Cyclecar


Cyclecar

Voiture sans permis

Une voiturette Delage

Un quadricycle léger à moteur, plus communément appelé voiture sans permis ou voiturette, désigne, en France, un véhicule à quatre roues. Le terme de voiturette a été utilisé pour le première fois par Léon Bollée pour décrire un tricycle de son invention [1],[2].

Sommaire

Réglementation

L'obtention du BSR, option quadricycles légers à moteur est obligatoire pour la conduite de ce véhicule en France, pour les personnes nées après le 1er janvier 1988 [3]. Tous les autres usagers peuvent à partir de 16 ans, sans permis de conduire, ni examen médical, l'utiliser [3].

L'article R.311-1 du code de la route français définit le quadricyle léger à moteur comme un véhicule à moteur à quatre roues dont la vitesse maximale par construction n'excède pas 45 km/h, la cylindrée n'excède pas 50 cm3 pour les moteurs à allumage commandé ou dont la puissance maximale nette n'excède pas 4 kilowatts pour les autres types de moteur, le poids à vide n'excède pas 350 kilogrammes et la charge utile n'excède pas 200 kilogrammes [4].

Une voiture sans permis est un véhicule automobile d'encombrement et de performances réduites. L'absence de nécessité du permis de conduire justifie la limitation de performance et de gabarit des minivoitures.

L'usage est de considérer qu'une automobile de moins de 3 mètres de long est une minivoiture. Une voiturette est considérée juridiquement comme un cyclomoteur[réf. nécessaire].

À noter : sur un quadricycle à moteur, l'apposition d'une plaque d'immatriculation n'est obligatoire qu'à l'arrière du véhicule (elle n'est que facultative à l'avant ; voir l'art. R.317-8 du code de la route, I., al.2)

Synonymes

La Ligier Nova

Le mot voiturette est initialement le nom d'un modèle de petite voiture à trois roues de Léon Bollée [1],[2]. Ce mot est, au fil du temps, passé dans le langage courant pour désigner principalement les voitures dont la conduite ne nécessite pas de permis. Outre les expressions voiture sans permis et voiturette, d'autres appellations ont vu le jour :

  • Minivoiture, synonyme de voiturette ;
  • VSP, abréviation utilisée dans la presse écrite automobile française pour désigner une voiture sans permis ;
  • Microvoiture : anglicisme, dérive du terme anglais Microcar ;
  • Minicitadine : utilisé dans la mesure où ces véhicules sont destinés aux déplacements urbains ;
  • Cyclecar : terme plus ancien désignant un véhicule non forcément motorisé.

Le terme Voiturette désigne aussi une formule d'automobile de compétition, sur circuit, généralement placée sous la classe Formule 1, la Formule 2. Cette catégorie avait cours avant et juste après guerre.

Constructeurs

AIXAM

Aixam Méga est un groupe industriel implanté en région Rhône-Alpes, à Aix-les-Bains (Savoie) et à Chanas (Isère). Avec une production d'environ 13 000 véhicules par an et un réseau de distribution de plus de 110 distributeurs en France, Aixam est en 2004, et ce depuis 1987, leader sur le marché des mini-voitures avec 42,7% de parts de marché. La marque Aixam propose 4 modèles de tourisme : 3 berlines A721, A741 et A751 et un cabriolet, Scouty. La Marque Mega s'occupe des utilitaires.

Microcar

Microcar est une société qui a appartenu au groupe Bénéteau du 1er septembre 2000 à Mars 2008 [5] et dont l'ensemble de la production est rassemblée du côté de Nantes. C'est le deuxième constructeur de voitures sans permis. La société a été cédée à Ligier Automobiles renforçant ainsi sa place de numéro deux dans le domaine de la construction de voitures sans permis.

Ligier

Automobiles Ligier a été fondé par Guy Ligier, pilote de F1 dans les années 1960. Aujourd'hui, ce constructeur présente une gamme large de véhicules sans permis : un modèle classique, la X-Too², une gamme Pro, une gamme Fun, la Be Two. Pour surfer sur la vague du marché des véhicules de loisirs de plein air et tout-terrain, le constructeur s'est lancé dans la production de quads. Ligier est surtout axé sur l'export, 70% de son chiffre d'affaires se fait à l'étranger.

Simpa JDM

Simpa JDM est le 4ème constructeur de véhicules sans permis implanté en France et à l'étranger. La société a été créée en 1975, mais ne sort sa première voiture la JDM 49 SL, qu'en 1981. Actuellement, le constructeur propose deux modèles disponibles avec différentes finitions : la Albizia et la Abaca.

Chatenet

Automobiles Chatenet a été créé en 1984 par Louis Georges Chatenet. Comme Ligier, le constructeur réalise 70% de son chiffre d'affaires à l'export. Sa gamme est constituée de trois voitures sans permis : la Barooder S2, Barooder X2 Must et la CH26.

Bellier

Initialement fabricant d'accumulateurs électriques, Bellier, fondé par Jean Bellier construit en 1968, une mini-voiture à moteur Solex pour enfants, destinée à la Prévention Routière. Désormais le constructeur propose 2 modèles de tourisme, l'Opale et la Divane, et un utilitaire Le Bellier.

SECMA

La Secma, fondé par Daniel Renard, était initialement installée à Lambres, désormais située à Aniche, a homologué 62 véhicules dont l'homologation concerne la F16 en juillet 2008. 70% de la production est exportée.

Grecav

Casalini

Italcar

Erad

Parts de marché

En 2006, les ventes des constructeurs français en Europe se répartissaient ainsi [6] :

  • Aixam : 13.980 véhicules,
  • Microcar : 6.894 véhicules,
  • Ligier : 6.628 véhicules,
  • JDM: 2.678 véhicules,
  • Chatenet : 2.376 véhicules.[réf. nécessaire]

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’automobile Portail de l’automobile
Ce document provient de « Voiture sans permis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cyclecar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cyclecar — 1914 La Vigne cyclecar advertisement. Cyclecars were small, generally inexpensive cars manufactured mainly between 1910 and the late 1920s. Contents 1 General description …   Wikipedia

  • Cyclecar — Werbeschrift für das La Vigne Cyclecar (1914) Als Cyclecar bezeichnet man kleine, üblicherweise billige Automobile, die hauptsächlich zwischen 1910 und Ende der 1920er Jahre gebaut wurden. Inhaltsverzeichnis 1 Beschr …   Deutsch Wikipedia

  • cyclecar — /suy keuhl kahr /, n. a light automobile, open like a motorcycle but having three or four wheels. [1910 15; (MOTOR)CYCLE + CAR1] * * * …   Universalium

  • cyclecar — cy·cle·car …   English syllables

  • cyclecar — ˈsīkəlˌ ̷ ̷, ˈsik noun Etymology: motorcycle + car : a small 3 wheeled or 4 wheeled motor driven vehicle * * * /suy keuhl kahr /, n. a light automobile, open like a motorcycle but having three or four wheels. [1910 15; (MOTOR)CYCLE + CAR1] …   Useful english dictionary

  • JPL Cyclecar — Werbeschrift für La Vigne Cyclecar (1914) Die JPL Cyclecar Company war ein US amerikanischer Automobilhersteller, der 1913 1914 in Detroit (Michigan) ansässig war und ein Cyclecar herstellte. Der Wagen wurde vom Ingenieur J. P. La Vigne… …   Deutsch Wikipedia

  • Greyhound Cyclecar — (1914) Greyhound Light Car (1916) …   Deutsch Wikipedia

  • Imp Cyclecar — (1913) Die Imp Cyclecar Company war ein US amerikanischer Automobilhersteller in Auburn (Indiana) und Tochterunternehmen der W. H. McIntyre Company, die ebenfalls Automobile herstellte. 1913 und 1914 wurden dort Cyclecars unter dem Namen IMP (dt …   Deutsch Wikipedia

  • Hawk Cyclecar — (1914) Die der Hawk Cyclecar Company war ein US amerikanischer Automobilhersteller, die 1914 von Frank S. Salter, Duane Tibbets und W. W. McIntyre in Detroit (Michigan) gegründet wurde. Cyclecar, das 1914 von gebaut wurde. Der Hawk besaß einen V2 …   Deutsch Wikipedia

  • Keller Cyclecar — Keller Kar (1914) Die Keller Cyclecar Corporation war ein US amerikanischer Automobilhersteller in Chicago (Illinois). Ursprünglich wurde die Gesellschaft von Rechtsanwälten aus Wilmington (Delaware) gegründet. 1914 wurden dort ein Cyclecar unter …   Deutsch Wikipedia