Declaration Schuman


Declaration Schuman

Déclaration Schuman

La Déclaration Schuman est l'appel lancé le 9 mai 1950 par Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, qui a mené à la création en 1951 de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), première des Communautés européennes.

Quai d'Orsay
Salon de l'Horloge.

Rédigé par Jean Monnet, ce texte vise à mettre en commun la gestion les ressources stratégiques afin de permettre une paix durable en Europe.

Il s'agit notamment de consolider la République fédérale d'Allemagne (RFA), créée l'année précédente et de permettre la réconciliation au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Cette démarche prend le parti inverse de celui du traité de Versailles qui avait imposé à l'Allemagne défaite le paiement de réparations importantes dans des conditions jugées humiliantes.

La déclaration Schuman constitue donc pour certains le début de la réconciliation franco-allemande. Pour d'autres, celle-ci résulte du traité de l'Élysée de 1963 signé par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer.

La déclaration propose notamment la création d'une Haute Autorité indépendante des gouvernements nationaux. Elle mentionne la perspective d'une fédération européenne : « L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait. »

En 1985, le Conseil européen de Milan a choisi de commémorer cet événement en faisant du 9 mai la Journée de l'Europe.

En 2006, la phrase ci-dessus tirée du discours de Robert Schuman est présente dans son intégralité sur les chèques de la plupart des grandes banques françaises, en lettres capitales sans espace et de taille si réduite qu'il faut utiliser un appareil de type scanner pour les distinguer aisément.[réf. nécessaire]

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’Union européenne Portail de l’Union européenne
Ce document provient de « D%C3%A9claration Schuman ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Declaration Schuman de Wikipédia en français (auteurs)