Death metal mélodique


Death metal mélodique

Death mélodique

Death mélodique
Origines stylistiques Death metal, Heavy metal
Origines culturelles Suède, fin des années 1980
Instrument(s) typique(s) Guitare, basse, batterie
Genre(s) dérivé(s) Metalcore
Genre(s) associés(s) Death metal, Heavy metal
Scènes régionales Göteborg

Voir aussi Death metal, Heavy metal

Le death mélodique est un sous-genre du death metal.

Né en Suède vers la fin des années 1980, début des années 1990, avec comme précurseurs des groupes tels que At The Gates,In Flames ou Dark Tranquillity, le genre mêle la brutalité du death metal aux mélodies du heavy metal.

Les groupes de death mélodique étant majoritairement originaires de Scandinavie, notamment de Göteborg (Suède), le genre est également appelé « death de Göteborg » ou « NWOSDM » (New Wave of Swedish Death Metal, en référence à la NWOBHM, New Wave of British Heavy Metal).

Bien que les trois groupes citées plus haut soient officiellement les premiers groupes de death mélodique, le groupe Carcass incorporait déjà quelques éléments de ce style. D'ailleurs, après leur séparation, le guitariste Michael Amott créa Arch Enemy, un des plus importants groupes de la scène death mélodique d'aujourd'hui.

En France, les groupes de death metal mélodiques sont nombreux, parmi le plus connu nous pouvons citer Loudblast qui dans les années 1993, fut l'un des pionners du death metal mélodique français avec leur album Sublime Dementia, le death Metal Melodique français est également marqué par l'arrivée en 1997 de Carcariass. Beaucoup de groupes français fleurtent avec un mélange des genres, entre le brutal death métal, le thrash et le mélodique comme Massacra et Agressor.

Évolution

Dès ses débuts, le death mélodique se démarque du death metal, en accordant, comme son nom l'indique, une très grande importance aux mélodies. Cependant, la brutalité n'est pas délaissée et est également une des grandes caractéristiques du genre, tout du moins à ses débuts. En effet, l'apparition de voix claires vers la fin des années 1990 marquera un adoucissement du genre. L'album Projector du groupe Dark Tranquillity, chanté presque totalement en voix claire, en est le parfait exemple. Puis, dans les années 2000, l'électronique fera son apparition, notamment avec l'utilisation plus importante, voir inédite chez certains groupes, de claviers.

Plus récemment, certains groupes pionniers du genre (In Flames, Soilwork ou encore Darkane) tendent à un mélange death mélodique/néo metal en délaissant les solos de guitare, les structures complexes et les chants criards, et en incorporant dans leurs musiques des samples et autres arrangements électroniques.

Caractéristiques

Contrairement à leur voisin géographique, le black metal, les groupes de death mélodique n'abordent pratiquement pas les thèmes du satanisme ou du paganisme dans leurs textes mais plutôt ceux de l'expressionnisme. À l'écoute de ces groupes, on peut entendre une grande mélancolie dans les textes et dans la musique.

Le travail des guitares reprend le principe des riffs du death metal, c'est-à-dire des riffs rapides et puissants, tout en restant mélodiques. L'utilisation de guitares acoustiques lors de passages calmes est très fréquente, souvent accompagnée de voix claires.


  • Portail du metal Portail du metal
Ce document provient de « Death m%C3%A9lodique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Death metal mélodique de Wikipédia en français (auteurs)