050 T ex-Saxe


050 T ex-Saxe

Les 050 de type XI HT furent des locomotives-tender développées pour les Chemins de fer d'État de la Saxe. Elles furent attribuées à la Compagnie des chemins de fer de l'État et à la Compagnie des chemins de fer du Nord au titre des prestations d'armistice suite à la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Genèse

La construction débuta en 1910 par la société Hartmann sise à Chemnitz. Ces machines furent étudiées pour le renfort de traction et pour les manœuvres lourdes.

Description

Ces machines disposaient d'un moteur à deux cylindres à simple expansion et la distribution était du type « Walschaerts ». Le foyer était de type « Belpaire ». Les essieux extrêmes avaient un déplacement latéral de + ou - 26 mm pour faciliter l'inscription en courbe.

Utilisation et service

50.901 à 50.912 (ÉTAT)

Ces locomotives, construites de 1910 à 1919, furent affectées à la Compagnie des chemins de fer de l'État où elles furent immatriculées 50.901 à 50.912. La 50.901 présentait quelques différences par rapport au reste des autres machines.

Dès leur venue et après un passage en atelier pour y subir des réparations et une francisation, telles que : remplacement des tampons, de la sablière par une de type « ÉTAT », elles firent montre d'une excellente aptitude pour le service de triage. De par cette aptitude elles furent ventilées sur les dépôts jouxtant un grand triage : Le Mans, Trappes, Rennes, Thouars et Versailles-Matelots.

Suite à la mise à voie normale de la ligne Guingamp - Paimpol les locomotives 50.902 à 50.904, 50.907 et 50.911 furent équipées du frein Westinghouse avec pompe Fives-Lille compound en remplacement du frein à vapeur d'origine. Cette modification fut par la suite étendue à toute la série.

Certaines locomotives se virent dotées d'une rehausse à combustible et les locomotives 50.901 et 50.902 possédaient même une cheminée à chapiteau. Les 50.902 et 50.911 étaient, par contre, dotées d'un réservoir d'air supplémentaire situé sur le corps cylindrique entre la cheminée et le dôme.

Elles devinrent les 3-050 TA 901 à 912 en 1938, à la création de la SNCF. Il semblerait que la 3-050 TA 901 fut dès lors cédée à l'Armée française pour servir au 5e régiment du génie de Versailles.

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale elles furent réquisitionnées par l'occupant qui les renvoya en Allemagne d'où elles ne revinrent jamais. Elles figurèrent toutefois à l'inventaire jusqu'en 1947 mais considérées comme perdues malgré le fait que l'on retrouva la trace des 3-050 TA 904 et 3-050 TA 911 dans les effectifs allemands jusqu'en 1965 !

5.526 (NORD)

Cet exemplaire, construit en 1918, fut affecté à la Compagnie des chemins de fer du Nord où elle fut immatriculée 5.526, assurant la continuité des 5.501 à 5.525.

Cette machine unique fut l'objet de transformations mineures telles que : remplacement des tampons par des types « Nord », de la porte de boîte à fumée par une de type « Nord », pose de graisseurs supplémentaires, etc.

Son service fut le même que celui de ses sœurs et effectué dans deux dépôts : Lens et Hirson.

Elle devint la 1-050 TC 1 en 1938, à la création de la SNCF. Contrairement à ses sœurs de l'Ouest elle échappa à l'attention de l'occupant et finit sa carrière en 1951.

Caractéristiques

  • Pression de la chaudière : 12 kg/cm²
  • Surface de grille : ?? m²
  • Surface de chauffe : ?? m²
  • Surface de surchauffe : ?? m²
  • Diamètre et course des cylindres : 620 mm (590 mm pour la 50.901) * ?? mm
  • Diamètre des roues motrices : 1260 mm
  • Capacité des soutes à eau : 8,5 m³
  • Capacité de la soute à charbon : de 3 t à 3,5 t
  • Masse à vide : 60,40 t
  • Masse en ordre de marche : 77 t (73 t pour la 50.901)
  • Masse adhérente : 77 t (73 t pour la 50.901)
  • Longueur hors tout : 12,39 m
  • Vitesse maxi en service : 50 km/h

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 050 T ex-Saxe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Borna (Saxe) — Pour les articles homonymes, voir Borna. Borna …   Wikipédia en Français

  • Démographie de l'Allemagne — Carte de l Allemagne Fin décembre 2009, l Allemagne comptait 81 820 000 habitants[1] contre 82 217 800 au 31 décembre 2007. Parmi eux, on dénombrait 7 255 949 étrangers …   Wikipédia en Français

  • Locomotives à vapeur françaises — Sommaire 1 Locomotives des anciennes compagnies 1.1 Compagnie des chemins de fer de l Est 1.2 Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass Lothringen (Réseau ferroviaire impérial d Alsace Lo …   Wikipédia en Français

  • Locomotives a vapeur francaises — Locomotives à vapeur françaises Sommaire 1 Locomotives des anciennes compagnies 1.1 Compagnie des chemins de fer de l Est 1.2 Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass Lothringen (Réseau ferro …   Wikipédia en Français

  • Locomotives À Vapeur Françaises — Sommaire 1 Locomotives des anciennes compagnies 1.1 Compagnie des chemins de fer de l Est 1.2 Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass Lothringen (Réseau ferro …   Wikipédia en Français

  • Tirage des pièces de monnaie Euro — Tirage des pièces de monnaies en euro pour chaque année et chaque pièce, présenté par pays. Sommaire 1 Allemagne 1.1 Pièces commémoratives de 2 euros 2 Autriche 2.1 Pièce …   Wikipédia en Français

  • Liste des aires urbaines d'Allemagne — Berlin Hambourg …   Wikipédia en Français

  • Liste des grandes cavités du gypse ou de l'anhydrite — Si la plupart des cavités souterraines concernées par la spéléologie se trouvent dans des karsts, il existe des « cavités pseudokarstiques » dans des formations non carbonatées : gypses, laves, grès, conglomérats,.. Le tableau ci… …   Wikipédia en Français

  • Arrondissement du Pays de l'Ems — 52° 40′ N 7° 15′ E / 52.67, 7.25 …   Wikipédia en Français

  • Demographie de l'Allemagne — Démographie de l Allemagne En novembre 2008, l Allemagne comptait 82 046 000 habitants[1] contre 82 217 800 au 31 décembre 2007. Parmi eux, on dénombrait 7 255 949 étrangers[2]. Avec ses 230 habitants par km²,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.