauvais » été physico-chimique et un état biologique « pas bon ». Son état chimique est classé « mauvais » en raison notamment du Plomb, nonylphénols et HAP (Hydrocarbure aromatique polycyclique) qui polluent l'eau, les sédiments et leurs organismes vivant. Le comité de bassin propose à l'Europe de repousser le bon état écologique à 2027 au lieu de 2015 en raison de l'ampleur et de la durée des travaux de restauration à entreprendre[2].
  • Le parc de la Deûle, créé au sud de Lille pour protéger les champs captant irremplaçables a entrepris de nombreux travaux de dépollution et de renaturation. Il contribue à inscrire la Dêule dans la Trame verte régionale, ce cours d'eau étant l'une des dernières connexions biologiques (ou en tenant lieu) possibles avec le bassin minier et sa trame verte.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. , Arbres et arbrisseaux d'Europe et leurs insectes, par J. Macquart, Membre résident dans les Mémoires de la Société des sciences de l'agriculture et des arts de Lille, 1851 (page 186)
  2. Fiche territoire Deûle-Marque, établie par l'Agence de bassin Télécharger (version consultée le 2009 02 21 22:57)


  • Portail du Nord-Pas-de-Calais Portail du Nord-Pas-de-Calais
  • Portail de Lille Métropole Portail de Lille Métropole
  • Portail du bâtiment et des travaux publics Portail du bâtiment et des travaux publics
  • Portail de l’eau Portail de l’eau
  • Portail des transports Portail des transports
Ce document provient de « De%C3%BBle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Deule de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deûle — Daten Gewässerkennzahl FR:  …   Deutsch Wikipedia

  • Deûle — Origin France Mouth Lys River …   Wikipedia

  • Deule [1] — Deule (spr. Döhl), Fluß im französischen Departement Nord; nimmt die Marque bei Lille auf, fällt bei Deulemonde (Arrondissement Lille) in die Lys, speist den Kanal Deule, der bei Douai beginnt, mit den Kanälen von Lees u. la Bassée verbunden ist… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Deule [2] — Deule (Düsen, Hüttenk.), so v.w. Balgliese, s. u. Blasebalg …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Deûle — (spr. döl ), Fluß in den franz. Departements Pas de Calais und Nord, entspringt nördlich von Arras, nimmt die Marcq auf und mündet nach einem Laufe von 68 km bei Deûlémont (Flecken mit 497, als Gemeinde 1962 Einw.) in die Lys. Die D. ist… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Deule — Deule, soviel wie Düse, s. Gebläse …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Deûle — (spr. döhl), Nebenfluß der Lys im franz. Dep. Nord, mündet nach 85 km bei Deûlemont …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Deûle — 50°43′52″N 2°56′41″E / 50.73111, 2.94472 …   Wikipédia en Français

  • Deûle Insolite — (Wambrechies,Франция) Категория отеля: Адрес: 1015, Rue de Quesnoy, 59118 Wambrechie …   Каталог отелей

  • Canal de la Deûle — Deûle la Deûle La Deûle : lagunage linéaire aux Bois Blancs Caractéristiques Longueur 60 km Bassin …   Wikipédia en Français