Dara Torres


Dara Torres
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dara et Torres.
Dara Torres Portail natation
{{{tailleimage}}}
Dara Torres aux Jeux olympiques de Pékin en 2008
Informations
Nage(s) Nage libre, papillon

Dara Grace Torres, née le 15 avril 1967 à Jupiter (Floride), est une nageuse américaine spécialiste des épreuves de sprint en nage libre.

Nageuse précoce (détentrice d'un record du monde à 15 ans, championne olympique à 17), Dara Torres s'affirme comme l'une des meilleures nageuses mondiales au cours des années 1980 et au début des années 1990. Après avoir annoncé sa retraite à l'issue des Jeux de Barcelone, la nageuse effectue un brillant retour à Sydney en 2000 où elle conquiert cinq nouveaux podiums olympiques dont deux médailles d'or. En 2006, elle renonce une seconde fois à sa retraite sportive, et participe une cinquième fois aux Jeux olympiques en 2008.

Sommaire

Biographie

Une carrière précoce

Dara Torres dispute sa première compétition internationale à 14 ans. Dès l'année suivante en 1982, elle remporte son premier titre national senior. Plus encore, le 29 janvier 1982, l'Américaine améliore le record du monde du 50 m nage libre alors qu'elle n'a que 16 ans.

Sélectionnée pour les Jeux olympiques de 1984 organisés à Los Angeles, elle participe avec ses compatriotes à l'épreuve du relais 4x100 m nage libre. Le quatuor américain s'impose et Dara Torres obtient son premier titre olympique à 17 ans. Quatre ans plus tard à Seoul, elle obtient cette fois une médaille de bronze toujours avec le relais U.S. 4x100 m nage libre. Entretemps, la nageuse décrochait sa première médaille mondiale lors des championnats du monde 1986 de Madrid. Lors des Jeux olympiques de 1992 de Barcelone, le relais américain 4x100 m nage libre retrouve la plus haute marche du podium en établissant un nouveau record du monde. Dara Torres participe à cette nouvelle victoire et à ce nouveau record. Âgée de 25 ans, l'Américaine décide d'arrêter sa carrière commencée 11 années plus tôt au plus haut niveau.

Après son retrait, l'Américaine entame une carrière dans les médias sportifs américains (ESPN, TNT ou Discovery Channel) mais également dans le mannequinat (elle apparaît notamment dans le célèbre magazine américain Sports Illustrated Swimsuit Issue[1]).

Premier comeback

Dara Torres annonce son retour à la compétition en 1999. Sept années après sa dernière apparition dans les bassins internationaux, elle entame une préparation physique pour participer aux Jeux olympiques d'été de 2000 organisés par la ville de Sydney (Australie). L'année suivante, lors des sélections olympiques américaines, la nageuse obtient sa qualification non seulement au sein des relais 4x100 m nage libre et 4x100 m 4 nages, mais également sur plusieurs épreuves individuelles : 50 m et 100 m nage libre, 100 m papillon.

Un an plus tard, l'Américaine participe donc à ses quatrièmes Jeux. Avec Amy Van Dyken, Jenny Thompson et Courtney Shealy, Dara Torres établit tout d'abord un nouveau record du monde sur le relais 4x100 m nage libre et décroche donc la médaille d'or. La nageuse enchaîne ensuite trois podiums dans les épreuves individuelles en montant sur la troisième marche sur 100 m papillon, 50 m et 100 m nage libre. À chaque fois, l'Américaine est devancée par la Néerlandaise Inge de Bruijn (vainqueur des trois épreuves), la Suédoise Therese Alshammar sur les deux épreuves en nage libre et la Slovaque Martina Moravcová sur 100 m papillon. Pour la première fois, Dara Torres remporte des médailles olympiques individuelles. La nageuse conclue ce rendez-vous olympique en remportant une deuxième médaille d'or sur l'épreuve du 4x100 m 4 nages.

Grâce aux deux titres olympiques obtenus à 33 ans, elle devient la championne olympique la plus âgée de la natation américaine. Après Jenny Thompson, elle devient également la nageuse américaine la plus médaillée de l'histoire avec huit breloques (4 en or, 4 en bronze). À nouveau, la nageuse prend sa retraite sportive après avoir gagné ces cinq médailles en Australie.

Le second retour

Dara Torres en combinaison bleue au côté de Natalie Coughlin au Grand Prix du Missouri en février 2008

Une nouvelle fois éloignée des bassins internationaux, Dara Torres retrouve l'univers des médias. Pourtant, elle annonce son retour à la compétition six années après ses dernières compétitions. En 2006, la nageuse ressort de sa retraite avec l'ambition de participer à ses cinquièmes Jeux olympiques. Un peu plus de trois mois après avoir donné naissance à une petite fille[2], elle retrouve les bassins et la compétition[3],[4]. En août 2007, Dara Torres, âgée de 40 ans, remporte un nouveau titre de championne des États-Unis sur 100 m nage libre devant Dana Vollmer et Amanda Weir, médaillées mondiales quelques mois plus tôt et vingt ans plus jeunes que leur aînée. Plus encore, elle bat le record national sur 50 m nage libre quelques jours plus tard. Vingt-six années après son premier sacre national et quinze mois après sa grossesse[5], Torres se place comme l'une des prétendantes à une sélection dans la délégation américaine qui se rendra à Pékin pour les Jeux olympiques d'été de 2008[6].

En novembre, l'Américaine bat le record américain du 50 m nage libre en petit bassin de près de quatre dixièmes lors de l'étape de Coupe du monde organisée à Berlin[7]. À cette occasion, elle termine non loin de la Néerlandaise Marleen Veldhuis qui s'approprie le nouveau record du monde de l'épreuve.

À 41 ans, Dara Torres se qualifie finalement pour ses cinquièmes Jeux olympiques à l'occasion des sélections olympiques disputées en juillet 2008 à Omaha. Vingt-quatre ans après sa première participation à Los Angeles, elle se qualifie en gagnant le 100 m nage libre en 53s 78 en devançant Natalie Coughlin (record personnel en demi-finales en 53s 76) mais aussi sur 50 m nage libre (en 24s 25, nouveau record des Amériques). Elle décide cependant de privilégier cette seconde épreuve et décline sa sélection sur 100 m[8].

Lors des Jeux olympiques de Pékin, elle remporte 3 médailles d'argent : sur le 50 m nage libre en 24s 07 à seulement un centième de l'allemande Britta Steffen, sur le relais 4*100m nage libre avec l'équipe des États-Unis (Natalie Coughlin, Lacey Nymeyer, Kara Lynn Joyce, Dara Torres) et sur le relais 4*100 m 4 nages avec l'équipe des États-Unis (Natalie Coughlin, Rebecca Soni, Christine Magnuson, Dara Torres) en 3min 53s 30.

Palmarès

Jeux olympiques

Discipline / Année Los Angeles 1984 Seoul 1988 Barcelone 1992 Sydney 2000 Pékin 2008
50 m nage libre - - - Bronze
24"63
Argent
24"07
100 m nage libre - - - Bronze
54"43
-
100 m papillon - - - Bronze
58"20
-
4x100 m nage libre Or
3 min 43 s 43
Bronze
3 min 44 s 25
Or
3 min 39 s 46
Or
3 min 36 s 61
Argent
3 min 34 s 33
4x100 m 4 nages - * - Or
3 min 58 s 30
Argent
3 min 53 s 30

* Dara Torres a participé à la qualification du relais 4x100 m 4 nages pour la finale. Elle n'a cependant pas participé à la victoire du quatuor américain lors de la finale, et n'a donc pas reçu de médaille.

Championnats du monde de natation

Divers

  • 14 titres nationaux

Records

Entre 1982 et 1984, Dara Torres a établi trois records du monde sur 50 m nage libre. Sur les relais, la nageuse a participé à deux records du monde sur 4x100 m nage libre (à chaque fois, lors de finales olympiques en 1992 et 2000) et un sur 4x100 m 4 nages (en 2000).

Annexes

Notes

  1. (es) « Campeona al sprint a los 40 », elmundodeportivo.es,
  2. Elle a accouché d'une fille prénommée Tessa Grace en avril 2006.
  3. (en) [1] Entrevue avec Dara Torres sur le site de l'équipe olympique américaine de natation.
  4. (en) « Torres has new reason to seek gold », site du quotidien USA Today, usatoday.com, 18 août 2006.
  5. Natation - ChUS - Torres éclipse Phelps, dépêche du site Internet de L'Équipe, 5 août 2007.
  6. (en) « At 40, Torres Is Back In the Fast Lane », site du quotidien Washington Post, 2 août 2007.
  7. (en) « Torres smashes American record in Berlin », article usaswimming.org, 17 novembre 2007.
  8. « JO - Natation - Torres renonce au 100m », sur lequipe.fr, 7 juillet 2008.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dara Torres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dara Torres — Torres waves to the crowd after winning the silver medal in the 50 meter freestyle at the 2008 Summer Olympics. Personal information Full name Dara Grace Torres Nickname(s) …   Wikipedia

  • Dara Torres — Saltar a navegación, búsqueda Plantilla:Infobox Swimmer Dara Grace Torres (nacida el 15 de abril de 1967) es una nadadora estadounidense. Torres es la primera nadadora estadounidense en competir en cinco olimpiadas: 1984, 1988, 1992, 2000 y 2008 …   Wikipedia Español

  • Dara Torres — nach dem Gewinn der Silbermedaille im 50 Meter Freistil Rennen bei den Olympischen Spielen von Peking …   Deutsch Wikipedia

  • Torres — is a Spanish and Portuguese surname meaning Towers . It may refer to the following people or fictional characters: Real individuals * Abdelkhalek Torres, journalist and leader of Morocco * Abraham Torres, Venezuelan boxer * Alberto Torres,… …   Wikipedia

  • Torres — ist der Familienname folgender Personen: Adolfo Domingo Torres (* 1943 oder 1944; † 2010), argentinischer Mediziner, Hochschullehrer und Politiker Alfredo Torres (* 1931), mexikanischer Fußballspieler Anabel Torres (* 1948), kolumbianische… …   Deutsch Wikipedia

  • Torrès — Torres Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 1.1  Australie  Papouasie Nouvelle Guinée …   Wikipédia en Français

  • Dara — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dara peut désigner : Sommaire 1 Personnes 1.1 Prénoms …   Wikipédia en Français

  • Dara (disambiguation) — Several places, people and other things have the name Dara, Daraa or Daras: Contents 1 Geography 2 People 3 Books and written media 4 Other uses …   Wikipedia

  • Torres — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 1.1  Australie …   Wikipédia en Français

  • Torres defensivas de Cantabria — Arquitectura militar y señorial medieval y moderna en Cantabria s. VII XII Pequeños castillos s. XIII XV Torres militares s. XVI XVII Casas torre señoriales s. XVII …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.