Debir


Debir

Débir

Le débir (en hébreu : דביר) ou saint des saints (קודש הקודשים), est la partie la plus centrale du Temple de Jérusalem, sanctuaire de la religion juive dont la construction est attribuée à Salomon, selon la tradition biblique. Il représente, dans la croyance israélite, le lieu le plus saint comme désigné d'après le livre de l'Exode (26:33), celui abritant l'Arche de l'alliance. Seul le Kohen Gadol (grand-prêtre israélite) y avait accès, une fois par an, à l'occasion de la fête de Kippour. Néanmois, le 24 septembre -63, Pompée, après avoir assiègé le roi de Judée Aristobule II qui s'était réfugié sur le Mont du temple, pénétra dans ce lieu sacré sans l'autorisation du grand-prêtre Hyrcan II, frère d'Aristobule[1].

La légende le situerait aujourd'hui à l'emplacement du dôme du Rocher sur le Mont du Temple, dans la vieille ville de Jérusalem, qui abrite le Rocher de la Fondation du Mont Moriah, emplacement de la Ligature d'Isaac par Abraham. Signalons qu'il existe plusieurs hypothèses concernant sa localisation, en particulier celle de l'architecte Tuvia Sagiv[2], qui le situe plus au sud.

Comme tous les temples de l'Antiquité, il y avait une première chambre, appelée "saint" dans la Bible, et une seconde, appelée "saint des saints". La progression d'une chambre à l'autre est une façon de symboliser l'accès au monde transcendant.

Notes et références

  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « D%C3%A9bir ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Debir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • DEBIR — (Heb. דְּבִיר). 1. Canaanite royal city in the territory of Judah and originally inhabited by descendants of the Anakim ( giants? ; Josh. 12:13; 11:21). Debir is also called Kiriath Sepher and Kiriath Sannah (ibid. 15:15, 49). It was conquered by …   Encyclopedia of Judaism

  • Debir — (a. Geogr.), 1) vor Ankunft des Israeliten Kirjath Sepher; kananilische Stadt unweit Hebron, im Stamme Juda; von Josua u. Athniel erobert; 2) amoritische Stadt jenseit des Jordan, im Stamme Gad …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Debir — (hebr., auch Kodesch Kodaschim), das Allerheiligste des Salomonischen Tempels mit der Bundeslade (s. Tempel). Auch ist D. Name einer altkanaanitischen Königsstadt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Debir — A Biblical word, debir (דְּבִיר) may refer to: noun The debir (דְּבִיר), the inner most part of the Holy of Holies in Solomon s Temple. Personal name Debir King of Eglon, a Canaanite king of Eglon, slain by Joshua. (Joshua 10) Aided by miracles,… …   Wikipedia

  • Débir — Le débir (en hébreu : דביר) ou saint des saints (קודש הקודשים), est la partie la plus centrale du Temple de Jérusalem, sanctuaire de la religion juive dont la construction est attribuée à Salomon, selon la tradition biblique. Il représente,… …   Wikipédia en Français

  • Debir —    Oracle town; sanctuary.    1) One of the eleven cities to the west of Hebron, in the highlands of Judah (Josh. 15:49; Judg. 1:11 15). It was originally one of the towns of the Anakim (Josh. 15:15), and was also called Kirjath sepher (q.v.) and …   Easton's Bible Dictionary

  • Debir — /dee beuhr/, n. a royal city in the vicinity of Hebron, conquered by Othniel. * * * …   Universalium

  • debir — (F.) [ ﺮﻴﺑد ] katip …   Osmanli Türkçesİ sözlüğü

  • DEBİR — f. Müsteşar. * Kâtib, yazıcı …   Yeni Lügat Türkçe Sözlük

  • Debir — /dee beuhr/, n. a royal city in the vicinity of Hebron, conquered by Othniel …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.