Cèpe


Cèpe
Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme « Cèpe » s'applique en français à
plusieurs taxons distincts.
Cèpe
Cèpe de Bordeaux (Boletus edulis)
Cèpe de Bordeaux (Boletus edulis)
Taxons concernés

Plusieurs espèces dans les genres :

Cèpe est un nom vernaculaire ambigu en français, pouvant désigner plusieurs espèces différentes de champignons. Ce sont principalement des Boletus comestibles[1] mais le mot cèpe est aussi utilisé pour désigner d'autres bolets, notamment au Canada[2] et tous ne sont pas digestes, par exemple le cèpe diabolique plus connu sous le nom de Bolet Satan[3].

Sommaire

Étymologie et histoire

Cèpe est un mot de genre masculin qui vient du latin cippus, via l'occitan gascon cep qui signifie tronc[4].

Le mot cèpe fait son entrée dans le Dictionnaire de l'Académie française avec la 6e édition de 1832-1835 qui définit ces champigons comme étant pour la plupart bons à manger et plus particulièrement des bolets comestibles. La 8e édition (1932-1935) de ce même dictionnaire réduira cette définition aux seuls « champignons très charnus » et considère les cèpes comme synonymes de « bolets comestibles »[5].

Le Trésor de la Langue Française (1971-1994) considère seulement le cèpe comme synonyme de bolet comestible[6].

Noms vernaculaires français et noms scientifiques correspondants

Liste alphabétique des noms vernaculaires attestés en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.


Voir aussi le Faux cèpe (Tylopilus felleus).

Nomenclature commerciale

En France, seules deux espèces ont droit légalement[10] à l'appellation commerciale de « cèpe » : le cèpe de Bordeaux (Boletus edulis) et le cèpe à tête noire (Boletus aereus)[9].
Mais on trouve en réalité sur le marché deux autres espèces commercialisées sous ce nom : le Cèpe d'été ou cèpe réticulé ( Boletus aestivalis, syn. Boletus reticulatus) et le Cèpe de montagne ou Cèpe des pins ( Boletus pinophilus, syn. Boletus pinicola)[9].

Aux quatre espèces ci-dessus, dits « cèpes royaux », s'ajoutent sur le marché français Boletus mamorensis, importé du Maroc, et Boletus badius, deux bolets très proches des cèpes[9].

Les cèpes de France

Un gros champignon brun au pied renflé
Cèpe tête-de-nègre (Boletus aereus)

Selon la classification Linnéenne, ce sont des bolets appartenant au genre Boletus et à la section edules. Tous sont d'excellents comestibles qui se distinguent des autres bolets par leur chair très ferme qui reste toujours blanche.

Article détaillé : Cèpe de Bordeaux.
  • Cèpe de Bordeaux (Boletus edulis) : Le plus célèbre et le plus répandu, il pousse dans les forêts. La couleur du chapeau varie selon les variétés et l'arbre auquel le champignon est associé, mais il est le plus souvent noisette. Les tubes et les pores sont blancs au départ, puis virent au jaune clair et enfin au verdâtre. Le pied, presque rond chez les exemplaires jeunes (bouchons de champagne), est trapu, en forme de massue. Il est de couleur légèrement ocracée, orné à son sommet d'un fin réseau blanc qui se prolonge plus ou moins vers le bas, les mailles du réseau s'élargissant. La chair a l'odeur et la saveur de la noisette.
  • Cèpe d'été (Boletus aestivalis) : Comme son nom l'indique, sa saison de prédilection est la fin du printemps et le début de l'été. On le rencontre surtout dans les forêts de feuillus.
  • Cèpe de montagne (Boletus pinophilus) : un cèpe des pins, associé aux conifères (pin sylvestre notamment) ou aux feuillus d'altitude. Son chapeau est brun-rouge, assez sombre. Le pied a à peu près la même couleur, mais en plus pâle.
  • Cèpe tête-de-nègre (Boletus aereus) : Espèce méditerranéenne associée au chêne-vert. Le chapeau est plus noir que chez le précédent, le pied plus coloré, la chair plus ferme, l'odeur et la saveur plus fortes.

Aspects culturels

Il existe une appellation d’origine contrôlée européenne (IGP) pour les cèpes, il s’agit du « Fungo di Borgotaro » qui distingue les cèpes de la région de Borgo Val di Taro en Italie qui se situe dans le Haut Val Taro près de Parme.

Notes et références

  1. a et b Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  2. comme Boletus chipawensis, vide Yves Lamoureux,Les Cèpes du Québec
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Gérard Houdou, Champignons de nos régions, Editions de Borée, 2005. ISBN : 2844943187, 9782844943187. 320 pages.
  4. Centre National de Ressources textuelles et Lexicales : étymologie de Cèpe
  5. Cèpe dans le Dictionnaire de l'Académie française, sur Atilf
  6. Cèpe dans le TLFi, issu du Trésor de la Langue Française (1971-1994). Sur le portail cnrtl
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  8. a, b, c, d, e, f, g et h Noms français des bolets définis par la Société mycologique de France
  9. a, b, c, d, e, f, g, h et i J.-M. Olivier, J. guinberteau, J. Rondet et Michèle Mamoun, Vers l'inoculation contrôlée des cèpes et bolets comestibles ? Rev. For. Fr. XLIX - n° sp. 1997. p222 et p223. Lire le document pdf en ligne
  10. décision n° 64, Journal officiel du 21 novembre 1971

Bibliographie

  • Pierre Montarnal : Le petit guide : Champignons (Genève, 1964; Paris-Hachette, 1969).
  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem : Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994-2000).

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cèpe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cèpe — cèpe …   Dictionnaire des rimes

  • cèpe — [ sɛp ] n. m. • 1798; gasc. cep « tronc » → cep ♦ Champignon (basidiomycètes) du genre bolet, dont les principales espèces, toutes comestibles, sont originaires de Gascogne. ⇒ bolet. Cèpe de Bordeaux, des pins. Cèpe bronzé, gris. Cèpes à la… …   Encyclopédie Universelle

  • Cepe — Cèpe Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Cèpe » s applique, en français, à plusieurs taxons distincts. Cèpe …   Wikipédia en Français

  • CEPE — olerum solum, crescit, Lunâ decrescente: quocirca abstinuisse ab eius usu Sacerdotes Aegyptios, tradit Plut. l. de Isids et Osir. Qua de re sic A. Gellius, l. 20. c. 8. Caepe revirescit et congerminat decedente Lunâ, contra autem inarescit… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Cèpe — (franz., spr. ßǟp ), s. Boletus …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • cèpe — ou ceps (sè p ou sèps ) s. m. Terme de botanique. Sorte de champignon bon à manger (boletus edulis, Bulliard). ÉTYMOLOGIE    Ce mot est probablement le même que cep, à cause de la comparaison de ce champignon avec un tronc …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cèpe — or cep [sep] n. [Fr < Gascon dial. cep, mushroom < L cippus, a stake, post] a large, fleshy, edible boletus mushroom (Boletus edulis) with a brown cap and a thick, white stem …   English World dictionary

  • CEPE — Le CEPE (Centre Européen des Produits de l’Enfant et Centre Européen du Packaging et de l’Emballage) est une unité de recherche, de formation et de documentation spécialisé dans le marketing et les cultures de consommation. Rattaché à l Institut… …   Wikipédia en Français

  • CEPE — Die Abkürzung CEPE steht für: Centre for Energy Policy and Economics, ein Institut der ETH Zürich Als (französische) Abkürzung für Gemeinschaft Evangelischer Kirchen in Europa Den Dachverband der 17 europäischen Lack , Druckfarben und… …   Deutsch Wikipedia

  • cepe — ˈsēp, ˈsep noun also cep ˈsep ( s) Etymology: French cèpe, from French dialect (Gascon) cep tree trunk, mushroom, cepe, from Latin cippus stake, post; akin to Albanian thep …   Useful english dictionary