Dernières Nouvelles d'Alsace


Dernières Nouvelles d'Alsace
Dernières Nouvelles d'Alsace
DNA
LOGO DNA.jpg

Pays Drapeau de France France
Langue Français et Allemand
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Prix au numéro 1 €
Diffusion 178 784 ex. (2009)
Date de fondation 1877

Propriétaire EBRA
Directeur de la rédaction Gérard Lignac
Rédacteur en chef Dominique Jung
ISSN 0150-397X
Site web http://www.dna.fr/

Les Dernières Nouvelles d'Alsace, usuellement appelées DNA, est un quotidien régional français d'information en Alsace. Il a été établi en novembre 1877 comme (Strassburger Neueste Nachrichten) par Heinrich Ludwig Kayser, un imprimeur et éditeur allemand. C'est aujourd'hui l'un des plus anciens titres de la presse quotidienne régionale française.

Il fait partie du groupe Est Bourgogne Rhône Alpes, anciennement France Est Médias ou Groupe Est Républicain. Les Dernières Nouvelles d'Alsace emploient environ 850 salariés, 20 correspondants à l’étranger et 200 correspondants locaux dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin.

Sommaire

Histoire

La une du premier numéro du 1er décembre 1877

En 1877, l’imprimeur H. L. Kayser, imprimeur établi rue du Bain aux Plantes à Strasbourg, fonde les « Neueste Nachrichten ». Le format est encore très réduit, la mise en page rudimentaire : deux colonnes où se succèdent informations internationales et régionales.

Installées rue de la Nuée bleue en 1891, rachetées en 1919 par l’éditeur Quillet, elles paraissent bientôt en édition française et s’implantent dans le Haut-Rhin, à Colmar, à partir de 1921.

A cette implantation progressive dans toute la région correspond une couverture de plus en plus serrée des événements locaux, ce qui rejoint sa vocation d'être l’organe de presse de tous les Alsaciens, chaque jour de la semaine.

Aujourd’hui ce journal cent trentenaire est entré dans l’ère du tout numérique avec une nouvelle rotative, une maquette faisant la part belle à l’illustration et la quadrichromie, et a intégré le groupe de presse EBRA.

Les DNA n’en ont pas moins gardé l’esprit qui les anime depuis toujours : se faire l’écho de toutes les opinions plutôt que de n’en servir une seule, en restant fidèle à sa région.

Les DNA ont diversifié très tôt leurs activités et se sont constituées en groupe régional de communication orienté vers les nouvelles technologies, notamment Internet depuis le milieu des années 1990. L’ouverture du site Internet des DNA www.dna.fr a été une aventure pionnière en France. En effet, les Dernières Nouvelles d’Alsace ont été le premier quotidien régional français en ligne, dès 1995, alors même que moins de 2% des foyers français étaient équipés en accès Internet.

Chaque mois, c’est 1,6 million de « web-lecteurs » qui viennent consulter le quotidien en ligne.

Les Dernières Nouvelles d’Alsace sur Internet, ce n’est pas seulement le site www.dna.fr qui présente en ligne les principaux articles du jour, annonce tout au long de la journée les événements nouveaux et permet de consulter les archives. Les petites annonces ont des sites dédiés : l’immobilier, l’emploi, les annonces légales, l’auto.

Repères
  • 1877 : Création des Neueste Nachrichten
  • 1921 : Implantation des DNA à Colmar
  • 1952 : Création des DNA du lundi
  • 1995 : 1er quotidien régional français sur Internet
  • 2006 : Nouvelle rotative WIFAG E 371 et nouvelle maquette
  • 2007 : 130 ans des DNA

Bâtiment

Siège des DNA à Strasbourg
Le coq à l'horloge sur la façade

Son siège se situe au 17, rue de la nuée bleue à Strasbourg depuis le 13 juillet 1891.

Rotatives

Immense machine de 50 mètres de longueur, 15 mètres de large et de hauteur, une rotative imprime 51 000 exemplaires à l'heure. Une seconde rotative, plus lente imprime elle aussi une partie de l'édition. Enfin, une dernière est là en cas de casse majeure. 22h45 : les dernières infos tombent avant le bouclage. 23h00 : les rotatives démarrent. Il reste 5 heures pour imprimer, conditionner les 180 000 exemplaires des 22 éditions quotidiennes des DNA jusqu’au départ du dernier camion. L’ensemble des services techniques chargés de préparer les pages du journal s’appelle le Prépresse. Entièrement numérisé, il « boucle » les 200 pages quotidiennes (rédactionnelles ou publicitaires) du journal pour les transformer en 1 200 plaques offset en aluminium flexible qui seront montées sur les rotatives.

Un contre la montre chaque nuit.

De la plaque au journal, les 2 rotatives WIFAG prennent le relais. Par ses dimensions, une rotative est proche d’une locomotive de TER : 20 m de long, 12 m de haut, 300 tonnes et des arrêts fréquents entre les éditions locales… avec une vitesse de défilement du papier de 33 à 47 km/h pour un journal en 4 cahiers d’une pagination maximale de 64 pages, dont la moitié en couleur.

Le journal comporte souvent un cinquième cahier (DNA Auto-Moto, DNA Reflets..), un supplément ou des prospectus publicitaires. Ces produits sont rajoutés aux 4 cahiers du journal fraîchement imprimés au moyen d’une chaîne automatique d’encartage FERAG.

Il reste à conditionner ces journaux en paquets individualisés pour chaque porteur et chaque diffuseur. 8 000 paquets sont ainsi préparés chaque nuit, comptés au journal près, et enfournés dans 60 camionnettes de livraison. Les après-midis étant réservées à l’impression des suppléments et des cinquièmes cahiers, il ne reste que la matinée pour vérifier, entretenir et nettoyer les rotatives avant une prochaine impression. Tout cela en respectant toutes les règles environnementales en vigueur pour une entreprise citoyenne située en plein cœur de Strasbourg !

Repères

Chaque nuit les rotatives consomment :

  • 1 000 litres d’eau
  • 400 kg d’encre
  • 1 200 plaques offset, soit 120 kg d’aluminium recyclable
  • et 30 tonnes de papier recyclé ou provenant de forêts certifiées PEFC. En une année, ces bobines déroulées et mises bout à bout feraient 5 fois le tour de la Terre !!!

Organisation

Capital

Diffusion

Charriot de distribution

Les DNA sont lues au moins une fois par semaine par 810 000 personnes de plus de 15 ans (étude EPIQ 2006-2008). La diffusion est de 180 000 exemplaires en moyenne dont 84% livrés par 1 800 porteurs au domicile des abonnés, avant 7 heures du matin, en toutes circonstances. D’autres lecteurs choisissent d’acheter leur journal dans l’un des 1 200 points de vente : Maisons de la presse, Tabacs/journaux, kiosques mais aussi boulangeries, supermarchés, épiceries ou stations services.

Les DNA rassemblent chaque jour 521 000 lecteurs et 55 000 internautes issus de toutes les localités de la région.

Repères
  • 521 000 lecteurs quotidiens
  • 180 376 exemplaires édités et livrés chaque nuit
  • 156 541 abonnés
  • 89 % d’abonnés dont 3 % acheminés par la Poste, et 97 % par portage
  • 11 % d’acheteurs au numéro dans 1 200 points de vente en Alsace
  • 70 millions de journaux/an

Éditions locales

Équipe de rédaction

  • Président, directeur de la publication, responsable de la rédaction : Gérard Lignac
  • Directeur général : Jean-Claude Bonnaud
  • Rédacteur en chef : Dominique Jung

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Willy Bodenmuller, "DNA", 130 ans à la une 1877-2007 : toute l'actualité du monde et de l'Alsace à travers une sélection de unes des "DNA", La Nuée Bleue, Strasbourg, 2007, 159 p. (hors-série des DNA)
  • Jean-Pierre Kintz, « La diffusion des Dernières Nouvelles d'Alsace pendant les années 1970 », Éditions Panthéon-Assas, Paris, 2002 (tiré à part de La Distribution et la diffusion de la presse, du XVIIIe siècle au IIIe Millénaire sous la direction de Gilles Feyel, colloque organisé par l'Institut français de presse de l'Université Panthéon-Assas Paris II, les 12, 13 et 14 juin 2001)
  • Edmond Ponsing, Strasbourg 1940-1944 : notes prises dans les "Strassburger neueste Nachrichten", Archives municipales de Strasbourg, 1992, 157 p. (ISBN 2-85683-004-8)
  • Roselyne Ringoot et Jean-Michel Utard, « L’Europe vue par la presse quotidienne régionale. Les exemples comparés de Ouest-France et des Dernières Nouvelles d’Alsace », in Dominique Marchetti (dir.), En quête d’Europe. Médias européens et médiatisation de l’Europe, PUR, 2004, Rennes, p. 245-262
  • Dominique E. Wirtz-Habermeyer et Jacques Puymartin, Histoire des Dernières nouvelles d'Alsace, La Nuée-Bleue, Strasbourg, 1987, 343 p.
  • Une province et son journal : "Les Dernières nouvelles d'Alsace", publié par Les Dernières Nouvelles d'Alsace, 1973, 28 p.

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dernières Nouvelles d'Alsace de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.