Dalton Trumbo


Dalton Trumbo

Dalton Trumbo

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Dalton Trumbo et sa femme Cleo devant la chambre du comité des activités anti-américaines

Nom de naissance James Dalton Trumbo
Naissance 9 décembre 1905
Montrose, Colorado (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès 10 septembre 1976 (à 70 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Profession Scénariste
Écrivain
Réalisateur
Films notables Exodus
Spartacus
Johnny s'en va-t-en guerre

Dalton Trumbo est un scénariste, réalisateur et écrivain américain né le 9 décembre 1905 à Montrose, Colorado (États-Unis) et mort le 10 septembre 1976 à Los Angeles, Californie (États-Unis) d'un infarctus du myocarde. Il est surtout connu pour être l'auteur et le réalisateur du film Johnny s'en va-t-en guerre (Johnny Got His Gun) et pour avoir été l'un des dix d'Hollywood, un groupe de professionnels du cinéma qui avait refusé de témoigner devant la chambre du comité des activités anti-américaines (House Un-American Activities Committee) lors de la commission d'enquête de 1947 sur les influences communistes dans l'industrie cinématographique. Victime du maccarthisme, inscrit sur liste noire, il ne peut dès lors plus travailler. Exilé au Mexique, il continuera toutefois à travailler sous divers pseudonymes, remportant même à deux reprises l'oscar de la meilleure histoire originale en 1954 et 1957.

Sommaire

Biographie

Jeunesse et débuts dans le cinéma (1905-1947)

Dalton Trumbo nait dans le Colorado en 1905. A l'âge de vingt ans, il part pour la Californie. Il y travaille comme boulanger la nuit, tandis que le jour il étudie à l'Université de Californie du sud. A la fin de ses études, il commence à écrire des articles en tant que journaliste indépendant.

En 1933, il devient rédacteur en chef de la revue Hollywood Spectator, une publication de critiques cinématographique. La revue cesse un an plus tard. Trumbo est alors engagé comme lecteur à la Warner Bros jusqu'en 1936. Il est renvoyé, car il refuse de démissionner de la Screen writer's guild, un syndicat fortement ancré à gauche. Il écrit quelques scenarii sans grande importance pour la Screen writer's guild et il devient militant dans plusieurs associations de gauche. Il est alors membre de la Anti-nazi league (ligue anti-nazi), le Committee in defense of negro rights (comité de défense des droits des noirs), le Committee against war and fascism (comité contre la guerre et le fascisme), etc.

En 1938, il épouse Cléo Beth Fincher, il aura trois enfants avec elle. Cette année-là, il écrit Johnny Got His Gun. Il écrit également le scénario de son premier "grand film", A man to remember de Garson Kanin. Il devient rapidement l'un des scénaristes les mieux payés d'Hollywood. Il a une capacité à écrire très rapidement : en une journée il peut proposer trois, quatre versions d'une même scène. En 1941, Kitty Foyle, réalisé par Sam Wood, est nommé pour l'Oscar du meilleur scénario. Il est également un grand pamphlétaire.

En 1941, peu de temps après l'invasion allemande de l'URSS, alors que le PCUS vient de faire un virage à 180° sur la question de l'entrée en guerre, Johnny s'en va-t-en guerre est épuisé et l'extrême droite américaine fait pression sur lui et son éditeur pour obtenir une réédition. Cela le convainc que c'est « exactement le type de livre qu'il ne fallait pas réimprimer avant la fin de la guerre ». Il va jusqu'à informer le FBI des agissements de ces correspondants, ce qui provoque le début de ses ennuis avec celui-ci[1].

Les années noires (1947-1960)

En octobre 1947, la House of Un-American Activities Committee (commission des activités antiaméricaines) se réunit à Washington et commence des audiences afin de déterminer quels sont les individus "déviants" du monde hollywoodien. Trumbo est l'un des Dix d'Hollywood, lorsqu'il refuse de répondre à la question : « Êtes-vous encore, ou avez-vous été membre du parti communiste? ». Les dix invoquent le premier amendement (liberté d'expression et de réunion) pour justifier leur refus de répondre, la commission, quant à elle, estime qu'ils outragent le congrès. Trumbo est condamné à une peine de prison qu'il effectue en 1950 pendant 11 mois.

La commission des activités anti-américaine

Trumbo ne refuse pas catégoriquement de répondre à la question, mais ne répond pas comme le désirerait la commission. Un exemple de ceci est l'extrait suivant, tiré de l'audience de Dalton Trumbo devant la commission :

L'atmosphère est tendue depuis un petit moment

Le président - (coups de marteau) ... un instant. La cour aimerait savoir quelle était la question, et voir si votre réponse est pertinente. Quelle était la question ?
Le juge d'instruction - Monsieur Trumbo, je vais vous poser diverses question, auxquelles vous devrez répondre par oui ou par non. Si vous voulez donner une explication après avoir fourni cette réponse, je suis persuadé que la commission donnera son accord. Cependant, afin que cette audience ne se passe pas dans le désordre, il est nécessaire que vous répondiez aux questions sans faire de discours à chaque fois.
Dalton Trumbo - Je comprends, Monsieur Stripling (le juge). Cependant votre fonction est de poser des questions et la mienne d'y répondre. Je répondrais par oui ou par non si cela me plait de répondre ainsi. Je répondrais en utilisant mon langage propre. Il y a beaucoup de questions auxquelles ne peuvent répondre par oui ou par non que des imbéciles ou des esclaves.
Le président - La cour est d'accord avec vous, vous n'avez pas besoin de répondre par oui ou par non.
Dalton Trumbo - Merci monsieur.
Le président - Mais vous devez répondre aux questions.

Trumbo souhaitait également ajouter une déclaration dans laquelle il présente une défense offensive, niant la légitimité de la cour et comparant la situation à l'incendie du Reichstag en 1933 qui avait permis d'asseoir le pouvoir d'Hitler.

La liste noire

De plus il est inscrit sur la "liste noire d'Hollywood" ce qui dans les faits lui interdit de travailler dans le cinéma. Il s'exile au Mexique avec Hugo Butler et sa femme Jean Rouverol eux aussi sur la liste noire. Il y rencontre Luis Buñuel et une relation amicale se noue entre les deux cinéastes. Il lui parle alors d'un projet qui lui tient à cœur : l'adaptation au cinéma du livre qu'il a écrit en 1938, Johnny s'en va-t-en guerre. De là-bas, il continue à écrire pour le cinéma américain sous des noms d'emprunts, Millard Kaufman (Gun Crazy en 1950) ou encore Robert Rich, avec qui il remporte même l'Oscar du meilleur scénario pour Les clameurs se sont tues de Irving Rapper, en 1956. À partir de 1957, tout va contribuer à affaiblir le pouvoir de la liste noire.

La consécration (1960-1976)

Il sort officiellement de la liste noire en 1960, lorsque Otto Preminger pour Exodus, demande que Dalton Trumbo soit crédité sous son vrai nom au générique. La compagnie United Artists, de tradition libérale et de gauche, accepte. Kirk Douglas fait alors rétroactivement la même chose avec le film sorti la même année, Spartacus, réalisé par Stanley Kubrick.

En 1971, il réalise son unique film, une adaptation de son roman Johnny s'en va-t-en guerre. Le film est montré au festival de Cannes et est congratulé par Jean Renoir et Luis Buñuel. Il obtient le Grand prix du jury.

Il décède d'un infarctus du myocarde à l'âge de 71 ans, le 10 septembre 1976.

Récompenses et nominations

Année Récompense Catégorie Film Résultat
1941 Academy Award Best Writing, Screenplay Kitty Foyle Nommé(e)
1954 Academy Award Best Writing, Motion Picture Story Vacances romaines Récompensé(e)
1957 Academy Award Best Writing, Motion Picture Story Les clameurs se sont tués Récompensé(e)
1961 Writers Guild of America Award Best Written American Drama Spartacus Nommé(e)
1969 Golden Globe Award Best Screenplay L'Homme de Kiev Nommé(e)
1970 Laurel Award (WGA) Screen Writing Achievement Récompensé(e)
1971 Prix Fipresci Johnny s'en va-t-en guerre Récompensé(e)
1971 Grand Prix du Jury Johnny s'en va-t-en guerre Récompensé(e)
1971 Palme d'or Johnny s'en va-t-en guerre Nommé(e)
1972 Writers Guild of America Award Best Drama Adapted from Another Medium Johnny s'en va-t-en guerre Récompensé(e)

Bibliographie

Filmographie

Réalisateur

Scénariste

Autre

Anecdotes

  • Son fils, Christopher Trumbo, a également écrit des scénarios et était assistant-réalisateur sur Johnny s'en va-t-en guerre et Exodus
  • L'école de journalisme de l'université du Colorado a inauguré une "fontaine de la liberté d'expression Dalton Trumbo". Selon l'école, elle "est nommé en l'honneur de Dalton Trumbo, un des dix d'Hollywood.

Notes et références

  1. Dalton Trumbo. Johnny Got His Gun. Citadel Press, 2000, pg 5, introduction


Voir aussi

Liens internes

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dalton Trumbo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dalton Trumbo — Trumbo with wife Cleo at House Un American Activities Committee hearings, 1947 Born James Dalton Trumbo December 9, 1905(1905 12 09) Mo …   Wikipedia

  • Dalton Trumbo — (* 9. Dezember 1905 in Montrose, Colorado; † 10. September 1976 in Los Angeles) war ein US amerikanischer Drehbuch und Romanautor. Trumbo gehörte zur Gruppe der Hollywood Ten, die sich 1947 unter Berufung auf die amerikanische Verfassung… …   Deutsch Wikipedia

  • Dalton Trumbo — Saltar a navegación, búsqueda Dalton Trumbo (9 de diciembre de 1905 – 10 de septiembre de 1976) fue un novelista, guionista y director de cine estadounidense perseguido por el macarthismo por sus ideas políticas por lo que tuvo que trabajar… …   Wikipedia Español

  • Dalton Trumbo — noun United States screenwriter who was blacklisted and imprisoned for refusing to cooperate with congressional investigations of communism in America (1905 1976) • Syn: ↑Trumbo • Instance Hypernyms: ↑screenwriter, ↑film writer …   Useful english dictionary

  • Dalton Trumbo's Reluctant Cabaret — are a British musical double act featuring Lord Trumbo and Lady Hugo They have appeared at the Edinburgh Festival, and won an award on BBC Three for best comedy group. External links http://www.facebook.com/reluctantcabaret Fan review of a… …   Wikipedia

  • Trumbo — Dalton Trumbo (* 9. Dezember 1905 in Montrose, Colorado; † 10. September 1976 in Los Angeles) war ein US amerikanischer Drehbuch und Romanautor. In der McCarthy Ära gehörte er zur Gruppe der Hollywood Ten, die sich 1947 unter Berufung auf die… …   Deutsch Wikipedia

  • Trumbo, Dalton — (1905–1976)    Dalton Trumbo was one of Hollywood’s highest paid screenwriters in the 1940s, with such films as A Guy Named Joe (1943) and Tender Comrade (1944) to his credit. He was born in Montrose, Colorado, on December 9, 1905. He attended… …   The Encyclopedia of Stanley Kubrick

  • Trumbo — Notable people named Trumbo include:*Andrew Trumbo, American politician *Arthur C. Trumbo, original owner of the A. C. Trumbo House *Dalton Trumbo, American screenwriter and novelist and subject of the documentary Trumbo *Isaac Trumbo, California …   Wikipedia

  • Dalton — For people with the surname Dalton , see Dalton (surname). Dalton may refer to: Contents 1 Places 1.1 In Canada 1.2 In Isra …   Wikipedia

  • Trumbo — noun United States screenwriter who was blacklisted and imprisoned for refusing to cooperate with congressional investigations of communism in America (1905 1976) • Syn: ↑Dalton Trumbo • Instance Hypernyms: ↑screenwriter, ↑film writer * * * /trum …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.